James Wattana

joueur de snooker thailandais

James Wattana
Image illustrative de l’article James Wattana
James Wattana au Masters d'Allemagne en 2013
Fiche d'identité
Nom complet Ratchapol Pu-Ob-Orm
Surnom « Thai Tornado »
Nationalité Drapeau : Thaïlande Thaïlandais
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Bangkok, Thaïlande
Professionnel 1989-2008 et depuis 2009
Meilleur classement 3e (1994-1995)
Gains 1 727 428 £
Break le plus élevé 147 (3 fois)
Centuries 166
Victoires en tournois (par type)
Classés 3
Non classés 7
Médailles
Jeux asiatiques Médaille d'argent, Asie Bangkok 1998 (par équipes)
Médaille de bronze, Asie Guangzhou 2010 (par équipes)
Médaille d'argent, Asie Macao 2007 (par équipes)
Dernière mise à jour : 17/06/2020

James Wattana, né le à Bangkok de son nom thaïlandais Wattana Pu-Ob-Orm, renommé Ratchapol Pu-Ob-Orm en 2003, est un joueur de snooker professionnel thaïlandais[1].

Sa carrière est principalement marquée par trois titres classés, lors de l'Open de Strachan[2] en 1992 et lors de l'Open de Thaïlande en 1994[3] et 1995[4]. Wattana a aussi été demi-finaliste du championnat du monde par deux fois : en 1993 et 1997. Son meilleur classement mondial et une 3e place pendant la saison 1994-1995. Il a déjà signé trois breaks de 147 points, notamment en 1992, et ce en six minutes et neuf secondes[5].

CarrièreModifier

Début de carrière (1985-1991)Modifier

Wattana remporte son premier tournoi en 1986, le Masters de Thaïlande, alors âgé de 16 ans[6]. Il passe professionnel en 1989, un an après avoir remporté le championnat du monde de snooker amateur. Sa première saison est marquée par une finale sur le Masters de Thaïlande, tournoi classé de l'époque[7], et par une autre demi-finale classée au Grand Prix[8], qui lui permettent d'entrer dans le top 32 du classement en 1990.

En 1990, il remporte le challenge de Hong Kong contre Jimmy White. En fin d'année 1991, le natif de Bangkok réalise une demi-finale au championnat du Royaume-Uni[9], et devient ainsi le premier asiatique à accéder aux demi-finales d'une épreuve de la triple couronne. Par la même occasion, il devient le premier joueur d'Asie à entrer dans le top 20 du classement mondial.

Point culminant (1992-1999)Modifier

Il remporte son premier tournoi classé lors de l'Open Strachan en 1992[2], quelques semaines après avoir été battu en demi-finale du Classique, par un certain Stephen Hendry, et avoir été finaliste pour la première fois à l'Open de Grande-Bretagne[10]. Monté jusqu'au 7e échelon du classement mondial, Pu-Ob-Orm ne s'arrête pas là et signe deux finales en 1993, lors du Masters[11] et de l'Open de Grande-Bretagne de nouveau[10]. Wattana devient le premier joueur asiatique demi-finaliste aux championnats du monde en 1993[12], après de précieuses victoires sur les anciens champions du monde John Parrott et Steve Davis. Il termine la saison à la position no 5 du classement.

Pourtant, sa carrière atteint son sommet dans le milieu des années 1990, années durant lesquelles il remporte deux fois consécutivement l'Open de Thaïlande[3],[4] et atteint le troisième rang mondial ; son meilleur classement à ce jour. Il est le premier asiatique à atteindre ce classement, dans un jeu dominé par les joueurs britanniques et, à un degré moindre, irlandais, canadiens et australiens. En 1994, il perd en finale de l'Open de Grande-Bretagne pour la troisième fois consécutive[10] et s'offre également une deuxième place à l'Open international[13]. Il signe aussi une deuxième demi-finale au championnat du Royaume-Uni pendant cette même année 1994, s'inclinant contre Ken Doherty[14].

Redescendu à la 5e marche du classement en 1995, Wattana ne réussit pas à défendre son titre en Thaïlande en 1996, et s'incline en quart de finale contre Alan McManus[15]. Il perd ainsi un certain nombre de points au classement et sort du top 10 en fin de saison. En avril 1997, il est demi-finaliste pour la deuxième fois de sa carrière au Crucible Theatre, et est battu par Stephen Hendry. Son tableau le voit de nouveau dominer John Parrott, cette fois-ci en quart de finale, ainsi que Graeme Dott et Stephen Lee. En demi-finale, il accroche Hendry, mais s'incline tout de même 17-13.

Plus discret lors des deux saisons qui suivent, James Wattana est tout de même quart de finaliste du Masters 1998[16] et de l'Open du pays de Galles en 1999.

Déclin progressif (2000-2007)Modifier

En 2000, le classement de Wattana est bien redescendu ; le joueur thaïlandais est positionné à la 22e place mondiale ; son classement le plus faible depuis 1990. Il lui faut attendre le Grand Prix 2004 pour remporter trois matchs dans un grand tableau[17],[18],[19],[20]. Éjecté du top 32 en 2003, Wattana retrouve la 32e place mondiale et réitère avec un quart de finale à l'Open du pays de Galles 2006[21] ; il s'agit de son dernier quart de finale en tournoi classé à ce jour.

Aux qualifications pour le championnat du monde 2005, James Wattana est inexistant dans son match qui l'oppose à Ali Carter et s'incline sans prendre la moindre manche (10-0). En début de saison 2007, il rétrograde à la 33e place mondiale.

 
James Wattana utilisant le reposoir.

Fin de carrière (depuis 2008)Modifier

En 2008, Wattana est relégué du circuit professionnel, mais continue de jouer, faisant son retour à ce niveau en 2009. Moins performant sur les tournois qui comptent pour le classement mondial, James Wattana s'illustre maintenant dans sa ville natale, à l'occasion du championnat du monde à six billes rouges. Il y atteint une demi-finale (2008) et deux quarts de finale (2009 et 2018).

NotoriétéModifier

Il est le huitième joueur de l'histoire à dépasser le million de livres sterling en dotation et ce avec trois breaks maximum en carrière, l'un des sept joueurs ayant réalisé plus de deux 147 dans leur carrière. Son break maximum de 1992 a été réalisé en six minutes et neuf secondes, le plus rapide jamais réalisé[5]. Ce record est désormais détenu par Ronnie O'Sullivan[22].

La carrière de Wattana a tiré vers le haut le snooker en extrême-orient. En devenant l'un des sportifs les plus populaires de son pays, il a inspiré de nombreux joueurs asiatiques, dont Ding Junhui et Marco Fu. Wattana est décoré de l'Ordre de la Couronne de Thaïlande.

Il est reconnu comme le sportif le plus populaire dans son pays[23].

PalmarèsModifier

Légende Catégorie Titres Finales
Tournois classés 3 5
Tournois non classés 7 9
Tournois pro-am 1 1
Tournois amateurs 5 1
Gras Tournois de la triple couronne[24]
 
James Wattana en 2013.

TitresModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1986 Championnat d'Asie   Sri Lanka   Gary Kwok 8-1
1986-1987 Masters de Thaïlande   Bangkok   Terry Griffiths 2-1 Tableau
1988 Championnat d'Asie (2)   Sri Lanka   Kenny Kwok 8-7
1988 Championnat du monde   Sydney   Barry Pinches 11-8
1989 Challenge de Kent   Hong Kong Inconnu Inconnu
1990 Tournoi sur invitation Kuedos Inconnu   Troy Shaw 5-3
1990-1991 Challenge de Hong Kong   Hong Kong   Jimmy White 9-3 Tableau
1991-1992 Open Strachan   Leicester   John Parrott 9-7 Tableau
1992-1993 Masters de Belgique   Anvers   John Parrott 10-5 Tableau
1992-1993 World Matchplay   Doncaster   Steve Davis 9-4
1993-1994 Open de Thaïlande   Bangkok   Steve Davis 9-7 Tableau
1993-1994 Coupe des rois   Bangkok   Darren Morgan 8-3 Tableau
1994-1995 Open de Thaïlande (2)   Bangkok   Ronnie O'Sullivan 9-6 Tableau
2003-2004 Challenge Europe-Asie   Wan Chai   Ken Doherty 6-4 Tableau
2007-2008 Championnat de Thaïlande   Thaïlande   Issara Kachaiwong 5-1
2009 Championnat d'Asie (3)   Tangshan   Mei Xiwen 7-3
 
Wattana, remballant son matériel (2013).

Finales perduesModifier

Saison Nom du tournoi Lieu Finaliste Score Tableau
1987 Championnat d'Asie   Malaisie   Udon Khaimuk 6-8
1989-1990 Open d'Asie   Bangkok   Stephen Hendry 6-9 Tableau
1990-1991 Championnat Benson & Hedges   Glasgow   Alan McManus 5-9
1990-1991 Ligue européenne   Divers sites   Steve Davis Round-robin
1991-1991 Challenge de Hong Kong   Hong Kong   Stephen Hendry 1-9 Tableau
1991-1992 Coupe des rois   Bangkok   Joe Swail 4-8 Tableau
1991-1992 Open de Grande-Bretagne   Derby   Jimmy White 7-10 Tableau
1992-1993 Pot Black   Blackpool   Neal Foulds 0-1 Tableau
1992-1993 Coupe des rois (2)   Bangkok   Nigel Bond 7-8 Tableau
1992-1993 Challenge Nescafé Extra   Bangkok   Ronnie O'Sullivan Round-robin
1992-1993 Masters   Londres   Stephen Hendry 5-9 Tableau
1992-1993 Open de Grande-Bretagne (2)   Derby   Steve Davis 2-10 Tableau
1993-1994 Open international   Bournemouth   John Parrott 5-9 Tableau
1993-1994 Open de Grande-Bretagne (3)   Plymouth   Ronnie O'Sullivan 4-9 Tableau
2007-2008 Challenge Europe-Asie   Wan Chai   John Higgins 4-5 Tableau
2007-2008 Jeux asiatiques en salle   Macao   Mohammed Shehab 3-4

Notes et référencesModifier

  1. (en) James Wattana sur global-snooker.com
  2. a et b « strachan » (version du 16 février 2012 sur l'Internet Archive), sur www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk,
  3. a et b « Thai » (version du 16 février 2012 sur l'Internet Archive), sur www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk,
  4. a et b « snooker.org: Thailand Open 1995 », sur www.snooker.org (consulté le )
  5. a et b « max » (version du 10 février 2013 sur l'Internet Archive), sur www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk,
  6. « 1986 Thailand Masters Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le )
  7. « Asia », sur web.archive.org, (consulté le )
  8. « 1989 Grand Prix Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le )
  9. « 1991 UK Championship Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le )
  10. a b et c « brit », sur web.archive.org, (consulté le )
  11. « WebCite query result », sur www.webcitation.org (consulté le )
  12. (en-GB) John Dee, « Ebdon ousts holder », UK Sport,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le )
  13. « int » (version du 16 février 2012 sur l'Internet Archive), sur www.cajt.pwp.blueyonder.co.uk,
  14. « 1994 UK Championship Results », sur www.snookerdatabase.co.uk (consulté le )
  15. « Snooker Scene », sur web.archive.org, (consulté le )
  16. (en) Ron Florax, « CueTracker - 2011 PTC - Event 1 - Snooker Results & Statistics Database », sur cuetracker.net (consulté le )
  17. « BBC SPORT | Other Sport | Snooker | O'Sullivan romps through », sur web.archive.org, (consulté le )
  18. « RTÉ.ie Sport - Doherty rues rotten luck », sur web.archive.org, (consulté le )
  19. « 2004 Grand Prix », sur web.archive.org (consulté le )
  20. « BBC SPORT | Other Sport | Snooker | O'Sullivan to meet Hunter », sur web.archive.org, (consulté le )
  21. « WWW Snooker: Welsh Open 2006 », sur www.snooker.org (consulté le )
  22. « O'Sullivan aims to realise maximum potential - The Independent (Londo… », sur archive.vn, (consulté le )
  23. (en) « Snooker: A storm coming in from the East: Thailand doesn't boast many », sur The Independent, (consulté le )
  24. Championnat du monde, championnat du Royaume-Uni et Masters

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier