Nigel Bond

joueur de snooker anglais

Nigel Bond est un joueur professionnel anglais de snooker né le [1].

Nigel Bond
Image illustrative de l’article Nigel Bond
Nigel Bond au Masters d'Allemagne 2013.
Fiche d'identité
Nom complet Nigel Bond
Surnom « 00-147 »
Nationalité Drapeau de l'Angleterre Anglaise
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Darley Dale (Angleterre)
Professionnel 1989-2022
Meilleur classement 5e (1996-1997)
Gains 1 804 175 £
Break le plus élevé 140
Centuries 126
Victoires en tournois (par catégorie)
Classés 1
Non classés 6
Médailles
Jeux mondiaux Médaille d'or, monde Kaohsiung 2009
Dernière mise à jour : 10 avril 2022

Sa principale performance est une victoire lors de l'Open de Grande-Bretagne en 1996[2]. Bond est également connu pour avoir été finaliste du championnat du monde 1995 (défaite contre Stephen Hendry en finale)[3] et de trois autres tournois de classement[4]. Au cours de la saison 1996-1997, Bond obtient son meilleur classement ; une 5e place mondiale.

Lors de la saison 2019-2020, il atteint les quarts de finale du championnat du Royaume-Uni et devient ainsi le joueur le plus âgé de l'histoire à réaliser cet exploit[5]. Il se retire du circuit professionnel en 2022, après s'y être maintenu depuis 1989, pendant plus de 30 ans.

CarrièreModifier

Début de carrière prometteurModifier

Devenu professionnel en 1989, à l'issue d'une carrière amateur relativement achevée (victoire au championnat d'Angleterre amateur)[6], Bond atteint sa première demi-finale en tournoi classé lors de l'Open international 1989[7]. Cette même saison, Bond est éliminé en quart de finale de l'Open d'Europe, par John Parrott[8] ; joueur qu'il avait dominé quelques semaines plus tôt, en quart de l'Open international.

RévélationModifier

Il démontre son potentiel l'année suivante en atteignant sa première finale dans un tournoi de classement, au Grand Prix, avant d'être défait par l'Écossais Stephen Hendry[9]. Toujours en 1990, le natif de Darley Dale s'engage dans les quarts de finale du championnat du Royaume-Uni, mais y est battu par Steve Davis[10]. Il termine ainsi la saison à la 21e place mondiale.

Saison 1991-1992Modifier

A l'issue de quatre demi-finales (Grand Prix[9], Open du pays de Galles[11], Classique et Open Strachan[12]) pendant la même saison 1991-1992, Nigel Bond entre dans le top 10 mondial, occupant la 9e position. Il se tient à ce rang la saison suivante, réalisant notamment son premier quart de finale au championnat du monde[13], ainsi que trois autres quarts en tournois classés. En 1992, il remporte son premier tournoi professionnel : la coupe des rois[14].

Vice-champion du mondeModifier

La saison qui suit, il réitère au championnat du monde[15]. En plus de cela, il réussit deux autres quarts de finale, lors du championnat du Royaume-Uni[16] et de l'Open de Grande-Bretagne[17]. Bond continue son ascension et termine vice-champion du monde 1995, après avoir battu successivement Stephen Lee, Alan McManus, Gary Wilkinson et Andy Hicks. Il s'incline face au joueur du moment de l'époque : Stephen Hendry (18-9)[18]. Ce résultat clôture une belle saison, déjà marquée par une demi-finale à l'Open d'Europe[19].

Saison 1995-1996Modifier

En progrès, il réalise de loin la meilleure saison de sa carrière en 1995-1996, s'inclinant tout d'abord en finale du Classique de Dubai 1995[20]. En fin d'année 1995, il atteint les quarts de finale au championnat du Royaume-Uni pour la troisième fois[21]. Sa saison prend un réel tournant en 1996, lorsqu'il remporte sa seule et unique victoire dans un tournoi classé : l'Open de Grande-Bretagne[22]. Il y bat John Higgins en finale, sur le score de 9-8, après avoir remonté un retard de 69 points dans la manche décisive. Demi-finaliste au Crucible Theatre en toute fin de saison[23], Bond obtient par la même occasion son meilleur classement mondial en carrière : 5e[3].

1997-1998Modifier

Il est ensuite finaliste du Masters de Thaïlande[24], et demi-finaliste pour la première fois au Masters[25] et à l'Open d'Allemagne[26]. C'est ainsi qu'il conserve sa place tout en haut de la hiérarchie mondiale. En 1997, il remporte le Masters d'Écosse de snooker, face à Alan McManus, quelques mois après avoir gagné le Grand Prix de Malte, contre Tony Drago[27]. Bond s'affiche une fois de plus dans le top 16 mondial en mai 1998.

 
Bond en 2011.

Baisse de régimeModifier

En difficulté sur les tournois les mieux dotés, Bond sort rapidement du top 20 mondial, en 1999[28]. Pendant plusieurs saisons, il ne parvient plus à percer dans les tournois de classement, continuant à descendre au classement. En 2002, alors 23e joueur du monde, Nigel Bond est de nouveau demi-finaliste à l'Open d'Écosse, battu en manche décisive par Stephen Lee[29].

Retour dans le top 30 mondialModifier

Après être redescendu au 40e rang mondial, il atteint les quarts de finale du championnat du Royaume-Uni en 2003[30], en dominant le 6e mondial de l'époque, Ken Doherty, sur son chemin. Il s'arrête ensuite contre Jimmy White. Entre 2005 et 2010, Bond fait son retour dans le top 30 mondial, sans pour autant être très compétitif, n'atteignant qu'un seul quart de finale à l'Open de Chine[31].

2011-2012Modifier

Nigel Bond se fait ensuite beaucoup plus discret jusqu'en 2011, année au cours de laquelle il signe sa première victoire sur un tournoi professionnel depuis plus de 14 ans, après avoir battu son compatriote Robert Milkins, en finale du Shoot-Out[32]. L'année suivante, il est sacré champion du monde chez les seniors[33].

 
Nigel Bond en 2016.

2013-2017Modifier

Sorti du top 40 mondial en 2013, Bond connait ensuite des résultats très mitigés pendant plusieurs saisons, perdant même sa place sur le circuit pour la saison 2015-2016. Il obtient cependant sa place grâce à un ordre du mérite établi par sa fédération.

Bond effectue ensuite de meilleurs résultats, terminant demi-finaliste d'épreuves classées à deux reprises : à l'Open d'Inde 2016[34] et à l'Open de Gibraltar 2017. Ces résultats lui permettent alors de conserver sa place sur le circuit principal pour la saison suivante[35].

Fin de carrière et retraiteModifier

Lors de la saison 2019-2020, il atteint les quarts de finale du championnat du Royaume-Uni et devient ainsi le joueur le plus âgé de l'histoire à réaliser cet exploit[5]. Au cours du tournoi, il signe une victoire sur Judd Trump (6-3), après avoir été mené 3-1[36].

À la suite de sa défaite au 2e tour de qualification du Championnat du monde 2022, Bond annonce qu'il prend sa retraite et tire un trait sur une carrière professionnelle longue de 33 années[37]. Il s'agissait du dernier joueur devenu professionnel dans les années 1980 à avoir conservé ses droits de jeu, sans wildcard. L'Anglais précise qu'il ne participera pas à la Q School, mais évoluera dorénavant sur la tournée mondiale seniors et fera du coaching.

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 1 4
Tournois classés mineurs 0 1
Tournois non classés 6 3
Tournois pro-am 2 3
Tournois amateurs 1 0
Gras Tournois de la triple couronne[38]
 
Bond au Classique Paul Hunter 2012.

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1989 Championnat d’Angleterre amateur   Angleterre   Barry Pinches 13-11
1992-1993 Coupe du roi   Bangkok   James Wattana 9-7 Tableau
1995-1996 Open britannique   Plymouth   John Higgins 9-8 Tableau
1995-1996 Challenge rouge et blanc   Islamabad   John Parrott 8-6
1995-1996 Grand Prix de Malte   Marsaskala   Tony Drago 7-3 Tableau
1995-1996 Masters d’Écosse   Motherwell   Alan McManus 9-8 Tableau
2009-2010 Jeux mondiaux   Kaohsiung   David Grace 3-0 Tableau
2009-2010 Tournoi Pontins pro-am (printemps)   Prestatyn   Stephen Craigie 5-2
2010-2011 Snooker Shoot-Out   Blackpool   Robert Milkins 1-0 Tableau
2012-2013 Championnat du monde seniors   Portsmouth   Tony Chappel 2-0 Tableau
 
Nigel Bond (2013).

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1990-1991 Grand Prix   Reading   Stephen Hendry 5-10 Tableau
1992-1993 Open Strachan - Épreuve 2   Leicester   Troy Shaw 4-9 Tableau
1993-1994 Tournoi Pontins professionnel   Prestatyn   Ken Doherty 5-9
1994-1995 Championnat du monde   Sheffield   Stephen Hendry 9-18 Tableau
1995-1996 Classique de Thaïlande   Bangkok   John Parrott 6-9 Tableau
1995-1996 Tournoi Pontins professionnel (2)   Prestatyn   Ken Doherty 7-9
1996-1997 Open de Thaïlande   Bangkok   Peter Ebdon 7-9 Tableau
2007-2008 Tournoi Pontins pro-am (printemps)   Prestatyn   David Grace 1-5
2013-2014 Championnat du monde seniors   Portsmouth   Steve Davis 1-2 Tableau
2014-2015 Open de Vienne   Vienne   Mark King 2-5 Tableau
2017-2018 Open de Vienne (2)   Vienne   David Grace 2-5 Tableau

RéférencesModifier

  1. (en) Nigel Bond sur le site pro snooker blog.
  2. « snooker.org: Nigel Bond », sur www.snooker.org (consulté le ).
  3. a et b (en) « Nigel Bond », sur World Snooker (consulté le ).
  4. « Nigel Bond - Snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le ).
  5. a et b « Snooker news - Nigel Bond into quarter-finals after thrilling comeback against Gary Wilson », sur Eurosport, (consulté le ).
  6. « The Global Snooker Centre », sur web.archive.org, (consulté le ).
  7. « int », sur web.archive.org, (consulté le ).
  8. « Snooker Scene », sur web.archive.org, (consulté le ).
  9. a et b « 1990 Grand Prix Result Grid », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le ).
  10. « 1990 UK Championship Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le ).
  11. « 1992 Welsh Open Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le ).
  12. « strachan », sur web.archive.org, (consulté le ).
  13. « World Championship Snooker 1993 », sur web.archive.org, (consulté le ).
  14. « Register | British Newspaper Archive », sur www.britishnewspaperarchive.co.uk (consulté le ).
  15. « 1994 World Championships Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le ).
  16. « 1993 UK Championship Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le ).
  17. « brit », sur web.archive.org, (consulté le ).
  18. « World Championship 1995, Summary - Snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le ).
  19. « snooker.org: European Open 1994 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  20. « snooker.org: Thailand Classic 1995 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  21. « 1995 UK Championship Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le ).
  22. « snooker.org: British Open 1996 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  23. « snooker.org: World Championship 1996 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  24. « snooker.org: Thailand Open 1997 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  25. « snooker.org: Benson & Hedges Masters 1997 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  26. « Snooker Scene », sur web.archive.org, (consulté le ).
  27. « snooker.org: Malta Grand Prix 1996 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  28. « Sporting Life | World Snooker Championships, Crucible Theatre, Live Scoreboard, Latest News, Schedule, Results, Player Profiles, Full Draw. », sur web.archive.org, (consulté le ).
  29. « WWW Snooker: Regal Scottish Open 2002 », sur web.archive.org, (consulté le ).
  30. « WWW Snooker: Travis Perkins UK Championship 2003 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  31. « WWW Snooker: Honghe Industrial China Open 2008 », sur www.snooker.org (consulté le ).
  32. (en-GB) « Bond revels in Shoot-Out victory », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  33. (en) « Nigel Bond wins snooker's World Seniors Championship », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. (en) « Murphy / McGill / Wilson / Bond Into Semis », sur World Snooker, (consulté le ).
  35. « Rankings 2016/2017 - snooker.org », sur www.snooker.org (consulté le ).
  36. (en-GB) « Bond knocks out Trump at UK Championship », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  37. (en) « Nigel Bond Announces Retirement », sur https://wst.tv/, World Snooker Tour, (consulté le )
  38. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters.

Liens externesModifier