Liste des avisos français

liste de bateaux français

Cette liste présente les avisos « modernes » ayant été en service dans la Marine française.

Avisos de 1re classeModifier

  • Classe Aldébaran
    • Aldébaran (1916) - rayé des listes en 1934
    • Algol (1916) - rayé des listes en 1934
    • Altair (1916) - rayé des listes en 1934
    • Antarès (1916) - rayé des listes en 1934
    • Bellatrix (1916) - rayé des listes en 1934
    • Cassiopée (1917) - rayé des listes en 1934
    • Régulus (1917) - rayé des listes en 1934
    • Rigel (1916) - coulé le
  • Andromède (1917) - retiré du service en 1940
  • Classe Marne
    • Aisne (1918) - démoli en 1939
    • Marne (1917) - sabordé en 1945
    • Meuse (1918) - démoli en 1938
    • Oise (1917) - démoli en 1938
    • Somme (1917) - revendu en 1941
    • Yser (1917) - sabordé en 1942
 
Aviso classe « Arras ».
  • Classe Arras[1]
    • Amiens (1920) - FNFL 1040
    • Arras (1918) - FNFL 1040
    • Baccarat (1922) - démoli en 1933
    • Bapaume (1920) - démoli en 1937
    • Bar-le-Duc (1920) - abandonné en 1920
    • Belfort (1920) - converti en transport d'hydravions, FNFL 1940
    • Béthune (1922) - démoli en 1934
    • Calais (1920) - revendu en 1946
    • Coucy (1920) - capturé par la Royal Navy en 1940
    • Craonne (1921) - démoli en 1935
    • Dunkerque (1918) démoli en 1942
    • Épernay (1920) - démoli en 1934
    • Épinal (1920) - capturé par la Royal Navy en 1940
    • Lassigny (1920) - rayé des listes en 1941
    • Les Éparges (1920) - sabordé en 1942
    • Liévin (1921) - démoli en 1935
    • Lunéville (1921) - démoli en 1935
    • Montdement (1922) - démoli en 1935
    • Montmirail (1921) - démoli en 1933
    • Nancy (1920) - démoli en 1938
    • Péronne (1921) - démoli en 1935
    • Reims (1918) - démoli en 1938
    • Remiremont (1921) - démoli en 1936
    • Révigny (1921) - démoli en 1937
    • Tahure (1920) coulé en 1944
    • Toul (1920) - démoli en 1935
    • Vauquois (1920) - coulé en 1940
    • Verdun (1920) - démoli en 1938
    • Vimy (1920) - démoli en 1935
    • Vitry-le-François (1921) - démoli en 1935
  • Classe Ailette
    • Ailette (1918) - revendu en 1940
    • Escaut (1918) - rayé des listes en 1934
  • Classe Scarpe
    • Ancre (1918) - rayé des listes en 1940
    • Scarpe (1918) - rayé des listes en 1938
    • Suippe (1918) - capturé par la Royal Navy en 1940
  • Francis Garnier (1948) - ex-Eritrea, dommages de guerre de l'Italie

Avisos de 2e classeModifier

 
Aviso de 2e classe « Quentin Roosevelt ».
  • Classe Ardent (canonnières, reclassées « avisos de 2e classe » en 1939)
    • Agile (1916) - rayé des listes en 1933
    • Alerte (1916) - rayé des listes en 1936
    • Ardent (1916) - rayé des listes en 1936
    • Audacieuse (1917) - démoli en 1940
    • Batailleuse (1917) - coulé comme cible en 1938
    • Belliqueuse (1916) - rayé des listes en 1928
    • Boudeuse (1916) - vendu à la Roumanie en 1920
    • Capricieuse (1916) - rayé des listes en 1934
    • Courageuse (1916) - rayé des listes en 1920
    • Curieuse (1916) - rayé des listes en 1926
    • Dédaigneuse (1917) - sabordé en 1942
    • Emporté (1916) - rayé des listes en 1928
    • Espiègle (1917) - rayé des listes en 1920
    • Étourdi (1917) - sabordé en 1940
    • Éveillé (1917) - rayé des listes en 1928
    • Gracieuse (1916) - rayé des listes en 1938
    • Impétueuse (1917) - rayé des listes en 1938
    • Inconstant (1916) - rayé des listes en 1933
    • Malicieuse (1916) - rayé des listes en 1939
    • Moqueuse (1916) - échoué en 1923
    • Railleuse (1916) - rayé des listes en 1920
    • Sans Souci (1916) - rayé des listes en 1936
    • Tapageuse (1917) - FNFL 1942, démoli en 1944
  • Classe Friponne (canonnières, reclassées avisos)
    • Bouffonne (1917) - rayé des listes en 1925
    • Chiffonne (1917) - vendu à la Roumanie en 1920
    • Diligente (1917) - capturé par la Royal Navy en 1940
    • Engageante (1917) - FNFL 1942, rayé des listes en 1944
    • Impatiente (1917) - vendu à la Roumanie en 1920
    • Friponne (1917) - vendu à la Roumanie en 1920
    • Mignonne (1917) - vendu à la Roumanie en 1920
    • Surveillante (1917) - rayé des listes en 1938
  • Luronne
  • Classe Vaillante[2]
    • Vaillante (1917) - rayé des listes en 1932
    • Conquérante (1917) - capturé par la Royal Navy en 1940
  • Flamant (1916) - renommé Quentin Roosevelt en 1918
  • Classe Dubourdieu
    • Du Chaffault (1918) - rayé des listes en 1938
    • Du Couëdic (1920) - rayé des listes en 1939
    • Dubourdieu (1918) - coulé en 1942
    • Dumont D'Urville (1919) - renommé Enseigne Henry en 1929, rayé des listes en 1933
    • Duperré (1920) - rayé des listes en 1933

Avisos coloniauxModifier

 
Aviso colonial, classe Bougainville.

Avisos dragueurs de minesModifier

 
Aviso dragueur de mines, classe Élan.

Avisos de lutte anti-sous-marineModifier

 
Aviso, classe « D'Estienne d'Orves ».

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Jean Labayle-Couhat, French Warships of World War I, Ian Allan, (ISBN 978-0-7110-0445-0)
  • (en) Henri Le Masson, The French Navy, vol. 2, Londres, MacDonald & Co. (Publishers) Ltd., coll. « Navies of the Second World War », (ISBN 978-0-356-02384-7)
  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921), [détail de l’édition]
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier