Les Ardentes

Festival de musique à Liège, en Belgique

Les Ardentes
Image illustrative de l’article Les Ardentes
Scène principale édition 2022

Genre Hip Hop, Musiques Urbaines, Electro, pop, chanson française
Lieu Liège, Belgique
Coordonnées 50° 39′ 53″ nord, 5° 32′ 44″ est
Période Début juillet
Scènes 5
Capacité 50 000 par jour
Date de création 2006
Fondateurs Fabrice Lamproye et Gaëtan Servais
Statut juridique SA
Site web http://www.lesardentes.be
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Les Ardentes
Géolocalisation sur la carte : Europe
(Voir situation sur carte : Europe)
Les Ardentes
Géolocalisation sur la carte : Monde
(Voir situation sur carte : Monde)
Les Ardentes

Les Ardentes est le nom d'un festival de musique qui se déroule début juillet à Liège. Au départ sous-titré électro-rock, le festival s'ouvre rapidement à toutes les musiques pop, rock, musiques électroniques, chanson française mais aussi hip-hop et même jazz avant de devenir essentiellement un festival de Hip Hop et de musiques urbaines à partir de 2018[1]. Il devient l'un des rendez-vous incontournables de l'été pour les festivaliers dans l'Euregio

Le Parc

De 2006 à 2019, le festival se déroulait dans le parc Reine Astrid à l'est du centre-ville de Liège, tout près de la ville de Herstal. Mais l'événement se voit contraint de déménager à cause du projet de la construction d'un écoquartier et devrait normalement s'installer rue de la Tonne à Rocourt, sur les hauteurs de Liège près de la commune d'Ans, pour l'édition 2020, reporté finalement en 2021 à cause de la pandémie de COVID-19 et de nouveau reporté à juillet 2022.

HistoriqueModifier

2006-2019 : Les Ardentes à CoronmeuseModifier

Fondé en 2006, le festival se veut tout d'abord électro-rock puis décide de s'ouvrir tout doucement aux autres musiques que ça soit de la pop, du rock, de la musiques électroniques, de la chanson française mais aussi hip-hop et même jazz.

Au tout début, le festival était composé de trois scènes, la principale, Le Parc, situé dans le parc Reine Astrid, et les deux autres situés dans le Halles des Foires de Coronmeuse, la FIL et l' Aquarium. Lors de cette première édition, la tête d'affiche du festival était Indochine.

Avec 25 000 festivaliers, Les Ardentes décident de passer de trois à quatre jours en 2007 et bat le record de l'année précédente avec 43 000 festivaliers. En 2008, un festival parallèle a lieu en janvier Les Transardentes qui se veut essentiellement electro. Pour ce qui est du festival à proprement parler, celui-ci décide, pour rendre hommage à la fermeture du haut-fourneau 6 à Seraing dans le bassin sidérurgique liégeois, de renommer la FIL, la HF6. Cette troisième édition voit notamment comme tête d'affiche Puggy et Arno. Le public du festival passe à 56 000 personnes et continue son ascension.

Lors de la quatrième édition, Les Ardentes passent à 57 000 festivaliers et Le Parc est renommé Open Air Park mais redeviendra Le Parc l'année suivante en 2010. Cette cinquième édition atteint 60 000 festivaliers et accueille le groupe N.E.R.D. avec Pharrell Williams.

La sixième édition rassemble plus de 70 000 personnes[2]. Les journées du vendredi et du dimanche étaient à guichets fermés, et les pass 4 jours étaient tous vendus. La scène HF6 est installée dans un chapiteau à la suite de l'incendie survenu plus tôt dans l'année aux Halles des Foires de Liège[3]. Une quatrième scène Red Bull Elektropedia est ouverte les vendredi et samedi tandis que Le Parc se renomme pour cette édition Open Air. Pour célébrer ses cinq ans, le festival propose le camping gratuitement[4].

En 2012, le festival tombe à 67 000 festivaliers. La scène HF6 réintègre les Halles des Foires reconstruites aux côtés des scènes Aquarium et Red Bull Elektropedia. Cette édition est marquée notamment par la venue du rappeur 50 Cent. En 2013, Les Ardentes repassent à trois scènes en supprimant l' Aquarium. Le festival accueille 60 000 festivaliers et reçoit des artistes tels que -M-, dEUS, Mika, Kaiser Chiefs, NAS ou encore Steve Aoki.

La neuvième édition en 2014 bat tous les records d'affluence établit précédemment par le festival avec 70 000 festivaliers et des artistes tels que Placebo, Massive Attack, M.I.A., Shaka Ponk, Selah Sue, Wiz Khalifa, Method Man et Redman, IAM, Vitalic Vtlzr, T.I., Mobb Deep, Nneka mais surtout Stromae qui rassemble 20 000 spectateurs pour son concert au Parc. Cette édition voit aussi le retour de l' Aquarium qui avait été réclamé par les festivaliers.

La dixième édition représente en quelque sorte un tournant pour le festival, celui-ci commence tout doucement à se spécialiser dans la musique hip hop. D'ailleurs, il arrive à attirer l'artiste de l'année Kendrick Lamar et une affiche saluée comme la meilleure de l'histoire de l'événement[5]. Le festival conforte sa notoriété à l'étranger mais connaît une baisse de fréquentation de son public local avec 64 000 festivaliers[6].

En 2016, pour fêter ses dix ans, le festival ajoute une cinquième journée et accueille le groupe Indochine dix ans après le passage du groupe lors de la première édition. Pharrell Williams est également de retour après sa prestation avec N.E.R.D en 2010. Le festival se positionne comme un des événements majeurs en Europe pour les amateurs de hip-hop et de musiques urbaines. La scène Aquarium est ouverte pour la première fois du jeudi au dimanche. Cette édition voit aussi la venue de Tyler The Creator, PNL, Nekfeu, Bigflo & Oli ou encore des Casseurs Flowters.

Lors de l'édition 2017, les deux scènes intérieures, l' Aquarium et le HF6, qui se trouvaient dans la halle des Foires sont supprimés. Deux nouvelles scènes font leur apparition, La Rambla d'une capacité de 2000 personnes pour remplacer l' Aquarium et la Wallifornia Beach d'une capacité de 8000 personnes pour remplacer la HF6[7]. Les têtes d'affiches de cette édition sont Booba, DJ Snake, Sean Paul, Young Thug, Julien Doré, Damso ou encore Roméo Elvis.

En 2018, le festival bat son record d'affluence en passant la barre symbolique des 100 000 festivaliers avec une affiche composée entre autres d'Orelsan, 6ix9ine, Damso, Wiz Khalifa, MC Solaar, Suprême NTM, Lorenzo, Vald, Angèle, Playboi Carti, Rilès, Prime ou encore de Massive Attack.

L'édition 2019, soit la dernière édition passée à Coronmeuse revoit le festival atteindre de nouveau les 100 000 festivaliers. Une édition qui voit venir comme tête d'affiche Black Eyed Peas mais aussi des artistes tels que Koba LaD, Booba, Roméo Elvis, Petit Biscuit, Sofiane, Heuss l'Enfoiré, Gringe, Rick Ross, Aya Nakamura, Lomepal, Lacrim ou encore Dadju. La dernière édition à Coronmeuse a été jugée globalement positive car, elle a vu de nombreuses annulations d'artistes et même de leurs remplaçants. Ce fut le cas de Maes mais surtout de la journée de dimanche avec l'annulation des trois rappeurs américains Kodak Black, Lil Uzi Vert et, à la dernière minute, de Young Thug. Les deux premiers sont remplacés par Offset qui se voit également contraint d'être annulé et sera remplacé par deux rappeurs français Vald et Niska.

2020-2022 : De l'incertitude à la confirmationModifier

La friche située à proximité de l'ancien siège de la Société anonyme des Charbonnages d'Ans et de Rocour est envisagée pour héberger le festival musical à partir de [8].

Mais cela n'a pas plu aux deux agriculteurs auxquels la société wallone du logement prêtait précédemment le terrain (gratuitement); ils sont revenus avec plusieurs tracteurs et ont labouré le terrain, détruisant les 25 hectares de pelouse que les organisateurs du festival avaient semé au prix de 30 000 . Les organisateurs ont obtenu du juge des référés que ces agriculteurs « vandales » soient interdits d'accès au terrain, et ceux-ci sont allés en justice pour contester cette « expulsion »[9]. Finalement, à l'issue d'un accord, le festival pourra organiser son festival à Rocourt sans craindre de nouvelles actions des agriculteurs[10].

L'édition 2022 est la première édition sur le nouveau terrain situé sur les hauteurs de Liège. Cette édition accueil 210000 festivaliers[11] et des têtes d'affiche comme Stromae, Orelsan, Tyler The Creator, A$ap Rocky, Roddy Rich finalement annulé à cause d'un problème de voyage[12].

Détail des éditionsModifier

AffluenceModifier

Chaque année le festival attire de plus en plus de monde, il est passé de 25 000 personnes en 2006 à 70 000 en 2011 puis 100 000 en 2018. Le déplacement du festival de Coronmeuse à Rocourt, et donc le passage d'un site de 10 à 25 hectare, a permis de doubler l'affluence du site, avec 210 000 personnes en 2022.

MobilitéModifier

Le festival est facilement accessible : des navettes spéciales TEC permettent aux festivaliers de faire un aller-retour entre le site et la Gare d'Ans, celle de Gare de Liège-Saint-Lambert et le site du festival. Alors qu'auparavant, le festival organise un camping situé le long de la Meuse à une centaine de mètres du site des concerts, il se situe aujourd'hui à une vingtaine de minutes à pied du site.

ContestationModifier

Un mouvement appelé « les Barbantes » s'est créé entre 2009 et 2015 pour mettre en valeur les lieux alternatifs et underground liégeois. Il porte une critique radicale du modèle des Ardentes et des festivals belges en général.

Notes et référencesModifier

  1. dh.be, « Les Ardentes, urbaines, jeunes et pratiquement sold out », sur dh.be (consulté le )
  2. a et b « 70 000 festivaliers aux Ardentes à Liège », sur RTBF Info, (consulté le )
  3. a et b « Violent incendie aux Halles des foires de Coronmeuse », sur www.lavenir.net (consulté le )
  4. a et b « Ardentes 2011 : camping gratuit », sur www.rtc.be (consulté le )
  5. a et b « Le parcours de Moustique aux Ardentes 2015 », sur Moustique.be (consulté le )
  6. a et b « Pour conclure les Ardentes 2015… | frontstage/ », sur blog.lesoir.be (consulté le )
  7. « Dour ou Les Ardentes? », sur https://fr.newsmonkey.be/ (consulté le )
  8. Les Ardentes 2020 sur le site de Rocour
  9. Des agriculteurs déclarent la guerre aux organisateurs du festival les Ardentes, rtbf.be, publié le (consulté le ).
  10. [1], todayinliege.be, publié le (consulté le ).
  11. « Quelque 210.000 personnes recensées durant les Ardentes: voici le bilan des organisateurs du festival », sur Metrotime, (consulté le )
  12. « Les Ardentes », sur Les Ardentes (consulté le )
  13. « Drake ne viendra pas aux Ardentes », sur 7s7 (consulté le )

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier