Ouvrir le menu principal

Louis-Jacques Liandier

Louis-Jacques Liandier
Description de l'image Louis-Jacques Liandier.jpg.
Naissance
Vic-sur-Cère, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Louis-Jacques Liandier est un écrivain et un homme politique français, né le à Vic-sur-Cère, fils de Pierre Liandier, et de Marguerite Ramain.

Maire de Vic-sur-Cère de 1989 à 2014 et conseiller général du canton de Vic-sur-Cère de 1994 à 2015, il est l'auteur de poèmes, de romans et d'essais.

BiographieModifier

Après des études de lettres à Clermont-Ferrand et Paris, Louis-Jacques Liandier enseigne d'abord les lettres, puis crée une librairie[1].

Son roman, Comme un voleur dans la nuit, retient l'attention de François Nourissier et d'Edmonde Charles-Roux et lui vaut en 1990, le Prix du premier roman.

En 1998, il reçoit le Grand prix littéraire du tourisme pour son ouvrage "Cantal". Il est membre des Amitiés Internationales André Malraux.

Louis-Jacques Liandier est maire de Vic-sur-Cère de 1989 à 2014 et conseiller général du canton de Vic-sur-Cère de 1994 à 2015. Il est Président du Syndicat départemental Energies du Cantal depuis 2000.

ŒuvresModifier

Romans
  • Comme un voleur dans la nuit, Grasset, 1990
  • Gentianes, Feuillets mobiles, 1998
  • Les Gens de Bois-sur-Lyre, éditions de Borée, 1998. Réédition : Presses de la Cité, 1999
  • Les Racines de l'espérance, Presses de la Cité, 2003
Varia
  • Vieilles demeures à Salers, avec Germaine Letellerie-Beurrier, encres de chine, 1977
  • Cantal, album et notes sur le Cantal, ses dix-huit vallées, éditions de Borée, 2001. Prix Jean-Cibié, 1997.

Notes et référencesModifier

  1. Cantal, hautes terres d'Auvergne, collectif, D. Brugès, Éric Iung, encyclopédies Bonneton

SourcesModifier

  • Cantal, hautes terres d'Auvergne, collectif, D. Brugès, Éric Iung, encyclopédies Bonneton
  • Louis Jacques Liandier, Naissance d'un auteur, mémoire de DEA, université de Clermont-Ferrand