Liste des unités de la Waffen-SS

page de liste de Wikipédia

Cette page fournit la liste la plus exhaustive possible des unités allemandes de la Waffen-SS. Y sont également répertoriées les grandes unités étrangères (armées, corps et divisions), ainsi que toutes les unités allemandes de moindre importance.

Pour le détail des unités étrangères de la Waffen-SS, il y a lieu de se reporter à l'article Soldats et volontaires étrangers du Troisième Reich.

Pour constituer cette page, nous nous sommes appuyés sur les archives de la Wehrmacht et de la Waffen-SS listées dans l'ouvrage en 17 volumes de Georg Tessin (de) : Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg (ISBN 3-7648-0941-8), dont le détail figure en annexe.

Toutes les informations concernant les unités citées (garnisons, effectifs, corps d'armée, etc.) correspondent à la date d'enregistrement aux dossiers d'archives militaires du Troisième Reich : p. ex. la garnison historique de la 3. SS-Panzer-Division "Totenkopf" n'est pas Angoulême, mais il s'agissait de l'endroit où était stationnée l'unité au moment où elle a été enregistrée sous son dernier nom officiel, soit le .

Grandes unités de la Waffen-SSModifier

Armées de la Waffen-SSModifier

Corps d'armée de la Waffen-SSModifier

Divisions de la Waffen-SSModifier

Les noms d'unités mentionnés sont les noms ultimes qui ont été attribués en allemand ; le détail des différentes appellations rencontrées au cours de l'existence de chaque unité figure dans l'article décrivant chacune des unités concernées. Par ailleurs, les dates des 20 ou reviennent souvent, car elles correspondent aux dates de changements de noms généraux pour les unités de la Waffen-SS.

(NB: quand l’appellation SS est directement liée au nom de l'unité , cela indique que l'unité est composée de soldats ayant prêtés serment ;

en contre-partie quand les mots « der SS » sont à la fin du nom de l'unité , cela signifie que celle-ci est composée de soldats qui sont « à disposition de » la Waffen-SS)

Pays/Ethnies Nom d'unité

(dernier nom connu en allemand)

Nom simplifié en français Date Type d'unité
(arme)
Corps Armée Heeresgruppe Wehrkreis Garnison historique Effectif théorique Effectif maximal
Allemagne
1. SS-Panzer-Division “Leibstandarte SS Adolf Hitler” [11] 1re division SS « Leibstandarte SS Adolf Hitler » 22/10/1943 Panzerwaffe LXXX. Armeekorps 1. Armee Heeresgruppe B Berlin-Lichterfelde (Allemagne)
2. SS-Panzer-Division “Das Reich” [12] 2e division SS « Das Reich » 09/11/1942 Panzerwaffe I. SS-Panzerkorps 15. Armee Heeresgruppe D
3. SS-Panzer-Division “Totenkopf” [13] 3e division SS « Totenkopf » 09/11/1942 Panzerwaffe LXXXIII. Armeekorps 1. Armee Heeresgruppe D
4. SS-Polizei-Panzergrenadier-Division [14] 4e division SS « Polizei »[a] 01/06/1943 infanterie mécanisée / gardiens de camps Befhelshaber Saloniki-Ägäis Heeresgruppe E
8. SS-Kavallerie-Division “Florian Geyer”[15] 8e division SS « Florian Geyer » 20/10/1943 cavalerie XLI. Armeekorps 9. Armee Pologne Dębica (Pologne)
9. SS-Panzer-Division “Hohenstaufen” [16] 9e division SS « Hohenstaufen » 22/10/1943 Panzerwaffe II. SS-Panzerkorps 15. Armee Heeregruppe D France Stralsund (Allemagne)
10. SS-Panzer-Division “Frundsberg”[17] 10e division SS « Frundsberg » 22/10/1943 Panzerwaffe II. SS-Panzerkorps 1. Panzerarmee Heeresgruppe D France Brünn (Allemagne)
12. SS-Panzer-Division “Hitlerjugend”[18] 12e division SS « Hitlerjugend » 22/10/1943 Panzerwaffe I. SS-Panzerkorps 7. Armee Heeresgruppe B Arnheim (Hollande)
16. SS-Panzergrenadier-Division “Reichsführer SS”[19] 16e division SS « Reichsführer SS » 03/10/1943 infanterie mécanisée LXXXV. Armeekorps 14. Armee Heeresgruppe C Stralsund (Allemagne)
17. SS-Panzergrenadier-Division “Götz von Berlichingen”[20] 17e division SS « Götz von Berlichingen » 15/11/1943 infanterie mécanisée 1. Armee Heeregruppe D Europe de l'Ouest Brünn (Allemagne)
18. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division “Horst Wessel”[21] 18e division SS « Horst Wessel » 25/01/1944 infanterie mécanisée Befhelshaber Ungarn Hongrie Breslau (Pologne)
26. SS-Panzer-Division[22] 10/08/1944 Panzerwaffe LXXX. Armeekorps 1. Armee Heeresgruppe B Champagne (France)
27. SS-Panzer-Division[23] 10/08/1944 Panzerwaffe LXXX. Armeekorps 1. Armee Heeresgruppe B Champagne (France)
28. SS-Panzer-Division[24] 10/08/1944 Panzerwaffe
32. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division “30. Januar”[25] 32e division SS « 30. Januar » 30/01/1945 infanterie V. SS-Freiw.Gebirgskorps 9. Armee Allemagne Frankfurt (Allemagne)
35. SS-und Polizei-Grenadier-Division[26] 35e division SS « Polizei » Février 1945 infanterie / police XL. Armeekorps 4. Panzerarmee Europe de l'Est
36. Waffen-Grenadier-Division der SS[27] 36e division SS 20/02/1945 lutte anti-partisans / répressions V. Armeekorps 4. Panzerarmee Lausitz (Allemagne)
37. SS-Freiwilligen-Kavallerie-Division “Lützow”[28] 37e division SS « Lützow » 20/02/1945 cavalerie XLIII. Armeekorps 8. Armee Heeresgruppe Sud
38. SS-Grenadier-Division “Nibelungen”[29] 38e division SS « Nibelungen » Avril 1945 infanterie
Croatie
13. Waffen-Gebirgs-Division der SS “Handschar” (kroat. Nr.1)[30] 13e division SS « Handschar » Juin 1944 troupes de montagne (de) V. SS-Gebirgskorps 2. Panzerarmee Herresgruppe F Brčko (Bosnie-Herzégovine)
23. Waffen-Gebirgs-Division der SS “Kama” [31] 23e division SS « Kama » 10/06/1944 troupes de montagne (de) Befhelshaber Ungarn SSFHA Balkans
Galicie
14. Waffen-Grenadier-Division der SS (gal. Nr.1)[32] 14e division SS (galicienne no 1) Août 1944 infanterie I. Kavallerie-Korps 1. Panzerarmee Europe de l'Est Dębica (Pologne)
Lettonie
15. Waffen-Grenadier-Division der SS (lett. Nr.1)[33] 15e division SS (lettone no 1) infanterie XXXXIII. Armeekorps 16. Armee Heeresgruppe Nord Europe de l'Est
19. Waffen-Grenadier-Division der SS (lett. Nr.2)[34] 19e division SS (lettone no 2) 11/10/1944 infanterie VI. SS-Armeekorps 16. Armee Heeresgruppe Nord Europe de l'Est Jelgava (Lettonie)
Estonie
20. Waffen-Grenadier-Division der SS (estn. Nr.1) [35] 20e division SS (estonienne no 1) Juin 1944 infanterie III. SS-Panzerkorps Heeresgruppe Nord Europe de l'Est Heidelager (Pologne)
Albanie
21. Waffen-Gebirgs-Division der SS “Skanderbeg”[36] 21e division SS « Skanderbeg » 01/05/1944 troupes de montagne (de) XXI. Armeekorps 2. Panzerarmee Heeregruppe F Balkans Pristina (Kosovo)
Hongrie
22. SS-Freiwilligen-Kavallerie-Division “Maria Theresia”[37] 22e division SS « Maria Theresia » 29/04/1944 cavalerie III. Armeekorps 6. Armee Heeresgruppe Sud Hongrie Budapest (Hongrie)
25. Waffen-Grenadier-Division der SS “Hunyadi” (ung. Nr.1)[38] 25e division SS (hongroise no 1) 2/11/1944 infanterie SSFHA Hongrie
26. Waffen-Grenadier-Division der SS “Gombös” (ung. Nr.2)[22] 26e division SS (hongroise no 2) 21/09/1945 infanterie SSFHA
31. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division[39] 31e division SS de volontaires 01/10/1944 infanterie IV. Ungärn-Armeekorps 2. Ungärisch-Armee Heeresgruppe Sud Hongrie
Pays-Bas
Volontaires de Hollande 23. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division “Nederland” (niederl. Nr.1)[40] 23e division SS « Nederland » 10/02/1945 infanterie mécanisée III. SS-Panzerkorps 11. Armee Poméranie Szczecin (Pologne)
34. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division “Landstorm Nederland”[41] 34e division SS « Landstorm Nederland » Février 1945 infanterie XXX. Armeekorps 25. Armee Europe de l'Ouest
Belgique
Volontaires de Flandre 27. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division “Langemarck” [23] 27e division SS « Langemarck » 19/10/1944 infanterie III. SS-Panzerkorps 11. Armee Poméranie Soltau (Allemagne)
Volontaires de la Wallonie 28. SS-Freiwilligen-Grenadier-Division “Wallonien” [24] 28e division SS « Wallonien » 19/10/1944 infanterie XXXIX. Armeekorps 11. Armee Poméranie Alfeld (Allemagne)
Italie
29. Waffen-Grenadier-Division der SS (ital. Nr.1)[42] 29e division SS (italienne no 1) 09/03/1945 infanterie Crémona (Italie)
France
Volontaires de France métropolitaine et Arabes d' Afrique du Nord 33. Waffen-Grenadier-Division der SS “Charlemagne” (franz. Nr.1) 33e division SS « Charlemagne » 10/02/1945 infanterie 3. Panzerarmee Poméranie / Europe de l'Est
Cosaques
1. Kosaken-Kavallerie-Division[43] 1re division de cavalerie cosaque Novembre 1944 cavalerie LXIX. Armeekorps Waffen-SS Heeresgruppe F Croatie
2. Kosaken-Kavallerie-Division[44] 2e division de cavalerie cosaque Novembre 1944 cavalerie XV. SS-Kosaken-Kavalerie-Korps Heeresgruppe E Croatie
Russie et Biélorussie
29. Waffen-Grenadier-Division der SS (russ. Nr.1)[45] 29e division SS (russe no 1) 01/08/1940 infanterie Warschau (Allemagne) 7 000
30. Waffen-Grenadier-Division der SS (russ. Nr.2)[46] 30e division SS (russe no 2) 01/08/1944 infanterie LXIII. Armeekorps 19. Armee Heeresgruppe G Chojnice (Pologne)
Volontaires de Biélorussie 30. Waffen-Grenadier-Division der SS (weißruth. Nr.1)[46] 09/03/1945 infanterie Grafenwörth (Autriche)
Mixtes
5. SS-Panzer-Division “Wiking”[47] 5e division SS « Wiking » 09/11/1942 Panzerwaffe III. Armeekorps 1. Panzerarmee Heeresgruppe A
6. SS-Gebirgs-Division “Nord”[48] 6e division SS « Nord » 22/10/1943 troupes de montagne (de) XVIII. Armeekorps 20. Gebirgs-Armee Finlande Hallein (Autriche)
7. SS-Freiwilligen-Gebirgs-Jäger-Division “Prinz Eugen”[49] 7e division SS « Prinz Eugen » 22/10/1943 troupes de montagne (de) V. SS-Gebirgskorps 2. Panzerarmee Heeresgruppe F Balkans
Volontaires de Norvège, Suède & Danemark 11. SS-Freiwilligen-Panzergrenadier-Division “Nordland”[50] 11e division SS « Nordland » 22/10/1943 infanterie III. SS-Panzerkorps 2. Panzerarmee Heeresgruppe F Europe de l'Est Graz (Autriche)
Volontaires du Karst 24. Waffen-Gebirgs-(Karstjäger-)Division der SS[51] 24e division SS « Karstjäger » Février 1945 troupes de montagne (de)

Au total, la Schutzstaffel compta jusqu’à 48 divisions de combat inscrites aux archives et 46 divisions furent effectivement mises en œuvre, soit :

  • 19 divisions allemandes (16 divisions portant les numéros 1 à 4 [1-4], 8-10, 12, 16-18, 32, 35-38 ; 3 divisions blindées portant les numéros 26 à 28) ;
  • 27 divisions étrangères (3 divisions mixtes [2e, 6e, 7e] ; 1 scandinave [11e] ; 2 croates croates [13e et 23e] ; 1 gaiicienne [14e] ; 2 lettones [15e et 19e] ; 1 estonienne [20e] ; 1 albanaise [21e] ; 4 hongroises [22e, 25e, 26e, 31e] ; 2 néerlandaises [23e et 34e] ; 1 karstique [24e] ; 2 belges [27e et 28e] ; 1 italienne [29e] ; 3 russes ou biélorusses [à nouveau 29e, 30e et à nouveau 30e] ; 1 française [33e] : 2 cosaques [1re et 2e]).

Par ailleurs :

  • 28 divisions de soldats SS ont prêté serment ;
  • 18 divisions de volontaires étaient à disposition de la Waffen-SS.

Deux divisions n'ont jamais vu le jour :

  • une bulgare, la Waffen-Grenadier-Division der SS (Bulgarische Nr. 1)[52] [cette unité est restée au stade de projet, n'ayant pas assez de volontaires pour former une division de combat] ;
  • une roumaine, la Waffen-Grenadier-Division der SS (rum. Nr. 1) [cette unité est restée au stade de projet, n'ayant pas assez de volontaires pour former une division de combat]

et 2 divisions étant détachées de façon permanente à la Waffen-SS[pas clair].

Unités auxiliaires de moindre importance de la Waffen-SSModifier

Brigades allemandes de la Waffen-SSModifier

Nom d'unité

(dernier nom connu en allemand)

Date Type d'unité
(arme)
Devient Corps Armée Heeresgruppe Ordre de marche Garnisons Effectif théorique Effectif maximal
1. SS-Polizei-Jäger-Brigade[53] 15/04/1945 police Ordnungspolizei 8.SS-Pol.R, 50.SS-Pol.Jag.R Stettin (Pologne)
1. SS-Brigade-Reichführer-SS[54] 1941 Infanterie 8.SS-I.R, 10.SS-I.R
1. SS-Infanterie-Brigade (mot.)[54] 12/11/1943 Infanterie motorisée 39.SS-G.R, 40.SS-G.R, 51.SS-Art-Abt,
I. Werferbrigade-SS-Korps[43] Avril 1945
SS-Frontarbeiter-Bau-Brigade[55] Février 1944 génie militaire
5. SS-Bau-Brigade (stab)[56] Mars 1944 génie militaire Osnabrück (Allemagne)
6. SS-Baubrigade[57] Février 1945 génie militaire

Régiments allemands de la Waffen-SSModifier

Nom d'unité

(dernier nom connu en allemand)

Date Type d'unité
(arme)
Brigade Divisions Corps Armée Heeresgruppe Ordre de marche Garnison Effectif théorique Effectif maximal
1. SS-Totenkopfstandarte “Oberbayern”[53] Nc gardiens de camp Schutzstaffel Dachau (Allemagne)
1. Infanterie-Regiment Liebstandarte-SS-Adolf Hitler[53] 05/07/1942 infanterie I. - III.
1. Panzergrenadier-Regiment LSSAH[53] 10/12/1942 infanterie mécanisé I. 1-5, II. 6-10, III. 11-15,16,17,18
2. SS-Polizei-Regiment[58] 24/03/1943 police Ordnungspolizei Tilsit (Russie)
3. SS-Totenkopfstandarte “Thüringen”[59] gardiens de camp Schutzstaffel Weimar-Buchenwald (Allemagne)
3. SS-Polizei-Regiment[59] 24/02/1943 police Ordnungspolizei Pays-Bas
4. SS-Totenkopfstandarte “Ostmark”[60] 17/08/1938 garde d'honneur Schutzstaffel
4. SS-Polizei-Regiment[61] 14/02/1943 police Ordnungspolizei France
5. SS-Totenkopf-Standarte “Brandenburg”[62] 12/09/1939 garde d'honneur Schutzstaffel
5. SS-Polizei-Regiment[63] 14/02/1943 police Ordnungspolizei Serbie
6. SS-Totenkopf-Standarte[64] 12/09/1939 garde d'honneur Schutzstaffel Prague (Republique Tcheque)
6. SS-Polizei-Regiment[57] 24/02/1943 police Ordnungspolizei
7. SS-Totenkopf-Standarte[65] 12/09/1939 garde d'honneur Schutzstaffel Brno (Republique Tcheque)
8. SS-Polizei-Regiment[66] 24/02/1943 police Ordnungspolizei
8. SS-Totenkopfstandarte[66] 11/11/1939 garde d'honneur Schutzstaffel Cracovie (Pologne)
9. SS-Totenkopf-Standarte[67] 11/11/1939 garde d'honneur Schutzstaffel Danzig (Pologne)
9. SS-Polizei-Regiment[67] 24/02/1943 police

La 4. SS-Totenkopfstandarte “Ostmark” deviendras la 4. Mobilmachingun-SS-TK-Standarte en novembre 1939, en mai 1940 l'unité est basé aux Pays-Bas, et enfin le 26/08/1940 elle sera définitivement affecté à la Waffen-SS.

Groupes de combat (Kampfgruppe) de la Waffen-SSModifier

Nom d'unité

(dernier nom connu en allemand)

Date Type d'unité
(arme)
Fait partie de Corps Armée Heeresgruppe Ordre de marche Garnison Effectif théorique Effectif maximal
1. SS-Kampfgruppe[53] Mars 1944 Infanterie de choc 49. SS-Panzergrenadier-Brigade[68] Danemark I. 1-2, 3
2. SS-Kampfgruppe[69] Mars 1944 infanterie de choc 50. SS-Panzergrenadier-Brigade Danemark
3. SS-Kampfgruppe[70] Mars 1944 infanterie de choc 51. SS-Panzergrenadier-Brigade Danemark

Unités et organismes divers allemandes de la Waffen-SSModifier

Nom d'unité

(dernier nom connu en allemand)

Date Type d'unité
(arme)
Garnisons
I. SS-Artillerieschule[55] 01/06/1942 école d'artillerie Glau (Trebbin) (Allemagne)
I. SS-Kraftfahrschule[55] 1944 école de conduite Apeldoorn (Pays-Bas)
II. SS-Artillerieschule[71] Décembre 1943 école d'artillerie Beneschau (Republique Tcheque)
II. SS-Kraftfahrschule[71] 1944 école de conduit Cracovie (Pologne)
3. SS-Panzergrenadierschule[72] 03/10/1944 école d’infanterie Prague (Republique Tcheque)
3. SS-Panzerjäger (Sturmgeschütz)-Schule[72] 1945 école des troupes d'assauts Uhlířské Janovice (Republique Tcheque)
III. SS-Kraftfahrschule[72] 1944 école de conduite Neusiedl am See (Autriche)

Unités mixtes (Wehrmacht/Waffen-SS), ou nationalité mixte, ou unités éphémèreModifier

  • Der bretonische Waffenverband der SS, unité para-militaire nationaliste bretonne intégrée en 1943 dans le Sicherheitsdienst. Cette unité d'un effectif d'environ 80 hommes fut active en Bretagne. Elle ne figure cependant pas dans les archives officielles de la Wehrmacht / Waffen SS.
  • 1. SS Gebirgsjäger Batalion[73] (Allemagne, Russie, Lettonie, Estonie, Hollande, Croatie, France & Italie) - bataillon d'infanterie de montagne mixte, créé spécialement pour l'invasion de la Finlande (hiver 1941-1942).
  • 2. SS Gebirgsjäger Batalion[74] (Allemagne, Russie, Lettonie, Estonie, Hollande, Croatie, France & Italie) - deuxième bataillon d'infanterie de montagne mixte, créé pour l'invasion de la Finlande.
  • 3. SS Gebirgsjäger Batalion[59] (Russie & Lettonie) - troisième bataillon d'infanterie de montagne mixte, créé pour l'invasion de la Finlande.
  • 444. Sichereungs Division[75].
  • 2. SS-Brigade Reichfuhrer-SS[76] (Allemagne & Lettonie).

Légions et unités diverses étrangère de la Waffen-SSModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. 4e division SS d'infanterie mécanisée — en allemand : Panzergrenadier — division composée d'anciens membres de l'Ordnungspolizei, la police de maintien de l'ordre, d'où le nom de la division qui n'a donc aucun rapport avec une quelconque mission de police, civile ou militaire, laquelle n'a jamais été assignée à la division.

RéférencesModifier

  1. Tessin, vol. 3, p. 8-9.
  2. Tessin, vol. 2, p. 16-17.
  3. Tessin, vol. 2, p. 97-98.
  4. Tessin, vol. 2, p. 161-162.
  5. Tessin, vol. 2, p. 233.
  6. a et b Tessin, vol. 2, p. 285.
  7. V. SS-Freiwilligen-Gebirgskorps
  8. Tessin, vol. 3, p. 10.
  9. Tessin, vol. 3, p. 54.
  10. Tessin, vol. 3, p. 129-130.
  11. Tessin, vol. 2, p. 74.
  12. Tessin, vol. 2, p. 144.
  13. Tessin, vol. 2, p. 212.
  14. Tessin, vol. 2, p. 275.
  15. Tessin, vol. 3, p. 119, 120.
  16. Tessin, vol. 3, p. 156, 157.
  17. Tessin, vol. 3, p. 188, 189.
  18. Tessin, vol. 3, p. 257.
  19. Tessin, vol. 4, p. 47, 48.
  20. Tessin, vol. 4, p. 77.
  21. Tessin, vol. 4, p. 108, 109.
  22. a et b Tessin, vol. 4, p. 248.
  23. a et b Tessin, vol. 4, p. 259.
  24. a et b Tessin, vol. 4, p. 270.
  25. Tessin, vol. 5, p. 22, 23.
  26. Tessin, vol. 5, p. 51, 52.
  27. Tessin, vol. 5, p. 62.
  28. tessin, vol. 5, p. 69, 70.
  29. Tessin, vol. 5, p. 77.
  30. Tessin, vol. 3, p. 282, 283, 284.
  31. Tessin, vol. 4, p. 204, 205.
  32. Tessin, vol. 3, p. 313, 314.
  33. Tessin, vol. 4, p. 21, 22.
  34. Tessin, vol. 4, p. 127.
  35. Tessin, vol. 4, p. 150, 151.
  36. Tessin, vol. 4, p. 173.
  37. Tessin, vol. 4, p. 188, 189.
  38. Tessin, vol. 4, p. 234.
  39. Tessin, vol. 5, p. 11, 12.
  40. Tessin, vol. 4, p. 205.
  41. Tessin, vol. 5, p. 42.
  42. Tessin, vol. 4, p. 280, 281.
  43. a et b Tessin, vol. 2, p. 80.
  44. Tessin, vol. 2, p. 149.
  45. Tessin, vol. 4, p. 280.
  46. a et b Tessin, vol. 4, p. 291.
  47. Tessin, vol. 2, p. 321.
  48. Tessin, vol. 3, p. 44, 45.
  49. Tessin, vol. 3, p. 83, 84.
  50. Tessin, vol. 3, p. 223, 224.
  51. Tessin, vol. 4, p. 220.
  52. Tessin, vol. 14, p. 40.
  53. a b c d et e Tessin, vol. 2, p. 77.
  54. a et b Tessin, vol. 2, p. 75.
  55. a b et c Tessin, vol. 2, p. 81.
  56. Tessin, vol. 2, p. 324.
  57. a et b Tessin, vol. 3, p. 47.
  58. Tessin, vol. 2, p. 147.
  59. a b et c Tessin, vol. 2, p. 214.
  60. Tessin, vol. 2, p. 276.
  61. Tessin, vol. 2, p. 277.
  62. Tessin, vol. 2, p. 322.
  63. Tessin, vol. 2, p. 323.
  64. Tessin, vol. 3, p. 46.
  65. Tessin, vol. 4, p. 84.
  66. a et b Tessin, vol. 3, p. 120.
  67. a et b Tessin, vol. 3, p. 157.
  68. Tessin, vol. 5, p. 160.
  69. Tessin, vol. 2, p. 146.
  70. Tessin, vol. 2, p. 213.
  71. a et b Tessin, vol. 2, p. 150.
  72. a b et c Tessin, vol. 2, p. 216.
  73. Tessin, vol. 1, p. 78.
  74. Tessin, vol. 1, p. 147-148.
  75. Tessin, vol. 10, p. 187-188.
  76. Tessin, vol. 1, p. 145-146.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (de) Georg Tessin, Verbände und Truppen der deutschen Wehrmacht und Waffen-SS im Zweiten Weltkrieg 1939-1945, vol. 1-17, Osnabrück, éditions Biblio Verlag, 1966-1980 — archives complètes de la Werhmacht et de la Waffen-SS, liste complète de toutes les unités existantes.
    • Autres éditions ou détails sur ces éditions
      • Verbände… : Die Landstreitkraft 1939-1945, vol. 1, Frankfurt/Main, Verlag E.S. Mittler & Sohn, .
      • Verbände… : Die Landstreitkraft 1-5, vol. 2, Frankfurt/Main, Verlag E.S. Mittler & Sohn, .
      • Verbände… : Die Landstreitkraft 6-14, vol. 3, Frankfurt/Main, Verlag E.S. Mittler & Sohn, .
      • Verbände… : Die Landstreitkräfte 15-30, vol. 4, Frankfurt/Main, Verlag E.S. Mittler & Sohn, .
      • Verbände… : Die Landstreitkräfte 31-70, vol. 5, Frankfurt/Main, Verlag E.S. Mittler & Sohn, .
      • Verbände… : Die Landstreitkräfte 71-130, vol. 6, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkraft 131-200, vol. 7, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkrafte 201-280, vol. 8, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkräfte 281-370, vol. 9, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkräfte 371-500, vol. 10, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkrafte 501-630, vol. 11, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkräfte 631-800, vol. 12, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkrafte : 801-13400, vol. 13, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkraft : Namensverbände, vol. 14, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Die Landstreitkrafte : Kriegsstarkenachweisungen (Ktsn), Taktische Zeichen & Traditionspflege, vol. 15, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Sechzehnter Band : Wehrkreise I-VI, vol. 16a, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Sechzehnter Band : Wehrkreise VII-XIII, vol. 16b, Osnabrück, Biblio Verlag, .
      • Verbände… : Sechzehnter Band : Wehrkreise XIV-XXI, vol. 16c, Osnabrück, Biblio Verlag, .

Articles connexesModifier