Mouvement autonomiste jurassien

Mouvement autonomiste jurassien (MAJ)
Logo de l'organisation
Carte de l'organisation
Le canton du Jura, le Jura bernois (Jura sud) ainsi que Moutier qui est aujourd'hui au centre de la Question jurassienne.

Devise : « Une affaire de cœur et de raison »

Situation
Région Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau du canton du Jura Jura
Drapeau du canton de Berne Berne (Jura bernois/Jura sud)
Création 30 novembre 1947 (MSJ/RJ)
20 mars 1994 (MAJ)
Ancien nom Mouvement séparatiste jurassien (1947-1951)
Rassemblement jurassien (1951-1994)
Unité jurassienne (1975-1994)
Type Organisation patriotique, autonomiste et séparatiste
Domaine Question jurassienne
Siège Moutier (BE)
Coordonnées 47° 16′ 52″ N, 7° 22′ 51″ E
Langue français
Organisation
Membres 3500
Président Laurent Coste
Secrétaire Général Pierre-André Comte
Personnes clés Daniel Charpilloz
Roger Schaffter
Roland Béguelin

Site web www.maj.ch

Le Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) lutte pour l'indépendance du Jura sur l'ensemble de son territoire historique. Il est l'un des acteurs de la Question jurassienne.

HistoriqueModifier

Ce sont Daniel Charpilloz (de), Roland Béguelin et Roger Schaffter qui fondèrent le Mouvement séparatiste jurassien, qui se nommera Rassemblement jurassien à partir du .

Daniel Charpilloz demanda la "libération" du Jura au cours de la manifestation populaire du , à la suite de l'affaire Moeckli.

Le , le Rassemblement jurassien (RJ) fusionne avec l'Unité jurassienne (UJ) (mouvement des autonomistes vivant dans le Jura bernois) afin de créer le Mouvement autonomiste jurassien [1].

Présidents depuis 1947Modifier

  • Daniel Charpilloz (1947-1954) ;
  • André Francillon (1954-1967) ;
  • Germain Donzé (1965-1980) ;
  • Bernard Mertenat (1980-1991) ;
  • Christian Vaquin (1991-2012) ;
  • Laurent Coste (2012- ).

Secrétaires généraux depuis 1947Modifier

ButModifier

  • L'organisation politique se situe au-dessus des appartenances partisanes et religieuses. Tous les partis pro-jurassiens, le Parti socialiste autonome du Sud du Jura, le PDC du Sud du Jura et le Parti Libéral Jurassien y sont représentés et s'y expriment dans le sens des intérêts des jurassiens.

SiègeModifier

Le MAJ a son siège à Moutier, ville importante du Jura bernois, se trouvant officiellement dans le canton de Berne mais ayant des envies séparatistes et souhaitant rejoindre le canton du Jura. La commune est également le lieu de domicile de son président Pierre-André Comte.

LogosModifier

Mouvements associésModifier

  • L'Association féminine de la défense du Jura (AFDJ) ;
  • L'Association des Jurassiens de l'extérieur (AJE) ;
  • Le Groupe Bélier.

SoutiensModifier

La MAJ soutient plusieurs mouvements indépendantistes dans le monde, notamment :

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Rassemblement jurassien (RJ), Dictionnaire du Jura, consulté le 29 janvier 2013