Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Four (homonymie).
Michel Four
Michel Four 1.jpg
Michel Four
Naissance
Nationalité
Drapeau : France Française
Activités
Autres activités
Professeur de morphologie artistique
Formation
Maître
Roger Chapelain-Midy, Gustave Singier (peinture), Jean Bertholle (art monumental)
Mouvement
Distinctions
Chevalier des Palmes académiques, 2001
Œuvres principales
Crucifixion, triptyque, église Saint-Pierre, Vic-sur-Cère

Michel Four est un artiste peintre, lithographe et sculpteur français, appartenant au courant de la Nouvelle figuration, né le 15 février 1945[1] à Carlat (Cantal). Il fut élève de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris et vit dans le 20e arrondissement de Paris. Son œuvre s’étend sur des thématiques telles que, entre autres, les femmes[2], La tauromachie[3], Venise, une autre idée du paysage, Les orientalistes.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études secondaires et l'obtention du baccalauréat au lycée Émile-Duclaux d'Aurillac[4], Michel Four est en 1964 élève de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, dans les ateliers de peinture de Roger Chapelain-Midy, puis de Gustave Singier, et dans l'atelier d'art monumental de Jean Bertholle[5].

Les thèmes qui constituent l'œuvre peint de Michel Four sont ainsi titrés : Matières (peintures matiéristes abstraites), Brésiliennes (nus), Rencontres (deux figures occupant l'espace), Hommages (Rembrandt, Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Bacon...). Venise, Tauromachie. Base 105 (pistes d'aérodrome), La rue, Une autre idée du paysage, Les orientalistes[6].

Contributions bibliophiliquesModifier

Expositions personnellesModifier

(D'après les ouvrages monographiques cités en bibliographie)

  • Février-mars 2019 : Espace Jacques-Prévert, Mers-les-Bains[8],[9].
  • Décembre 2017 : Mairie du 6e arrondissement de Paris.
  • Novembre 2017 : Michel Four - Une autre idée du paysage, château de Salles, Vézac (Cantal)[10].
  • juillet-août 2016 : Michel Four, une autre idée du paysage, église Saint-Laurent, Eygalières[11].
  • Juillet-août 2015 : Maison des Consuls, Saint-Céré[12].
  • 2014 : Église Saint-Pierre de Vic-sur-Cère.
  • Juillet-août 2013 : Espace culturel de la mairie de Saint-Jacques-des-Blats[13].
  • 2013 : Corbel Gallery, Paris et Luxembourg.
  • 2012 : Corbel Gallery, Miami.
  • 2012 : Les Écuries, Musée d'Aurillac.
  • 2011 : Michel Four, dessins, Corbel Gallery, Paris.
  • 2011 : Michel Four - Le triptyque de la Crucifixion, Église Saint-Sulpice, Paris.
  • novembre-décembre 2011 : Michel Four, rétrospective, mairie du 6e arrondissement de Paris[14],[15].
  • 2009 : espace culturel de la mairie de Saint-Jacques-des-Blats.
  • 2007 : Galerie le triangle d'Art, Libourne.
  • 2007 : Galerie WAM, Caen.
  • 2007 : Espace culturel de la mairie de St Jacques des Blats.
  • 2007 : Galerie Le Cadre noir, Saint-Denis de la Réunion[16].
  • 2006 : Galerie Le triangle d'Art, Libourne.
  • 2006 : Galerie La contre-allée, Paris.
  • 2005 : Espace CAC, Clermont-Ferrand.
  • 2005 : Espace Volga, Paris.
  • 2004 : Galerie de Tourgeville, Deauville.
  • 2004 : Musée d'Évreux.
  • 2004 : Espace Citroên, Ajaccio
  • 2003 : Galerie les Calades, Avignon.
  • 2003 : Galerie Saint jean, Chalon-sur-Saône.
  • 2002 : Galerie Tatiana Tournemine, Paris.
  • 2001 : Galerie Mizou Alcaraz, Saint-Denis de la Réunion.
  • 2001 : Michel Four et ses amis, Les Écuries, jardin des Carmes, Musée d'Aurillac
  • 1999 : Galerie WAM, Caen.
  • 1998 : Galerie Mizou Alcaraz, Saint-Denis-de la Réunion.
  • 1996 : Galerie La Pléiade, Grenoble
  • 1996 : Galerie Aria, Noisy-le-Grand.
  • 1995 : Galerie Antarès, Dijon
  • 1994 : Galerie Lionel Neguiral, Clermont-Ferrand.
  • 1994 : Galerie Guigné, Paris.
  • 1994 : Espace Art, hôtel Antares, Méribel.
  • 1993 : Galerie Grey, Cannes.
  • 1992 : Carré Sainte-Anne, Montpellier.
  • 1992 : La Salamandre, Nîmes.
  • 1991 : Galerie Suzanne Tarazière, Barbizon.
  • 1991 : Galerie De Mûze, Bruges.
  • 1990 : Michel Four - Tauromachie, Galerie 10, Paris.
  • 1990 : Galerie Contrast, Lille.
  • 1990 : Galerie Carlier, Le Touquet.
  • Août-septembre 1987 : Michel Four - Rétrospective: 15 ans de peinture, Les Écuries, jardin des Carmes, Musée d'Aurillac[17].
  • 1987 : Galerie Pascal Gabert, Paris.
  • 1987 : Galerie des Carmes, Rouen.
  • 1984 : Espaces des arts, Boston.
  • 1984 : Galerie l’Impérial, Romans-sur-Isère.
  • 1984 : Galerie 10, Paris.
  • 1983 : Formes nouvelles, Paris.
  • 1983 : Espace Méridien, Saint-Denis de la Réunion.
  • 1982 : Galerie Grey, Cannes.
  • 1980 : Galerie Café des Arts, Rio de Janeiro.
  • 1979 : Galerie Saint Merri, Paris.
  • 1979 : Galerie Jardin des Arts, Montréal.
  • 1978 : Galerie du Méridien, Casablanca.
  • 1977 : Sporting Club de La Résidence, Megève.
  • 1975 : École polytechnique, Paris.
  • 1973 : Orangerie du Sénat, Paris.
  • 1971 : Knoll international, Paris.
  • 1967 : Musée d'Aurillac.

Expositions collectivesModifier

Expositions collectives datéesModifier

Expositions collectives non datéesModifier

(D'après les ouvrages monographiques cités en bibliographie)

  • Kûnsthalle de Nuremberg, Allemagne
  • Salon Comparaisons, Paris
  • Salon de Mai, Paris
  • Théâtre de l'Odéon, Paris
  • Salon Grands et Jeunes d'Aujourd'hui
  • Salon de la Jeune Peinture, Paris
  • Festival de Montparnasse "la coupole", Paris
  • Maison de la Culture de Limoges
  • Galerie ALPHA, Vevey, Suisse
  • L’art Vivant à Paris
  • Galerie C.Asbek, Düsseldorf, Allemagne
  • Festival de la lithographie, Bergerac
  • Exposition Séoul-Paris, Séoul, Corée
  • Biennale des jeunes peintres japonais, Tokyo, Japon
  • FIAC, Galerie 10, Paris
  • LINEART, Gand, Belgique
  • Galerie des éditions universelles, Toulouse
  • Art Expo, New York, États-Unis
  • L’art et le Sport, Mairie du 18e, Paris
  • Saga, Paris
  • Espace Gard, Nîmes
  • Art Strasbourg
  • MAC 2000, Paris
  • Musée d'art contemporain de Chamalières
  • Le cabinet d'amateur, Paris
  • Galerie Inard (tapisseries), Paris
  • International Art Expo, Stockholm, Suède
  • Musée Toulouse-Lautrec, Albi
  • Galerie WAM, Caen
  • Collégiale Saint-Lazare, Avallon
  • Art Jonction International, Nice
  • Espace Culturel Leclerc-Unesco, Ivry-sur-Seine
  • Galerie L'ami des lettres (gravures), Bordeaux
  • Galerie Egregore, Lyon

Réception critiqueModifier

  • « Michel Four porte dans sa sensibilité les coulées à peine refroidies des anciens volcans d'Auvergne, la force d'ancrage terrestre du cœur des Gaules, de ses laves, de ses sables, de la pierre et de l'ardoise des villages anciens. » - Xavier Bordes[17]
  • « Michel Four tient une sorte de carnet de bord où se succèdent et se répondent divers épisodes, comme autant d'états d'âme, de coups de cœur, de questions, d'angoisses et de bonheurs. La femme, la tauromachie, les moments de plénitude au soleil, les instants arrêtés en instantanés de la vie. Les ocres et les rouges, les noirs et les blancs, donnent le ton et le rythme. Les formes en mouvement inscrivent leur élan pour traduire cette formidable dynamique de vie. Pas étonnant que Michel Four ait eu envie de rendre un hommage à Van Gogh dont il partage la fascination pour la puissance de la vie. Ces scènes empruntées au quotidien sont travaillées amoureusement à l'acrylique, à l'huile, rehaussées du pastel qui ajoute sa touche tactile et veloutée. Elles se juxtaposent comme autant de mouvements musicaux qui s'articulent avec leurs allegros et leurs andante pour composer une œuvre harmonieuse où les dissonances sont exclues. » - Marie-Odile Andrade[23]
  • « Chaque tableau de Michel Four est une fenêtre ouverte sur le monde. » - Sophie Chauveau[2]
  • « Mêlant tradition et figuration libre, Michel Four est parvenu à retrouver la force de l'émotion religieuse traditionnelle qu'il vivifie en ce début du XXIe siècle, apportant comme un souffle nouveau, ouvert sur de nouvelles formes d'expressions, laissées à l'imagination des artistes de demain. Michel Four est multiple mais toujours fidèle à sa propre interprétation picturale où le monde réel est confronté avec un imaginaire de formes, de couleurs et de rythmes très personnels. L'équilibre de sa peinture, qui se singularise avant tout par un trait fulgurant, s'exprime aussi bien dans l'instantané d'une vie citadine trépidante que dans son "autre idée du paysage". » - Christian van den Plas[6]

DistinctionsModifier

ConservationModifier

 
Hôtel de ville d'Hérouville-Saint-Clair.
 
Théâtre d'Hérouville-Saint-Clair.

Collections publiquesModifier

Collections privéesModifier

  • Archives généalogiques Andriveau, Paris.
  • Patrimoine culturel des Lions Clubs de France, Venise, huile sur toile, 80x80cm[24].

Réalisation d'œuvres monumentales et sculptures[25]Modifier

Commandes publiquesModifier

Commandes privéesModifier

  • Une sculpture monumentale métal soudé, Tarbes, 1981.
  • Six panneaux décoratifs, laboratoires Glaxo, Paris, 1990.
  • Un triptyque, Citroën Ajaccio, 2007.
  • Un triptyque, Mercedes Ajaccio, 2008.
  • Une mosaïque, atelier Atlante, Paris, 1979.
  • Deux peintures, Société France-Construction, Boulogne, 1991.
  • Treize peintures pour le ferry Mont-Saint-Michel, Brittany Ferry, 1996

RéférencesModifier

  1. Rétrospective Mairie du 6e arrondissement de Paris, textes J.P.Corbel et C.Van Den Plas, Édition Corbel
  2. a et b Sophie Chauveau, Femmes, Éditions Images, 1993.
  3. Tauromachie, texte C. Lesur, Édition Fragments
  4. Renaud Saint-André, « Michel Four, le plus cantalien des peintres mondialement connus », L'Union du Cantal, 8 août 2014
  5. Les oiseaux, texte Pierre-Yves Enderlin, Édition images
  6. a et b Jean-Pierre Corbel et Christian van den Plas, Michel Four - Peintures, 1972-2012, Éditions Corbel Gallery, 2011.
  7. Catherine Blanc, "Kâma-Sûtra" de Jean Orizet et Michel Four, présentation de l'ouvrage
  8. « Mers-les-Bains : Michel Four, tout simplement », Le Courrier picard, n°23.952, 7 février 2019, page 13.
  9. Anne-Sophie Marquetty, « Michel Four : une autre idée du paysage », L'Informateur, n°3864, 8 février 2019, page 17.
  10. Bruno-Serge Leroy, « Michel Four expose ses toiles au château de Vézac », La Montagne, 1er novembre 2017
  11. Association « Les artistes de chez nous », Michel Four, église Saint-Laurent d'Eygalières, présentation de l'exposition, 2016
  12. « Michel Four à la Maison des Consuls de Saint-Céré », La Dépêche du Midi, 21 juillet 2015
  13. « Michel Four expose à l'espace culturel de Saint-Jacques-des-Blats », La Montagne, 1er août 2013
  14. Paris Friendly, Rétrospective Michel Four, mairie de 6e arrondissement, présentation de l'exposition, 2011
  15. Jean-Luc Chalumeau, « Michel Four et ses objets sympathiques », Verso-hebdo, lettre hebdomadaire, 24 novembre 2011
  16. Clicanoo Réunion, Exposition Michel Four au Cadre noir, 2007
  17. a et b Xavier Bordes, Michel Four - Peintures, 1972-1987, Éditions de l'office culturel d'Aurillac, 1987.
  18. a et b Françoise Woimant, Marie-Cécile Miessner et Anne Mœglin-Delcroix, De Bonnard à Baselitz - Estampes et livres d'artistes, B.N.F., 1992.
  19. Lise Ott, « Exposition - L'eau, l'air, la terre et le feu », Midi-Libre, 23 mai 1992, page 7
  20. Jean-Luc Chalumeau, Il y a cent ans, Van Gogh arrivait en France, Éditions Trianon/Parc de Bagatelle, 1986.
  21. Exposition internationale des arts de Téhéran, catalogue de l'exposition, 1974
  22. Patrick-F. Barrer, L'histoire du Salon d'automne de 1903 à nos jours, Arts et Images du Monde, 1992.
  23. Marie-Odile Andrade, « L'art est une sphère isolée », Artension, avril 1992.
  24. « Patrimoine culturel des Lions-Clubs de France », Art'flash, n°17, janvier 2017
  25. Michel Four, Édition Fragments
  26. Commune de Naucelles, À la découverte de la fresque des écoles
  27. Louis-Jacques Liandier et Jacques Cheminade, Le triptyque de l'église Saint-Pierre de Vic-sur-Cère, Éditions Plume Création.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Pascal Gabert, Œuvre de Michel Four, Éditions Galerie 10 / Jany Jansem, 1982.
  • Jean-Luc Chalumeau, Il y a cent ans Van Gogh arrivait à Paris, Éditions Trianon/Parc de Bagatelle, 1986.
  • Xavier Bordes, Michel Four - Peintures, 1972-1987, Éditions de l'office culturel d'Aurillac, 1987.
  • Françoise Woimant, Marie-Cécile Miessner et Anne Mœglin-Delcroix, De Bonnard à Baselitz - Estampes et livres d'artistes, B.N.F., 1992.
  • Patrick-F. Barrer, L'histoire du Salon d'automne de 1903 à nos jours, Arts et Images du Monde, 1992.
  • Daniel Sciora, Claude Lalanne et François-Xavier Lalanne, Animal figuré, Éditions de la Fondation d'art contemporain Daniel et Florence Guerlain, 2000.
  • Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001 (lire en ligne).
  • Jean-Pierre Corbel et Christian Van den Plas (traduction en anglais de Helen Shapiro), Michel Four - Peinture 1972-2002, Éditions Corbel Gallery, 2011.

Liens externesModifier