Ouvrir le menu principal

Gare d'Auxerre-Saint-Gervais

gare française

Auxerre-Saint-Gervais
Image illustrative de l’article Gare d'Auxerre-Saint-Gervais
Le bâtiment voyageurs de 1926, rénové.
Localisation
Pays France
Commune Auxerre
Adresse 6, rue Paul Doumer
89000 Auxerre
Coordonnées géographiques 47° 47′ 53″ nord, 3° 35′ 06″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Bourgogne-Franche-Comté
Caractéristiques
Ligne(s) Laroche-Migennes à Cosne
Auxerre-Saint-Gervais à Gien (fermée)
Voies 5 + voies de service
Quais 3
Transit annuel 425 745 voyageurs (2017)[1]
Altitude 102 m
Historique
Mise en service 11 août 1855

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Auxerre-Saint-Gervais

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

(Voir situation sur carte : Bourgogne-Franche-Comté)
Auxerre-Saint-Gervais

La gare d'Auxerre-Saint-Gervais est une gare ferroviaire française de la ligne de Laroche-Migennes à Cosne, située à proximité du centre ville d'Auxerre, préfecture du département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle est en rive droite de l'Yonne, à 500 m au nord-est du pont Paul Bert.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Bourgogne-Franche-Comté.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 102 mètres d'altitude, la gare d'Auxerre-Saint-Gervais est située au point kilométrique (PK) 174,246 de la ligne de Laroche-Migennes à Cosne, entre les gares de Monéteau - Gurgy et d'Augy - Vaux[2]. C'est une ancienne gare de bifurcation, origine de la ligne d'Auxerre-Saint-Gervais à Gien (fermée). Elle possède trois quais : le quai 1 (229 m) qui dessert la voie 2, le quai 2 (265 m) qui dessert les voies C et D, et le quai 3 (254 m) qui dessert les voies 1 et B.

La gare d'Auxerre dispose d'un poste d'aiguillage s'occupant de sa zone.

HistoireModifier

 
Ancienne gare, côté quais.
 
Ancienne gare, côté rue.
 
Nouvelle gare, vers 1930.

L'entrée de la ville d'Auxerre dans l'histoire du réseau ferroviaire français, se joue lors des négociations et études du premier réseau grandes lignes, mais le tracé retenu pour la section de l'Yonne, de l'axe Paris - Lyon - Méditerranée de la compagnie PLM, passe par la commune de Migennes, et la mise en service le d'une gare qui prend dans un premier temps le nom de Laroche, à quelque 20 km d'Auxerre. Les Auxerrois vont attendre encore quelques années pour voir le premier train arriver en ville, l'inauguration de l'embranchement de Laroche à Auxerre ayant lieu le [3].

La première gare est construite en 1854 sur les plans standards d’Alexis Cendrier. Elle est, à l’époque, le point terminus de l’embranchement de 19 km greffé à Laroche, sur la ligne de Paris à Dijon achevée le . En 1870, l’embranchement Laroche-Auxerre est prolongé vers Cravant et Clamecy. En 1873 c'est l'ouverture de la section Cravant-Avallon et en 1882 Avallon-Autun[4]. Le 1er juin 1893 voit l'inauguration de la dernière section de 62 km Clamecy-Cosne[5].

Une deuxième gare est installée en 1914 en face de la gare Saint Gervais de l’autre côté de la rue Paul Doumer dans une maison qui est, de 1896 à 1897, l'habitation de Paul Doumer, député de l'Yonne puis président de la République. Elle sert de terminus à la ligne Joigny-Auxerre, élément du réseau départemental, « le tacot », inauguré en 1914. Cette ligne avait une autre gare dans la ville, rue des Migraines sur les hauts d'Auxerre[6], inaugurée également en 1914[7] ; la gare des Migraines est le théâtre d'un déraillement mortel le 21 janvier 1927, et de façon générale cette ligne pourtant très demandée est l'objet de nombreux accidents ferroviaires[6]. Elle est fermée en 1946. Le bâtiment qui abritait cette gare existe toujours ; il est désormais occupé par un cabinet d'expertise comptable.

La première gare Saint-Gervais est démolie en 1920 pour faire place à l’actuelle gare d’Auxerre Saint-Gervais. Terminé en 1927, le nouvel édifice, plus imposant, est de style classique. Le PLM, maître d'ouvrage, y a apposé son sigle sur la façade côté rue.

Le a lieu la signature d'un contrat entre l'État, la région Bourgogne, et les départements, pour l'amélioration des circulations ferroviaires entre les pôles urbains. La convention-cadre du définit les actions d'aménagement à mener ; signée également par Réseau Ferré de France et la SNCF, elle établit un plan quinquennal 2003-2007 pour la « modernisation des gares à vocation régionale ». La gare d'Auxerre-Saint-Gervais doit être l'objet de rénovations concernant différents aspects : sécurité, accueil, information, augmentation de l'offre de services et une meilleure intermodalité[8].

Après plusieurs années de chantiers, le a lieu l'inauguration de la gare rénovée. Les travaux ont débuté en 2002 avec le réaménagement de ses extérieurs : parvis, parking, et voiries, et ils se sont poursuivis à partir de 2007 avec le rehaussement du quai principal, puis la restauration et l'aménagement du bâtiment voyageurs. Cette revalorisation de la gare concerne également son environnement et son quartier, avec le développement de l'intermodalité entre les divers types de transports et de déplacements, et celui de l’attractivité économique[9].

À la fin de l'année 2008 la SNCF et la Région Bourgogne, mettent en place le « cadencement ». À Auxerre cela se traduit par 65 % de trains TER en plus, soit 15 allers et retours, au lieu de 9[10].

L'électrification de la ligne Auxerre-Saint-Gervais – Laroche-Migennes a été étudiée, avant d'être abandonnée fin 2018[11]. Des trains à hydrogène devraient y circuler dès 2022[12].

Service des voyageursModifier

 
Autobus du réseau Léo, devant la gare.

AccueilModifier

Gare SNCF[13], elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transports et de divers commodités et services, notamment : des guichets accessibles aux personnes à mobilité réduite, le téléaffichage sur écran plat, une borne d'informations multimodale et une salle d'attente. Un « Point TER » permet des services gratuits et commerciaux, comme les bornes d'appel d'urgence ou de taxi, la location de vélo, le prêt de parapluie. On trouve également un kiosque presse, un buffet, une cabine photographique, et des toilettes accessibles aux personnes en situation de handicap.

DesserteModifier

Auxerre-Saint-Gervais est desservie par les trains TER Bourgogne-Franche-Comté, effectuant les liaisons Dijon – Laroche-Migennes – Auxerre, Avallon – Auxerre – Paris-Bercy, Corbigny / Clamecy – Auxerre – Paris-Bercy et Auxerre – Laroche-Migennes – Paris-Bercy.

La desserte est complétée par des correspondances en gare de Laroche - Migennes, située à 20 km.

IntermodalitéModifier

Un parking est aménagé[13].

La gare est desservie par des lignes de bus du réseau Léo : lignes 1 et 3 du lundi au samedi, et 1 et 2 les dimanches et jours fériés.

Service des marchandisesModifier

La gare est ouverte au service du fret[14]. Elle dispose de voies de service et de 4 installations terminales embranchées. 3 cours Fret réguliers sont entretenus avec la SNCF.


Notes et référencesModifier

  1. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 12 juillet 2019)
  2. Arrivée du rail dans les Vaux d'Yonne : Laroche - Auxerre - Clamecy (consulté le 03/10/2015).
  3. Victor Petit, Rapport sur l'ensemble des édifices religieux, militaires et civils d'Auxerre. Dans Mémoires et procès-verbaux du 25e congrès scientifique de France, septembre 1858, tome 1. Perriquet Rouillé, Auxerre, 1859. p. 266 (consulté le 03/10/2015).
  4. Gare d'Auxerre-Saint-Gervais (rue Paul Doumer).
  5. Historique de la ligne "Sud Puisaye".
  6. a et b Le tacot Auxerre-Joigny par Fleury-la-vallée.
  7. Gare d'Auxerre-Migraines (rue des M.igraines).
  8. Fret ferroviaire local en régions et dans les ports , chapitre 2 - La situation en région Bourgogne, pp. 11-19. Sur le site du CÉTRA (Servive d'Études sur les Transports, les Routes et leur Aménagement).
  9. Aménagement des gares : une gare entièrement rénovée à Auxerre. Sur region-bourgogne.fr, le site du conseil régional de Bourgogne (consulté le 03/10/2015).
  10. En voiture pour le cadencement. Dans Auxerre Magazine, octobre 2008 (consulté le 07/11/2009).
  11. « Abandon électrification »
  12. « Train à hydrogène »
  13. a et b Site SNCF Ter Bourgogne, Gare de Auxerre, lire (consulté le 07/11/2009).
  14. Site Fret SNCF : la gare d'Auxerre-Saint-Gervais.

Voir aussiModifier