Massive Attack

groupe de musique britannique
Massive Attack
Description de cette image, également commentée ci-après
Le groupe en concert en 2008 aux Eurockéennes de Belfort.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Trip hop, ambient, rock expérimental, dub
Années actives Depuis 1988
Labels EMI
Virgin
Site officiel massiveattack.co.uk
Composition du groupe
Membres Robert Del Naja
Grant Marshall
Anciens membres Andrew Vowles
Adrian Thaws
Shara Nelson

Massive Attack est un groupe musical britannique, originaire de Bristol, précurseur de la musique trip hop. Il se compose, à l'origine, de Robert Del Naja (3D), Grant Marshall (Daddy G) et Andrew Vowles (Mushroom). Le style du groupe est en constante évolution : au début proche du hip-hop, du groove, voire de la soul, il aborde par la suite la musique électronique, et un son plus électrique à la fin des années 1990. Chaque album est enrichi par de très nombreuses collaborations et la participation systématique de Horace Andy.

Le groupe collabore également avec le musicien Adrian Thaws (Tricky), qui quitte le groupe en 1994, après la sortie de l'album Protection. En désaccord avec l'évolution du style musical, Mushroom a aussi quitté le groupe, à la sortie de l'album Mezzanine, en 1998. Le groupe sort cinq albums, de 1991 à 2010, ainsi que plusieurs albums remix, singles et maxis.

BiographieModifier

Bristol, fin des années 1980. Cameron McVey (en), mari et manager de la chanteuse Neneh Cherry et, aujourd'hui, membre du groupe CirKus, rencontre trois jeunes DJ et producteurs, issus d'un sound system local : The Wild Bunch[1]. Pressentant un succès discographique possible, il leur propose d'aller en studio, pour composer un disque. 3D se souvient[2] : « Ce fut une série de batailles, d’épreuves, et il a vraiment fallu que Jonny Dollar, Cameron et Neneh nous forcent à sortir ce que nous avions, à nous concentrer, sinon notre attention se perdait immédiatement. » Ce premier album fut baptisé Blue Lines, et il posa, ni plus ni moins, les bases du grand melting pot sonore des années 1990, et du trip hop, en particulier.

Très lié au mouvement hip hop naissant en Angleterre (3D est reconnu aujourd'hui comme pionnier du graffiti en Europe[3]), le groupe choisit le nom Massive Attack, en référence à un graff de Brim Fuentes (en) sur un mur du Trinity Hall (en) à Bristol, posé en réaction contre l'intervention de la police au cours d'une rave[4]. Sur la pochette du single Unfinished Sympathy, ce nom apparaît toutefois réduit à Massive, pour cause de première guerre du Golfe l'année de sa sortie en 1991[5].

Après le succès de Blue Lines, les contradictions rattrapent le groupe, qui décide de prendre son indépendance vis-à-vis de Cameron McVey, mais sans vraiment savoir dans quelle direction aller. Le départ de la chanteuse Shara Nelson n'arrange pas les choses. « Après Blue Lines, notre travail a été entièrement séparé, disparate, et les liens entre nous se sont distendus. »[2]

Appuyés par leur ami et producteur Nellee Hooper, confortés par des chanteurs de talent, les trois musiciens s'enferment en studio, redéfinissant à nouveau les contours de leur musique. En 1994, l'album Protection voit le jour. Selon Robert Del Naja : « Tricky et moi avons malgré tout réussi à collaborer sur deux textes, et de mon côté j’ai également travaillé avec les gars des Startled Insects, Bob et Tim. Mushroom a installé un petit studio dans son garage pour affiner des démos. C’est comme cela que nous avons réussi à rassembler un album qui tenait à peu près la route. Moi, je ne voyais plus G depuis un moment déjà ; à cette époque Massive Attack était vraiment constitué par Mush et moi, mais nous travaillions de manière très séparée. »[2] Moins révolutionnaire, mais d'un génie mélodique et sonore remarquable, il marque une nouvelle étape pour le groupe. Alors que beaucoup d'autres artistes se seraient installés dans ce style confortable, et terriblement en phase avec leur temps, la remise en cause et le conflit deviennent presque le mot d'ordre au sein du groupe.

En 1997, le groupe participe à la bande originale du film Le Chacal, en enregistrant Superpredators, un morceau utilisant un sample de Metal Postcard de Siouxsie and the Banshees[6].

En 1998, paraît Mezzanine, leur troisième album.

Après une tournée, le trio réfléchit à son quatrième album. Lassé de ne pouvoir exprimer sa sensibilité musicale, plus proche des musiques noires, Mushroom quitte le groupe en 1999, laissant Daddy G et 3D seuls aux commandes. Les deux compères décident de reprendre le concept mis en œuvre lors de l'enregistrement de Mezzanine : « Nous avons composé près de trente titres, strictement instrumentaux, dans une sorte de fusion post-Spiritualized / Massive Attack, se souvient Robert Del Naja, et cela a produit un résultat très intéressant, assez dingue, mais je n’ai jamais réussi à finir les morceaux. Ils avaient un son incroyable en studio mais ne se laissaient pas arranger dans un format de chanson traditionnelle. Ce type de mélodies appartiennent à un moment, telles qu’enregistrées. Elles n’ont pas besoin d’être perfectionnées ou transformées. »[2]

En 2003, sort finalement le quatrième album du groupe, 100th Window, composé avec la chanteuse irlandaise Sinéad O'Connor, l'ingénieur du son Neil Davidge et enregistré avec Horace Andy, mais sans Daddy G. 3D : « Cette époque était particulièrement obscure, le "11 Septembre" annonçant des guerres imminentes. L’ambiance est devenue symptomatique d’un sentiment d’isolement et de l’obligation d’agir seul. Aussi, tout le monde autour de moi réclamait un album de Massive Attack... Je suis satisfait du résultat mais je ne pourrais plus produire un album de cette façon. »[2] Il devient numéro 1 des charts britanniques en février et le groupe démarre une tournée centrée sur l'engagement de 3D contre la Guerre d'Irak[2].

En 2006, sort leur best-of, Collected, et le groupe annonce la sortie d'un nouvel album pour qui sera finalement repoussé au printemps 2009. Il sortira finalement en . Composé de 10 titres, Heligoland marque le retour du musicien Grant Marshall (alias Daddy G), qui aurait rejoint Massive Attack en 2006.

Le , une tournée européenne est annoncée pour début 2016, elle doit se clôturer au Zénith de Paris le [7],[8].

En 2016, Massive Attack sort son premier EP depuis 5 ans : Ritual Spirit, sur lequel collaborent Roots Manuva, Tricky, Azekel et Young Fathers[9]. Puis The Spoils avec Hope Sandoval, et Dear Friend avec Ghostpoet.

Pour fêter le vingtième anniversaire de la sortie de Mezzanine[10], en avril 2018, l'intégralité de l'album est encodé dans des molécules ADN[11].

En , Massive Attack sort un nouvel EP intitulé Eutopia. Au fil de trois titres, ils exposent les défaillances d’un système mondial en matière de climat, que la pandémie de COVID-19 a fait transparaître[12].

CollaborationsModifier

De nombreux artistes ont gravité autour de Massive Attack, notamment :

Massive Attack a entraîné dans son sillage un certain nombre de groupes, comme Portishead, et a créé le label Melankolic, pour promouvoir de nouveaux artistes britanniques (Craig Armstrong, Alpha...) et est considéré comme l'un des précurseurs d'un style de musique nouveau, à base de samples, le trip hop.

Le leader 3D est connu pour ses engagements politiques altermondialistes, ses positions pacifistes, sur le conflit irakien, et pour le développement de l'esprit écologique mondial[13]. Il a défrayé la chronique en 2002, interrogé par la police sur une affaire de pédophilie - et rapidement innocenté[14],[15],[16] - et de détention de drogue. Il fait défiler, par ailleurs, des bandes annonces pendant ses concerts, pour sensibiliser le public. Toujours en 2002, avec son ami Damon Albarn, il achète une page entière du NME, consacrée normalement à la publicité, afin de sensibiliser les lecteurs à la guerre en Irak.

Pour l'album Heligoland, paru en , on trouve les collaborations de :

DiscographieModifier

CDModifier

DVDModifier

ClipsModifier

 
Massive Attack en concert

Blue Lines (Disponibles sur le DVD Eleven Promos)

Protection (Disponibles sur le DVD Eleven Promos)

Mezzanine (Disponibles sur le DVD Eleven Promos)

  • Risingson, réalisé par Walter Stern, en 1997.
  • Teardrop, réalisé par Walter Stern, en 1998.
  • Angel, réalisé par Walter Stern, en 1998.
  • Inertia Creeps, réalisé par W.I.Z., en 1997.

100th Window

  • Special Cases, réalisé par H5, en 2002.
  • Butterfly Caught, en 2003.

Collected

Heligoland

  • Paradise Circus (feat. Hope Sandoval)
  • Splitting the Atom
  • Atlas Air

Ritual Spirit

  • Take It There (feat. Tricky, 3D), en 2016
  • Voodoo In My Blood (feat. Young Fathers), en 2016

The Spoils EP

Cinéma et télévisionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Massive Attack - Biographie », sur Universal Music (consulté le ).
  2. a b c d e et f « En dehors de la zone de confort de Mélissa CHEMAM - Éditions Anne Carriere Paris », sur www.anne-carriere.fr (consulté le )
  3. « Trip-hop, street art… comment Bristol est devenue la ville la plus créative d'Europe », sur Télérama (consulté le )
  4. British Pioneers 1982-1986 [Production de télévision], dans The Rise of Graffiti Writing – From New York To Europe sur Arte () Red Tower Films. Consulté le . La scène se produit à 5:40.
  5. « BBC – Radio 2 – Sold on Song – Brits25 – Unfinished Sympathy », BBC (consulté le ) : « Reaching number thirteen in the UK in 1991, Unfinished Sympathy was released under the group name Massive, due to the Gulf War of the same year »
  6. Romain Le Vern, « Massive Attack - 20 ans de musique. 20 ans de clips. », sur LCI, (consulté le )
  7. « Massive Attack annonce une nouvelle tournée et une date en France », Les Inrockuptibles, 6 octobre 2015.
  8. « Le retour en force de Massive Attack », sur Le Figaro, (consulté le )
  9. (en) « Roots Manuva & Young Fathers on new Massive Attack EP 'Ritual Spirit' », sur ninjatune.net (consulté le ).
  10. « L'histoire secrète de "Mezzanine" de Massive Attack racontée en couv’ de Tsugi 119 - en kiosque vendredi 8 février ! », sur TSUGI, (consulté le )
  11. « 20 ans cette année : "Mezzanine" de Massive Attack, de l'ADN du trip-hop », sur TSUGI, (consulté le )
  12. « À écouter : Massive Attack sort un nouvel EP sur fond d’urgence climatique », Trax Mag, 13 juillet 2020.
  13. « Massive Attack, Bristol: rencontre en librairie avec Mélissa Chemam », sur Sound Of Britain, (consulté le )
  14. (en-GB) NME.COM, « 3-D INNOCENT OF INTERNET PORN OFFENCES | NME.COM », sur NME.COM (consulté le )
  15. « No porn charges for music star », BBC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. (en-GB) Alexis Petridis, « 'I've always been open about porn' », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Jennifer Lesieur, Massive Attack, Dijon, éditions Prélude et Fugue, collection « Les guides musicbook », 2002, 125 p.
  • Robert del Naja, Massive Attack: 3D and the Art of Massive Attack, Vinyl Factory Publishing, 2015, 400 p.
  • Mélissa Chemam, En dehors de la zone de confort - De Massive Attack à Banksy, éditions Anne Carrière, 2016, 390 p.

Liens externesModifier