Ouvrir le menu principal

Beauceville
Blason de Beauceville
Beauceville
Beauceville en été.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Robert-Cliche (Chef-lieu)
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
François Veilleux
2018-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Beaucevillois, oise
Population 6 339 hab.[1] (2018)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 00″ nord, 70° 47′ 00″ ouest
Superficie 16 456 ha = 164,56 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Parc des Rapides-du-Diable
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC-5
Code géographique 2427028
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Beauceville

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Beauceville

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Beauceville

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Beauceville
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Beauceville est une ville dans la municipalité régionale de comté de Robert-Cliche située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, au Québec, au Canada.

Sommaire

GéographieModifier

Dans la MRC : Robert-Cliche

D’une superficie de 164,56 km2, Beauceville s'étend sur les deux rives sur la rivière Chaudière, à 85 km au sud de Québec, à 55 km de la frontière de l’État américain du Maine et à 150 km de Sherbrooke.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

Diocèse de Québec, le village (Saint-François-d'Assise), est desservi par voie de mission de 1737 à 1766 et nomination du premier curé. Les registres de la paroisse s'ouvrent en l'année 1765. Érection canonique: 9 octobre 1835. Érection civile: 4 novembre 1850. Le territoire de cette paroisse comprend une partie de la seigneurie de Vaudreuil. En 1904, Saint-François fut la première municipalité de la Beauce à s'être constituée en ville et pris ainsi le nom de Beauceville. Elle fut fusionnée avec Beauceville-Est en 1973 et avec les paroisses de Saint-François-de-Beauce et Saint-François-Ouest en 1998.

Au cours de son histoire, Beauceville a souffert des nombreux débordements printaniers de la rivière Chaudière. Ces crues causèrent de grands dommages. Au printemps, l’eau remontait à plusieurs reprises pour recouvrir les rues de la municipalité.

Dans les dernières années, Beauceville est marquée par une prospérité économique: La municipalité compte plus de 17 entreprises manufacturières.

ChronologieModifier

  • 1er juillet 1845 : Érection de la municipalité de St. François de Beauce.
  • 1er septembre 1847 : Fusions de plusieurs entités municipales et érection du comté de Dorchester.
  • 1er juillet 1855 : Division du comté de Dorchester en plusieurs entités municipales dont la paroisse de St. François d'Assise.
  • 2 juin 1904 : Érection de la ville de Beauceville.
  • 4 avril 1930 : Érection de la ville de Beauceville-Est.
  • 4 février 1933 : Érection de la municipalité de Saint-François-Ouest.
  • 23 mars 1957 : La paroisse de St. François d'Assise devient la municipalité de Saint-François de Beauce.
  • 14 avril 1973 : Annexion de la ville de Beauceville-Est à la ville de Beauceville.
  • 25 février 1998 : Annexion des municipalités de Saint-François-de-Beauce et de Saint-François-Ouest à la ville de Beauceville.

DémographieModifier

Évolution démographique
1911 1921 1931 1941 1951 1956 1961 1966 1971
1 6771 4487078991 1491 4591 6451 9052 098
1976 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
4 2764 3024 1293 8693 7516 2616 2266 3546 281

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts[2].

Beauceville
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 H.-Marcel Veilleux Voir
2005 Jean-Guy Bolduc Voir
2009 Luc Provençal Député provincial de Beauce-Nord à partir de 2018 Voir
2013 Voir
2017 Voir
2018 François Veilleux Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier