Sonceboz-Sombeval

commune suisse

Sonceboz-Sombeval
Sonceboz-Sombeval
Sonceboz vu depuis Sombeval.
Blason de Sonceboz-Sombeval
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Jura bernois
Communes limitrophes Corgémont, Orvin, La Heutte, Tavannes
Maire Claude-Alain Wüthrich (UDC)
NPA 2605
No OFS 0444
Démographie
Gentilé Soncebozois
Population
permanente
1 954 hab. (31 décembre 2020)
Densité 130 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 12′ 00″ nord, 7° 11′ 00″ est
Altitude 653 m
Superficie 15,01 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Sonceboz-Sombeval
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Sonceboz-Sombeval
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du canton de Berne
City locator 14.svg
Sonceboz-Sombeval
Liens
Site web www.sonceboz.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Sonceboz-Sombeval est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

HistoireModifier

 
Photo aérienne (1950)

La commune est le fruit du regroupement de deux villages qui autrefois étaient séparés par une zone inondée (ancien marais créé par une petite météorite tombée, environ, en l'an 10503 avant J.-C.), le village de Sonceboz et celui de Sombeval.

La première mention authentique de Sombeval remonte à 866, dans un document par lequel Lothaire II, roi de Lorraine, confirme à l'abbaye de Moutier-Grandval ses possessions situées en divers lieux. Sombeval y est nommé Summavallis. En 1303, le nom de Sonceboz (Suntzelbo) fait son apparition dans un document. En 1315, une reconnaissance, qui fait mention d'un moulin à Sonceboz, dit que l'église de Sombeval est dédiée à sainte Agathe. À l'époque des transports par diligences, Sonceboz-Sombeval était un relais important sur le tronçon Berne-Bâle.

De 1797 à 1815, Sonceboz-Sombeval a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département français du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du congrès de Vienne, le territoire de l’ancien évêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

TransportsModifier

Patrimoine bâtiModifier

Le village est situé sur une ancienne voie romaine, dont il reste quelques vestiges, à proximité du col de Pierre Pertuis. Ce col relie le vallon de Saint-Imier et la vallée de Tavannes.

Hôtel de la Couronne. La position de Sonceboz, étape importante sur l’ancienne route reliant Bâle à Bienne, favorise l’implantation d’établissements publics. Dès 1672, le prince-évêque de Bâle accorde un privilège exclusif d'y tenir cabaret. Attestée vers 1700, l’auberge la Crosse de Bâle est déplacée un peu plus bas en 1745 et devient, dès 1815 sans doute, l’Hôtel de la Couronne. Elle devient bientôt l’un des établissements importants du village et est exploitée jusqu’en 2014. Belle enseigne et salle de restaurant lambrissée en 1707. L’édifice est acquis en 2020 par la Fondation pour le rayonnement du Jura bernois[3].

Sombeval Église réformée de Sombeval. L'édifice est reconstruit en 1733-1737 à l'emplacement d'une église Sainte-Agathe mentionné en 866. En 1866, l'église est transformée en simple salle avec une tour accolée en façade et ornée d'un décor historicisant[4].

La scierie de Sombeval est le témoin des débuts de l'industrie dans le village, elle est actuellement gérée par une fondation qui est chargée de la faire revivre.

SportModifier

Les rochers du Shilt sont particulièrement appréciés des amateurs d'escalade.

PersonnalitésModifier

ÉconomieModifier

L'industrie du village couvre les domaines de la motorisation électrique, de la mécanique, du décolletage, de l'informatique et du commerce de tapis. Elle inclut des entreprises de décolletage, d'engrenages, de vente de revêtements de sol aux grossistes, d'informatique, de moteurs électriques et systèmes mécatroniques d'entraînement (Sonceboz SA), d'appareils électroniques et de mesure de l'énergie thermique (Sontex SA).

GastronomieModifier

Le restaurant Hôtel du Cerf à Sonceboz, par le chef cuisinier Jean-Marc Soldati, détient 16 points dans le prestigieux guide gastronomique Gault et Millau 2005.

L'entreprise Kelvin obtient la seule médaille d'or au concours suisse des produits du terroir en 2013 catégorie confiserie dans le canton de Berne pour ses macarons Maca'Dam (macarons parisiens à l'eau-de-vie de damassine AOP).

Communes limitrophesModifier

  Tavannes Tavannes Tavannes  
Corgémont N Péry-La Heutte
O    Sonceboz-Sombeval    E
S
Orvin Orvin Orvin

RéférencesModifier

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes », sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. Miroslaw Halaba, « Le cœur d’un carrefour », Passé simple. Mensuel romand d’histoire et d’archéologie, no 79,‎ , p. 36.
  4. Guide artistique de la Suisse : Jura, Jura bernois, Neuchâtel, Vaud, Genève, vol. 4a, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 642 p. (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 117.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :