Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ans.

Ans
Ans
La place Nicolaï.
Blason de Ans
Héraldique
Drapeau de Ans
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Liège
Bourgmestre Grégory Philippin (PS)
Majorité PS - MR-IC - CDH-RCA
Sièges
MR-IC
Ecolo
PS
CDH-RCA
Défi pour Ans
29
6
3
16
2
2
Section Code postal
Ans
Loncin
Alleur
Xhendremael
4430
4431
4432
4432
Code INS 62003
Zone téléphonique 04
Démographie
Gentilé Ansois(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
28 238 ()
47,38 %
52,62 %
1 209 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
19,86 %
61,38 %
18,75 %
Étrangers 11,06 % ()
Taux de chômage 16,98 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 081 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 39′ nord, 5° 31′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
23,35 km2 (2005)
54,55 %
0,68 %
41,85 %
2,92 %
Localisation
Localisation de Ans
Situation de la commune dans l’arrondissement et la province de Liège

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Ans

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Ans
Liens
Site officiel ans-commune.be

Ans (en wallon Anse) est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Liège, ainsi qu'une localité où siège son administration.

Le siège de l'Union royale belge de handball y est basé.

HistoriqueModifier

La commune d'Ans a été créée le 31 décembre 1874, de la scission de l'ancienne commune Ans-et-Glain qui avait été créée en 1795.

Bordant la ville de Liège, Ans connut un passé charbonnier. La houille fut exploitée dès le XIIIe siècle et la commune compta jusqu'à 4 charbonnages. Industrielle, commerçante, rurale ou résidentielle, la commune aux multiples visages voit également chaque année l'arrivée de la course cycliste Liège-Bastogne-Liège (habituellement en avril).

La Bataille de Rocourt se déroule en 1746 en partie sur son territoire.

Historiquement, le centre du village se situait au niveau de la place Nicolaï, à flanc de côte vers la Hesbaye, mais l’établissement de la gare d'Ans en 1838 a suscité un développement de la commune sur le plateau.

Ans forme avec Liège, Seraing, Herstal, Saint-Nicolas et Flémalle l'agglomération de Liège (480 000 habitants). Depuis les fusions de communes, Ans inclut également Alleur, Xhendremael et Loncin.

Depuis 1999, Ans est jumelée avec l'association « Pays d’Ans » dans le Périgord. Cette association regroupe six municipalités qui portent toutes la désinence d’Ans : Badefols-d'Ans, La Boissière-d'Ans, Chourgnac d’Ans, Granges-d'Ans, Sainte-Eulalie-d'Ans et Saint-Pantaly-d'Ans. Une histoire commune rassemble les deux régions. Au XIVe siècle, le seigneur de Hautefort-en-Périgord, suzerain de toute la région, aurait marié une de ses filles à un Seigneur d’Ans en Belgique (les Flandres à l’époque). Elle lui apporta, en dot, des territoires dont plusieurs villages portent aujourd’hui encore le nom d’Ans.

HéraldiqueModifier

 
Blasonnement : De gueules au lion d'or[1].



Hydrographie et géologieModifier

Le territoire d'Ans se divise d'un point de vue hydrographique en deux parties sensiblement égales, l'une vallonnées rattachée à la vallée de la Meuse constitue le bassin de la Légia, l'autre à peine ondulée rattachée au plateau hesbignon appartient au bassin du Geer. La séparation entre ces deux bassins culmine au minimum à 190 mètres d'altitude.

La partie mosane a été exploitée pour son sous-sol houiller, la partie hesbignonne pour son sol fertile.

DémographieModifier

La commune compte au 1er novembre 2018, 28 301 habitants, 13 480 hommes et 14 821 femmes[2], pour une superficie de 23,35 km2, soit une densité de 1 212,03 habitants/km2.

Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année :

 

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées..

  • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[3]

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes d’Ans
Juprelle Juprelle
Awans  
Grâce-Hollogne Saint-Nicolas Liège

Personnalités de la communeModifier

  • Alain Soreil alias Albert Cougnet (1952-), comédien et humoriste, frère de Philippe Soreil et petit-fils d'Arsène Soreil, né à Ans
  • Annie Servais-Thysen (1933-), femme politique, née à Ans
  • Arsène Soreil (1893-1989), écrivain et militant, décédé à Ans
  • Auguste Baron (1794-1862), homme de lettres, décédé à Ans
  • Breton le Vieux (XIIe-XIIe siècles), Seigneur d'Awans et de Waroux
  • Georges Désir (1925-2016), animateur de télévision et homme politique, né à Ans
  • Henriette Brenu (Liège - Liège ), actrice de théâtre reposant au cimetière d'Ans-Bolsée
  • Hubert Goffin (1771-1821), héros liégeois
  • Jean Janssis, photographe, né à Ans
  • Jean-Claude Gérard (1946-), astronome, né à Ans
  • Léon Jeck (1947-2007), joueur de football, né à Ans
  • Michel Daerden (1949-2012), homme politique, il fut bourgmestre d'Ans
  • Philippe Soreil (1951-), présentateur de télévision, frère d'Alain Soreil et petit-fils d'Arsène Soreil, né à Ans
  • Raymond Van Dormael (1927-2008), joueur de football, né à Ans
  • René Deprez (1923-2015), historien et résistant, né à Ans
  • Servais Étienne (1886-1952), romaniste et philologue, décédé à Ans
  • Stéphane Moreau (1964-), homme politique, il fut bourgmestre d'Ans
  • Victor Larock (1904-1977), homme politique, né à Ans

Henri Huygen (1948-), homme politique Ansois - Echevin pS, né à Ans-bas

Transports en communModifier

 
Un quai de la gare vu par un passager.

La gare ferroviaire se trouve sur la ligne 36.

La commune d'Ans est aussi traversée par plusieurs lignes de bus (TEC) :

Notes et référencesModifier

  1. Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, , p. 107
  2. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
  3. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier