Ouvrir le menu principal

Mouhet

commune française du département de l'Indre
Ne doit pas être confondu avec Mouhers.

Mouhet
Mouhet
La mairie en 2011.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement Le Blanc
Canton Saint-Gaultier
Intercommunalité Communauté de communes Marche Occitane - Val d'Anglin
Maire
Mandat
Jean-Christophe Plantureux
2018-2020
Code postal 36170
Code commune 36134
Démographie
Gentilé Mouhetins
Population
municipale
447 hab. (2016 en diminution de 12,7 % par rapport à 2011)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 02″ nord, 1° 26′ 03″ est
Altitude Min. 237 m
Max. 344 m
Superficie 32,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Mouhet

Géolocalisation sur la carte : Indre

Voir sur la carte topographique de l'Indre
City locator 14.svg
Mouhet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mouhet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mouhet
Liens
Site web mairiedemouhet.fr

Mouhet est une commune française située dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est située dans le sud[1] du département, à la limite avec les départements de la Creuse et de la Haute-Vienne. Elle est située dans la région naturelle du Boischaut Sud.

Les communes limitrophes[1] sont : La Châtre-Langlin (4 km), Azerables (5 km), Les Grands-Chézeaux (5 km), Saint-Sébastien (7 km) et Parnac (8 km).

Les communes chefs-lieux[1] et préfectorales sont : Saint-Gaultier (28 km), Le Blanc (40 km), La Châtre (48 km), Châteauroux (52 km) et Issoudun (76 km).

Localisation de la commune de Mouhet

Hameaux et lieux-ditsModifier

Les hameaux et lieux-dits de la commune sont : les Maisons, Mazou, Rapissac et le Quaire[2].

Géologie et hydrographieModifier

La commune est classée en zone de sismicité 2, correspondant à une sismicité faible[3].

Le territoire communal est arrosé par la rivière Anglin et le ruisseau Le Portefeuille[2].

ClimatModifier

Normales et records pour la période 1981-2010 à la station météorologique de Châteauroux - Déols
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,3 1,3 3,5 5,3 9,2 12,4 14,4 14,3 11,2 8,5 4,1 1,8 7,3
Température moyenne (°C) 4,2 4,9 8 10,4 14,4 17,8 20,2 20 16,6 12,8 7,5 4,7 11,8
Température maximale moyenne (°C) 7,1 8,6 12,6 15,5 19,6 23,1 26 25,6 21,9 17,1 11 7,6 16,3
Record de froid (°C)
date du record
−22,8
16-01-1985
−22,8
14-02-1929
−10,8
01-03-2005
−4,2
07-04-1929
−1,4
11-05-1928
1,2
01-06-1936
4
10-07-1948
4,5
06-08-1967
0
30-09-1936
−5,2
30-10-1997
−8,7
24-11-1998
−17
10-12-1967
−22,8
16-01-1985
Température maximale la plus basse (°C)
date du record
−14,9
16-01-1985
−10,8
02-03-1956
−1,9
05-04-1971
1,5
06-04-1911
6,9
04-05-1977
11,1
09-06-1956
12,8
19-07-1966
13,9
31-08-2007
9,5
29-09-1919
2,8
27-10-1931
−2,9
22-11-1993
−10,2
20-12-1938
−14,9
16-01-1985
Température minimale la plus haute (°C)
date du record
12
02-01-1916
12,1
27-02-1960
14,9
11-03-1981
14,5
28-04-1913
18
12-05-1912
22,3
28-06-2005
23
21-07-1995
23,3
06-08-2018
20,5
05-09-2017
18,9
01-10-2001
15,1
07-11-1954
13,4
04-12-1961
23,3
06-08-2018
Record de chaleur (°C)
date du record
18,5
05-01-1999
24
27-02-2019
28
25-03-1955
31,5
22-04-1893
34,5
29-05-1944
37,7
26-06-1947
40,2
28-07-1947
40,5
02-08-1906
38
01-09-1906
30,3
07-10-2009
24,5
02-11-1899
20,5
16-12-1989
40,5
02-08-1906
Ensoleillement (h) 72,1 91,9 155,6 178,5 208,6 210,4 231,7 235,5 189,5 128,3 79,6 59 1 840,7
ETp Penman (mm) 13,8 23,2 56,1 82,1 112,9 132,8 147,8 131,5 79,5 41,3 15,9 10,2 847,1
Record de vent (km/h)
date du record
105,4
NC
132,1
23-02-2009
126
NC
104,4
NC
94,5
NC
109,8
13-06-2002
104,4
NC
115,2
NC
104,4
NC
97,2
NC
100,8
NC
126
NC
132,1
NC
Record de la pression la plus basse (hPa)
date du record
973,1
NC
965
NC
983,7
NC
981,8
NC
989,6
NC
991,6
NC
978,2
NC
996,9
NC
989,9
NC
980,1
NC
973
NC
967,9
NC
965
NC
Record de la pression la plus haute (hPa)
date du record
1 045,1
NC
1 043,4
NC
1 046,7
NC
1 035,7
NC
1 033,5
NC
1 047,5
NC
1 030,6
NC
1 030,6
NC
1 034,9
NC
1 035,6
NC
1 040,2
NC
1 045,6
NC
1 047,5
NC
Précipitations (mm) 59,2 48,8 52,1 65,8 73,3 54,9 56,6 56,1 64,3 73,8 64,9 67,3 737,1
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
48,7
20-01-1910
29,7
05-02-1955
32,4
29-03-1978
42,6
18-04-1964
54,1
12-05-1910
67,6
04-06-2002
60,4
08-07-1919
66,1
29-08-1945
58,6
17-09-1975
43
29-10-1981
35,2
05-11-1962
51,6
24-12-1995
67,6
04-06-2002
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 1 mm 4,9 5,3 5 5,8 6,2 7,5 7,4 7,2 8,3 6,4 5,7 5,9 6,3
Source : Infoclimat.fr
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7,1
1,3
59,2
 
 
 
8,6
1,3
48,8
 
 
 
12,6
3,5
52,1
 
 
 
15,5
5,3
65,8
 
 
 
19,6
9,2
73,3
 
 
 
23,1
12,4
54,9
 
 
 
26
14,4
56,6
 
 
 
25,6
14,3
56,1
 
 
 
21,9
11,2
64,3
 
 
 
17,1
8,5
73,8
 
 
 
11
4,1
64,9
 
 
 
7,6
1,8
67,3
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm
Article détaillé : Climat de l'Indre.

Voies de communication et transportsModifier

L'autoroute A20[4] (l’Occitane) passe par le territoire communal et dessert un échangeur (numéro 21). On trouve aussi les routes départementales : 5, 10, 10A, 84, 86, 113 et 220[4].

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Saint-Sébastien, à 11 km[4].

Mouhet est desservie par la ligne L du Réseau de mobilité interurbaine[5].

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre, à 64 km[4].

UrbanismeModifier

LogementModifier

Le tableau ci-dessous présente le détail du secteur des logements[6] de la commune :

Date du relevé 2013
Nombre total de logements 372
Résidences principales 64,7 %
Résidences secondaires 24,5 %
Logements vacants 10,8 %
Part des ménages propriétaires de leur résidence principale 84,6 %

ToponymieModifier

Ses habitants sont appelés les Mouhetins[7].

HistoireModifier

On ne parvient pas à dater exactement la naissance du village, il semble apparaître pendant le Moyen Âge. Longtemps châtellenie des seigneurs de Rhodes, il se trouvait sur la route de Tours à Limoges. Le diocèse de Moheto devient commune à la Révolution.

La Révolution fut un moment trouble pour la commune compte tenu de la présence ancienne de la famille Pot de Rhodes et de l'activité de prêtres réfractaires. On trouve, dans les archives départementales, le cas de Henry Berthon arrêté successivement en 1792, 1796 et 1798 au prétexte qu'il « fanatisait le peuple par ses discours et sa conduite[8] ».

Village dynamique, Mouhet paya un lourd tribut lors du premier conflit mondial, comme le rappelle son monument aux morts, ou plus récemment une exposition consacrée aux poilus mouhetins[9].

Durant la Seconde Guerre mondiale, Mouhet fut le lieu de quelques actes de résistances, notamment dans la nuit du 4 au où furent collés sur les panneaux d'affichage de la commune des tracts titrés : « La Riposte des Patriotes du Berry », signés par : « Le Bureau de l’U. L. ». D'autres petits actes témoignent d'une activité résistante locale. En , la commune subit la répression du 4e régiment SS « Der Führer », appartenant à la division Das Reich, en route vers la Normandie[10] : les SS ont abattu sans raison et à vue un habitant de la commune dans la côte de Champalais.

La commune fut rattaché de 1973 à 2015 au canton de Saint-Benoît-du-Sault.

Politique et administrationModifier

La commune dépend de l'arrondissement du Blanc, du canton de Saint-Gaultier, de la première circonscription de l'Indre et de la communauté de communes Marche Occitane - Val d'Anglin[11].

Elle dispose d'une agence postale communale[12].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1886 1889 Félix Perot ? ?
1889 1896 Jean-Baptiste Gaullier ? ?
1896 1911 Adrien Collin ? ?
1911 mai 1925 Firmin Perichet ? ?
mai 1925 1928 Adrien Prades ? ?
1928 octobre 1947 Émile Ducouret ? ?
octobre 1947 mars 1959 Raymond Lavillonière ? ?
mars 1959 1979 Joseph Prades ? ?
1979 2000 Maurice Denis PCF ?
2000[13],[14],[15] [Note 1] Roger Jambut PS Retraité
[16] En cours Jean-Christophe Plantureux ? ?
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[18].

En 2016, la commune comptait 447 habitants[Note 2], en diminution de 12,7 % par rapport à 2011 (Indre : -2,9 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
5308568261 1701 2301 3201 2941 3491 229
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2621 2501 2391 2611 2851 2811 3301 3141 330
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3051 2401 2251 0851 0581 031991912922
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
861827777645528478501504512
2016 - - - - - - - -
447--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

La commune dépend de la circonscription académique du Blanc.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Manifestations culturelles et festivitésModifier

La « fête communale » se tient le premier dimanche de septembre et elle est l'occasion de nombreuses manifestations : brocante, jeux pour enfants, messe de saint Hubert, défilé costumé avec chars fleuris, repas midi et soir, retraite aux flambeaux suivie d'un feu d'artifice. En 2011, avait aussi lieu dans l'après-midi, des courses cyclistes de juniors. La commune accueille depuis 2011 le festival de la chanson française Festiv’En Marche, et notamment la finale du concours inter-régional le week-end de la Pentecôte[23].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Équipement culturelModifier

SantéModifier

SportsModifier

MédiasModifier

La commune est couverte par les médias suivants : La Nouvelle République du Centre-Ouest, Le Berry républicain, L'Écho - La Marseillaise, La Bouinotte, Le Petit Berrichon, France 3 Centre-Val de Loire, Berry Issoudun Première, Vibration, Forum, France Bleu Berry et RCF en Berry.

CultesModifier

ÉconomieModifier

La commune se situe dans la zone d’emploi de Châteauroux et dans le bassin de vie de La Souterraine[11].

L'économie est principalement agricole, comme le révèle l'implantation récente de la coopérative Berry Sud (producteurs de lait caprin, d'où partent 6 millions de litres de lait provenant de 45 producteurs[24] ). Outre quelques artisans et indépendants, la commune compte un restaurant, un gîte rural, une boulangerie et de petites entreprises (bâtiments, transports autocars…).

Culture locale et patrimoineModifier

  • Église Saint-Pierre : elle est particulièrement remarquable, datant des XIIIe et XIVe siècles, elle abrite la dalle funéraire de marbre noire de la famille Pot, seigneurs de Rhodes. On ignore ce qui se trouve dans les deux tourelles au fond du chœur qui sont murées, alimentant les légendes locales. Un peu plus haut, on peut se rendre à la cascade, lieu assez prisé des habitants, doux et agréable et où coule un filet d'eau au milieu de blocs de pierre.
  • Monument aux morts

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Démission
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Indre », sur le site de Lion 1906, consulté le 3 septembre 2018.
  2. a et b « Mouhet » sur Géoportail., consulté le 17 septembre 2018.
  3. « Didacticiel de la règlementation parasismique : Indre », sur le site de la Prévention du risque sismique, consulté le 3 septembre 2018.
  4. a b c et d « Mouhet », sur le site de ViaMichelin, consulté le 3 septembre 2018.
  5. « Indre (36) - Fiches horaires », sur le site du Réseau de mobilité interurbaine, consulté le 2 septembre 2018.
  6. Site de l'Insee : Mouhet, consulté le 6 septembre 2016.
  7. « Nom des habitants des communes françaises, Mouhet », sur le site habitants.fr de la SARL Patagos (consulté le 7 avril 2012).
  8. Site de Gallica : Bulletin de la société académique du Centre octobre-décembre 1903, consulté le 22 août 2012.
  9. « Des vœux, des projets et des médailles », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ .
  10. Stéphane Simonnet, Claire Levasseur (cartogr.) et Guillaume Balavoine (cartogr.) (préf. Olivier Wieviorka), Atlas de la libération de la France : 6 juin 1944- 8 mai 1945 : des débarquements aux villes libérées, Paris, éd. Autrement, coll. « Atlas-Mémoire », (1re éd. 1994), 79 p. (ISBN 978-2-746-70495-4 et 2-746-70495-1, OCLC 417826733, notice BnF no FRBNF39169074), p 43.
  11. a et b « Commune de Mouhet (36134) », sur le site de l'Insee, consulté le 28 octobre 2018.
  12. Site de La Poste : Un bureau de poste, consulté le 22 août 2012.
  13. « Résultats des élections municipales 2001 », sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 16 avril 2018.
  14. « Résultats des élections municipales 2008 », sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 16 avril 2018.
  15. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur le site du Ministère de l'Intérieur, consulté le 16 avril 2018.
  16. « Jean-Christophe Plantureux élu nouveau maire », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ (lire en ligne).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  21. « Liste des établissements scolaires de l'Indre - Année scolaire 2018/2019 » [PDF], sur le site de l'Académie d'Orléans-Tours (consulté le 9 juin 2019).
  22. « Regroupements pédagogiques intercommunaux (R.P.I.) » [PDF], sur le site de l'Académie d'Orléans-Tours (consulté le 9 juin 2019).
  23. Site du festival Festiv’ En Marche, consulté le 9 mai 2013.
  24. [PDF] Site de La chèvre : Le dynamisme caprin en Limousin, consulté le 16 août 2012.