Liste des seigneurs de Sennecey

page de liste de Wikipédia

Famille noble d'importance, tenant le château du même nom en Saône-et-Loire, la famille de Sennecey se distinguera par ses alliances avec les familles d'Amboise de Toulongeon, de Bauffremont, de Foix, de Vieux-Pont et d'Ailly. Le la terre de Sennecey était achetée par Henriette Olivier de Viriville épouse d'Archambaud-Joseph de Talleyrand-Périgord. En 1824 le comte Antonin Claude Dominique Just de Noailles vendait le château à la commune de Sennecey, celle-ci le fera démolir pour construire à son emplacement une église.

Les premiers membresModifier

Bernard Jeoffroid de Sennecey. Nommé dans une charte de l'abbaye de La Ferté en 1113, il est fils de Tibert ou de Landric son frère[1].


Alard de Sennecey. Nommé dans une charte de l'abbaye de La Ferté en 1142 aux côtés des seigneurs de Brancion Bernard V Gros le Preux et son fils Jocerand IV Gros. Dans cette charte Alard cède aux prêtres de La Ferté "toute sa part de la terre de Sainte-Marie de Beaumont" ainsi qu'une vigne située à Mont-Saint-Martin. Son épouse est inconnue, il a : Richard, Alard, Guy, Gauthier[2].


Richard de Sennecey dit aussi "Blancus de Siniciaco". Nommé dans différentes chartes et cartulaires de l'abbaye de La Ferté et de Laives en 1164[3].

Famille de SenneceyModifier

Thibert de Sennecey, (? - après 1160), seigneur de Sennecey, il est nommé "miles", c'est-à-dire "porteur d'un fief" dans une charte de 1113 où il est nommé comme témoin, avec son frère Landric, d'une donation faite à l'abbaye de La Ferté par le Liste des comte de Châlon[4].

Mariage et succession :
Son épouse est inconnue, il a Guy qui suit.


Guy de Sennecey dit aussi "Guido de Sénicé", seigneur de Sennecey, il succède à son père dès 1227. Comme ses prédécesseurs il se distingue par des donations à l'abbaye de La Ferté mais aussi par "le libre passage" sur le pont fortifié de Grosne, nommé "Portail de Grosne" qu'ils avaient édifié à La Ferté-sur-Grosne et qui délimitait la seigneurie au nord. Avec son fils il fonde un hospice, nommé "Hospital et Hostel-Dieu Saint-Nicolas du Portail de Grosne" à cet endroit ainsi qu'une chapelle. Ces deux édifices étaient desservis par un "Maître de l'hospital du Pont-de-Grosne" dont le premier représentant était Perrenet du Crotel, l'hôpital fut détruit au XIXe siècle[5].

Mariage et succession :
Il épouse Helvis[6], (? - vers 1215), dame de Balnot, fille d'Hugues IV du Puiset et de Pétronille de Brienne, de qui il a :

  • Colin qui suit,
  • Guillerme, elle épouse vers 1230 Anséric de L'Épervière,
  • Laurence/Laure, dame de Bar-sur-Seine, elle épouse Ponce II de Cuiseaux, (? - vers 1230).


Colin de Sennecey, (? - après 1238), seigneur de Sennecey.

Mariage et succession :
Il épouse Agnès de qui il a :

  • Guillaume qui suit,
  • Ansière.


Guillaume de Sennecey, (? - 1306/15), seigneur de Sennecey vers 1299[7].

Mariage et succession :
Il épouse Marguerite de Ferlay/Frolois de qui il a Guillaume II qui suit.


Guillaume II de Sennecey, (? - 1376), baron de Sennecey vers 1324, de Traves et de Laives. Du fait que Guillaume résidait souvent à Dijon il s'y fait construire une bâtisse nommée "Hôpital de Sennecey", vendue en 1641 (?) à Nicolas II Brulart de La Borde alors Ier président au parlement de Bourgogne[8].

Mariage et succession :
Il épouse Alix, dite "de Laives", dame de Traves, fille de Pierre de Choiseul seigneur de Traves[9], de qui il a :

  • Jean, (? - vers 1400), seigneur de Sennecey, il épouse Richarde, fille d'Henri du Quart et de Pentisalée de Saluces. Sans héritier masculin il institue son neveu Tristan de Toulongeon son successeur[10].
  • Marguerite, dame de Traves et de Sennecey, elle épouse le Jean de Toulongeon, (? - 1363), de qui elle a Tristan qui suit,
  • Guillemette, (? - ), elle épouse en 1359 Hugues de Châtelus, (vers 1325 - ).

Famille de ToulongeonModifier

 
Armoiries de la famille de Toulongeon

Possédant la terre et le château de Toulongeon elle se distingue comme une des grandes familles de la noblesse du comté de Bourgogne. Le membre le plus ancien connu est Étienne de Toulongeon, seigneur de Toulongeon et de Germagnat. Son fils Gauvain lui succède comme seigneur de Toulongeon et de la Bastie, il épouse Alix de Rougemont de qui il a Fromont. Ce dernier à Jean qui se marie le avec Marguerite, fille de Guillaume II de Sennecey, de qui il a Tristan qui suit[11].


Tristan de Toulongeon, (1350 - 1399), baron de Sennecey, conseiller du grand conseil, seigneur de Toulongeon, La Villeneuve, Germagnat et Traves. Décédé avant son oncle Jean de Sennecey c'est donc son fils qui hérite de la seigneurie de Sennecey[12],[13].

Mariage et succession :
Il épouse Jeanne, dite "de Cotebrune ou de Chalon", dame de Montrichard, fille de Jean de Montrichard bâtard de Chalon-Arlay et de Jeanne Dieulefit de Buvilly, de qui il a :


Jean II de Toulongeon, (1381 - Dijon le ), baron de Sennecey, seigneur de Toulongeon et de La Villeneuve[15],[13].

Mariage et succession :
Il épouse, en 1415, Catherine, fille de Guillaume de Rossillon et de Marie de Grolée, de qui il a :


Jean III de Toulongeon, (1416/25 - 1462/79), baron de Sennecey, chevalier et conseiller du duc Philippe III de Bourgogne[16],[13].

Mariage et succession :
Il épouse Claudine/Clauda, (? - ), fille de Claude de Saint-Amour seigneur de Vinzelle, de qui il a Philibert mort en 1479. Sans héritier, c'est donc sa sœur Claudine qui hérite de ses possessions.

Famille de BauffremontModifier

Jean de Bauffremont, (1422 - 1479/80), baron de Sennecey, seigneur de Ruppes, conseiller et chambellan de Philippe III de Bourgogne. Il est le fils de Gauthier II de Bauffremont-Ruppes et d'Agnès de Cusance, et a pour ancêtre Liébaut IV de Bauffremont[16].

Mariage et succession :
Il épouse le , Claudine, fille de Jean II de Toulongeon, de qui il a Pierre qui suit.


Pierre Ier de Bauffremont, (? - ), baron et seigneur de Sennecey et de Hauterive, seigneur de Vauvillers et de Soye, chevalier de l'Ordre de la Toison d'or[17].

Mariages et succession :
Il épouse en premières noces le sa cousine Anne de Bauffremont, dame de Bourbonne, en secondes noces le il épouse Catherine de Dammartin, dame de Bellefonds, et en troisièmes noces il épouse Colette, (1443 - 1528), fille de Guillaume et petite-fille du chancelier Rolin et de Marie de Lévis.
Du premier mariage il a :

  • Agnès, elle épouse en 1483 Marc de Toulongeon, de qui elle a Claude qui épousera Claude de La Baume-Montrevel,
  • Françoise, elle épouse le Bertrand de Livron, (? - 1501),
  • Geneviève, elle épouse le Claude de Montmartin,
  • Marguerite, religieuse,

Du second mariage il a :

  • Pierre II qui suit,
  • Jeanne, elle épouse Jean de Lugny.

D'une relation hors mariage il a :

  • Catherine, elle épouse Pierre Ravraud,
  • Marguerite, elle épouse Antoine de Varennes.


Pierre II de Bauffremont, (? - 1525), baron de Sennecey, seigneur de Soye, de Châtenoy et de Hauterive[18].

Mariage et succession :
Il épouse avant le Charlotte, fille de Jean d'Amboise et de Catherine de Saint-Belin, de qui il a :

  • Nicolas qui suit,
  • Constance, (? - 1565), dame de Genlis, elle épouse le Claude de Tenarre, (? - 1565),
  • Françoise, elle épouse en 1525 Edme de Malain,
  • Claude, (? - Lyon 1540).


Nicolas de Bauffremont, (1520 - ), baron de Sennecey, gouverneur d'Auxonne, chevalier du Saint-Esprit, grand prévot[19].

Mariage et succession :
Il épouse Denise, dame de Crusilles, Vareilles et Croy, fille de Claude Patarin et de Françoise de Rubys, de qui il a:


Claude de Bauffremont, (1542 - ), baron de Sennecey, bailli de Chalon, gouverneur d'Auxonne, président de la noblesse aux États généraux de Blois en 1588[20].

Mariage et succession :
Il épouse en 1571 Marie, (1549 - après 1618), fille de Nicolas de Brichanteau et de Jeanne d'Aguerre, de qui il a :

  • Henri qui suit,
  • Catherine, elle épouse en 1597 Jean V, baron de Vieux-Pont, (? - )
  • Madeleine, (1583 - après 1630), elle épouse le Cléradius de Vergy, (vers 1580 - ).


Henri de Bauffremont, (1578 - ), baron à partir de 1596 puis marquis de Sennecey dès 1615, seigneur d'Amillis et de Dagny, gouverneur d'Auxonne et président de la noblesse aux États généraux de 1614[21].

Mariage et succession :
Il épouse le Marie-Catherine, (1588 - ), fille de Jean-Louis de La Rochefoucauld-Randan et d'Isabelle fille de François III de La Rochefoucauld-Roucy, de qui il a :

SourcesModifier

  • Léopold Niepce, Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, Dejussieu, (lire en ligne), p. 270 à 499
  • François-Ignace François-Ignace Dunod de Charnage, Mémoires pour servir à l'histoire du comté de Bourgogne, contenans l'idée générale de la noblesse et le nobiliaire du dit comté, J.-B. Charmet, (lire en ligne), p. 270 à 499
  • Roglo, de Sennecey [3]

Notes et référencesModifier

  1. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 277 à 278
  2. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 278 à 279
  3. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 279 à 282
  4. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 270 à 277
  5. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 282 à 291
  6. Médiéval Généalogie [1]
  7. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 291 à 298
  8. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 298 à 307
  9. [2]
  10. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 307 à 312
  11. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, page 314
  12. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 314 à 315
  13. a b c et d Mémoires pour servir a l'histoire du comté de Bourgogne, page 231 à 234
  14. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 316 à 317
  15. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 315 à 316
  16. a et b Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, page 333 à 364 Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « SENNECEY-F » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
  17. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 369 à 373
  18. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-Grand et de ses dix-huit communes, pages 373 à 380
  19. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 380 à 409
  20. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 410 à 460
  21. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 460 à 479
  22. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 479 à 480
  23. Histoire de Sennecey, de ses seigneurs, du canton de Sennecey-le-grand et de ses dix-huit communes, pages 481 à 482