Koba LaD

rappeur français

Koba LaD
Description de cette image, également commentée ci-après
Koba laD
Informations générales
Surnom Koba la détaille
Nom de naissance Marcel Junior Loutarila
Naissance (20 ans)[1]
Saint-Denis, Seine-Saint-Denis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, trap
Instruments Voix
Années actives Depuis 2015
Labels Grinta Records, Capitol
Influences Chief Keef

Koba LaD, de son vrai nom Marcel Junior Loutarila, est un rappeur français né en à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis[2].

Biographie

Origines et enfance

Koba LaD est originaire d'Évry (Essonne). D'ascendance brazza-congolaise[1], il réside avec sa mère et ses dix frères et sœurs au quartier du Bois-Sauvage, avant d'emménager au quartier du Parc aux lièvres aux alentours de ses dix ans.

Débuts dans le rap

Il débute dans le rap à quinze ans et forme le groupe Seven Binks avec ses amis Kaflo et Shotas. Le groupe se dissout rapidement pour permettre à chacun de poursuivre une voie en solo[3]. Il commence à préparer un bac pro commerce[4] mais à seize ans, alors en classe de seconde, il est renvoyé de son lycée pour absentéisme[1].

Son nom de scène est inspiré par le singe Koba dans la saga La Planète des singes (inspirée d'un roman français) ; « LaD » signifie « la débrouille, la détaille, la défonce »[1].

Révélation au grand public et premier album : VII (2017-2018)

En , il débute la série de freestyles « Ténébreux » qui va le faire connaître nationalement, lui permettant de signer sur le label Def Jam France[5]. Le sort un EP compilant les cinq freestyles éponymes.

Fort de son nouveau succès, Koba LaD dévoile tour à tour les titres Train de vie[6], J'encaisse[7], La C, et Oyé[8] avant de sortir son premier album studio, intitulé VII, le . VII s'écoule à 18 604 exemplaires durant sa première semaine d'exploitation[9]. Ce premier album se hisse au sommet du classement Apple Music[10], est certifié disque d'or en novembre 2018 puis disque de platine fin [11].

Second album : L'Affranchi (2019)

Le , Koba publie son deuxième album studio intitulé L'Affranchi. Son titre fait référence au film Les Affranchis de Martin Scorsese. Le projet comporte quinze pistes et offre des collaborations avec les rappeurs Niska, Maes et Ninho. Le , l'artiste sort une réédition de L'Affranchi[12]. L'album est certifié disque de platine en novembre 2019[13].

Polémiques

En février 2020, Koba LaD suscite une polémique en partageant sur Snapchat la capture d'écran d'un article sur le meurtre de Giovanni Melton, 14 ans, tué par son père. L'article est titré : « Ce père tue son propre fils de 14 ans parce qu’il était gay. Il préfère un fils mort qu’un fils gay. » Le chanteur commente d'un : « Bien joué[14]. »

Koba LaD déclare s'être « mal exprimé » et précise : « e ne cautionne ni le meurtre, ni l'enfant gay[14]. » Il est déprogrammé de plusieurs festivals dont Garorock et le Festival de Dour[15].

En mars 2020, durant la pandémie de Covid-19, il assure qu’il ne respectera pas le confinement sanitaire[16] avant de revenir quelques jours plus tard sur ces propos. Koba LaD introduit en effet son nouveau clip, Ça ira mieux demain, par un message prophylactique via lequel il exprime également sa reconnaissance au personnel hospitalier[17].

Discographie

Koba LaD a obtenu deux disques de platine en France. Le rappeur a aussi reçu onze singles d'or (dont un en Belgique) et un single de diamant[18].

Albums studio

EP

Singles

Année Titre Certification[réf. nécessaire] Album
2017 Ténébreux #1
Ténébreux - EP
Ténébreux #2
2018 Ténébreux #3
Ténébreux #4
Rentable 50K - Game Over
Ténébreux #5
Ténébreux - EP
Train de vie
VII
J'encaisse
La C
Oyé
Chambre 122
ORgueilleux
2019 FeFe NC
Aventador NC
RR NC
R44 NC
RR 9.1 (feat. Niska)
L'Affranchi
Cellophané
Matin (feat. Maes)
Four
L'Affranchi - Deluxe
Marie
Mortel

Apparitions

  • 2018 : Cache le khaliss (single de Hoody Lando)
  • 2018 : Rentable (sur la compilation Game Over)
  • 2018 : Guérilla (sur la mixtape Bipolaire de Q.E Favelas)
  • 2018 : Chargé (feat. RK, sur l'album Un jour ou l'autre de GLK)
  • 2018 : 7 vie là (feat. Bolémvn, sur la mixtape 7 vie là de Mafia Spartiate)
  • 2019 : George Moula (sur l'album En esprit de Heuss l'Enfoiré)
  • 2019 : Piwi (sur l'album Quartier Latin vol. 1 de Lartiste)
  • 2019 : La vivance (sur l'album Destin de Ninho)
  • 2019 : Ça a changé (sur l'album Stone de Alonzo)
  • 2019 : La patate (sur l'album Rêves de Gosse de RK)
  • 2019 : Am stram gram (feat. Alonzo, sur la compilation Game Over Volume 2)
  • 2019 : Binks (sur l'album Depuis minot de 100 Blaze)
  • 2019 : LVC (sur la mixtape Capuché de Shotas)
  • 2019 : Sombre gainage (sur la mixtape Summer Crack 4 de Dosseh)
  • 2019 : La Selha (feat. Tagne, sur l'album Safar de Naar)
  • 2019 : Autour de moi (feat. Niro, sur l'album Il était une fois... de Black M)
  • 2019 : Tous les couler (sur l'album Mr Sal de Niska)
  • 2019 : The Wire (sur l'album Zone 59 de Gradur)
  • 2019 : TPB (sur l'album Poison Ou Antidote de Dadju)
  • 2019 : Bac +12 (sur la mixtape Santa Sauce 2 de Hamza)
  • 2020 : Plus vite que les balles (sur la mixtape Snowfall #1 de Juicy P)
  • 2020 : Tout est calé (sur l'album 5ème chambre (Très mystique) de Chily)
  • 2020 : La sacoche (single de Denzo)
  • 2020 : Sinaloa (feat. Soolking, sur l'album Indécis de GLK)
  • 2020 : C'est comment (sur la mixtape Capuché 2 de Shotas)
  • 2020 : Valise (feat. SCH, sur l’EP Midnight de Rim'K)
  • 2020 : SMIC (sur la mixtape Vol 169 de Bolémvn)
  • 2020 : Titulaires (single de SDM)
  • 2020 : Poursuite (single de Zkr)

Notes et références

  1. a b c et d Eric Vernay, « On a interviewé Koba LaD, le jeune loup qui affole le rap français », sur Les Inrocks, (consulté le 27 décembre 2018)
  2. « LE QG 46 - LABEEU & GUILLAUME PLEY avec KOBA LAD », sur youtube.com,
  3. « Koba LaD : « Je prends ce qu’il y a à prendre et j’me casse » », Yard, (consulté le 27 décembre 2018)
  4. « Rap : Koba LaD, un succès stupéfiant », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 5 décembre 2019)
  5. Thomas Renard, « Koba LaD, la nouvelle signature de Def Jam ! », sur Booska-p.com, (consulté le 27 décembre 2018)
  6. Thomas Renard, « Koba LaD assume son « Train de vie »  », sur Booska-p.com, (consulté le 27 décembre 2018)
  7. « Koba LaD fait sa pièce dans « J'encaisse » », sur Booska-p.com, (consulté le 27 décembre 2018)
  8. « Koba LaD en course-poursuite dans « Oyé »  », sur Booska-p.com, (consulté le 27 décembre 2018)
  9. Thomas Renard, « Ventes de la semaine : Sadek, Koba LaD, Columbine, 4Keus et Youssoupha », sur Booska-p.com, (consulté le 27 décembre 2018)
  10. « Koba LaD et Booba règnent en maîtres sur Apple Music », sur La Dépêche, (consulté le 27 décembre 2018)
  11. « Le SNEP on Twitter », sur Twitter (consulté le 16 juillet 2020).
  12. « Koba LaD annonce une édition deluxe de « L'Affranchi »  », sur Booska-p.com, (consulté le 13 octobre 2019)
  13. « L'album L'Affranchi de Koba LaD est certifié disque de platine ! », sur Rapghetto.com (consulté le 14 mars 2020)
  14. a et b Guillaume Narduzzi, "Je cautionne ni le meurtre ni l’enfant gay" : Koba LaD en roue libre totale, 17 février 2020, Konbini.
  15. Marie Poussel, « Propos homophobes : le rappeur Koba LaD déprogrammé de plusieurs festivals », Le Parisien, 18 février 2020.
  16. « Koba LaD s'oppose au confinement et fait polémique », sur Mouv.fr (consulté le 1er avril 2020)
  17. « Koba LaD opposé au confinement : Le rappeur revient sur ses propos ! », sur nextplz.fr (consulté le 1er avril 2020)
  18. « Les certifications », sur SNEP (consulté le 8 juin 2020)