Laragne-Montéglin

commune française du département des Hautes-Alpes
(Redirigé depuis Laragne)

Laragne-Montéglin (en provençal vivaro-alpin L'Aranha-Montaiglin) est une commune française située dans le département des Hautes-Alpes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. La commune fait partie du parc naturel des Baronnies provençales créé en 2014.

Laragne-Montéglin
Laragne-Montéglin
Vallée de Laragne-Montéglin.
Blason de Laragne-Montéglin
Blason
Laragne-Montéglin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
Département Hautes-Alpes
Arrondissement Gap
Intercommunalité Communauté de communes du Sisteronais-Buëch
Maire
Mandat
Jean-Marc Duprat
2020-2026
Code postal 05300
Code commune 05070
Démographie
Gentilé Laragnais, Laragnaise
Population
municipale
3 585 hab. (2021 en augmentation de 3,76 % par rapport à 2015)
Densité 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 18′ 57″ nord, 5° 49′ 20″ est
Altitude Min. 544 m
Max. 1 240 m
Superficie 23,51 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Laragne-Montéglin
(commune-centre)
Élections
Départementales Canton de Laragne-Montéglin
(bureau centralisateur)
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Laragne-Montéglin
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Laragne-Montéglin
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
Voir sur la carte topographique des Hautes-Alpes
Laragne-Montéglin
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Voir sur la carte administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Laragne-Montéglin
Liens
Site web laragne.net

Géographie modifier

Laragne-Montéglin est à 125 km au sud de Grenoble, 150 km au nord de Marseille, 154 km à l'est de Valence et 208 km de Nice, au niveau local Laragne-Montéglin est situé à 41 km au sud de Gap et 17 km au nord de Sisteron.

Elle bénéficie du microclimat de la vallée du Buëch, à la fois alpin et ensoleillé, Laragne-Montéglin est un gros bourg d'allure provençale, comme le prouve sa place plantée de platanes, ses cafés, son imposante fontaine.

Géologie modifier

Lors des deux dernières grandes glaciations, la glaciation de Riss et la glaciation de Würm, le glacier de la Durance connaît une grande extension et une diffluence recouvre entièrement la commune. Le glacier de Würm est moins étendu et ne parvient pas à Laragne[1].

Transports modifier

La commune est dotée d'une gare ferroviaire desservie par les TER de la relation Marseille - Briançon. La commune est desservie par la ligne de bus no 43 (Laragne - Mévouillon)[2].

La commune est aussi traversée par la route départementale RD 1075, ancienne route nationale 75.

Communes voisines modifier

Climat modifier

En 2010, le climat de la commune est de type climat méditerranéen altéré, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[3]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat de montagne ou de marges de montagne et est dans la région climatique Alpes du sud, caractérisée par une pluviométrie annuelle de 850 à 1 000 mm, minimale en été[4].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 11,1 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17,9 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 874 mm, avec 7,2 jours de précipitations en janvier et 4,7 jours en juillet[3]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique installée sur la commune est de 12,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 813,8 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 41,1 °C, atteinte le ; la température minimale est de −17,4 °C, atteinte le [Note 1],[5],[6].

Statistiques 1991-2020 et records LARAGNE MONTEGLIN (05) - alt : 565m, lat : 44°19'09"N, lon : 5°47'40"E
Records établis sur la période du 01-12-1992 au 04-01-2024
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −2,6 −2,1 1 4,1 8 11,6 13,7 13,2 9,7 6,2 1,5 −1,8 5,2
Température moyenne (°C) 2,5 4,2 8,1 11,1 15,3 19,6 22,1 21,6 17,1 12,7 6,8 2,7 12
Température maximale moyenne (°C) 7,6 10,5 15,1 18,2 22,6 27,5 30,5 29,9 24,5 19,1 12,1 7,2 18,7
Record de froid (°C)
date du record
−15,7
12.01.10
−16,1
06.02.12
−12,6
01.03.05
−5,5
08.04.21
−0,8
07.05.19
2,7
01.06.06
6
16.07.00
5,6
31.08.10
−0,7
27.09.20
−4,5
31.10.1997
−11,7
23.11.1999
−17,4
18.12.10
−17,4
2010
Record de chaleur (°C)
date du record
20,6
10.01.15
24,3
24.02.20
26,6
25.03.1994
30,3
29.04.05
34,1
30.05.01
41,1
28.06.19
38,7
23.07.04
40,1
22.08.23
35,5
04.09.06
30,4
08.10.23
22,1
15.11.15
18
20.12.1993
41,1
2019
Précipitations (mm) 63,8 42,7 44,9 71,7 72 59,6 41,9 47,2 79,5 104 116,7 69,8 813,8
Source : « Fiche 5070003 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/01/2024 dans l'état de la base
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7,6
−2,6
63,8
 
 
 
10,5
−2,1
42,7
 
 
 
15,1
1
44,9
 
 
 
18,2
4,1
71,7
 
 
 
22,6
8
72
 
 
 
27,5
11,6
59,6
 
 
 
30,5
13,7
41,9
 
 
 
29,9
13,2
47,2
 
 
 
24,5
9,7
79,5
 
 
 
19,1
6,2
104
 
 
 
12,1
1,5
116,7
 
 
 
7,2
−1,8
69,8
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[7]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[8].

Urbanisme modifier

Typologie modifier

Laragne-Montéglin est une commune rurale[Note 2],[9]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[10],[11]. Elle appartient à l'unité urbaine de Laragne-Montéglin, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[12] et 3 870 habitants en 2017, dont elle est ville-centre[13],[14].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Laragne-Montéglin, dont elle est la commune-centre[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 10 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[15],[16].

Occupation des sols modifier

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (48,5 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (52,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : zones agricoles hétérogènes (24,2 %), cultures permanentes (20,5 %), forêts (16,4 %), espaces ouverts, sans ou avec peu de végétation (13,7 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (13,4 %), zones urbanisées (7,5 %), terres arables (2,1 %), prairies (1,7 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (0,5 %)[17].

L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

 
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Économie modifier

Loisirs : vol libre (montagne de Chabre) ; randonnées pédestres, équestres, cyclotouristes ou VTT (départ depuis les communes voisines) ; escalade (à proximité) ; sports nautiques.

Hébergement : 3 hôtels, 1 auberge, 1 camping.

 
Marché à Laragne.

Productions locales : cultures fruitières, oliviers, ovins, miels, potage, coopérative agricole et fruitière, meunerie, salaisons, fromages.

Vie locale :

  • foire le 1er jeudi de janvier et le 3e jeudi de mars (Carême), le , le jeudi de la Fête-Dieu, le 2e jeudi de juillet, le jeudi avant l’Assomption, les jeudis avant la fête patronale et avant Noël, le , jeudi de la Saint-André ;
  • fête de la semaine commerciale le 3e jeudi de septembre, 3e semaine de juillet ;
  • équitation, piscine de plein air, camping ;
  • artisanat : objets et jouets en bois, cadrans solaires ;
  • société sportive, société de musique, office du tourisme.

Avec son hôtel de ville à la façade rose, Laragne-Montéglin est une petite ville, dotée de tous commerces ainsi que de nombreux cafés et d'une médiathèque. La vie culturelle à Laragne est dense, particulièrement durant la saison estivale : expositions, concerts, foires artisanales, conférences.

Chaque jeudi matin, le marché provençal investit les rues et présente de nombreux produits locaux (en particulier les fruits et légumes, dont les pommes de la vallée du Buëch et le fromage de banon dont celui de Laragne est médaillé d'Or).

Toponymie modifier

Laragne est attesté sous la forme Laranea en 1429 dans les archives de la ville de Sisteron.

L'Aranha en occitan haut-alpin.

Elle doit son nom à la présence d'une ancienne auberge à l’enseigne de l’Aragne (« l'araignée »)[18].

Montéglin est attesté sous la forme latine Mons Ayglinus dès 1306 dans les archives du Dauphiné.

L'Aranha-Montaiglin en occitan vivaro-alpin.

Histoire modifier

Le nom du village vient de l’auberge établie à côté du relais de poste isolé établi ici au XVIe siècle. L’auberge était à l’enseigne de l’Aragne. Le village s’est établi autour, et a pris son nom, selon la légende[18].

Politique et administration modifier

Budget et fiscalité 2014 modifier

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[19] :

  • total des produits de fonctionnement : 3 131 000 , soit 829  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 2 912 000 , soit 771  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 1 501 000 , soit 397  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 3 020 000 , soit 799  par habitant ;
  • endettement : 2 658 000 , soit 704  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 6,28 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 22,59 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 85,32 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Tendances politiques et résultats modifier

Liste des maires modifier

Intercommunalité modifier

Laragne-Montéglin fait partie :

Population et société modifier

Démographie modifier

En 2021  , la commune de Laragne-Montéglin comptait 3585 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6486087706988598557939041 001
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9639499551 0101 0451 0491 0681 1041 127
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1631 2121 2901 1601 2551 3331 4011 5161 929
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013
2 9983 5793 8473 6473 3713 2963 4843 5323 491
2018 2021 - - - - - - -
3 5373 585-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement modifier

Laragne-Montéglin dépend de l'académie d'Aix-Marseille.

Elle gère une école maternelle publique de 97 élèves[22] et une école élémentaire publique de 181 élèves[23].

Le conseil départemental des Hautes-Alpes gère le collège Les Hauts-de-Plaine, disposant d'un internat[24].

Culture locale et patrimoine modifier

Lieux et monuments modifier

 
Château de Laragne.
  • Depuis la montagne de Chabre (commune de Châteauneuf-de-Chabre), qui domine la ville, les « libéristes » de l'Europe entière s'élancent dans le ciel. Pour avoir accueilli en 1994 le championnat d'Europe d'aile delta, Laragne est devenue en effet la « capitale européenne du vol libre », un tremplin de décollage quasi permanent pour les parapentes et autres ailes deltas. Laragne a ainsi été le site choisi pour le championnat du monde de vol libre qui a eu lieu en et la finale des championnats de France de parapente de 2017.
  • Avec son hôtel de ville à la façade rose, Laragne-Montéglin est une petite ville dotée de tous commerces ainsi que de nombreux cafés et d'une médiathèque. La vie culturelle à Laragne est dense, particulièrement durant la saison estivale : expositions, concerts, foires artisanales, conférences.
  • La grosse église au clocher de style néo-roman remplace depuis le début du XXe siècle celle édifiée au XVIIe siècle. Elle possède, à l'intérieur, une nef très sobre mais éclairée de vitraux réalisés par la Maison Buche et Balmet de Grenoble, tous datés de 1902[25], qui représentent chacun un saint (saint Jean, saint Joseph, saint Léon, saint Louis ou saint François d'Assise).
  • On trouve, derrière l'église, le jardin pédagogique Jean-Giono, spécialisé dans la flore locale.
  • Au centre du village se trouve le château de Laragne-Monteglin, dont la structure et les tours d'angles se devinent dans les bâtisses qui l'englobent. Ce château fut construit dans la première moitié du XVIIe siècle par Gaspard de Perrinet, seigneur Protestant de Laragne. Vaste demeure dont les principaux attraits étaient ses jardins et la grande galerie d’apparat du deuxième étage, ornée de gypseries en mauvais état, de style parisien (lambris en gypserie)[26]. Le château est inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis 1996[27].

Déserté après la révocation de l'Édit de Nantes, le château a connu une période d'abandon, avant d'être morcelé en habitations particulières. La commune les achète depuis quelques années et une réhabilitation complète pourrait alors être envisagée. Actuellement[Quand ?], on ne visite que l'une de ses splendides caves voûtées, anciennement la boulangerie de la demeure, aujourd'hui transformée en un Musée. Une exposition permanente y relate la construction du château de 1609 à 1630 conjointement à de régulières expositions temporaires sur le patrimoine local ou des thèmes plus variés.

  • La chapelle du centre hospitalier Buëch-Durance[28]. Les vitraux de 12 baies de la chapelle de l’hôpital spécialisé, conçus par J. Carlu architecte, ont été réalisés par Les Ateliers Loire en 1961[29]
  • Signalons également l'église d'Arzelier, récemment restaurée avec le soutien de la Fondation du patrimoine.
  • Église Saint-Marcellin d'Arzeliers.
  • Église Saint-Martin-de-Tours (XVIIe siècle) à Laragne[30].
  • Église Sainte-Marguerite à Montéglin.
  • Chapelle Sainte-Madeleine de Laragne-Montéglin.
  • Chapelle castrale d'Arzeliers.

Personnalités liées à la commune modifier

Héraldique modifier

  Blason
D'or au lion de sable armé, lampassé et couronné de gueules, au chef d'azur chargé de trois croissants d'argent[31].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Les records sont établis sur la période du au .
  2. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Cartes modifier

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références modifier

  1. Maurice Jorda, Cécile Miramont, « Les Hautes Terres : une lecture géomorphologique du paysage et de ses évolutions », dans Nicole Michel d’Annoville, Marc de Leeuw (directeurs) (photogr. Gérald Lucas, dessin. Michel Crespin), Les Hautes Terres de Provence : itinérances médiévales, Le Caire : Association Les hautes terres de Provence ; Saint-Michel-l'Observatoire : C'est-à-dire, 2008, 223 p. (ISBN 978-2-952756-43-3), p. 33.
  2. ligne de bus n°43
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Laragne Montéglin » - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Station Météo-France « Laragne Montéglin » - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  7. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  8. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  9. « Zonage rural », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  11. « Comprendre la grille de densité », sur observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Unité urbaine 2020 de Laragne-Montéglin », sur insee.fr (consulté le ).
  13. « Base des unités urbaines 2020 », sur insee.fr, (consulté le ).
  14. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  15. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  18. a et b Comtesse du Chaffaut, Gypseries en Haute-Provence : cheminées et escaliers (XVIe – XVIIe siècles), Turriers, Naturalia publications, (ISBN 2-909717-22-4), p. 62.
  19. « Les comptes de la commune »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  22. « École maternelle publique »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  23. « École primaire publique »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  24. « Collège Les Hauts de Plaine »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  25. Saint-Martin de Laragne, l’église aux vingt-six vitraux
  26. Comtesse du Chaffaut, Gypseries..., op. cit., p 64
  27. Notice no PA05000003, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  28. Hôpital psychiatrique départemental puis Centre Hospitalier spécialisé, établissement public de santé mentale
  29. Les Ateliers Loire, Références : Inventaire complet des vitraux de Gabriel Loire par pays, France (Hautes-Halpes) : Laragne-Montéglin (05), Chapelle de l’Hôpital Spécialisé].
  30. L'intervention de la Fondation du patrimoine en faveur de l'église Saint-Martin
  31. Jean-Charles d'Amat, Armorial des communes des Hautes-Alpes, Société d'étude des Hautes-Alpes, , 46 p.