Ouvrir le menu principal
Marie-Philip Poulin
Description de cette image, également commentée ci-après
Marie-Philip Poulin a 17 ans, en 2008
Surnom(s) La Crosby du hockey féminin[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Beauceville (Canada)
Joueur
Position Attaquant
Tire de la gauche
Équipe LCHF Canadiennes de Montréal
A joué pour NCAA
Terriers de Boston
AA
Blues de Dawson College
Repêc. LCHF 3e choix au total, 2015
Stars de Montréal
Carrière pro. Depuis

Marie-Philip Poulin (née le à Beauceville, dans la province de Québec au Canada) est une joueuse canadienne de hockey sur glace évoluant dans la ligue élite féminine en tant qu'attaquante[2]. Elle a remporté trois médailles olympiques, deux médailles d'or aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 et aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, et une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Pyeongchang en 2018. Elle a également représenté le Canada dans 7 championnats du monde, remportant 1 médaille d'or et 7 médailles d'argent. Elle a la particularité d'avoir marqué les buts gagnants dans les deux matchs olympiques qui ont permis à son équipe de remporter la médaille d'or. Elle est également la seule joueuse a avoir marqué dans trois finales olympiques consécutives.

Elle est surnommée « La Crosby du hockey féminin » du fait de son grand nombre d'exploits en hockey sur glace à un très jeune âge. Elle est l'actuel capitaine de l'Équipe du Canada de hockey sur glace féminin.

Sommaire

BiographieModifier

Ses débutsModifier

Adolescente, Poulin est élève à la Polyvalente St-François de Beauceville et participe à de nombreux sports. Initiée d’abord au sport de la ringuette, elle bifurque ensuite vers le hockey. Elle joue dans les ligues de hockey amateur en Beauce et est médaillée d'or aux championnats inter-scolaire de badminton en 2003-2004, catégorie benjamin[3]. En 2006, elle fait partie des midget[Note 1] espoir masculin[1] et elle finit deuxième au classement des marqueurs de la ligue. Elle reçoit la distinction de l’athlète pour l'année 2006-2007 au programme de l'École Internationale de la Polyvalente Veilleux à Saint-Joseph-de-Beauce.

Au cours de l'automne 2007, alors qu'elle n'a que 16 ans, elle fait ses débuts avec l'équipe nationale Canadienne des moins de 18 ans au cours d'une série de trois matchs amicaux à Prince George, en Colombie-Britannique entre le Canada et les États-Unis[4]. Poulin joue sa première saison en 2007-2008 avec les Stars de Montréal de la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF). Elle ne dispute que seize matchs où elle marque vingt-deux buts et vingt-et-une assistances. Elle est élue recrue[Note 2] de la saison dans la ligue et elle termine deuxième du vote pour la distinction de la meilleure joueuse du CWHL Most Valuable Player [Note 3] . Elle est également sélectionnée dans l'équipe d'étoiles de la saison. Elle devient récipiendaire du programme de bourses du club des Canadiens de Montréal en janvier 2008[5].

 
Katie Weatherston, Leslie Oles et Marie-Philip Poulin pour leur première année en LCHF.

Marie-Philip participe au championnat du monde des moins de 18 ans en 2008 et devient la meilleure marqueuse de l'équipe canadienne avec huit buts et six passes en cinq matchs. Poulin accumule quatre buts et une passe en deux matchs contre la Suède[4]. Dotée d’un talent offensif et d’une vision du jeu, Poulin aide l'équipe nationale du Canada des moins de 18 ans à gagner la médaille d'argent lors de cette compétition. En deux saisons avec l'équipe nationale des moins de 18 ans, Poulin devient la meilleure marqueuse de but de tous les temps dans l'histoire des moins 18 ans avec 31 points en 17 matchs internationaux[4].

En 2008-2009, très prise, elle joue avec les Blues l'équipe de son Cégep au Collège Dawson à Montréal dans la Ligue de hockey féminin collégial AA[1] en plus de jouer avec les Stars de Montréal dans la LCHF. En fin de saison en mars 2009, elle aide les Stars à remporter la Coupe Clarkson au cours des finales du championnat féminin contre les Whitecaps du Minnesota, à Kingston en Ontario[6]. Elle reçoit 2 trophées de la fédération de hockey collégial : celui de recrue de l'année ainsi que celui d'athlète par excellence ; elle est également sélectionnée dans la première équipe d'étoiles de la ligue[7].

Elle fait ses débuts dans l'équipe nationale senior, lors du championnat du monde 2009 à Hameenlinna en Finlande où elle remporte la médaille d'argent avec son équipe. En 2010, elle aide l’équipe nationale senior à remporter la médaillée d'or de la Coupe des quatre nations en marquant un tour du chapeau dans le match contre la Finlande le 12 novembre[8].

Les Jeux Olympiques puis l'université de BostonModifier

Lors de la saison 2009-2010, elle ne joue pas pour les Blues du Collège Dawson mais reste pendant un an avec le programme olympique canadien à Calgary. Elle termine son cours collégial par correspondance.

 
Marie-Philip et ses coéquipières aux Jeux Olympiques de Vancouver

Au cours de la saison suivante, elle participe avec l'équipe du Canada aux Jeux olympiques d'hiver à Vancouver ; le Canada l'emporte en finale 2-0 contre les États-Unis et Poulin inscrit les deux buts[9]. À la fin du tournoi, Poulin est nommée dans l'équipe d'étoiles aux côtés de ses compatriotes : Shannon Szabados, gardienne de buts du Canada, et Meghan Agosta, meilleure pointeuse et meilleure joueuse de la compétition[10].

Après ses études collégiale, Poulin rejoint l'Université de Boston dans le Massachusetts (États-Unis) pour y étudier la psychologie[11]. Elle fait ses débuts avec les Terriers de l'Université de Boston dans le championnat universitaire pendant la saison 2010-2011. Le 2 octobre 2010, elle marque le premier but de sa carrière universitaire lors d'une victoire 5-4 ; Poulin inscrit le cinquième but de son équipe[12]. Le 15 octobre 2010, avec un but marqué en désavantage numérique, son troisième depuis le début de la saison, Poulin égalise le record des Terriers pour le nombre de buts marqués en désavantage numérique et ce seulement après quatre matchs joués avec les Terriers ; elle profite également de cette rencontre pour inscrire quatre buts pour la victoire des siens 7-2[13].

Au cours de ce mois d'octobre, elle est la meilleure de toutes les étudiantes de première année dans le championnat au niveau des buts marqués et du nombre de points par match, avec neuf buts et une moyenne de deux buts par rencontre. En outre, elle est classée première parmi toutes les joueuses de hockey universitaire de l'Est américain avec trois buts en désavantage numérique. Au cours des sept premiers matchs de sa carrière NCAA, elle a neuf buts et sept assistances[14]. Elle est alors nommée recrue du mois d'octobre pour Hockey East, la division dans laquelle évoluent les Terriers[15].

Les 7 et 10 décembre 2010, Poulin marque trois buts dans deux victoires des Terriers de l'Université de Boston[16],[17].

Le 22 janvier 2011, Poulin enregistre un tour du chapeau, dont deux buts en avantage numérique dans une victoire de 4-0 de son équipe contre celui de l'Université du Vermont. Cette victoire est la centième du programme de hockey féminin de son club[18]. Elle profite de l'occasion pour dépasser le record des Terriers de 39 points détenu jusque-là par Melissa Anderson[18]. À la fin du mois, elle est élue meilleure joueuse de Hockey East[19].

Après la fin de la saison, l'équipe des Terriers joue par la suite le Frozen Four, tournoi final de la NCAA, et elles remportent leur quart-de-finale contre Mercyhurst College, Poulin inscrivant un des quatre buts des siennes pour la victoire 4-2[20]. Elles battent par la suite le Big Red de Cornell 4-1[21] pour jouer la finale du championnat contre les Badgers du Wisconsin. Poulin inscrit le seul but de son équipe et ne parvient pas à empêcher les Badgers de remporter le titre[22].

En mars 2011, à la fin du calendrier de la saison régulière, Marie-Philip Poulin détient un nouveau record de points au cours d'une saison pour les Terriers ; elle compte alors quarante-sept points. Elle devient le premier étudiant, femmes et hommes confondus, des Terriers de l'université de Boston à être honoré comme recrue de l'année pour Hockey East[23]. Elle est également nominée pour recevoir le Trophée Patty Kaizmaier, récompensant la meilleure joueuse de la NCAA[24] mais finalement Meghan Duggan, joueuse des Badgers du Wisconsin, remporte le trophée[25].

Aux Jeux olympiques de Sotchi, le 20 février 2014, elle marque deux des trois buts de l'équipe féminine canadienne de hockey face aux Américaines. Elle égalise d'abord la marque 2-2 à 55 secondes de la fin du match, puis, en prolongation, elle marque son deuxième but et donne la victoire au Canada.

Le 11 Mai 2012, l'entraîneur des Terriers annonce que les capitaines de la saison 2012-2013 sont Marie-Philip Poulin et Jill Cardella[26]. Deux saisons plus tard, en 2014-2015, Poulin devient l'unique capitaine de l'équipe [27]. A ce poste, elle emmène son équipe à son quatrième championnat consécutif de l'Hockey East[28].

Après l'université, avec les canadiennes de MontréalModifier

Poulin est sélectionnée au repêchage 2015 de la Ligue Canadienne de Hockey Féminin, en 3e place du premier tour, par les Stars de Montréal (devenu par la suite les Canadiennes de Montréal). Elle finit sa première saison en remportant le Trophée Angela James qui récompense la meilleure compteuse de la saison régulière, avec 46 points.

Lors de la saison 2016-2017 suivante, elle remporte à nouveau le Trophée Angela James ex-equo avec Jess Jones de l'Inferno de Calgary, ainsi que la Coupe Clarkson avec son équipe des Canadiennes. Elle marque deux buts lors de la finale des séries éliminatoires qui se déroule à Ottawa.

Elle est également la première récipiendaire du Trophée Jayna Hefford, crée en 2015, qui récompense la Joueuse la plus Utile selon ses pairs. Elle le recevra deux années consécutives [29].

L'année suivante, elle se consacre à la préparation des Jeux Olympiques de PyeongChang en 2018. Poulin est auteure du deuxième but canadien en finale face à l'équipe des États-Unis, elle est ainsi la première hockeyeuse a marquer dans trois finales olympiques. Cette fois, le Canada est battu par les USA 3-2 en tirs de barrages.

Pour la saison 2018-2019, elle reprend son poste auprès des Canadiennes de Montréal et termine à nouveau meilleure compteuse avec 50 points en saison régulière. Elle est récompensée comme meilleure joueuse la ligue et remporte également le Trophée Jayna Hefford pour la troisième fois [30]. Blessée avant les séries éliminatoires, elle ne participe pas à la conquête de la Coupe Clarkson bien que les Canadiennes accèdent à la finale [31]. L'équipe s'incline 5 à 2, contre les championnes de la saison régulière, l'Inferno de Calgary [32].

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En clubModifier

Statistiques par saison[33]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2007-2008 Stars de Montréal LCHF 16 22 21 43 16 2 2 1 3 4
2008-2009 Blues de Dawson College AA 15 29 29 58 0 - - - - -
2008-2009 Stars de Montréal LCHF 6 4 4 8 8 - - - - -
2010-2011 Terriers de Boston NCAA 28 24 23 47 22 - - - - -
2011-2012 Terriers de Boston NCAA 16 11 15 25 14 - - - - -
2012-2013 Terriers de Boston NCAA 35 19 36 55 18 - - - - -
2013-2014 Canada AMHL 8 1 3 4 6 - - - - -
2014-2015 Terriers de Boston NCAA 32 27 27 54 18 - - - - -
2015-2016 Canadiennes de Montréal LCHF 22 23 23 46 10 3 4 5 9 2
2016-2017 Canadiennes de Montréal LCHF 23 15 22 37 6 - - - - -
2017-2018 Canada AMHL 15 6 4 10 10 - - - - -
2018-2019 Canadiennes de Montréal LCHF 26 23 27 50 12 1 0 0 0 0
Totaux NCAA 111 81 100 181 72
Totaux LCHF 93 87 97 184 52 6 6 6 12 6

InternationalesModifier

Statistiques par compétition
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2008   Canada - 18ans Championnat du monde moins de 18 ans 5 8 6 14 4 +15   Médaille d'argent
2009   Canada Championnat du monde 5 2 3 5 0 +3   Médaille d'argent
2010   Canada Coupe des quatre nations 5 1 3 4 2   Médaille d'or
2010   Canada Jeux olympiques 5 5 2 7 2 +7   Médaille d'or
2011   Canada Championnat du monde 5 3 1 4 4 +3   Médaille d'argent
2012   Canada Championnat du monde 5 3 4 7 6 +7   Médaille d'or
2013   Canada Championnat du monde 5 6 6 12 2 +12   Médaille d'argent
2014   Canada Jeux olympiques 5 3 2 5 0 +6   Médaille d'or
2015   Canada Championnat du monde 5 3 3 6 2 +4   Médaille d'argent
2016   Canada Championnat du monde 5 2 4 6 6 +4   Médaille d'argent
2017   Canada Championnat du monde 5 2 4 6 2 +4   Médaille d'argent
2018   Canada Jeux olympiques 5 3 3 6 8 +5   Médaille d'argent

Honneurs et distinctions individuellesModifier

Palmarès internationalModifier

  • Championnat du monde de hockey féminin des moins de 18 ans en 2008 :
    •   médaille d'argent
    • meilleure attaquante[34]
  • 6 médailles d'argent en championnat du monde de hockey féminin : 2009, 2011, 2013, 2015, 2016, 2017
  • 1 médaille d'or en championnat du monde de hockey féminin : 2012
  • Coupe des quatre nations de 2010 au Canada :   médaille d'or
  • Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver :
    •   médaille d'or
    • Élue dans l'équipe type du tournoi[35].
  • Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi,Russie
    •   médaille d'or
  • Jeux olympiques d'hiver de 2018
    •   médaille d'argent

En Ligue de hockey féminin collégial AA du QuébecModifier

  • 2008-2009 :
    • recrue de la saison
    • athlète de la saison
    • première équipe d'étoiles

En NCAAModifier

  • 2010-2011 :
    • meilleure joueuse de la semaine du 18 octobre 2010 pour Hockey East
    • recrue du mois dans l'Est en octobre 2010
    • recrue des semaines du 13 décembre 2010[36], du 3 janvier 2011[37], du 17 janvier 2011 et du 24 janvier 2011
    • meilleure joueuse du mois de janvier 2011
    • nominée au Trophée 2011 Patty Kazmaier
    • recrue de l'année pour Hockey East
    • équipe d'étoiles des recrues de Hockey East[38]
    • équipe d'étoiles des recrues de la NCAA
    • nommée dans l'équipe d'étoiles de la 1re division 2011 New England Women's Division I All-Star selection[39]
  • 2014-2015 :
    • nominée dans les trois finalistes du trophée Patty Kazmaier
    • nommée dans l'équipe de la 1re division CCM Hockey Women's All-Americans, First Team
    • meilleure joueuse du mois de janvier 2015 [40]
    • meilleure joueuse du mois de février 2015 [41]
    • nommée dans l'équipe des étoiles de la conférence Hockey East de la NCAA[42]

En LCHFModifier

Au QuébecModifier

  • Lors du Gala de Sports Québec, tenu à Montréal, le 22 décembre 2010, elle reçoit le titre d’athlète féminine de l’année en sport collectif
  • Le 29 janvier 2011, elle remporte le titre d’athlète de l’année 2010 au Gala du Mérite sportif beauceron[43]

Revue de presseModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le terme « midget » est un terme de hockey désignant une catégorie de jeunes joueurs de hockey. Il s'agit de la catégorie des joueurs plus jeunes que les joueurs juniors soit 15, 16 et 17 ans. Littéralement le terme anglais midget désigne une personne exceptionnellement petite.
  2. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  3. Le terme francophone de « meilleur joueur » correspond au terme anglais de « Most valuable player » - MVP.

RéférencesModifier

  1. a b et c (fr) Carl Tardif, « Marie-Philip Poulin, la Crosby du hockey féminin », sur Cyberpresse.ca, (consulté le 22 juillet 2011).
  2. (en) « Marie-Philip Poulin-Nadeau profile », sur Eurohockey.com (consulté le 23 juillet 2011).
  3. (en) « Championnats interscolaires - Résultats de badminton - Médaillés d'or et d'argent », sur Commission scolaire de la Beauce-Etchemin (consulté le 22 juillet 2011).
  4. a b et c (en) « Profil de Marie-Philip Poulin », sur Hockey Canada (consulté le 23 juillet 2011)
  5. (fr) « Création du programme de bourses des Canadiens de Montréal », sur canadiens.nhl.com, (consulté le 22 juillet 2011).
  6. (en) « Stars down Whitecaps to capture Clarkson Cup », sur tsn.ca, (consulté le 23 juillet 2011).
  7. (fr) « Les Étoiles du hockey collégial féminin dévoilées. », sur www.sportetudiant.com, (consulté le 22 juillet 2011).
  8. (en) « Canada 15 - Finland 0 - Game Summary », sur Hockey Canada (consulté le 23 juillet 2011).
  9. (fr) « Marie-Philip Poulin donne l’or au Canada », sur www.quebechebdo.com, (consulté le 23 juillet 2011)
  10. (en) Paul Hunter, « Secret trips behind the gold for Canada’s hockey women », sur olympics.thestar.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  11. (fr) « Marie-Philip Poulin à Boston University », sur www.rds.ca, (consulté le 23 juillet 2011).
  12. (en) « No. 4/6 Terriers Fall to North Dakota, 5-4, in Season-Opening Game », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  13. (en) « Poulin's Four Goals Pace No. 6 Terriers to 7-2 Win against Wayne State », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  14. (en) « Hockey East press releases - November 2, 2010 », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  15. (en) « Hockey East press releases - October 18, 2010 », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  16. (en) « No. 4/5 Terriers Win Sixth Straight with 5-3 Victory over Harvard », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  17. (en) « Sperry Earns Second Straight Shutout as No. 4/5 BU Blanks No. 10 NU, 3-0 », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  18. a et b (en) « No. 3 BU Blanks UVM, 4-0, for 100th Win; Poulin, Sperry Break Records », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  19. (en) « Hockey East press releases - February 1, 2011 », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  20. (en) « Terriers Advance to Frozen Four with 4-2 Win over Mercyhurst », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  21. (en) « BU Advances to National Championship Game with 4-1 Win over Cornell », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  22. (en) « No. 3 Terriers Fall to No. 1 Wisconsin, 4-1, in National Championship Game », sur www.goterriers.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  23. (en) « Hockey East press releases - BC'S Kelli Stack named 2011 Pure hockey player of the year », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  24. (en) « Eight WCHA players among nominees for 2011 Patty Kazmaier Memorial Award », sur www.wcha.com (consulté le 23 juillet 2011).
  25. (en) « Meghan Duggan Wins 2011 Patty Kazmaier Memorial Award presented by LECOM », sur www.usahockey.com, (consulté le 23 juillet 2011).
  26. « Cardella, Poulin Named Co-Captains at Women's Hockey Banquet - Boston University », sur Boston University
  27. « Poulin Named 2014-15 Women's Ice Hockey Captain - Boston University », sur Boston University
  28. « DYNASTY: Terriers Win Fourth Straight Hockey East Championship », Boston University Terriers Athletics, (consulté le 22 août 2016)
  29. « Rise of professional hockey leagues a boon to women’s game », Kamloops This Week, (consulté le 1er mars 2017)
  30. (en) « Poulin wins big at 2019 CWHL award show », sur thecwhl.com (consulté le 23 mars 2019)
  31. (en) « Questions about Marie Philip Poulin's health linger as world championship gets closer for Canada », sur theathletic.com (consulté le 27 mars 2019)
  32. (en) « Calgary Inferno are the 2019 Clarkson cup champions », sur calgary.thecwhl.com (consulté le 25 mars 2019)
  33. (en) « Marie-Philip Poulin », sur Eliteprospects.com.
  34. (fr) « Prix du Conseil de l'IIHF et joueuse le plus utile - Championnat mondial féminin des moins de 18 ans de l'IIHF », sur Hockey Canada (consulté le 22 juillet 2011).
  35. (en) « Meghan Agosta named MVP », sur iihf.com, (consulté le 22 juillet 2018)
  36. (en) « Hockey East press releases - December 13, 2010 », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  37. (en) « Women's Weekly Release - Monday, January 3, 2011 », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  38. (en) « Hockey East press releases - WHEA announces 2011 all-rookie team honorees », sur hockeyeastonline (consulté le 23 juillet 2011).
  39. (en) « Poulin, Wakefield, Ward Named New England Division I All-Stars », sur www.goterriers.com (consulté le 23 juillet 2011).
  40. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 4 mars 2015)
  41. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 4 mars 2015)
  42. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 9 juillet 2015)
  43. (fr) « Marie-Philip Poulin est l’athlète de l’année 2010 », sur www.meritesportifbeauceron.com, (consulté le 23 juillet 2011).