Montpellier Hérault Sport Club (féminines)

club féminin de football français

La section féminine du Montpellier Hérault Sport Club est un club de football français basé à Montpellier et créée en 1978 sous le nom du Racing Club Paillade avant de fusionner avec l'Entente cressoise pour devenir le Montpellier-Le Crès en 1990.

Montpellier HSC
Logo du Montpellier HSC
Généralités
Nom complet Montpellier Hérault Sport Club
Surnoms Les Pailladines
Noms précédents Racing Club Paillade
(1978-1990)
Entente Montpellier-Le Crès Football féminin
(1990-2001)
Fondation 1978
Couleurs Bleu et orange
Stade Stade Mama-Ouattara (Domaine de Grammont)
(500 places)
Siège Domaine de Grammont
Avenue Albert Einstein
34070 Montpellier
Championnat actuel Division 1
Président Laurent Nicollin
Entraîneur Yannick Chandioux
Site web mhscfoot.com
Palmarès principal
National[Note 1] Championnat de France (2 titres)
Challenge de France (3 titres)

Maillots

Domicile

Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Division 1 2023-2024
0

Les Montpelliéraines atteignent pour la première fois de leur histoire la Division 1 en 1985, pour deux saisons. Redescendu dans les divisions régionales, elles réapparaissent à ce niveau de la compétition en 1989, mais la fusion avec l'Entente cressoise replonge le club dans ses travers. De retour en 1997 après avoir décroché un titre de championnes de seconde division, les Cressoises vont se faire leur place dans ce championnat jusqu'à l'absorption du club par le Montpellier HSC en 2001. Le club connait alors la plus belle période de son histoire en décrochant deux titres consécutifs de championnes de France en 2004 et 2005 puis trois victoires en Challenge de France.

L'équipe fanion, entraînée par Yannick Chandioux, participe au championnat de première division pour la 22e saison consécutive en 2023-2024 et évolue principalement au stade Mama-Ouattara dans le Domaine de Grammont.

Histoire modifier

Les origines du football féminin à La Paillade et au Crès (1978-1990) modifier

Le Racing Club Paillade est créé en 1978 par Claude et Rose Trémolet. La première année, le club compte une seule équipe sénior, mais rapidement le nombre de joueuses augmente et le club passe à 3 équipes adultes, une de cadettes et une de benjamines[1].

En parallèle, Raymond Bec monte une équipe féminine sur Montpellier en 1966-67. Dans les années 70, il remporte plusieurs coupes régionales avec ses filles qui évoluaient à Castelnau-le-Lez[2]. Lorsqu'il déménage au Crès en 1972, il fait suivre ses joueuses dans cette ville et monte l'Entente cressoise. Elles étaient alors au nombre de 13[3].

Les Pailladines participent durant deux saisons au championnat de France entre 1985 et 1987, mais sans grand nom ni d'internationales[4], elles n'arrivent pas à percer et sont reléguées en championnat régional. De retour dans l'élite en 1989, le club fusionne en 1990 avec l'Entente cressoise pour devenir l'Entente Montpellier-Le Crès Football féminin afin d'essayer de se maintenir à ce niveau.

Montée en puissance du Montpellier-Le Crès (1990-2001) modifier

La fusion a du mal à prendre, et le club est relégué en championnat régional dès la saison suivante. En 1992, le club est promu dans la toute nouvelle National 1B où il va évoluer durant cinq saisons, montant petit à petit en puissance jusqu'à obtenir en 1997 le titre de champion de France de seconde division, avec comme entraîneur René Kolem.

De retour dans l'élite, les Cressoisses se stabilisent à ce niveau et attirent des joueuses à fort potentiel comme Ludivine Diguelman, future internationale française à 39 sélections, ou Virginie Faisandier, première internationale du club.

Fusion avec le Montpellier Hérault SC (depuis 2001) modifier

La FFF souhaitant que tous les clubs professionnels se dotent de sections féminines, le Montpellier Hérault Sport Club, sous l'impulsion de son président Louis Nicollin, absorbe l'Entente Montpellier-Le Crès en 2001[5]. Pour la première fois, des contrats, estimés un peu au-dessus du SMIC, sont signées avec les joueuses. Le président « Loulou » Nicollin fixe alors un délai de trois ans pour décrocher un titre[6].

Renforcé par les internationales Hoda Lattaf, Sonia Bompastor puis Camille Abily, le club monte en puissance progressivement. La première saison, les Montpelliéraines atteignent les play-offs du championnat. En 2002-2003, elles terminent troisièmes du championnat et disputent la finale du Challenge de France. Finalement, en 2004, elles remportent le premier championnat de leur histoire. Auréolées de leur titre, elles participent également pour la première fois à la Coupe féminine de l'UEFA[7].

Le MHSC féminin connaît par la suite de nombreux succès avec un nouveau titre de champion de France en 2005[5] et trois victoires au Challenge de France en 2006, 2007 et 2009, ce qui en fait un des clubs les plus titrés du football féminin français.

En 2005, les Pailladines atteignent les demi-finales de la Coupe féminine de l'UEFA, chutant contre Francfort (victoire 0-1[8], défaite 2-3) au plus grand nombre de buts marqués à l'extérieur, devant 1 200 spectateurs au Stade Joseph-Blanc à Villeneuve-lès-Maguelone, un record à domicile. Durant la saison 2009-2010, elles atteignent les quarts de finale de la première édition de la Ligue des champions de l'UEFA où elles se font éliminer par les Suédoises de l'Umeå IK[9].

Le club n'arrive pas à retrouver le niveau européen immédiatement, abonné entre 2010 et 2016 aux 3e et 4e places derrière les trois majeurs du championnat, l'Olympique lyonnais, le Paris Saint-Germain et le FCF Juvisy. Ce n'est que huit ans après leur dernière apparition que les pailladines retrouvent la Ligue des champions de l'UEFA en terminant seconde du championnat.

Image et identité modifier

Noms et blasons modifier

Le nom du club a subi des changements tout au long de son histoire. Initialement Racing Club Paillade il devient l'Entente Montpellier-Le Crès Football féminin lors de la fusion avec l'Entente cressoise. Enfin, lors de son absorption en 2001 par son homologue masculine, le club devient la section féminine du Montpellier Hérault Sport Club.

Logos et blasons du club
Historique des fusions et changements de nom
 
Racing Club Paillade
(1978-1990)
 
 
Entente cressoise
(1972-1990)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Entente Montpellier-Le Crès Football féminin
(1990-2001)
 
 
Montpellier HSC
(Masculin)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Montpellier HSC
(2001-Aujourd'hui)
 
 
 

Couleurs et maillots modifier

Il n'y a pas d'information disponible sur les couleurs du club avant l'absorption par le Montpellier HSC. Depuis, le club arbore les couleurs « Orange et bleu » de leur équivalent masculin.

Un maillot « rouge et blanc » réapparaît, en 2006, pendant trois saisons pour symboliser le retour aux valeurs de La Paillade. Mais les supporteurs Montpelliérains ne veulent pas abandonner le « orange et bleu » et font une pétition qui incite les dirigeants pailladins à proposer un référendum. Le résultat est sans appel et près de 75 % des supporters demandent le retour au « orange et bleu », le « rouge et blanc » devenant les couleurs du maillot extérieur ou du troisième maillot selon les saisons[10].

Évolution du maillot montpelliérain

 
 
 
 
 

2001-2002
Premier maillot en tant que section féminine du MHSC
 
 
 
 
 

2003-2004
Maillot lors du premier titre de champion
 
 
 
 
 

2004-2005
Maillot lors du second titre de champion
 
 
 
 
 

2006-2009
Retour à la couleur rouge
 
 
 
 
 

2009-2010
Maillot lors du parcours en Ligue des champions
 
 
 
 
 

2018-2019
Maillot actuel

Résultats sportifs modifier

Palmarès modifier

Le palmarès de l'équipe féminine du Montpellier HSC comporte deux championnats de France, trois challenges de France et un championnat de France de seconde division.

Le tableau suivant liste le palmarès du club actualisé à l'issue de la saison 2016-2017 dans les différentes compétitions officielles au niveau national, international, régional.

Palmarès du club montpelliérain
Compétitions nationales Compétitions internationales
Compétitions régionales

Bilan saison par saison modifier

Le tableau suivant retrace le parcours du club saison par saison.

Statistiques modifier

À l'issue de la saison 2022-2023, le Montpellier HSC totalise 30 participations en première division nationale, le plus haut niveau du football français, et 5 participations en deuxième division nationale.

Le club a participé à 22 éditions de la Coupe de France, autrefois appelé Challenge de France, et compte également 4 participations en coupe d'Europe.

Le tableau ci-dessous récapitule tous les matchs officiels disputés par le MHSC, et ses différentes précédentes entités, dans les différentes compétitions nationales et européennes à l'issue de la saison 2022-2023 :

Championnats Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Division 1/National 1 A 30 2 618 358 83 177 1446 773 +673
National 1B 5 1 90 44 18 28 232 157 +75
Division d'Honneur 8 6
Coupes nationales Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Coupe de France 22 3 87 60 12 15 301 83 +218
Coupes d'Europe Saisons Titres J G N P Bp Bc Diff
Ligue des champions/Coupe UEFA 4 0 31 19 5 7 70 27 +43

Personnalités du club modifier

Présidents modifier

Le président du MHSC est Laurent Nicollin. Il prend la succession de son père, Louis Nicollin, en 2017.

Entraîneurs modifier

Joueuses emblématiques modifier

Les plus capées modifier

Ce tableau retrace la liste des joueuses les plus capées de l'histoire de Montpellier HSC depuis le rattachement du Montpellier Le Crès en 2001.

Top 10 des joueuses les plus capées en compétitions officielles au [12]
Rang Joueuses Carrière au club Championnat Coupe Europe Total
1re   Hoda Lattaf 2001-2006 / 2009-2014 224 39+ 23 286+
2e   Marion Torrent 2008- 223 40 12 275
3e   Ludivine Diguelman 2001-2002 / 2003-2014 223+ 28+ 24 275+
4e   Élodie Ramos 2002-2014 198+ 33+ 23 254+
5e   Céline Deville 2002-2011 136+ 15+ 22 173+
6e   Kelly Gadea 2005-2007 / 2010-2016 129 29+ - 158+
7e   Viviane Asseyi 2007-2018 124 32 2 158
8e   Sandie Toletti 2012-2020 127 21+ 6 154+
9e   Sakina Karchaoui 2012-2020 116 23 6 145
10e   Laëtitia Philippe 2008-2016 125 16 1 142

Un signe + signifie une statistique incomplète.

Meilleures buteuses modifier

Top 10 des meilleures buteuses en compétitions officielles au [12]
Rang Joueuses Carrière au club Championnat Coupe Europe Total
1re   Hoda Lattaf 2001-2006 / 2009-2014 153 32+ 12 197+
2e   Élodie Ramos 2002-2014 120 24+ 13 157+
3e   Marie-Laure Delie 2008-2013 76 14 4 94
4e   Ludivine Diguelman 2001-2002 / 2003-2014 52 10+ 5 67+
5e   Valérie Gauvin 2014-2020 51 16 0 67
6e   Sofia Jakobsson 2014-2019 50 8 4 62
7e   Viviane Asseyi 2007-2018 43 12 0 55
8e   Virginie Faisandier 2001-2007 37 4+ 7 48+
9e   Sonia Bompastor 2002-2006 38 4+ 4 46+
10e   Clarisse Le Bihan 2016- 27 8 0 35

Un signe + signifie une statistique incomplète.

Joueuses étrangères modifier

Effectif professionnel actuel modifier

Le tableau ci-dessous recense l'effectif actuel du Montpellier Hérault Sport Club.

Effectif professionnel du Montpellier HSC de la saison 2023-2024[13]
Joueuses Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 2] Nom Date de naissance Sélection[Note 3] Club précédent Contrat
1 G   Morché, CosetteCosette Morché 09/06/1997 (26 ans) Valencia CF 2023-
16 G   Petiteau, MarieMarie Petiteau 12/06/2002 (21 ans) France -23 ans US Saint-Malo 2023-
999 D   Levasseur, MarieMarie Levasseur 18/05/1997 (26 ans) Canada FC Fleury 91 2023-2026
2 D   Gevitz, LunaLuna Gevitz 03/03/1994 (30 ans) Danemark BK Häcken 2022-2024
4 D   Torrent, MarionMarion Torrent 17/04/1992 (31 ans) France Formée au club 2007-2026
9 D   Louis, KethnaKethna Louis 05/08/1996 (27 ans) Haïti Stade de Reims 2023-
12 D   Mpome, MaëlysMaëlys Mpome 23/02/2003 (21 ans) France -23 ans VGA Saint-Maur 2020-2024
20 D   Lakrar, MaëlleMaëlle Lakrar 27/05/2000 (23 ans) France Ol. de Marseille 2018-
24 D   Deslandes, OcéaneOcéane Deslandes 26/07/2000 (23 ans) France -23 ans Stade de Reims 2022-2025
7 M   Khelifi, LéaLéa Khelifi 12/05/1999 (24 ans) France Paris Saint-Germain 2022-
8 M   Ouchène, SoniaSonia Ouchène 14/03/2000 (23 ans) France -23 ans Stade de Reims 2023-
10 M   Bilbault, CharlotteCharlotte Bilbault 05/06/1990 (33 ans) France FCG Bordeaux 2022-
13 M   Boureille, CelesteCeleste Boureille 20/04/1994 (29 ans) États-Unis -23 ans AC Milan 2022-
15 M   Blanc, CyrielleCyrielle Blanc 23/01/2003 (21 ans) France -23 ans Formée au club 2021-2024
11 A   Mondésir, NériliaNérilia Mondésir 17/01/1999 (25 ans) Haïti AS Tigresses 2017-
19 A   Mbakem Niaro, EstherEsther Mbakem Niaro 07/01/2002 (22 ans) France -23 ans GPSO 92 Issy 2019-2024
21 A   Ngueleu, NinaNina Ngueleu 11/12/2004 (19 ans) Cameroun Paris Saint-Germain 2023-2026
25 A   Robert, FaustineFaustine Robert 18/05/1994 (29 ans) France EA Guingamp 2021-2024
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
  •   Baptiste Merle
Préparateur(s) physique(s)
  •   Alex Humbertclaude
Entraîneur(s) des gardiennes
  •   Brian Cottet
Kinésithérapeute
  •   Mélanie Gaudé
Médecin(s)
  •   Claude Nilles

Légende

Mise à jour de l'effectif le 11 juillet 2023  

Structures du club modifier

Infrastructures modifier

Stades modifier

 
 
 
Stade Jules Rimet
(Hors Cadre)
 
Emplacement des différents
stades à Montpellier.

Avant d'être absorbé par le Montpellier HSC, les cressoises évoluaient au Stade Jules Rimet à Sussargues qui est une enceinte de 500 places situées en dehors de l'agglomération de Montpellier.

Depuis 2001, le club profite des installations du Montpellier HSC. ainsi la plupart des matchs sont désormais joués au stade Mama Ouattara au Domaine de Grammont. Le stade est inclus au sein du centre d'entrainement du club, où se trouve également le centre de formation.

À de rares occasions, les filles ont le droit d'évoluer au Stade de la Mosson, comme lors de certains matchs de la Ligue des champions ou lors d'affiche face au cadors du championnat.

Centre de formation modifier

 
Le Siège du MHSC

Le centre de formation du Montpellier HSC est créé en 1978 et intègre une section féminine depuis 2001.

Actuellement, le manager sportif du centre de formation est Jean-François Domergue qui a succédé à Serge Delmas qui occupait ses fonctions de 2000 à 2009. Le centre est situé sur le domaine de Grammont à proximité du siège du club et des centres d'entraînement. Le club de Montpellier a signé des conventions de partenariat avec six clubs régionaux : l'Entente Perrier Vergèze, le FC Sète, le Gallia Club Lunel, la Clermontaise, l'AS Béziers et l'AS Fabrègues[14]. Le MHSC leur apporte un appui technique et en échange les meilleures jeunes de ces clubs sont orientées vers le centre de formation montpelliérain[15].

Aspects juridiques et économiques modifier

Statut juridique et légal modifier

Le Montpellier Hérault Sport Club est une société anonyme sportive professionnelle (SASP) au capital de 610 000 euros[16]. Cette société est liée par convention à l'association loi de 1901 de l'Association sportive Montpellier Hérault Sport Club qui gère le centre de formation et les équipes amateurs du club. L'association est titulaire du numéro d'affiliation de la Fédération française de football, la SASP possède 100 % du capital[17].

Organigramme modifier

Le Montpellier HSC est dirigé par un conseil d'administration dont le président est Laurent Nicollin. Son frère Olivier, et l'Association Sportive Montpellier Hérault Sport Club en sont les autres membres.

L'organigramme s'établit comme suit[18] :

Direction
Président : Laurent Nicollin
Président de l'association : Gilbert Varlot
Directeur général : Philippe Peybernes
Directeur sportif : Bruno Carotti
Directeur de la formation : Francis de Taddeo
Responsable de la section féminine : Sydney Biton

Sponsors et équipementiers modifier

Montpellier HSC change régulièrement d’équipementier au cours de son histoire. En 2000, à la suite de la descente en Ligue 2, le Montpellier HSC signe un contrat avec Nike à qui il reste fidèle depuis lors[19]. Le club ouvre en 2010, en partenariat avec Nike, son « MHSC Store » dans le centre commercial « Odysseum »[20].

En 2009-2010, les « sponsors maillot » sont des entreprises régionales : le Groupe Nicollin, société de Louis Nicollin basée à Montpellier et Dyneff, entreprise régionale spécialisée dans les produits pétroliers[21].

En 2010-2011, la Foir'Fouille, discounteur d'équipement pour la maison devient le sponsor maillot principal à domicile à partir du [22]. Il succède en cours de saison à la société de poker en ligne, NetBet, qui n'a pu obtenir l'agrément de l'ARJEL[23]. Les autres sponsors sont Dyneff qui reste le second partenaire maillot, Renault Trucks et les magasins U[24].

En 2011-2012, le club est à la recherche d'un nouveau sponsor maillot à la suite de l'arrêt de son partenariat avec La Foir'Fouille[25]. La société Netbet n'ayant toujours pas obtenu l'agrément de l'Autorité de régulation des jeux en ligne[26], c'est la région qui décroche le contrat avec sa marque Sud de France pour apparaitre sur le maillot du club[27]. De son côté, Dyneff reste le second partenaire maillot, pour la troisième année consécutive[28].

Pour les saisons suivantes, jusqu'à l'été 2015, Sud de France reste le partenaire maillot principal avec Dyneff, Les Mutuelles du Soleil et Faun Environnement. Les autres partenaires sont le Groupe Nicollin, Wati-B, Europoker, les Magasins U et Renault Trucks.

Par ailleurs, les partenaires institutionnels du club sont la Ville de Montpellier, Montpellier Méditerranée Métropole, le Conseil Départemental de l'Hérault et la Région Languedoc-Roussillon.

Culture populaire modifier

Affluence modifier

Supporters modifier

Avant 2015, la section féminine ne possédait pas de groupe de supporters bien précis. Certains membres des groupes de l'équipe masculine étaient présents à certains matchs (Butte Paillade 91, Camarga Unitat). Le « Kop Clapas 34 » créé en 2015, est un groupe de supporters indépendant situé en tribune du stade Mama Ouattara, terrain des féminines. Depuis leur première prestation face à l'équipe d'Albi le , le groupe est présent à tous les matchs à domicile et commence certains déplacements comme le où le groupe s'est rendu à Saint-Étienne pour la 15e journée du Championnat de France de Football Féminin.

Autres équipes modifier

Palmarès du club montpelliérain
Équipes de jeunes
  • Challenge national féminin U19[29] (4 titres)
    • Vainqueur : 2011, 2012, 2013, 2018.
  • Coupe fédérale féminine 16 ans à 7[30] (3 titres)
    • Vainqueur : 2006, 2007, 2008.
  • Coupe fédérale féminine 13 ans à 7[31] (2 titres)
    • Vainqueur : 2005, 2006.

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Seule la nationalité sportive est indiquée. Une joueuse peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  3. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

Références modifier

  1. « Au cœur du quartier de La Paillade, à Montpellier, le ballon rond se décline aussi au féminin », sur midilibre.fr, (consulté le )
  2. « Raymond Bec : « Les filles sont des battantes ! » », sur mhscfoot.com, (consulté le )
  3. « C Le Crès Juillet 2021 », sur calameo.com (consulté le ), p. 22
  4. « Valérie Riboulet, entraîneur-adjoint, championne du monde de foot féminin », sur midilibre.fr, (consulté le )
  5. a et b Eric Bruna, « Mondial féminin : comment Jacquet, Nicollin et Aulas ont changé la vie des Bleues », sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. Pascal Grégoire-Boutreau, « L'OL importe ses lionnes », L'Équipe,‎ , p. 8
  7. « Nicollin séduit par les filles », L'Équipe,‎ , p. 4
  8. François Saulnier, « Les joueuses de Montpellier proches d'une finale de Coupe d'Europe », Le Monde,‎ , p. 20
  9. (en) « Umeå strike twice late to stun Montpellier », UEFA, UEFA,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Présentation des nouveaux maillots », sur mhscfoot.com (consulté le )
  11. « Statistiques - MHSC », sur Footofeminin.fr (consulté le )
  12. a et b « Statistiques des Pailladines », sur mhscfoot.com (consulté le )
  13. « Effectif et staff », sur mhscfoot.com (consulté le )
  14. « Le centre de formation du MHSC », sur mhscfoot.com (consulté le )
  15. « Vergèze, club « satellite » du MHSC ? », sur foot-vergeze.com (consulté le )
  16. « Condition générale de vente », sur mhscfoot.com (consulté le )
  17. DNCG, Rapport d’activité, Comptes des clubs, Saison 2006/2007, (lire en ligne), p. 70
  18. « Organigramme du MHSC », sur mhscfoot.com (consulté le )
  19. « Montpellier par ses maillots », sur parlonsfoot.com (consulté le )
  20. « Le MHSC a sa boutique à Odysseum », sur objectif-lr.com (consulté le )
  21. « Montpellier 2009-2010 », sur starmaillot.com (consulté le )
  22. « La Foirfouille, nouveau sponsor maillot », sur mhscfoot.com (consulté le )
  23. « Le MHSC, privé de sponsor maillot », sur neopoker.fr (consulté le )
  24. « La bonne rentrée du MHSC », sur sportstrategies.com, (consulté le )
  25. « Fin du partenariat maillot avec la Foirfouille ? », sur www.webmhsc.com (consulté le )
  26. « NetBet ne devrait pas revenir », sur www.webmhsc.com (consulté le )
  27. « Sud de France, sponsor du MHSC », sur www.webmhsc.com, (consulté le )
  28. « Dyneff entame sa 3eme saison de partenariat avec Montpellier », sur sportbuzzbusiness.fr, (consulté le )
  29. « Challenge National Féminin U19 », sur fff.fr (consulté le )
  30. « Coupe fédérale féminine 16 ans à 7 », sur fff.fr (consulté le )
  31. « Coupe fédérale féminine 13 ans à 7 », sur fff.fr (consulté le )

Liens externes modifier