Marc Heyral

compositeur de chansons

Marius Herschkovitch, dit Marc Heyral, né le à Levallois-Perret et mort à Paris le , est un auteur-compositeur français d'origine russe.

Marc Heyral
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Ses parents, originaires de Russie, s’étaient installés en France en 1902. En 1930, il a 10 ans lorsqu’il prend ses premières leçons de piano, qu’il abandonne trois ans plus tard, en même temps que sa scolarité, pour travailler dans une banque.

En 1938, ayant quitté la banque, il reprend des cours de piano pendant un an avec Roger Pénau, avant d’entrer à l’École Normale de Musique, dans les classes de solfège, piano et pédagogie. Il y demeure jusqu’en 1941, date à laquelle il est obligé d’interrompre ses études jusqu’à la fin de la guerre et de son service militaire, mais dès , il suit à nouveau des cours à l’Institut Musical de France. Parallèlement, il commence à composer des pièces pour violon et piano, ainsi que des chansons.

Le , il enregistre pour la première fois cinq chansons dont il a composé la musique sur des paroles d’Eddy Marnay et le il passe son examen d’entrée à la S.A.C.E.M. comme compositeur.

Il fréquente les caves de Saint-Germain-Des-Prés où il joue du piano et est engagé aux Trois Mailletz en . Le , il remporte le Grand prix de la chanson française avec Monsieur le Consul à Curityba (paroles d’Henri Lemarchand et Fernand Vimont), qui marque le véritable début de sa carrière de compositeur.

Il a été, plusieurs années durant, l’accompagnateur de Francis Lemarque. Élu administrateur à la S.A.C.E.M. en 1978, il le restera jusqu’à la fin de sa vie.

ChansonsModifier

  • La Marie-Vison[1],
  • Mon pot' le gitan,
  • L’air de Paris,
  • Les Mirettes,
  • Le Noël de la rue,
  • L’effet qu’tu m’fais[2],
  • Notre Dame de Paris,
  • Toi dans ta chapelle,
  • Sur la Moskova,
  • Les espaces bleus,
  • Des Je t’aime,
  • Les enfants de Chine,
  • Une marguerite,
  • Le temps d’Édith et de Django,

Il a écrit avec bien des auteurs, paroliers, chanteurs ou écrivains, entre autres :

Ses chansons ont été interprétées par :

Et exécutées par :

RéférencesModifier

  1. André Halimi, On connaît la chanson !, L'Harmattan, 2005, p. 200
  2. Robert Belleret, Piaf, un mythe français, Fayard, 2013

Liens externesModifier