Ouvrir le menu principal

Archosauromorpha

Infra-classe de vertébrés tétrapodes de la sous-classe des diapsides

Les Archosauromorphes (Archosauromorpha) sont une infra-classe de vertébrés tétrapodes de la sous-classe des Diapsides[1]. Ils constituent au sein du groupe-couronne Sauria la branche des espèces plus proches des Archosaures que des Lépidosaures[2]. Leur groupe frère est celui des Lépidosauromorphes aujourd'hui représenté par les sphénodontes, lézards, serpents et iguanes.

Les Archosauromorphes comprennent d'une part différents ordres de reptiles éteints, et d'autre part le clade des Archosaures qui comprend les crocodiliens et apparentés ainsi que les Ptérosaures, les Dinosaures (dont les Oiseaux). Le terme « Archosauromorphe » dérive du grec ancien et signifie « en forme de lézard archaïque ».

DescriptionModifier

Les différents membres basaux des Archosauromorphes ont souvent été classés dans d'autres divisions des diapsides, comme dans le taxon obsolète des euryapsides. Les Rynchosaures ont même été classés dans l'ordre des Rhynchocéphales. Même si l'apparence des membres basaux des Archosauromorphes varie, de petits détails du squelette, en particulier du crâne, donnent à penser qu'ils descendent tous d'un même ancêtre commun exclusif. Ils possèdent notamment un grand os prémaxillaire, un large crâne et souvent une sorte de bec adapté à la mastication de certains végétaux[2].

Histoire évolutiveModifier

Les plus anciens fossiles découverts de ce groupe remontent à la fin du Permien ; ils deviennent courants au cours du Trias. Seuls les Archosauriformes et les Choristodera, si ces derniers font bien partie des Archosauromorphes, survivent à l'extinction du Trias-Jurassique. Les Choristodera survivent comme groupe mineur jusqu'au Miocène. Les Archosauriformes se diversifient avec succès au début du Trias, et plus particulièrement les Archosaures.

PhylogénieModifier

Voir aussiModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Michael J. Benton, Vertebrate Palaeontology, Oxford, Blackwell Science Ltd., , 3e éd. (ISBN 0632056371)
  2. a et b Jacques Gauthier, Arnold G. Kluge and Timothy Rowe, « Amniote phylogeny and the importance of fossils », Cladistics, vol. 4, no 2,‎ , p. 105–209 (DOI 10.1111/j.1096-0031.1988.tb00514.x)
  3. DOI:10.1139/E02-04