Noah Lyles

athlète américain

Noah Lyles
Image illustrative de l’article Noah Lyles
Noah Lyles en 2018.
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Nationalité Drapeau : États-Unis Américain
Naissance (24 ans)
Lieu Gainesville
Taille 1,80 m
Poids 70 kg
Records
9 s 86 (2019) / 19 s 50 (2019)
Distinctions
Trophée Jesse-Owens en 2018
Palmarès
Championnats du monde 2 - -
Ligue de diamant 4 - -

Noah Lyles (né le à Gainesville en Floride) est un athlète américain, spécialiste des épreuves de sprint, champion du monde du 200 m en 2019 et quatrième meilleur performeur de tous les temps sur la distance, avec un temps de 19 s 50 réalisé la même année à Lausanne.

BiographieModifier

Il est le fils de Kevin Lyles, champion du monde 1995 du relais 4 x 400 m, et le frère ainé de Josephus Lyles[1].

Il remporte le titre du 200 m des Jeux olympiques de la jeunesse de 2014.

Il bat ses records personnels à Eugene les 26 et , en 10 s 14 sur 100 m et en 20 s 18 sur 200 m. Lors des championnats panaméricains juniors à Edmonton, il remporte la médaille d'or sur 200 m et la médaille d'argent sur 100 m.

Champion des États-Unis junior du 100 m en juin 2016 dans le temps de 10 s 08 (+ 2,2 m/s)[2], il se classe quatrième du 200 m des sélections olympiques américaines, en juillet à Eugene. Il établit à cette occasion un nouveau record d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes junior du 200 m en se classant quatrième de l'épreuve en 20 s 09, derrière Justin Gatlin, LaShawn Merritt et Ameer Webb[3]. Il participe aux championnats du monde juniors 2016 à Kazan, en Russie, où il remporte la médaille d'or du 100 m et du relais 4 × 100 m[4].

Victoires en Ligue de diamant (2017-2018)Modifier

Médaillé d'argent du 4 × 200 m lors des relais mondiaux 2017 à Nassau, il se distingue en au cours du meeting Ligue de diamant du Shanghai Golden Grand Prix en descendant pour la première fois de sa carrière sous les vingt secondes sur 200 m, en 19 s 90 (- 0,4 m/s)[5]. Victime d'une blessure aux ischio-jambiers lors des demi-finales des championnats des États-Unis[6], il ne participe pas aux championnats du monde, à Londres. De retour sur les pistes début à l'occasion du Mémorial Van Damme de Bruxelles, il s'impose dans l'épreuve du 200 m dans le temps de 20 s 00, un centième de seconde devant son compatriote Ameer Webb[7]. Il remporte ainsi le trophée de la Ligue de diamant 2017.

Noal Lyles commence la saison 2018 par un 100 m à Gainesville, qu'il remporte dans le super temps de 9 s 86. Néanmoins, celui-ci est trop venté (+ 4,1 m/s) et ne peut être homologué. Sa rentrée internationale a lieu lors de la première étape de la ligue de diamant 2018, lors du Meeting de Doha, où il s'impose dans le temps de 19 s 83 (+ 1,3 m/s) sur 200 m, son nouveau record personnel[8]. Il confirme cette superbe performance lors de la troisième étape, à Eugene le 25 mai, en 19 s 69 (+ 2,0 m/s), égalant ainsi la meilleure performance mondiale de l'année du Sud-Africain Clarence Munyai, mais devenant surtout le 10e meilleur performeur de l'histoire de la distance[9].

Le , lors du meeting de Kingston, en Jamaïque, Lyles améliore son record personnel sur la distance reine en 9 s 93 (+ 0,4 m/s), derrière le britannique Zharnel Hughes, auteur de la meilleure performance mondiale de l'année en 9 s 91[10]. Deux semaines plus tard, lors des championnats nationaux, il porte en demi-finale son record à 9 s 89, avant de remporter la finale en 9 s 88, meilleure performance mondiale de l'année[11]. Le , il remporte l'Athletissima de Lausanne sur le 200 m en égalant son record personnel à 19 s 69 (+ 0,4 m/s)[12]. Le , il devient le deuxième homme de l'histoire après Usain Bolt à courir 3 fois sous les 19 s 70 en une saison : il s'impose en effet au Meeting Herculis de Monaco en 19 s 65 (+ 0,9 m/s), nouvelle meilleure performance mondiale de l'année, record personnel et record du meeting[13],[14].

Le , il est annoncé qu’il participe à la Coupe continentale à Ostrava sur 100 m et 4 x 100 m au sein de l’équipe des Amériques avec Yohan Blake. Il remporte les deux épreuves, en 10 s 01 et 38 s 05[15]. Pour conclure sa saison, Lyles s'adjuge le 30 août le 200 m des finales de la Ligue de diamant à Zurich en 19 s 67, son deuxième meilleur chrono de la saison.

Champion du monde du 200 m à Doha (2019)Modifier

2e des Relais mondiaux 2019 de Yokohama avec l'équipe des États-Unis derrière le Brésil, il remporte sa première victoire en Ligue de diamant sur 100 m à Shanghai, le , où il bat Christian Coleman dans un temps identique de 9 s 86 (record personnel)[16]. Sur cette distance, il franchit deux autres fois la barrière des 10 secondes au cours de la saison, à Monaco le 12 juillet où il est battu d'un centième par Justin Gatlin en 9 s 92[17], et à Zurich le 29 août à l'occasion des finales de la Ligue de diamant où il s'impose en 9 s 98[18]. Il fera cependant l'impasse sur le 100 m pour les championnats du monde afin de privilégier le 200 m, sa distance de prédilection.

Il s'essaye également sur 150 m à l'occasion des Boston Games le 17 juin, réalisant en 14 s 69 la quatrième performance mondiale de tous les temps sur la distance, à 34 centièmes du record du monde détenu par Usain Bolt en 14 s 35[19].

Sur 200 m, il subit sa première défaite le 6 juin lors du Golden Gala à Rome par Michael Norman Jr., 19 s 70 contre 19 s 72. Mais le , lors de l'Athletissima de Lausanne, Lyles devient le 4e meilleur performeur mondial de l'histoire sur la distance en s'imposant en 19 s 50 (- 0,1 m/s), établissant par ailleurs un nouveau record national espoir[20]. Le 6 septembre, il remporte une nouvelle fois le 200 m des finales de la Ligue de diamant à Bruxelles avec un temps de 19 s 74, devant le Turc Ramil Guliyev et le Canadien André De Grasse[21].

Le , il remporte le titre planétaire sur 200 m aux championnats du monde à Doha, Qatar en 19 s 83, devançant Andre De Grasse et Álex Quiñónez[22]. Il est également sacré champion du monde sur le relais 4 x 100 m avec l'équipe américaine composée de Christian Coleman, Justin Gatlin et Mike Rodgers, établissant le troisième chrono de tous les temps en 37 s 10[23].

Saison 2020Modifier

Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo ont été repoussés à 2021 et que de nombreux meetings internationaux ont été annulés en raison de la pandémie de coronavirus, Noah Lyles effectue sa rentrée le 4 juillet 2020 à Montverde, en Floride, où il est engagé sur 100 m aux côtés de Justin Gatlin et Trayvon Bromell. Sous la pluie, le jeune Américain remporte sa série en 9 s 94, dans une course toutefois trop ventée (+ 4 m/s)[24]. Cinq jours plus tard, il retrouve sa discipline de prédilection, le 200 m, à l'occasion des Inspiration Games de Zurich, où il affronte Christophe Lemaitre et Churandy Martina à distance[25]. Avec un temps de 18 s 90, il croit dans un premier temps battre le record du monde de Usain Bolt (19 s 19), sauf qu'en réalité, l'athlète était mal placé sur la ligne de départ et n'a parcouru que 185 m au total[26]. Le 24 juillet, l'Américain s'impose sur 100 m à l'occasion d'un meeting à Clermont en Floride en descendant une nouvelle fois sous les 10 secondes (9 s 93), mais le vent trop fort (+2,3 m/s) empêche une nouvelle fois l'homologation de son chrono[27]. Lors du même meeting, il remporte le 200 m en 19 s 94 (meilleure performance mondiale de l'année), en ayant cette fois bien parcouru la distance totale[28].

Lors du premier meeting de Ligue de diamant de la saison à Monaco le 14 août, il remporte le 200 m devant son frère Josephus en portant la meilleure performance mondiale de l'année à 19 s 76. Avant le départ, l'Américain avait rendu hommage au mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis en levant un poing ganté de noir, comme l'avaient fait ses compatriotes Tommie Smith et John Carlos aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968[29]. Il conclut sa saison au meeting de Székesfehérvár en Hongrie, où il gagne à la fois sur 100 m et 200 m dans les temps modestes de 10 s 05 et 20 s 13[30].

Saison 2021Modifier

Dans l'optique des Jeux Olympiques de Tokyo, Noah Lyles vise un triplé 100 m - 200 m - 4 x 100 m, ce qui le pousse à se concentrer davantage sur la ligne droite pendant le début de la saison estivale. Lors des séries des sélections olympiques américaines disputées à Eugene, l'athlète américain descend pour la première fois de la saison sous les 10 secondes avec le temps de 9 s 95[31]. Auteur également d'un bon chrono en demies (9 s 97), il se place comme l'un des favoris pour les trois premières places qualificatives pour les JO lors de la finale, mais ne termine finalement que septième en 10 s 05, loin de Fred Kerley qui se classe troisième en 9 s 86[32].

PalmarèsModifier

InternationalModifier

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2013 Championnats du monde cadets Donetsk 2e Relais suédois min 50 s 14
2014 Jeux olympiques de la jeunesse Nankin 1er 200 m 20 s 80
2015 Championnats panaméricains juniors Edmonton 2e 100 m 10 s 18
1er 200 m 20 s 27
2016 Championnats du monde juniors Kazan 1er 100 m 10 s 17
1er 4 × 100 m 38 s 93
2017 Relais mondiaux Nassau 2e 4 × 200 m min 19 s 88
Ligue de diamant 1er 200 m 20 s 00
2018 Ligue de diamant 1er 200 m 19 s 67
Coupe continentale Ostrava 1er 100 m 10 s 01
1er 4 x 100 m 38 s 05
2019 Relais mondiaux Yokohama 2e 4 x 100 m 38 s 07
Ligue de diamant 1er 100 m 9 s 98
1er 200 m 19 s 74
Championnats du monde Doha 1er 200 m 19 s 83
1er 4 x 100 m 37 s 10

NationalModifier

RecordsModifier

Records personnelsModifier

Records personnels
Épreuve Temps Lieu Date
100 m 9 s 86 (+ 0,9 m/s)   Shanghai
200 m 19 s 50 (- 0,1 m/s)
  Lausanne

Meilleures performances par année[33]Modifier

100 m
Année Temps Date Lieu Rang[34]
(15 ans)2012 11 s 27 4
(16 ans)2013 10 s 86
2014 10 s 45   Greensboro
2015 10 s 14   Eugene
2016 10 s 16   Eugene
2017
2018 s 88   Des Moines 3
2019 s 86   Shanghai 2
2020 10 s 04   Clermont
200 m
Année Temps Date Lieu Rang[34]
(15 ans)2012 22 s 18
(16 ans)2013 21 s 26
2014 20 s 71   Nankin
2015 20 s 18   Eugene 30
2016 20 s 09   Eugene 17
2017 19 s 90   Shanghai 4
2018 19 s 65   Monaco 1
2019 19 s 50   Lausanne 1
2020 19 s 76   Monaco 1

Notes et référencesModifier

  1. (en)« Noah, Josephus Lyles, after years of supporting each other, meet on track’s highest level », sur nbcsports.com,
  2. (en) « Noah Lyles Track & Field Profile », sur athletic.net (consulté le 14 mai 2017)
  3. (en) « 2016 U.S. Olympic Team Trials - Track & Field », sur usatf.org (consulté le 14 mai 2017)
  4. (en) « Report: men's 100m – IAAF World U20 Championships Bydgoszcz 2016 », sur iaaf.org, (consulté le 14 mai 2017)
  5. (en) Vincent Wu, « Thompson, Miller-Uibo, Lyles, Kipyegon and Obiri blast to world leads in Shanghai - IAAF Diamond League », sur iaaf.org,
  6. (en) « Injured Lyles pulls out of 200m at U.S. championships », sur reuters.com, (consulté le 2 septembre 2017)
  7. (en) « 200 Metres men - Memorial Van Damme 2017 », sur iaaf.org,
  8. « IAAF: Samba leads world lead parade in Doha - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2018)
  9. « IAAF: Miller-Uibo and Lyles dominate in Eugene - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2018)
  10. « IAAF: Hughes clocks 9.91 world lead in Kingston while Fraser-Pryce and James impress in comeback races| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2018)
  11. « 9"88 et MPM pour Noah Lyles, tout frais champion des Etats-Unis », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2018)
  12. « IAAF: Lyles takes 200m showdown in Lausanne - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 6 juillet 2018)
  13. Rédaction, « Nouvelle MPM pour Noah Lyles sur 200m, à Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le 20 juillet 2018)
  14. « IAAF: Chepkoech breaks steeplechase world record in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 22 juillet 2018)
  15. « Noah Lyles wins IAAF Diamond League and Continental Cup - Global Athletics & Marketing », sur www.globalathletics.com (consulté le 7 juillet 2019)
  16. (en) « In super Shanghai sprint showdown, Lyles beats Coleman in 9.86 - IAAF Diamond League | News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  17. « Meeting de Monaco : Gatlin, Taylor et Lisek marquent leur territoire - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  18. « Meeting de Zurich : Noah Lyles remporte le 100 m en 998 - Athlé - LD - Zurich », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  19. « Boston Games : le Sud-Africain Akani Simbine s'impose en 992 sur 100m - Athlé - Boston Games », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  20. (en) « Lyles and Cheruiyot lead meeting record rampage in Lausanne – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 7 juillet 2019)
  21. « Meeting de Bruxelles : Noah Lyles s'impose sur 200 m en 1974 - Athlé - LD - Bruxelles », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  22. « World Championships Doha 2019 men 200m report | iaaf.org », sur www.iaaf.org (consulté le 4 octobre 2019)
  23. « Mondiaux : la France fait tomber le témoin dans le 4x100, remporté par les États-Unis - Athlé - Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le 20 mars 2020)
  24. « Meeting de Montverde : Noah Lyles et Justin Gatlin en coup de vent - Athlé - Montverde », sur L'Équipe (consulté le 10 juillet 2020)
  25. « Des stars et des épreuves originales : le meeting de Zurich donne libre court à son inspiration - Athlé - Zurich », sur L'Équipe (consulté le 10 juillet 2020)
  26. « Zurich : Noah Lyles bat le record du monde du 200 m sur... 185 m ! - Athlé - Zurich », sur L'Équipe (consulté le 10 juillet 2020)
  27. « Trayvon Bromell court le 100 m en 990 en séries du meeting de Clermont (Floride) - Athlé - Clermont », sur L'Équipe (consulté le 26 juillet 2020)
  28. « 200 m : Noah Lyles sous les 20 - Athlé », sur L'Équipe (consulté le 26 juillet 2020)
  29. « Doublé des frères Lyles sur 200 m à Monaco - Athlé - LD - Monaco », sur L'Équipe (consulté le 16 août 2020)
  30. « Noah Lyles vainqueur du 100 m et du 200 m de Szekesfehervar sans forcer en 1005 et 2013 », sur L'Équipe (consulté le 22 juin 2021)
  31. « Trayvon Bromell à l'aise au premier tour du 100 m des sélections américaines », sur L'Équipe (consulté le 22 juin 2021)
  32. « Trayvon Bromell remporte le 100 m des sélections américaines en 980, devant Ronnie Baker et Fred Kerley », sur L'Équipe (consulté le 22 juin 2021)
  33. « Noah LYLES | Profile », sur www.worldathletics.org (consulté le 20 février 2020)
  34. a et b Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externesModifier