Norroy-le-Veneur

commune française du département de la Moselle

Norroy-le-Veneur est une commune française située dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Norroy-le-Veneur
Norroy-le-Veneur
Église Saint-Pierre.
Blason de Norroy-le-Veneur
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Metz
Intercommunalité Communauté de communes Rives de Moselle
Maire
Mandat
Nathalie Rousseau
2020-2026
Code postal 57140
Code commune 57511
Démographie
Gentilé Noverois[1]
Population
municipale
1 013 hab. (2021 en diminution de 1,07 % par rapport à 2015)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 59″ nord, 6° 06′ 15″ est
Altitude Min. 167 m
Max. 370 m
Superficie 8,45 km2
Type Commune urbaine
Aire d'attraction Metz
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rombas
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Norroy-le-Veneur
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Norroy-le-Veneur
Géolocalisation sur la carte : Moselle
Voir sur la carte topographique de la Moselle
Norroy-le-Veneur
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Norroy-le-Veneur
Liens
Site web http://www.norroyleveneur.fr

Ses habitants sont les Noverois.

Géographie

modifier

Localisation

modifier

La commune est à 9,4 km de Maizières-lès-Metz[2], 15,2 de Metz et 19,4 de Val-de-Briey.

 
Carte de la commune.

Géologie et relief

modifier

Hydrogéologie et climatologie : Système d’information pour la gestion des eaux souterraines du bassin Rhin-Meuse :

Territoire communal : Occupation du sol (Corinne Land Cover); Cours d'eau (BD Carthage),
Géologie : Carte géologique; Coupes géologiques et techniques,
Hydrogéologie : Masses d'eau souterraine; BD Lisa; Cartes piézométriques.

Sismicité

modifier

Commune située dans une zone 1 de sismicité très faible[3].


En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[4]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[5].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,4 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 16,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 799 mm, avec 12,8 jours de précipitations en janvier et 8,9 jours en juillet[4]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Malancourt », sur la commune d'Amnéville à 9 km à vol d'oiseau[6], est de 10,2 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 884,1 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 39,3 °C, atteinte le ; la température minimale est de −17,9 °C, atteinte le [Note 1],[7],[8].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[9]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[10].

Communes limitrophes

modifier
Communes limitrophes de Norrois-le-Veneur
Fèves
  Woippy
Amanvillers Saulny Plesnois

Voies de communications et transports

modifier

Voies routières

modifier

Autoroutes proches

  • Autoroute A4, aussi appelée autoroute de l’Est : Échangeurs Marange-Silvange, Sémécourt, Argancy.
  • Autoroute A31, aussi appelée autoroute de Lorraine-Bourgogne : Échangeurs Maizières, La Maxe, Metz-nord.

Transports en commun

modifier

Lignes SNCF

modifier
 
Gare de Maizières-lès-Metz.

Hydrographie et les eaux souterraines

modifier

La commune est située dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le ruisseau de Feves, le ruisseau le Feigne et le ruisseau de Plesnois[Carte 1].

 
Réseaux hydrographique et routier de Norroy-le-Veneur.

Urbanisme

modifier

Typologie

modifier

Norroy-le-Veneur est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 2],[11],[12],[13].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Metz, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 245 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[14],[15].

Occupation des sols

modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (55,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (59,9 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (35,6 %), forêts (33,4 %), cultures permanentes (15 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (6,1 %), zones urbanisées (5,2 %), prairies (3,9 %), zones agricoles hétérogènes (0,7 %)[16]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 2].

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Toponymie

modifier
  • Nogaredum (960) ; Nugaredum (1049); Noeret (1138) ; Nuveroit (1211) ; Nowerooit (1211) ; Noweroy (1224) ; Nooroie (1231) ; Nauroit (1231) ; Nouroit le Vinour (1231) ; Nohiroit (1232) ; Noverot (1236) ; Navrott le Vinois (1236) ; Noerott (1242) ; Nouroi le Vinour (1244) ; Noveroy lou Vinour (1285) ; Noveroit (1303) ; Noveroy (1309) ; Nauroy le Veneur (1327) ; Noerroy devant Mets con dit le Venour (1361) ; Noweroy devant Mès (1404) ; Naweroy devant Mets (1429) ; Noeroy (1432) ; Nouroy (1454) ; Nouveron (1465) ; Noeroy devant Mets (1490) ; Nowero devant Metz (1519) ; Nauriacum/Mauriacum/Nouroy ante Metas (1544) ; Mauroy (1562) ; Nowroit devant Metz (1570) ; Nourroy (1594) ; Noyerroy/Noieroy/Noierroy (1634) ; Noulroy (1689) ; Norroy devant Metz (1779) ; Norroy le Veneur (1793). Norringen (1915–1918 et 1940–1944).
  • En lorrain : Naoureu lo venour.

Histoire

modifier

« Nouroit-le-Vinour », déjà citée en 1231, est un pays de vignobles[17]. C'était un domaine de l'ancien duché de Bar et une possession de Saint-Pierre de Liège, puis des abbayes de Saint-Vanne de Verdun et de Saint-Vincent de Metz. La seigneurie des sires de Norroy avait un puissant château fort à trois tours avec l'église comprise dans la forteresse (chœur carré massif avec chemin de ronde, clocher massif à plusieurs étages jadis voûtés).

Le village fut brûlé par les Messins en 1490, occupée par les Croates en 1636. La troisième tour du système fortifié fut démolie en 1863. Comme les autres communes de l'actuel département de la Moselle, Norroy-le-Veneur est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1919. Au début du XXe siècle, le phylloxéra porte le coup de grâce au vignoble de la commune.

Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, les Mosellans se battent pour l’Empire allemand. Beaucoup de jeunes gens tombèrent au champ d'honneur sous l’uniforme allemand, sur le Front de l’Est, mais aussi à l’Ouest. Sujets loyaux de l'Empereur, les Mosellans accueillent cependant avec joie la fin des hostilités et la paix, enfin retrouvée. Norringen redevient Norroy-le-Veneur. Annexée de facto par le Troisième Reich en 1940, la commune sera libérée le [18] à la fin de la bataille de Metz.

Quelques vignes familiales subsistent. Un pressoir à l’entrée du village rappelle le passé viticole de la commune[19].

Politique et administration

modifier

Administration municipale

modifier
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1977 septembre 1995 Albert Bourson    
septembre 1995 mars 2001 Michel Adam aucun  
mars 2001 mars 2014 Michèle Paul aucun  
mars 2014 mai 2015[20] Christine Delpeuch aucun  
juin 2015 En cours Nathalie Rousseau    

Budget et fiscalité 2022

modifier
 
La mairie.

En 2022, le budget de la commune était constitué ainsi[21] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 087 000 , soit 1 031  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 655 000 , soit 621  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 630 000 , soit 598  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 611 000 , soit 580  par habitant ;
  • endettement : 3 000 , soit 3  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 7,52 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 23,68 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 50,51 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2020 : médiane en 2020 du revenu disponible, par unité de consommation : 27 350 [22].

Intercommunalité

modifier

La commune fait partie de la communauté de communes Rives de Moselle.

Population et société

modifier

Démographie

modifier

Évolution démographique

modifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[23]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[24].

En 2021, la commune comptait 1 013 habitants[Note 4], en diminution de 1,07 % par rapport à 2015 (Moselle : +0,52 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1871
7216627279911 0681 073590570503
1875 1880 1885 1890 1895 1900 1905 1910 1921
522519491494472733580511485
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
541544534476502632597635741
1990 1999 2005 2006 2010 2015 2020 2021 -
7959009789881 0681 0241 0191 013-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[25] puis Insee à partir de 2006[26]. |recens-prem=.)
Histogramme de l'évolution démographique
 
L'école.

Enseignement

modifier

Établissements d'enseignements :

  • Écoles maternelles et primaires sur la commune.
  • Collèges à Woippy, Marange-Silvange, Maizières-lès-Metz, Metz.
  • Lycées à Metz, Talange.

Professionnels et établissements de santé[27] :

  • Médecins à Semécourt, Saint-Privat-la-Montagne, Marange-Silvange, Pierrevillers.
  • Pharmacies à Norroy-le-Veneur, Semécourt, Marange-Silvange, Amanvillers, Woippy.
  • Hôpitaux à Marange-Silvan, Maizières-lès-Metz, Metz.
  • Centre hospitalier régional de Metz-Thionville.

Économie

modifier

Entreprises et commerces

modifier

Agriculture

modifier
  • Culture de céréales, de légumineuses et de graines oléagineuses[29]
  • Élevage d'ovins et de caprins.
  • Culture d'autres fruits d'arbres ou d'arbustes et de fruits à coque.
  • Culture de légumes, de melons, de racines et de tubercules.
  • Élevage d'autres animaux.

Tourisme

modifier
  • Hébergements et restauration à Norroy-le-Veneur, Fèves, Semécourt, Woippy[30].

Commerces

modifier
  • Commerces et services de proximité[31].

Culture locale et patrimoine

modifier

Lieux et monuments

modifier
  • Passage d'une voie romaine[32].
  • Nécropole de l'époque mérovingienne a été découverte en 2006. 300 tombes fouillées datant des VIe et VIIe siècles[33].
  • Deux villas gallo-romaines encore ensevelies[34].
  • Moulin-aux-Prés[35].
  • Fontaine-au-Chêne[36].
  • Monument aux morts[37] : Conflits commémorés : Guerres 1914-1918 - 1939-1945.

Édifice religieux

modifier

Personnalités liées à la commune

modifier

Héraldique

modifier
  Blason
D'azur au noyer arraché d'or, fruité d'azur; à la bordure d'or chargée de douze grappes de raisin d'azur[46]
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi

modifier

Articles connexes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

modifier

Liens externes

modifier

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/

Notes et références

modifier

Notes et cartes

modifier
  • Notes
  1. Les records sont établis sur la période du au .
  2. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  • Cartes
  1. « Réseau hydrographique de Norroy-le-Veneur » sur Géoportail (consulté le 29 juillet 2022).
  2. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

modifier
  1. Gentilé : Noverois, Noveroises
  2. Itinéraires
  3. Informations sur les risques naturels et technologiques
  4. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  5. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  6. « Orthodromie entre Norroy-le-Veneur et Amnéville », sur fr.distance.to (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « Malancourt », sur la commune d'Amnéville - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  8. « Station Météo-France « Malancourt », sur la commune d'Amnéville - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  9. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  10. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  11. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  13. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Metz », sur insee.fr (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  17. Armes de Norroy-le-Veneur
  18. 1944-1945 : Les années liberté, Le républicain Lorrain, 1994 (p.15).
  19. Terroir et géographie de Norroy-le-Veneur
  20. « Le village de Norroy-le-Veneur retourne aux urnes », Le Républicain lorrain, 16 mai 2015
  21. Les comptes de la commune
  22. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  23. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  24. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  25. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  26. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  27. Professionnels et établissements de santé
  28. Communauté de Paroisses Les Fontaines
  29. Annuaire Agriculture, sylviculture et pêche
  30. Hébergements et restauration
  31. Le cadre de vie des Territoires
  32. Carte des anciennes voies romaines dans le Département de la Moselle, dressée en 1860 par Vivien de Saint-Martin, Louis (1802-1896)
  33. Une nécropole mérovingienne à Norroy-le-Veneur
  34. Histoire de la commune
  35. Norroy-le-Veneur : brûlé, le Moulin aux Prés avait 800 ans Le Républicain Lorrain
  36. Le sentier du patrimoine
  37. Monument aux morts
  38. « Bas-côté sud, détail d’une clef de voûte », notice no AP12R039842, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mémoire, ministère français de la Culture.
  39. « Intérieur : crypte », notice no AP54L02375, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mémoire, ministère français de la Culture.
  40. « Église Saint-Pierre », notice no PA00106929, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  41. « 2 verrières à personnages : saints, calvaire, tête de Christ (baie 0) », notice no IM57001491, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture.
  42. Les vitraux de Thomas de Clinchamp
  43. L'église Saint-Pierre (Extérieur)
  44. L'église Saint-Pierre (intérieur)
  45. Liste de répliques de la grotte de Lourdes
  46. L'Armorial des Villes et des Villages de France