Guigues VII de Forez

Guigues VII de Forez est né vers 1299 et est mort en 1358. Issu d'une branche cadette de la Maison d'Albon (présente dans le Dauphiné et le Viennois à la même époque), il devient comte du Forez (1333-1358) après le décès de son père Jean Ier d'Albon. Sa mère est Alix de La-Tour-Du-Pin (et donc petit-fils d'Humbert Ier de Viennois).

Guigues VII de Forez
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Père
Jean I de Forez (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Jeanne de Forez
Louis I de Forez (d)
Q30879132Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Homme de guerre comme son père, il participe à une campagne en Lombardie de Jean l'Aveugle, le roi de Bohème (vers 1330-1332). Lorsqu'il devient comte en 1333, il pérennise les réformes administratives du début du siècle dans la lignée de son père, mais doit faire face aux premiers soubresauts de la Guerre de Cent ans.

Avec ses vassaux, il se montre fidèle à Philippe VI de Valois dans son combat contre Edouard III d'Angleterre pendant les campagnes de Flandres (1338-1340)[1]. Ayant la confiance royale, il dirige aussi les armées du roi dans le Midi (1345-49)[2], puis obtient le titre de lieutenant général du roi pour la Touraine, l'Anjou, le Maine, l'Aunis et Saintonge[2]. En 1349, il rend hommage au Dauphin de France suite à l'achat de la province par le Royaume de France pour les fiefs hérités de sa mère Alix de Viennois[3]. En 1351, il est honoré de la "Rose d'Or" par le pape[3].

Cependant des troubles seigneuriaux agitent l'intérieur et le voisinage même de son comté, ce qui renforce paradoxalement la position du roi de France, qui doit parfois venir en aide à son vassal. Pourtant, à partir de 1356, la chevauchée du Prince Noir [4]et l'attaque de Bourges apportent des dissensions dans le monde féodal du Royaume de France. Le baron du château de Couzan, Hugues de Damas, puissant vassal de Guigues VII, y repousse les Anglais[1]. En 1357, c'est au tour du comte de Forez de lancer son armée contre les Anglais sous la direction de Robert Knolles[4], en prenant personnellement le commandement de 400 lances pour soutenir le Dauphin d'Auvergne[4], Béraud II de Clermont, sire de Mercoeur, qui est alors en difficulté.

À la mort de Guigues VII en 1358, les pillages continuent jusqu'au cœur même du Forez[4]. Son fils aîné Louis 1er de Forez lui succède.

FamilleModifier

Epouse: Jeanne (1312-1402), fille de Louis Ier de Bourbon et de Marie d'Avesnes-Hainaut[5] .

Ils ont plusieurs enfants:

Notes et référencesModifier

  1. a et b Thiollier 1889, p. 13.
  2. a et b Antoine 1883, p. 80.
  3. a et b Antoine 1883, p. 78.
  4. a b c et d Antoine 1883, p. 81.
  5. http://forezhistoire.free.fr/images/Claude-Latta-Le-Forez.pdf
  6. Voir arbre généalogique wikipédia de la "Maison d'Albon"

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Benjamin Antoine, Histoire du Forez, Hachette, , p.75-81.
  • Félix Thiollier, Le Forez pittoresque et monumental, Histoire & description du département de la Loire & de ses confins, A. Walterner et Cie, .
  • Claude Latta, Histoire de Montbrison, Lyon et Montbrison, Horvath, .