DJ Snake

DJ, compositeur, producteur et directeur artistique français d'origine algérienne

DJ Snake, nom de scène de William Grigahcine, est un DJ, compositeur, producteur et réalisateur artistique français né le à Paris.

DJ Snake
Image dans Infobox.
DJ Snake à la boutique éphémère de Pardon My French à Paris, le 21 février 2020.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William Sami Étienne GrigahcineVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domiciles
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Pardon My French (collectif) (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Taille
1,9 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Labels
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Liste détaillée
MTV Video Music Award de la meilleure réalisation ()
Billboard Music Award for Top Dance/Electronic Song (en) ()
NRJ DJ Awards (, , et )
NRJ Music Awards (, et )Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Logo DJ Snake.jpg
Marque ou logotype
Œuvres principales

Entre 2011 et 2013, il produit l'album Born This Way de Lady Gaga, dont la chanson Government Hooker. Il compose et réalise trois chansons sur l'album Artpop de Lady Gaga : Applause, Sexxx Dreams et Do What U Want.

En 2013, le DJ fait ses débuts sur la scène internationale avec les singles Bird Machine et Turn Down for What. Bird Machine est une collaboration avec les musiciens français Alesia. Le single est repris par Mad Decent, un label basé à Los Angeles dirigé par Diplo, et sorti en février. En juin, DJ Snake est invité par Diplo à faire un mix en direct dans son émission de radio, Diplo & Friends, diffusée sur BBC Radio 1. En 2014, il est qualifié d'« artiste à surveiller » par FoxWeekly. Il est annoncé que Dillon Francis et lui alternent avec d'autres artistes comme premières parties de la tournée estivale 2014 Mothership Tour de Skrillex. En 2015, DJ Snake sort le single Lean On en collaboration avec et Major Lazer.

En 2016, le DJ français sort son premier album, Encore, un succès à travers le monde, incluant ses singles Middle et Let Me Love You. D'autres singles en sont extraits : Propaganda, Talk, The Half.

En 2019, son second album, Carte Blanche, connaît un succès commercial à travers le monde incluant, Magenta Riddim et Loco Contigo. D'autres singles en sont extraits : Taki Taki, Fuego, Made in France. En 2020, une version deluxe de cet album est mis en vente, avec 14 pistes additionnelles.

Biographie

Jeunesse

William Grigahcine est né à Paris d'un père français et d'une mère algérienne[1]. Durant son enfance, il grandit à Ermont[2] dans un quartier populaire ainsi qu'au Plessis-Bouchard dans le Val-d'Oise, qu'il décrit comme un « ghetto »[3],[4]. Au milieu des années 1990, il cite une scène avec Cut Killer dans le film français La Haine ainsi que les artistes hip-hop KRS-One et Cypress Hill comme influences précoces. Dans sa jeunesse, DJ Snake fait des graffitis, et obtient le surnom de « Snake », car il réussit à échapper à la police. Il dit de son nom : « Quand j'ai commencé à devenir DJ, tout le monde m'appelait Snake dans ma ville, je me disais « DJ Snake, OK, allons-y ». Le nom est nul, mais il est trop tard maintenant »[4]. Au début de sa carrière, DJ Snake se produit dans des clubs tels que Les Bains Douches à Paris. En 2005, il rencontre son manager, Steve Goncalves, qui l'encourage à commencer à créer sa propre musique[4].

Ses débuts (2009–2013)

En 2009, DJ Snake commence à produire avec Clinton Sparks le single Shut It Down de Pitbull, une collaboration avec Akon, sorti le 2 novembre[5]. En 2010, il a produit avec Clinton Spark le single Vida 23 sur l'album Armando de Pitbull[5]. En 2011, DJ Snake a produit avec DJ White Shadow la chanson Government Hooker[6] sur l'album Born This Way de Lady Gaga. La chanson est élue meilleure chanson par les fans de Lady Gaga après la sortie de l'album. Elle devait être publiée en single avant qu'Interscope Records ne décide de mettre fin à la commercialisation de l'album après sa sortie. L'album a eu une nomination aux Grammy Awards pour l'album de l'année en février 2012. Il a produit le single One More Night sur l'album Unfinished de Jordan Knight[5]. Ainsi que, le single Shake Señora sur l'album Planet Pit de Pitbull[5]. DJ Snake a remixé des titres tels que, New Slaves de Kanye West, It's You de Duck Sauce, Bubble Butt de Major Lazer, puis la chanson Move Your Feet[7],[8],[9],[10]. En 2013, Lady Gaga demande à DJ Snake de produire à nouveau des chansons pour son prochain album. DJ Snake a produit avec Tchami, Mercer et DJ White Shadow, la chanson Applause, et ont produit, à part Mercer, les chansons Sexxx Dreams et Do What U Want sur l'album Artpop de Lady Gaga[5],[11],[12].

Succès international (2013–2015)

En 2013, DJ Snake a produit le single Promesses de Tchami, sorti le 24 juillet. Il collabore avec Lil Jon pour le titre Turn Down for What, qui est sorti sur le label Columbia Records, le 18 décembre[13]. La chanson s'est fait connaître dans une publicité de la société Sol Republic, diffusée en octobre. Turn Down for What entre dans le top 10 du Billboard's Dance/Electronic, durant la dernière semaine de décembre. En janvier 2014, le single, entré dans le top 5 des Dance/Electronic charts, se classe 38e au Billboard Hot 100[14]. La chanson est certifiée disque d'or en février et platine en mars[15]. La chanson est montée dans le top 10 du Billboard Hot 100 en avril[16]. Le vidéo clip du single est sorti en mars[17].

En 2014, DJ Snake collabore avec Dillon Francis pour le titre Get Low, qui est le 1re single du premier album studio de Dillon Francis, Money Sucks, Friends Rule. Get Low et Turn Down for What sont tous deux apparus sur la bande originale de Furious 7. Parallèlement à la publicité obtenue par les publicités de Dodge et de Taco Bell mettant en vedette la chanson, l'inclusion de Get Low sur la bande originale a permis à la chanson de réintégrer le tableau Billboard Hot Dance/Electronic tandis que DJ Snake est de nouveau membre du Billboard Artist 100[18]. Le 20 octobre, le remix de DJ Snake sur la chanson You Know You Like It d'AlunaGeorge est sorti sur Island Records[19],[20]. You Know You Like It a été classé numéro un dans les classements Dance Play/Mix Show Airplay et Chansons rythmiques de Billboard en juin 2015 [21],[22]. Le même mois, l'Associated Press a classé le remix au 8ème titre le plus diffusé sur Spotify aux États-Unis[23]. En , la chanson a reçu la certification RIAA double-platine[24]. Pour le remix, DJ Snake a utilisé une fusion de musique de danse européenne et de rythmes hip hop. Il lui a fallu environ quatre heures pour écrire. La collaboration a été réalisée via Internet, les voix étant envoyées par courrier électronique à DJ Snake, qui travaillait à Paris[25].

En 2015, DJ Snake collabore avec Diplo et son collectif Major Lazer pour produire le titre Lean On, ce qui le fait connaître aux États-Unis en raison du succès rencontré par le morceau. Son titre You Know You Like It, enregistré en collaboration avec AlunaGeorge en 2014, est également très téléchargé durant l'été suivant. Il a joué au festival de Coachella avec AlunaGeorge et , qui ont chanté Lean On avec le single des Major Lazer. Lean On et le remix de DJ Snake de You Know You Like It d'AlunaGeorge figuraient tous les deux parmi les 10 meilleurs morceaux de Shazam au Coachella[26].

Encore (2015-2017)

 
DJ Snake en 2015.

En 2015, Middle est sorti en tant que 1re single de son premier album studio sur les labels Interscope Records, Mad Decent et Spinnin' Records, une collaboration avec le chanteur anglais Bipolar Sunshine. Le même mois, DJ Snake et son collègue producteur électronique Tchami ont été blessés dans un accident de voiture, les faisant manquer à un show prévu au festival Monster Mash de Toronto[27]. Le 25 décembre, il dévoile le single aux sonorités trap, Propaganda, sur le label Interscope Records.

En 2016, Forbes l'a nommé l'un de leurs « 30 Under 30 In Music » pour l'année[28],[29]. Le 21 février, DJ Snake se produit à l'Olympia de Paris pour faire un concert live[30]. Le 10 juin, DJ Snake sort Talk, une collaboration avec la chanteuse George Maple. Il avait laissé entendre la possibilité de publier la nouvelle musique via Twitter quelques jours avant la sortie du 2e single de son premier album. Le 15 juillet, il dévoile un nouveau single aux sonorités trap, Ocho Cinco, une deuxième collaboration avec les Yellow Claw. Il annonce la sortie de son premier album studio, intitulé Encore, qui sortira le 5 août. Middle et Talk sont des singles extraits de l'album. Le 5 août, DJ Snake dévoile lors de son concert à Rochefort le 3e single issu de l'album, intitulé Let Me Love You, une collaboration avec le chanteur canadien Justin Bieber. Le 26 novembre, il se produit au Zénith de Paris pour faire un concert live en présence de Aazar et Martin Solveig qui effectue la première partie de son set[31]. Le 28 novembre, il sort Sober, une collaboration avec le chanteur JRY.

En 2017, The Half est sorti le 2 janvier, une collaboration avec les rappeurs américains Jeremih, Young Thug et Swizz Beatz[32]. DJ Snake donne un concert privé sur le toît de l'Arc de Triomphe à Paris, le 6 septembre, en direct sur les réseaux sociaux, pour promouvoir son nouveau single qui sortira le 29 septembre, A Different Way une collaboration avec le chanteur Lauv[33]. Le titre a été classé 78e au Canadian Hot 100[34].

Carte Blanche (depuis 2018)

 
DJ Snake à la Fête du bruit à Landerneau, le 12 août 2019.

En 2018, Magenta Riddim est sorti le 23 février, en tant que 1re single du second album studio. Le 24 février, DJ Snake se produit à l'AccorHotels Arena en présence de Point Point et Malaa qui effectue la première partie[35]. Le 22 juin, il dévoile le single Let's Get Ill, une deuxième collaboration avec Mercer. Le 12 juillet, il sort Maradona Riddim, une collaboration avec Niniola. Il a produit le single Burn de SayMyName, sorti le 21 septembre. Le 28 septembre, DJ Snake dévoile après des semaines de teasing, le single aux sonorités latino, Taki Taki, une collaboration avec Ozuna, Cardi B et Selena Gomez. DJ Snake avait laissé entendre la possibilité de publier la nouvelle musique quelques jours avant la sortie du 2e single du second album. La chanson rencontre un succès international, au point d’atteindre 1 milliard de vues sur YouTube en 16 semaines[36]. Il a produit le single Boss de Mercer, sorti le 6 décembre. Billboard nomme DJ Snake au 9e rang de son classement 2018 Billboard Dance 100.

En 2019, DJ Snake a produit le single Girls Have Fun de Tyga, une collaboration avec G-Eazy et Rich The Kid, sorti le 8 février. Le 15 mars, DJ Snake dévoile un single aux sonorités deep house, Try Me, une collaboration avec Plastic Toy sur son propre label Première Classe. Une semaine après, il dévoile SouthSide, une collaboration avec Eptic. Le 9 mai, DJ Snake dévoile le single aux accents de rap, Enzo, une collaboration avec les rappeurs américains Sheck Wes, 21 Savage, Offset et Gucci Mane. Il a produit le single Revolt de Malaa, sorti le 17 mai. Le 13 juin, DJ Snake dévoile après quelques jours de teasing, le single orienté latino, Loco Contigo, une collaboration avec le chanteur colombien J. Balvin et le chanteur américain Tyga. Il annonce la sortie de son second album studio, intitulé Carte Blanche, qui sortira le 26 juillet[37]. Magenta Riddim, Taki Taki et Loco Contigo sont des singles extraits de l'album. Le 25 juillet, il dévoile son 1re single promotionnel de l'album, Fuego, une collaboration avec Sean Paul, Anitta et Tainy. Le 26 juillet, il organise une soirée « Release Party » à Paris pour la sortie de l'album[38]. Le 30 juillet, il dévoile son 2e single promotionnel, Recognize, en featuring avec Majid Jordan. Le clip vidéo du single Fuego est sorti le 10 octobre. Le 7 novembre, il dévoile When the Lights Go Down[réf. nécessaire].

En 2020, la version deluxe de son dernier album Carte Blanche est sorti le 21 février. Cette version deluxe regroupe les 17 pistes de son album et les 14 pistes remixées. Le 22 février, DJ Snake se produit à La Défense Arena avec Vladimir Cauchemar qui effectue la première partie[39]. Il a produit le single Amarillo de J. Balvin, sorti le 20 mars[réf. nécessaire]. Il a produit le single ACTION de The Black Eyed Peas, sorti le 19 juin[réf. nécessaire]. Le 30 août, DJ Snake lance un tournoi de football « Pardon My French Football Games » à Paris[40].

Activités parallèles

Pardon My French

 
Logo du collectif Pardon My French.

En 2015, DJ Snake fait partie du collectif Pardon My French, composé de quatre DJ français : Tchami, Malaa, Mercer et lui-même. L'objectif de ce collectif est de promouvoir la musique électronique dans le monde, mais aussi de réunir des artistes français pour partager leur passion de la musique.

En 2016, DJ Snake annonce la tournée « Pardon My French Tour » aux États-Unis, avec Tchami, Mercer et Malaa, avec six dates en avril. Il ajoute deux dates supplémentaires, les 28 et 29 décembre.[41],[42]. En 2019, DJ Snake annonce une soirée « Pardon My French » aux Red Rocks Amphitheatre, le 26 avril[43].

En 2016, le collectif décide de créer une marque de vêtement, sous le même nom du collectif, qui est mis en place durant leurs concerts à travers le monde, ainsi que sur le site officiel. Les 22 et 23 juillet 2017, l'ensemble du collectif a ouvert la première boutique éphémère à Paris, pour la première collection automne-hiver 2017[44]. Le 23 février 2018, DJ Snake a ouvert la boutique éphémère, pour la nouvelle collection printemps-été 2018 et à l'occasion de son concert à l'AccorHotels Arena, à Paris[45]. Il lance une marque de vêtements en édition limitée avec Levi's[46]. Le 27 juillet 2019, DJ Snake a ouvert la boutique éphémère, pour la nouvelle collection « Carte Blanche » qui est représenté principalement à l'occasion de la sortie de son deuxième album[47]. Le 21 février 2020, DJ Snake a ouvert la boutique éphémère, pour la nouvelle collection printemps-été 2020 et pour la collection « I Can't Believe I Woke Up In Paris » à l'occasion de son concert à La Défense Arena, à Paris.

Première Classe

 
Logo du label de DJ Snake.

Le 20 mars 2018, DJ Snake fonde son label discographique Première Classe[48]. Peu après sa création, 4B et Teez, deux DJs se rejoignent, en sortant leur 1re single Whistle[49],[50]. D'autres artistes français et internationaux, se joignent à ce label, dont Malaa, Mercer, Aazar, Bellecour, SayMyName, Chace, Plastic Toy. Le label est spécialisé dans les productions de type trap, bass-house en passant par l'electro, deep house, et house.

Distinctions

En 2014, le DJ remporte sa première récompense aux MTV Video Music Awards dans la catégorie Meilleure réalisation avec le titre Turn Down for What[51]. Il obtient l'année suivante, une récompense aux Billboard Music Awards, pour Turn Down For What[52]. Pendant deux années consécutives, en 2018 et 2019, il remporte le titre de Meilleur DJ français aux Fun Radio DJ Awards[53],[54]. Il remporte également le titre de DJ de l'année aux NRJ Music Awards, entre 2018 et 2020[55]. Nommé aux NRJ DJ Awards, il est récompensé pour les titres de Meilleur hits des clubs de l'année, Clip Vidéo de l'année et Meilleur DJ Francophone entre 2015 et 2020[56],[57],[58],[59].

Top 100 DJ Mag

Pour la première fois, en 2014, il entre dans le Top 100 DJ Magazine en 65e position[60]. En 2015, il gagne 33 points et se place en 32e position[61]. L'année suivante, il obtient 10 points et se place en 22e position[62]. Il reste dans le Top 30, trois années consécutives puis en 2019, il se place 16e[63],[64],[65]. En 2020, il obtient la 25e place du classement[66].

Discographie

Notes et références

Notes

Références

  1. « DJ Snake - L'interview exclusive - L'histoire de sa vie | Konbini » (consulté le )
  2. Éric Bureau, « VIDEOS. DJ Snake, ce Français qui fait danser la planète », sur leparisien.fr, (consulté le )
  3. Vinyculture, « Ce DJ d'origine algérienne cumule un milliard de vues sur Youtube », sur Vinyculture, (consulté le )
  4. a b et c (en) Ryan Mac, « Behind The Ears Of DJ Snake, Dance Music's Viral Hitmaker », sur Forbes (consulté le )
  5. a b c d et e (en-US) Miguel Tost, « DID YOU KNOW DJ SNAKE MADE MUSIC FOR PITBULL, LADY GAGA, AND MORE? », sur Your EDM, (consulté le )
  6. (en) Jocelyn Vena, « Lady Gaga Producer Calls 'Government Hooker' A 'Beast' », sur MTV News (consulté le )
  7. « Major Lazer Bubble Butt » (sur l'Internet Archive), .
  8. « Duck Sauce It’s You » (sur l'Internet Archive), .
  9. « Kanye West "New Slaves" » (sur l'Internet Archive).
  10. « Junior Senior Move Your Feet » (sur l'Internet Archive), .
  11. « Lady Gaga "Applause" » (sur l'Internet Archive), .
  12. (en-US) « Lady Gaga releases 'Applause,' sets electronic tone of forthcoming 'ARTPOP' », sur Dancing Astronaut, (consulté le )
  13. « Turn Down for What de Columbia (Sony) sur Beatport », sur www.beatport.com (consulté le )
  14. « DJ Snake, Lil Jon, Katy Perry Power Up Dance Charts », sur Billboard (consulté le )
  15. (en-US) Tyler Trew, « DJ Snake's "Turn Down For What" Reaches Gold Status », sur Your EDM, (consulté le )
  16. (en) Gary Trust, « Pharrell Williams' Happy Holds Atop Hot 100, DJ Snake & Lil Jon Hit Top 10 », Billboard Biz, (consulté le ).
  17. (en-US) Jason Newman et Jason Newman, « DJ Snake and Lil Jon's Insane New Video », sur Rolling Stone, (consulté le )
  18. « Madeon's 'Adventure' Leads to No. 1 on Top Dance/Electronic Albums », sur Billboard (consulté le )
  19. (en) « DJ Snake & AlunaGeorge - "You Know You Like It" », sur Complex (consulté le )
  20. « Alunageorge "You Know You Like It" » (sur l'Internet Archive), .
  21. « Chart Highlights: Taylor Swift Ties Record as 'Bad Blood' Hits Pop Songs Top 10 », sur Billboard (consulté le )
  22. « Chart Highlights: Taylor Swift Adds Another No. 1, With 'Style' », sur Billboard (consulté le )
  23. « Spotify's Top 10 most streamed tracks », sur Mail Online, (consulté le )
  24. (en-US) « Shawn Mendes’ "Stitches," DJ Snake & AlunaGeorge’s "You Know You Like It" Certified 2x Platinum », sur Headline Planet, (consulté le )
  25. « DJ Snake On "You Know You Like It," His Collab with Aluna Francis. », sur Radio.com, (consulté le )
  26. (en-US) « Coachella 2015: AlunaGeorge, MO surprise fans during DJ Snake’s set », sur San Bernardino Sun, (consulté le )
  27. « French producers Tchami and DJ Snake have been involved in a serious car accident », Ministry of Sound,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. (en) « 30 Under 30 2016: Music », sur Forbes (consulté le )
  29. (en) Natalie Robehmed, « From Tupac To Daft Punk, 30 Under 30 DJ Snake On What He Leans On », sur Forbes (consulté le )
  30. Hélène Chi Chao Wei, « DJ Snake en concert le 21 février 2016 à L'Olympia de Paris », sur virginradio.fr, (consulté le )
  31. « DJ Snake : la vidéo souvenir de son concert au Zénith de Paris! » (consulté le )
  32. (en-US) « New Music: DJ Snake feat. Swizz Beatz, Jeremih, & Young Thug – 'The Half' », sur Rap-Up (consulté le )
  33. « VIDÉO - Live surprise de DJ Snake sur l'Arc de Triomphe : pas de son mais quelle image ! », sur LCI (consulté le )
  34. « DJ Snake Chart History », sur Billboard (consulté le )
  35. marine Pineau, « DJ Snake s'offre l'AccorHotels Arena et met Paris à genoux (résumé) », sur virginradio.fr, (consulté le )
  36. « DJ Snake fête le milliard de vues pour «Taki Taki»! » (consulté le )
  37. « "Carte blanche" : DJ Snake publiera son deuxième album le 26 juillet », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  38. « DJ Snake, la release party évènement - Radio FG - Feel Good », sur www.radiofg.com (consulté le )
  39. « DJ Snake provoque un "mur de la mort" dans la fosse de la U Arena », sur Mouv (consulté le )
  40. « DJ Snake lance un tournoi de football à Paris avec Pardon My French », sur Fun Radio.fr (consulté le )
  41. « DJ Snake Teams With Countrymen Tchami, Mercer & Malaa on Pardon My French Tour », sur Billboard (consulté le )
  42. (en-US) Jeffrey Yau, « Tchami & DJ Snake Bring The French House Mafia On The Road With Anonymous DJ Friend », sur Your EDM, (consulté le )
  43. (en) EDM com Staff, « Pardon My French (DJ Snake, Tchami x Malaa and Mercer) Announce Major Red Rocks Event On April 26 », sur EDM.com - The Latest Electronic Dance Music News, Reviews & Artists (consulté le )
  44. « Pardon My French : Un pop-up store ouvre à Paris », sur Fun Radio.fr (consulté le )
  45. « DJ Snake ouvre une boutique éphémère à Paris », sur Fun Radio.fr (consulté le )
  46. « DJ Snake collabore avec Levis | DJMAG France - Suisse - Belgique », sur djmag.fr (consulté le )
  47. « DJ Snake dévoile la réédition de «Carte Blanche» et ouvre un pop-up store! » (consulté le )
  48. (en-US) karsoowuttt, « DJ Snake Just Announced One of the Biggest Moves of His Career », sur Your EDM, (consulté le )
  49. « DJ Snake lance son propre label et dévoile un nouveau titre », sur Fun Radio.fr (consulté le )
  50. (en-US) karsoowuttt, « DJ Snake Unleashes The First Song from His Brand New Label [LISTEN] », sur Your EDM, (consulté le )
  51. (en) « DJ Snake and Zedd Won MTV VMAs Last Night », sur Complex (consulté le ).
  52. (en) « Billboard Music Awards 2015: See the Full Winners List », sur Billboard (consulté le ).
  53. « Fun Radio DJ Awards 2019 : découvrez le palmarès », sur www.funradio.fr (consulté le ).
  54. « Fun Radio DJ Awards 2018 : découvrez le palmarès », sur funradio.fr, (consulté le ).
  55. « NRJ Music Awards 2020 - DJ Snake élu «DJ de l'année» pour la troisième année consécutive », sur nrj.fr, (consulté le ).
  56. « NRJ DJ Awards 2015 : découvrez le palmarès ! », sur www.nrj.fr, (consulté le ).
  57. « Découvrez le palmarès des gagnants des NRJ DJ Awards 2017! », sur nrj.fr, (consulté le ).
  58. « Quels sont les gagnants des NRJ DJ Awards 2018? », sur nrj.fr, (consulté le ).
  59. « Qui sont les gagnants des NRJ DJ Awards 2019? », sur nrj.fr, (consulté le ).
  60. « Top 100 DJs 2014 », sur djmag.fr, (consulté le ).
  61. « Top 100 DJs 2015, le palmarès complet ! », sur djmag.fr, (consulté le )
  62. « Top 100 DJs 2016 », sur djmag.fr, (consulté le )
  63. « Top 100 DJs 2017 », sur djmag.fr, (consulté le )
  64. « Top100DJs 2018, le classement complet ! », sur djmag.fr, (consulté le )
  65. « Top100DJs 2019 : le classement complet ! », sur djmag.fr, (consulté le )
  66. (en) « Top 100 DJs », sur djmag.com, (consulté le )

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :