New Bay
Image illustrative de l’article New Bay

Père Dubawi
Mère Cinnamon Bay
Père de mère Zamindar
Sexe Étalon
Robe Bai
Naissance 14 février 2012
Pays de naissance Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Juddmonte Farms
Propriétaire Khalid Abdullah
Entraîneur André Fabre
Jockey Vincent Cheminaud
Rating Timeform 128
FIAH 122
Nombre de courses 11
Nombre de victoires 5 (3 places)
Gains en courses 1 969 230 
Principales victoires Prix du Jockey-Club
Prix Guillaume d'Ornano
Prix Niel
Prix Gontaut-Biron

New Bay est un cheval de course français pur-sang, né en 2012. Propriété de son éleveur Khalid Abdullah, entraîné par André Fabre, il est monté en courses par Vincent Cheminaud.

Carrière de coursesModifier

New Bay débute en fin de son année de 2 ans, en novembre, par une deuxième place dans un maiden, sa seule sortie de la saison. De retour à la compétition en avril 2015, il s'impose dans le Prix Machado, un maiden réputé sur l'hippodrome de Longchamp, sous la selle de Vincent Cheminaud, l'un des meilleurs jockeys d'obstacles qui tente une reconversion dans le plat et vient de signer un contrat de première monte avec l'écurie Abdullah. Malgré son manque d'expérience, New Bay est dirigé vers la Poule d'Essai des Poulains et s'y révèle au plus haut niveau, terminant deuxième de Make Believe[1]. Sa fin de course laissant penser qu'il ne manque pas de tenue, il s'aligne au départ du Prix du Jockey-Club et remporte le Derby français, devant l'Irlandais Highland Reel alors à l'aube d'une très riche carrière[2]. Cette victoire est aussi la première au niveau groupe 1 pour Vincent Cheminaud, 21 ans, qui n'a pas perdu son statut d'apprenti, puisqu'il n'a pas encore 70 victoires en plat. Il devient donc le premier apprenti à remporter la course depuis Serge Gorli en 1981[3].

 
Victoire dans le Jockey-Club

New Bay prend quelques vacances après sa victoire à Chantilly, et fait une rentrée dans le Prix Guillaume d'Ornano, sur l'hippodrome de Deauville le 15 août. Le terrain est collant, mais cela ne l'empêche pas d'enchaîner. Un mois plus tard, son entraineur André Fabre rallonge le poulain en vue d'une candidature dans le Prix de l'Arc de Triomphe. New Bay passe brillamment le test des sur 2400 mètres dans le Prix Niel, ce qui le place parmi les plus sérieux challenger de Trêve, laquelle tente un triplé historique dans le l'Arc de Triomphe[4]. Au betting, il est d'ailleurs placé entre la tenante du titre et Golden Horn, son alter ego anglais, leader de sa génération avec ses victoires dans le Derby, les Eclipse Stakes et les Irish Champion Stakes. Et c'est ce dernier qui l'emporte, nettement, tandis que New Bay échoue à la lutte pour la deuxième place face à son compagnon de couleurs, le 5 ans Flintshire, mais contient Trêve d'un nez et monte sur la troisième marche du podium.

Maintenu à l'entraînement à 4 ans, New Bay reparait en piste sur une distance courte, les 1850 mètres du Prix d'Ispahan[5], mais sa rentrée est décevante, le cheval terminant sixième loin, très loin du Japonais A Shin Hikari. Après cette première contre-performance, le programme du cheval est quelque peu chamboulé et on ne le revoit qu'à l'été, dans le Prix Gontaut Biron. Cette semi-rentrée s'avère rassurante, New Bay l'emportant aisément. Mais l'automne approche et il doit encore courir une fois avant l'Arc. Ce sera dans les Irish Champion Stakes, pas vraiment une préparatoire de tout repos puisque cette édition s'annonce d'anthologie : au départ, l'auteur du doublé Derby/Derby d'Irlande, Harzand, la phénoménale Minding, déjà lauréate de 6 groupe 1, l'excellent Almanzor, son successeur au palmarès du Jockey-Club, Highland Reel, devenu un globe-trotter à succès ou encore Found, qui aligne – pour l'instant – les accessits d'honneur au plus haut niveau. New Bay défend chèrement sa peau, et termine au pied d'un podium composé d'Almanzor, Found et Minding. Malgré cette année en demi-teinte, New Bay retente sa chance dans le Prix de l'Arc de Triomphe, mais cette fois ne peut se mêler à la lutte finale. Il termine septième d'une édition remportée par Found devant Highland Reel et Order of St George. Sa carrière se termine là.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance Jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième
2014, 2 ans
25 novembre Chantilly   France Prix de Trossy Maiden 1 600 m M. Guyon 2e / 13 2 Urjuwaan
2015, 3 ans
20 avril Longchamp   France Prix Machado Course B 1 600 m V. Cheminaud 1er / 6 1 Tale of Life
10 mai Longchamp   France Poule d'Essai des Poulains Gr. 1 1 600 m V. Cheminaud 2e / 18 3 Make Believe
31 mai Chantilly   France Prix du Jockey-Club Gr. 1 2 100 m V. Cheminaud 1er / 14 1 ½ Highland Reel
15 août Deauville   France Prix Guillaume d'Ornano Gr. 2 1 200 m V. Cheminaud 1er / 6 1 ½ Dariyan
13 septembre Longchamp   France Prix Niel Gr. 2 2 400 m V. Cheminaud 1er / 7 2 ½ Silverwave
4 octobre Longchamp   France Prix de l'Arc de Triomphe Gr. 1 2 400 m V. Cheminaud 3e / 17 2 ¼ Golden Horn
2016, 4 ans
24 mai Chantilly   France Prix d'Ispahan Gr. 1 1 850 m V. Cheminaud 6e / 9 15 A Shin Hikari
15 août Deauville   France Prix Gontaut-Biron Gr. 1 2 000 m V. Cheminaud 1er / 5 1 ½ Arthenus
10 septembre Leopardstown   Irlande Irish Champion Stakes Gr. 1 2 000 m V. Cheminaud 4e / 12 5 ¼ Almanzor
2 octobre Longchamp   France Prix de l'Arc de Triomphe Gr. 1 2 400 m V. Cheminaud 7e / 16 6 ¾ Found

Au harasModifier

New Bay rentre au haras en 2017, à Ballylinch Stud, en Irlande, au tarif de 20 000  la saillie[6]. En 2021, sa fille Saffron Beach lui offre une première victoire au niveau groupe 1 dans les Sun Chariot Stakes et une deuxième dans le Prix Rotschild en 2022. L'année suivante, son tarif est réévalué à 37 500  puis 75 000  en 2023, tandis qu'il se signale encore par l'entremise de Bay Bridge (vainqueur des Champion Stakes dans lequel il défit le crack Baaeed) et Bayside Boy (Queen Elizabeth II Stakes).

OriginesModifier

New Bay est l'un des meilleurs fils du crack étalon Dubawi, l'un des reproducteurs les plus réputés de la planète, l'un des plus chers aussi, à £ 250 000 la saillie.

Côté maternel, New Bay ressort de l'une des plus belles lignées de l'élevage mondiale, celle de sa quatrième mère, la très influente Sorbus, véritable poulidor des classiques en 1975. Sa descendance contient une multitude de champions, dont d'importants étalons tels Oasis Dream ou Kingman, qui en assurent la continuité.

Sorbus (Busted) : 2e Irish Oaks, Irish 1000 Guineas, Irish St. Leger, Yorkshire Oaks. Mère de :


Origines de New Bay
Père
Dubawi
Dubai Millennium Seeking The Gold Mr. Prospector
Con Game
Colorado Dancer Shareef Dancer
Fall Aspen
Zomaradah Deploy Shirley Heights
Slightly Dangerous
Jawaher Dancing Brave
High Tern
Mère
Cinnamon Bay
Zamindar Gone West Mr. Prospector
Secrettame
Zaizafon The Minstrel
Mofida
Trellis Bay Sadler's Wells Northern Dancer
Fairy Bridge
Bahamian Mill Reef
Sorbus (Famille 19)


RéférencesModifier

  1. « Fiche de la Poule d'Essai des Poulains 2015 », sur https://www.geny.com
  2. « Prix du Jockey Club : New Bay et Vincent Cheminaud arrêtent le temps », sur Eurosport, (consulté le )
  3. « new-bay-flies-to-french-derby-win », sur www.bloodhorse.com (consulté le )
  4. « Qatar Prix Niel : New Bay cherche un rival à sa mesure ! », sur Eurosport, (consulté le )
  5. « Prix d’Ispahan : retour attendu de New Bay », sur hippique.blog-pmu.fr, (consulté le )
  6. « New Bay sera étalon à Ballylinch Stud - Jour de Galop », sur www.jourdegalop.com (consulté le )