Ouvrir le menu principal

Dragon Ball Super: Broly

film sorti en 2019 et réalisé par Tatsuya Nagamine
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ne doit pas être confondu avec Dragon Ball Z : Broly le super guerrier.
Dragon Ball Super
Broly
Image illustrative de l'article Dragon Ball Super: Broly
Logotype du film.
ドラゴンボール超 ブロリー
(Doragon bōru sūpā: Burorī)
Genre Aventure, fantastique
Thèmes Arts martiaux, science-fiction
Film d'animation japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Toei Animation
Compositeur
Norihito Sumitomo
Durée 100 minutes
Sortie
Liste des films
Précédent Suivant
La Résurrection de ‘F’

Dragon Ball Super: Broly (ドラゴンボール超 ブロリー, Doragon bōru sūpā: Burorī?) est le vingtième film d'animation japonais de l'univers Dragon Ball, sorti en 2018.

Il s'agit du premier long métrage basé sur la série Dragon Ball Super, l'intrigue reprenant juste après l'arc Survie de l'Univers[1].

SynopsisModifier

Le début du film retrace le passé de Goku, Vegeta et Broly sur la planète Vegeta. Le roi Cold rend visite aux Saiyans, accompagné de son fils Freezer et de son armée, annonce qu'il prend sa retraite et lègue tout à son fils. Le roi Vegeta découvre que le fils de Paragus, Broly, est plus puissant que le sien. Considérant sa grande puissance comme un affront, il expédie Broly sur l'astéroïde Vampa. Paragus, accompagné d'un Saiyan, va chercher son fils sur cette planète et finit par le retrouver. Pour permettre à son fils et lui de survivre, il n'eut d'autres choix que de tuer celui qui l'accompagnait. Pris d'un mauvais pressentiment concernant le tyran, Bardock veut envoyer son fils cadet sur une autre planète, malgré la réticence de son épouse, Gine. Pendant que Vegeta, Raditz, Nappa et deux autres Saiyans conquirent une planète, Freezer en profite pour détruire la planète Vegeta et fait croire à ces derniers qu'une météorite l'a percutée.

Goku et Vegeta s'entraînent ensemble près d'une villa que Bulma a construite. Mais cette dernière reçoit un appel de son fils Trunks, qui lui apprend que son laboratoire a été cambriolé par des soldats de Freezer, qu'ils ont volé le Dragon Radar, ainsi que les six Dragon Balls en sa possession. Les deux Saiyans, accompagnés de Bulma et Whis, se rendent sur le continent glacé pour retrouver la dernière boule. Pendant ce temps, Freezer se dirige vers la Terre. Deux soldats de Freezer, Cheelai et Lemo, reçoivent un signal de détresse émis par l'astéroïde Vampa et s'aperçoivent qu'ils s'agit de celui de Paragus et Broly. Les deux Saiyans rejoignent les rangs du tyran, et Broly va finir par sympathiser avec Cheelai et Lemo, se confiant davantage à eux sur son amitié avec une créature appelée Ba et sa relation avec son père. Les deux soldats de Freezer, responsable du cambriolage du laboratoire de Bulma, mettent la main sur la dernière Dragon Ball, jusqu'à l'arrivée de Goku, Vegeta, Bulma et Whis. Le tyran arrive sur Terre, accompagné de Paragus et Broly. Celui-ci entame un duel avec Vegeta, et le combat tourne plutôt en faveur du prince, qui se transforme en Super Saiyan, puis en Super Saiyan Divin. Broly commence à utiliser son pouvoir et rivalise avec Vegeta. Goku entre ensuite en scène et affronte Broly à son tour. Le Saiyan fait la même chose que son rival, mais cette fois, Broly prend le dessus sur lui. Goku se transforme en Super Saiyan Bleu et le combat s'équilibre. Pour provoquer un électrochoc chez Broly, Freezer tue Paragus et fait accuser les Saiyans, permettant à celui-ci de dévoiler sa pleine puissance. Voyant son rival en difficulté, Vegeta vient lui apporter son aide. Ils parviennent à s'enfuir en faisant diversion, provoquant une bagarre entre Broly et le tyran. Pour le vaincre, Goku et Vegeta n'ont pas d'autres choix que de fusionner. Les deux premières tentatives ayant échoué, ils parviennent à créer Gogeta. Le guerrier réaffronte Broly et prend l'ascendant sur celui-ci, en Super Saiyan tout comme en Super Saiyan Bleu. Ayant rassemblé les Dragon Balls, Cheelai fait le voeu de réexpédier Broly sur Vampa, alors que Gogeta était sur le point de l'achever. Cheelai et Lemo le rejoignent sur Vampa, ne travaillant plus pour le tyran. Goku vient leur rendre visite pour leur apporter une maison en capsule pour où ils pourront y vivre, puis promet à Broly de le voir de temps en temps pour l'affronter, l'aider à s'améliorer et à contrôler son pouvoir.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Japon : [3]
États-Unis : [4],[5]
France : [6],[7] et [8] (avant-premières en VOSTFR) ; [9] (sortie nationale)

DoublageModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Personnages Voix japonaises[1] Voix françaises[10],[11],[12],[13]
Son Goku Masako Nozawa Patrick Borg
Bardock
Son Goten Brigitte Lecordier
Son Goku (enfant)
Vegeta Ryō Horikawa Éric Legrand
Broly Bin Shimada Mark Lesser
Freezer Ryūsei Nakao Philippe Ariotti
Bulma Aya Hisakawa Céline Monsarrat
Piccolo Toshio Furukawa Philippe Ariotti
Trunks enfant Takeshi Kusao Anouck Hautbois
Beerus Kōichi Yamadera Bruno Magne
Whis Masakazu Morita Bruno Méyère
Paragus Katsuhisa Hōki Thierry Mercier
Roi Vegeta Banjō Ginga Patrice Melennec
Gine Naoko Watanabe Claire Morin
Beets Takuya Kirimoto Grégory Laisne
Cheelai Nana Mizuki Audrey Sourdive
Lemo Tomokazu Sugita Charles Germain
Kikono Masami Kikuchi Mouloud Achour
Berryblue Kimiko Saitō Brigitte Lecordier
Nappa Tetsu Inada
Raditz Shigeru Chiba
Pilaf Benjamin Pascal
Leek Yohei Azakami Hervé Grull
Taro Masaya Takatsuka Pascal Germain
Zarbon Hiroaki Miura
Maï Eiko Yamada Joséphine Ropion
Shû Tesshō Genda Stéphane Marais
le roi Cold Ryūzaburō Ōtomo Marc Bretonnière
Shenron Antoine Nouel
Gogeta Masako Nozawa
Ryō Horikawa
Patrick Borg
Eric Legrand
  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[11], Blow[10] et Anime News Network[12]

AccueilModifier

CritiquesModifier

Dragon Ball Super: Broly

Score cumulé
SiteNote
Allociné 
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries 
Première 
Télérama 

Le film reçoit des retours assez moyens, avec une note moyenne de 2.7 sur AlloCiné.

CinéSéries trouve que « Malgré une intrigue qui n’évolue pas beaucoup et des facilités scénaristiques inhérentes à DBS, ce nouvel opus est très plaisant à regarder »[15]. Première n'est pas totalement conquis mais dit que le film est « beaucoup plus grand public et jouissif que prévu »[16]. Télérama est assez déçu : « les personnages se réduisent à des fluides de couleurs, et les dialogues à des rugissements »[17].

ProductionModifier

DéveloppementModifier

Le , le film est annoncé officiellement sous le titre provisoire Dragon Ball Super: The Movie[18].

En , la date de sortie du film est annoncée pour le , faisant suite aux événements de la série Dragon Ball Super et sera basé sur les origines de la puissance des Saiyans[3].

En , le titre officiel du film est dévoilé, révélant ainsi le « retour » de Broly en tant qu'ennemi principal, intégrant le personnage dans la trame originale avec un nouveau vécu et design[1].

Attribution des rôlesModifier

En juillet 2018, Aya Hisakawa a été choisie pour être la nouvelle voix originale de Bulma, à la suite de la mort de Hiromi Tsuru[1].

En octobre 2018, un concept art, dévoilé par la production, révèle le retour de deux personnages étant apparu dans la série Dragon Ball Z : les Saiyans Raditz (enfant) et Nappa (plus jeune et encore chevelu[19]).

Box-officeModifier

JaponModifier

Lors de sa sortie nationale en salles japonaises, soit à partir du 14 décembre 2018, le film se place en tête du box-office pour son premier week-end d'exploitation avec 820 000 billets vendus engrangeant une recette de 1 milliard 050 millions de yens (soit 9 millions 260 mille dollars) pour ses trois premiers jours d’exploitation[20].

États-UnisModifier

Diffusé dans 1 260 salles américaines à partir du 16 janvier 2019 lors de son premier week-end d'exploitation, le film a engrangé une recette de 7 millions de dollars[21], dépassant les résultats du long métrage précédent Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ sorti en 2015, avec 1,8 million de dollars rapporté pour son premier jour d'exploitation sur 913 écrans.

CommentairesModifier

  • Ce film marque la première apparition de Gine, la mère de Son Goku, ainsi que la version de Raditz enfant mais marque aussi l'existence officielle de Broly et de Gogeta dans la trame originale de l'univers Dragon Ball[1].
  • Il marque aussi, le retour de Bardock, Broly et Gogeta, chacun avec une tenue légèrement différente de celle des films dérivés de Dragon Ball Z.
  • Le film marque la première apparition (hors manga) de Vegeta dans sa forme de Super Saiyan Divin.
  • Le film ne tient pas compte des évènements du téléfilm Dragon Ball Z : Baddack contre Freezer ni des trois films Dragon Ball Z mettant en scène Broly.

Sortie DVD / Blu-ray / VODModifier

Le film est sorti en DVD / Blu-ray et VOD le , sans bonus vidéo[22]

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) Rafael Pineda, « Dragon Ball Super Film Reveals Dragon Ball Super: Broly Title, Visual », sur Anime News Network.com, (consulté le 26 juillet 2018).
  2. a b c d e et f (en) « Funimation's Theatrical Screenings of Dragon Ball Super: Broly Film in U.S., Canada to All Feature English Dub », sur Anime News Network.com, (consulté le 29 juillet 2018).
  3. a et b (en) « Dragon Ball Super Anime Film Announces Staff, Release Date (Updated) », sur Anime News Network.com, (consulté le 17 mars 2018).
  4. (en) « Funimation Is Bringing Dragon Ball Super: Broly to North American Theaters in 2019 », sur IGN.com, .
  5. (en) « Dragon Ball Super: Broly Announces US Release Date », sur IGN.com, .
  6. Laëtitia Forhan, « Dragon Ball Super Broly : une projection en avant-première au Grand Rex », sur Allociné.fr, (consulté le 29 juillet 2018).
  7. Bruno de la Cruz, « Le film Dragon Ball Super Broly sera projeté au Grand Rex », sur AnimeLand.com, (consulté le 29 juillet 2018).
  8. Vincent Formica, « Dragon Ball Super Broly : les dates des avant-premières dans toute la France », sur Allociné.fr, .
  9. Damien Hilaire, « Dragon Ball Super : Broly : le film enfin daté en France ! », sur IGN.fr, .
  10. a b c d e et f Aldric Warnet, « Dragon Ball Super: Broly a ses voix françaises », sur Blow-ent.com, .
  11. a b et c « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 24 février 2019) [dernière m-à-j].
  12. a b c et d (en) « Dragon Ball Super: Broly (movie) », sur Anime News Network.com (consulté le 17 février 2019).
  13. « Dragon Ball Super: Broly », sur Allociné.fr (consulté le 18 février 2019).
  14. « Anthony Panetto, références animation : Dragon Ball Super: Broly », sur Anthony-panetto.fr, .
  15. « Critique de Dragon Ball Super : Broly (Film, 2019) », sur CinéSéries, (consulté le 25 mars 2019)
  16. « Ma vie avec John F. Donovan, Mon bébé, Convoi exceptionnel : les films au cinéma cette semaine », sur Premiere.fr, (consulté le 25 mars 2019)
  17. « Dragon Ball Super : Broly de Tatsuya Nagamine - (2018) - Film - Film d'animation » (consulté le 25 mars 2019)
  18. (en) « 20th Dragon Ball Anime Film Revealed for December 2018 », sur Anime News Network.com, (consulté le 28 juillet 2018).
  19. « Dragon Ball Super : deux Saiyans cultes de retour dans le film sur Broly », sur Allociné.fr, .
  20. « Le film Dragon Ball Super: Broly démarre à la première place du Box-office japonais », sur Bleachmx.fr.
  21. (en) Anthony D'Alessandro, « Dragon Ball Super: Broly Sets Wednesday Aflame with $7M+ Opening », sur Deadline.com, .
  22. « Dragon Ball Super Broly : quand sort le film en Blu-ray / DVD », sur AlloCiné.fr, .

Liens externesModifier