Michael Rennie

acteur britannique
Michael Rennie
Description de l'image MichaelRennie2.jpg.
Nom de naissance Eric Alexander Rennie
Naissance
Idle (Angleterre)
Nationalité Drapeau de la Grande-Bretagne Britannique
Décès (à 61 ans)
Harrogate (Angleterre)
Profession acteur
Films notables Le Jour où la Terre s'arrêta
L'Affaire Cicéron
Le Troisième Homme sur la montagne

Michael Rennie est un acteur britannique, né Eric Alexander Rennie le à Idle (en) près de Bradford (Yorkshire de l'Ouest) et mort le à Harrogate (Yorkshire).

BiographieModifier

Michael Rennie est le fils de James Alexander Rennie et d'Edith Amelia Dobby. Son arrière-grand père John Rennie a conçu et construit le New London Bridge[1]. Il fait ses études au Leys School de Cambridge.

Vendeur de voiture et manager d'usine, Michael Rennie est très vite attiré par le théâtre, apprenant son métier sur les scènes de York et Windsor dans le répertoire de Wakerfield. Il tient un premier rôle au cinéma en 1931.

Il fut remarqué en 1936[2] dans une audition pour un film d'Alfred Hitchcock Quatre de l'espionnage notamment pour sa grande taille (1,93 m) et sa prestance, et enchaîna des petits rôles pour lesquels il ne fut pas crédité. Il rejoint les forces de la RAF en 1941 en tant que pilote de chasse aux Etats-Unis dans le cadre du plan d'Arnold[3]. Après la guerre, Maurice Ostrer le remarque et le fait jouer aux côtés de Margaret Lockwood dans I'll Be Your Sweetheart (1945) puis dans The Wicked Lady (1946).

À la 20th Century Fox, il devient un ami proche de Tyrone Power et joue avec lui dans La Rose noire d'Henry Hathaway et The House in the Square. Par la suite, sa route va souvent croiser celle de James Mason, Debra Paget et Felix Aylmer[4].

Le producteur Darryl F. Zanuck le prend sous contrat. Il est choisi en remplacement de Claude Rains indisponible pour interpréter l'extraterrestre Klaatu dans Le Jour où la Terre s'arrêta , pour lequel il est surtout connu.

On se souvient de ses interprétations au cinéma dans Une île au soleil, Hôtel Saint-Gregory (film, 1967), La Guerre des cerveaux, La Bataille d'El Alamein (film).

Il a fait de nombreuses apparitions dans des séries télévisées comme Alfred Hitchcock présente, Perry Mason , Au cœur du temps ou Les Envahisseurs[5],[6].

En 1959, il décida de rentrer en Angleterre. Il a repris le rôle de Harry Lime principal protagoniste de Le Troisième Homme (film) tenu au cinéma par Orson Welles dans un feuilleton de 77 épisodes diffusé de 1959 à 1965 et inédit en France : "The Third Man".

Son rôle dans La Guerre des cerveaux permet de se faire une idée de son talent. Si on le cite pendant les 2/3 du film, il n'apparaît qu'à la fin, souriant, sûr de lui, mais très dangereux, et en quelques minutes il donne une inquiétante consistance à une menace qui n'est que nommée la plupart du temps.[7]

Fin de carrière et décèsModifier

Grand fumeur, il est victime de problèmes respiratoires et doit parfois se faire doubler[3]. Il décide de résider à Genève (Suisse) où il passe ses dernières années. C'est au domicile de sa mère à Harrogate (Yorkshire) où il se rend, suite au décès de son frère, qu'il meurt d'un emphysème pulmonaire le à l'âge de 61 ans.[3]

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

Vie privéeModifier

Marié à Joan Phyllis England (1938-1944), divorcé.

Remarié à l'actrice Maggie Rennie (1er octobre 1946-18 mai 1960), divorcé, un enfant : David, né en 1953[3].

Michael Rennie a eu un enfant nommé John Marshall né de sa relation avec l'actrice Renée Gilbert Taylor[8]. Il a pris le nom de John M. Taylor.

AnecdoteModifier

La chanson Science Fiction/Double Feature, du Rocky Horror Picture Show, évoque Michael Rennie et son rôle dans Le Jour où la Terre s'arrêta : « Michael Rennie was ill the day the Earth stood still, but he told us where we stand », Michael Rennie était malade le jour où la Terre s'arrêta, mais il nous a dit où on en était.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. « Michael Rennie », sur IMDb (consulté le ).
  2. « Michael RENNIE », sur notreCinema.com (consulté le ).
  3. a b c et d « MICHAEL RENNIE », sur cinememorial.com (consulté le ).
  4. SensCritique, « Michael Rennie », sur SensCritique (consulté le ).
  5. AlloCine, « Filmographie Michael Rennie », sur AlloCiné (consulté le ).
  6. « Michael Rennie Biographie Filmographie », sur CinéDweller (consulté le ).
  7. « Michael Rennie : sa biographie », sur Cinefil.com (consulté le ).
  8. « BIOGRAPHIE DE MICHAEL RENNIE - FAITS, ENFANCE, VIE DE FAMILLE, RéALISATIONS - FILM THÉÂTRE PERSONNALITÉS », sur fr.celeb-true.com (consulté le ).