Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calais (homonymie).

Calais[1]
Type Aviso
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval La Seyne-sur-Mer
Lancement septembre 1919
Statut démantelé
Équipage
Équipage 103 officiers et marins
Caractéristiques techniques
Longueur 74,90 m
Maître-bau 8,70 m
Tirant d'eau 3,20 m
Déplacement 644 tonnes
Propulsion Mazout
2 turbines Parsons ou Breguet
2 chaudières
Puissance 5 000 ch
Vitesse 20 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 138 mm modèle 1910
1 canon de 75 mm
4 mitrailleuses 8mm Hotchkiss

2 mortiers ASM à l’arrière et 20 charges de profondeur
2 bancs de lancement à l’arrière avec 2 grenades par banc
1 torpille remorquée Ginocchio [2]

détection 
1 appareil d’écoute Perrin[3]
Rayon d'action 3 000 milles nautiques à 11 nœuds

Le Calais est un navire de guerre de type aviso lancé en 1919 par le chantier naval de la Méditerranée de La Seyne-sur-Mer.

Sommaire

ConstructionModifier

Le Calais est issu d'un programme de guerre, constitué d'une série de quarante-trois avisos dont seules trente unités sont construites. Il est mis sur cale aux Forges et Chantiers de la Méditerranée en 1918, avec ses sister-ships Amiens, Craonne, Epernay, Liévin, Lunéville, Montdement et Montmirail. Il est lancé en septembre 1919.

DescriptifModifier

L’aviso présente une silhouette semblable à celle d'un cargo. Il s'agit de leurrer les équipages de sous-marins, sur le modèle des bateaux pièges Q-ships britanniques camouflés en navires marchands. La passerelle de navigation est placée au centre et englobe la cheminée.

Le navire est propulsé par deux turbines à engrenages Parsons/Bréguet de 5 000 ch, alimentées par deux chaudières chauffées au mazout. Cet ensemble permet de naviguer à une vitesse de pointe de 20 nœuds, avec une autonomie de 3 000 nautiques à 11 nœuds.

L'armement comprend pour la lutte anti-navire et anti-sousmarine deux canons de 138 mm, deux grenadeurs, deux mortiers et une torpille remorquée. La lutte anti-aérienne est menée avec un canon de 75 mm et quatre mitrailleuses antiaériennes de 8 mm. Des canons anti-aériens de 37 mm sont installés par la suite.

CarrièreModifier

Le Calais est un aviso de classe Arras construit pour la Marine nationale française à la fin de la Première Guerre mondiale[1].

Lancé en 1919, il participe à la guerre du Rif, puis surveille les ports de Galice durant la guerre d'Espagne[1].

Il est au cours de la Seconde Guerre mondiale sous les ordres de Vichy et participe à la bataille de Dakar[1]. Il est mis en réserve en décembre 1944 à Dakar, condamné en 1946 et vendu en 1948[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e ALAMER, CALAIS - aviso - Classe «ARRAS» [1]
  2. Netmarine.net. Armement des torpilleurs de 600t. Torpille Ginocchi, Messagepar Marc Saibène » 13 Aoû 2010, 18:53 - [2]
  3. Pierre Juhel, Histoire de l’acoustique sous-marine, L’acoustique sous-marine déclare la guerre aux sous-marins, p. 46-48, coll. Inflexions, Coéd. Adapt/Vuibert, 2005

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

À voirModifier

  • ALAMER, CALAIS, aviso Classe «ARRAS» - [3]

ImagesModifier

  • Forum marine, Avisos Tahure et Marne, jet: Tahure & Marne Jeudi 17 mai 2007, 19:48 - [4]
  • Marines de Guerre et Poste Navale, Les Marines de Guerre vues aux travers de la Poste Navale, Le CALAIS en 1930 - [5]