Lassy (Calvados)

ancienne commune française du département du Calvados

Lassy
Lassy (Calvados)
L'église Saint-Rémy.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Vire
Intercommunalité Communauté de communes Intercom de la Vire au Noireau
Statut Commune déléguée
Maire délégué
Mandat
Jean Turmel
2017-2020
Code postal 14770
Code commune 14357
Démographie
Gentilé Lasséens
Population 313 hab. (2020)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 54′ 55″ nord, 0° 40′ 38″ ouest
Altitude Min. 145 m
Max. 268 m
Superficie 12,60 km2
Élections
Départementales Condé-sur-Noireau
Historique
Fusion
Commune(s) d'intégration Terres de Druance
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lassy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lassy
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Lassy
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 15.svg
Lassy

Lassy est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 313 habitants[Note 1], faisant partie de la commune nouvelle de Terres de Druance depuis le .

GéographieModifier

Située au bord de la Druance, la commune est à l'est du Bocage virois, à proximité de la Suisse normande. L'atlas de paysages de la Basse-Normandie la place, pour sa plus grande partie, au nord-est de l'unité du Bassin de Vire caractérisée par un « moutonnement de basses collines schisteuses »[1]. La vallée de la Druance dans la partie nord du territoire est classée dans l'unité du Synclinal bocain dont les paysages aux « larges panoramas » sont caractérisés par « de hautes terres partagées entre bois et bocage éclairci »[2]. Le bourg est à 8 km au nord de Vassy, à 14 km au sud d'Aunay-sur-Odon, à 15 km au nord-ouest de Condé-sur-Noireau et à 19 km au nord-est de Vire[3].

Le territoire est bordé à l'ouest par la route départementale no 26 reliant Vassy au sud à Aunay-sur-Odon au nord. La D 55 qui la rejoint permet au sud-ouest de retrouver Vire. La D 105 qui les croise au même carrefour y relie le bourg et mène à Saint-Vigor-des-Mézerets à l'est. Cette dernière croise dans le bourg la D 106 qui le relie à Saint-Jean-le-Blanc au nord-est et La Rocque au sud. Des grands axes, l'accès se fait par Vire au sud-ouest, Condé-sur-Noireau au sud-est et Aunay-sur-Odon ou Villers-Bocage au nord.

Lassy est presque exclusivement dans le bassin de l'Orne, par son sous-affluent la Druance qui délimite le territoire au nord-est et dont quatre de ses modestes affluents parcourent le territoire communal. Seul le lieu-dit Courtoux, au sud-ouest, est sur un vallon alimentant la source du ruisseau des Prés Carreaux, premier affluent de rive gauche de l'Allière, dans le bassin de la Vire.

Le point culminant (268 m) se situe au nord-ouest, en limite de Montchauvet, près du lieu-dit le Cornu. Le point le plus bas (145 m) correspond à la sortie de la Druance du territoire, à l'est. La commune est bocagère.

Le climat est océanique, comme dans tout l'Ouest de la France. La station météorologique la plus proche est Caen-Carpiquet, à 35 km[4]. Le Bocage virois s'en différencie toutefois pour la pluviométrie annuelle qui, à Lassy, avoisine les 950 mm[5].

Les lieux-dits sont, du nord-ouest à l'ouest, dans le sens horaire : le Héquet, le Cornu, la Plumaudière, le Godinet (au nord), les Logettes, la Moissonnière, l'Hôtel Chalot, le Bois des Monts, la Cosnerie, la Hectière, le Manoir, la Henrière, le Bourg, la Cour, la Malouinière, la Monnerie, la Gréardière, la Lucaserie, la Gravanerie, le Parc Jumel, les Couvergées, Glatigny (à l'est), Malhêtraye, les Marettes, les Fontenelles, la Graine Beaucaire, le Beauquet, Prévarin, le Parc Gaillard, la Villière (au sud), Courtoux, la Boucherie, les Corbins, Reineville, les Hoguettes, le Bois l'Archer, Aunay, Écorchebœuf (à l'ouest), le Bouillon, la Guérie et la Maison Blanche[6].

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme Lacel en 1035 (lire lacei), Laceyum au XIe siècle[8].

Albert Dauzat et Charles Rostaing considèrent que le premier élément Lass- procède du nom de personne gaulois Lascius ou Lacceius[8], alors qu'Ernest Nègre évoque un nom de personne roman Lanius (cité sous Lattus par OTL)[9], cependant que pour tous, la terminaison -y représente l'évolution commune du suffixe (i)-acum[8],[9], à partir des graphies -ei, -i relevées au Moyen Âge, -eyum représentant un exemple récurrent de mauvaise latinisation médiévale.
René Lepelley mentionne un nom de personne roman Lascius et est le seul à évoquer d'un suffixe « latin » -acus[10].

Remarque : Les spécialistes du celtique, ainsi que la majorité des toponymistes s'accordent pour voir dans le suffixe gallo-roman *-ACU (noté -acus, -acum, -aco sous ses formes latinisées), un suffixe d'origine gauloise noté sous la forme *-acon (du celtique *-āko-)[11] encore productif en celtique insulaire sous une forme évoluée phonétiquement, exemple : gallois -og, breton -eg. Ainsi est-il quasiment absent de Provence, région fortement romanisée, et inexistant en Italie, hormis dans le nord de l'ancienne Gaule cisalpine.

Selon Albert Dauzat et Charles Rostaing, il y a homonymie avec les Lassay, Lassey, Laissac et Lessac[8].

Le gentilé est Lasséen.

HistoireModifier

Au XIe siècle, les terres appartiennent aux seigneurs de Lacy. Ilbert et Gautier de Lacy s'installent en Angleterre après la conquête. Leurs descendants constitueront une lignée de nobles anglo-normands, dont des comtes de Lincoln.

Politique et administrationModifier

Liste des maires[12]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1919 1953 Camille Cautru   Avocat, député, sénateur, sous-secrétaire d'État
1953 1965 Octave Lefrançois    
1965 1979 Charles Malouin UDR Exploitant agricole, député de 1973 à 1978[13]
1979 1981 Bernard Lemauvielle    
1981 mars 2001 André Lebaudy    
mars 2001 décembre 2016 Jean Turmel[14] SE Agriculteur

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[14].

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[16],[Note 2].

En 2020, la commune comptait 313 habitants, en diminution de −13,06 % par rapport à 2015 (Calvados : 1,56 %, France hors Mayotte : 2,49 %). Lassy a compté jusqu'à 1 264 habitants en 1831.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1189261 2481 2511 2641 1261 0621 0591 026
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 006954933892864862740736718
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
700630716585558585562516507
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
474449385311289327337348360
2018 - - - - - - - -
322--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[17] puis Insee à partir de 2006[18].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Activité et manifestationsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale 2020.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier

  1. « Les unités de paysage : Unité 4.4.1 : Le Bassin de Vire dans son écrin de hauteurs boisées » [PDF], sur donnees.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, Dreal Basse-Normandie (consulté le )
  2. « Les unités de paysage : Unité 7.4.1 : Le synclinal bocain, montagne aux stigmates de l’abandon » [PDF], sur donnees.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr, Dreal Basse-Normandie (consulté le )
  3. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  4. Distances orthodromiques selon le site Lion 1906
  5. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (consulté le ) (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  6. « Lassy » sur Géoportail.
  7. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  8. a b c et d Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, , p. 379a sous Laissac
  9. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France: Tome 3, Formations dialectales (suite), Librairie Droz, 1990, No 9193.
  10. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), BNF 36174448), p. 157
  11. Pierre-Yves Lambert, La langue Gauloise, édition errance 1994, p. 39.
  12. Source partielle : François Lefaivre, Condé-sur-Noireau et sa communauté de communes, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, , 195 p. (ISBN 978-2-84706-323-3), p. VII
  13. « Assemblée nationale - Base de données historique des anciens députés » (consulté le )
  14. a et b Réélection 2014 : « Jean Turmel rempile pour un troisième mandat », sur Ouest-france.fr (consulté le )
  15. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  17. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  18. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  19. « Autel, retable, tabernacle : le baptême de Clovis, maître-autel », notice no PM14000419, base Palissy, ministère français de la Culture

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :