Ligne de Maison-Dieu aux Laumes-Alésia

ligne de chemin de fer française

Ligne de
Maison-Dieu aux Laumes-Alésia
Pays Drapeau de la France France
Historique
Mise en service 1876
Concessionnaires PLM (1863 – 1937)
SNCF (1938 – 1997)
RFF (1997 – 2014)
SNCF (depuis 2015)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 757 000
Longueur 44,668 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Pente maximale 15 
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Propriétaire SNCF
Exploitant(s) SNCF et société Europorte.
Trafic Fret

La ligne de Maison-Dieu aux Laumes-Alésia est une ligne ferroviaire française, qui relie la gare de Maison-Dieu dans le département de l'Yonne à celle des Laumes-Alésia dans le département de la Côte-d'Or.

Elle constitue la ligne 757 000 du réseau ferré national.

HistoriqueModifier

La ligne « d'Avallon à la ligne de Paris à Dijon » est concédée à titre éventuel à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention entre le ministre secrétaire d'État au département de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la compagnie signée le 1er mai 1863. Cette convention a été approuvée par un décret impérial le 11 juin 1863[1]. La ligne est déclarée d'utilité publique par un décret impérial le 2 septembre suivant, rendant ainsi la concession définitive[2].

Elle a été mise en service le 19 juin 1876 en même temps que le tronçon d'Avallon à Maison-Dieu de la ligne de Cravant - Bazarnes à Dracy-Saint-Loup[3].

L'indicateur Chaix de 1931 indique 6 trains de voyageurs parcourant la ligne chaque jour : 3 allers et retours, entre Avallon et Les Laumes-Alésia. Le trajet de 48 km se faisait au mieux en 1h30. 4 autres trains de voyageurs faisaient la liaison aller et retour entre Semur-en-Auxois et Les Laumes-Alésia.

Fermeture au service des voyageursModifier

  • le 6 février 1939 entre Maison-Dieu et Semur-en-Auxois.
  • le 4 octobre 1953 entre Semur-en-Auxois et Les Laumes-Alésia.

Dates de déclassementModifier

  • De Guillon à Époisses (PK 245,000 à 249,180) : 13 février 1964[4].
  • de Maison-Dieu à Guillon (PK 237,494 à 245,000) : 14 mars 1967[5].

InfrastructureModifier

C'est une ligne à voie unique au profil médiocre, les déclivités atteignent 15 .

La section de Maison-Dieu à Époisses a été déposée, la plateforme est interrompue par l'autoroute A 6 et par la ligne de Combs-la-Ville à Saint-Louis (LGV).

ExploitationModifier

Entre Époisses et Les Laumes-Alésia, des trains de céréales assurés par la société Europorte desservent des silos agricoles à Époisses.

L'Association du Chemin de fer Touristique de l'Auxois (ACTA) fait circuler un autorail ancien X 4787 repeint aux couleurs de l'association sur ce même tronçon durant chaque samedi de juin à septembre et les dimanches de juillet et août[6]. Ce service a été inauguré le samedi 13 avril 2013.

Du fait d'un déraillement survenu en 2013, toutes les circulations ont été interrompues sur l'ensemble de la section Les Laumes - Époisses, pour une durée indéterminée. La situation reste inchangée début 2018.

Notes et référencesModifier

  1. « N° 11555 - Décret impérial qui approuve la convention passée, le 1er mai 1863, entre le ministre de l'Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée : 11 juin 1863 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 22, no 1141,‎ , p. 159 - 166 (lire en ligne).
  2. « N° 11677 - Décret impérial qui déclare d'utilité publique l'exacution d'un chemin de fer d'Avallon aux lignes d'Auxerre à Nevers et de Paris à Dijon : 2 septembre 1863 », Bulletin des lois de l'Empire Français, Paris, Imprimerie Impériale, série XI, vol. 22, no 1151,‎ , p. 399 - 400 (lire en ligne).
  3. Rapports et délibérations - Côte-d'Or, Conseil général, année 1876, page 5.
  4. Journal Officiel de la République Française du 22 février 1964 page 1 828.
  5. Journal Officiel de la République Française du 19 mars 1967 page 2 661.
  6. Site de l'ACTA

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier