Ouvrir le menu principal

Communauté de communes du Sisteronais Buëch

intercommunalité française des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes et de la Drôme

Communauté de communes du Sisteronais Buëch
Blason de Communauté de communes du Sisteronais Buëch
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Auvergne-Rhône-Alpes
Département Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Drôme
Forme Communauté de communes
Siège Sisteron
Communes 60
Président Daniel Spagnou (LR)
Budget 40 324 119  (2019[Off 1])
Date de création
Code SIREN 200068765
Démographie
Population 24 578 hab. (2015)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Superficie 1 488,27 km2
Localisation
Sisteronais Buëch.jpg
Liens
Site web sisteronais-buech.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté de communes du Sisteronais-Buëch est une communauté de communes française créée le et a pris effet le , située dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes ainsi que de la Drôme, en régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Auvergne-Rhône-Alpes.

HistoriqueModifier

La loi no 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite « loi NOTRe », impose aux établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre une population supérieure à 15 000 habitants, avec des dérogations, sans pour autant descendre en-dessous de 5 000 habitants. La communauté de communes du Sisteronais comptait 9 455 habitants en 2012[1] ; elle peut théoriquement se maintenir.

Le schéma départemental de coopération intercommunale des Alpes-de-Haute-Provence, dévoilé en octobre 2015, proposait une fusion avec les communautés de communes (CC) du Sisteronais, de La Motte-du-Caire - Turriers[Note 1], ainsi que les CC haut-alpines du Canton de Ribiers Val de Méouge et du Laragnais[Note 2],[2].

Ce pôle est acté par la commission départementale de coopération intercommunale le 21 mars 2016 lors de l'adoption du SDCI le 25 mars[3].

La fusion a été prononcée par l'arrêté préfectoral no 05-2016-11-14-003 du 14 novembre 2016. La nouvelle communauté de communes est issue de la fusion de sept communautés de communes des départements des Alpes-de-Haute-Provence (Sisteronais, La Motte-du-Caire - Turriers) et des Hautes-Alpes (Interdépartementale des Baronnies, Laragnais, Ribiers-Val de Méouge, Serrois et Vallée de l'Oule)[4].

Territoire communautaireModifier

GéographieModifier

La communauté de communes Sisteronais-Buëch est située au nord-est du département des Alpes-de-Haute-Provence et au sud-ouest du département des Hautes-Alpes.

Intercommunalités limitrophesModifier

CompositionModifier

La communauté de communes est composée des 62 communes suivantes (21 communes des Alpes-de-Haute-Provence, 36 communes des Hautes-Alpes et 3 communes de la Drôme)[5] :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Sisteron
(siège)
04209 Sisteronais 50,25 7 341 (2016) 146
Authon 04016 Authonais 40,16 49 (2013) 1,2
Barret-sur-Méouge 05014 Barretiers 26,72 220 (2016) 8,2
La Bâtie-Montsaléon 05016 15,08 244 (2016) 16
Bayons 04023 Bayonnais 125,75 180 (2016) 1,4
Bellaffaire 04026 Bellaffairois 13,12 148 (2016) 11
Le Bersac 05021 Bersacais 8,02 151 (2016) 19
Le Caire 04037 Cairois 17,63 68 (2016) 3,9
Chanousse 05033 Chanoussiens 20,32 40 (2016) 2
Châteaufort 04050 Castelfortains 13,73 29 (2016) 2,1
Clamensane 04057 Clamensanais 23,73 174 (2016) 7,3
Entrepierres 04075 Interpétrasiens 47,79 380 (2016) 8
Éourres 05047 Bacalars 26,47 132 (2016) 5
L'Épine 05048 Épinois 33,47 193 (2016) 5,8
Étoile-Saint-Cyrice 05051 14,41 31 (2016) 2,2
Faucon-du-Caire 04085 Fauconniers 19,93 50 (2016) 2,5
Garde-Colombe 05053 34,61 549 (2016) 16
Gigors 04093 Gigordons 13,69 59 (2016) 4,3
Laborel 26153 Laborelois 23,91 104 (2016) 4,3
Lachau 26154 Chaupatiers 25,78 228 (2016) 8,8
Laragne-Montéglin 05070 Laragnais 23,51 3 485 (2016) 148
Lazer 05073 Lazerois 21,98 368 (2016) 17
Melve 04118 Melvéins 14,11 115 (2016) 8,2
Méreuil 05076 Méreuillais 10,61 82 (2016) 7,7
Mison 04123 Misonnais 31,72 1 117 (2016) 35
Monêtier-Allemont 05078 Monêtiards 7,15 288 (2016) 40
Montclus 05081 Montclusiens 21,25 60 (2016) 2,8
Montjay 05086 Montjayais 27 104 (2016) 3,9
Montrond 05089 Mourniers 4,46 68 (2016) 15
La Motte-du-Caire 04134 Mottois 27,27 558 (2016) 20
Moydans 05091 10,51 45 (2016) 4,3
Nibles 04137 Niblois 12,31 43 (2016) 3,5
Nossage-et-Bénévent 05094 4,31 15 (2016) 3,5
Orpierre 05097 Orpierrois 27,57 352 (2016) 13
La Piarre 05102 21,67 92 (2016) 4,2
Le Poët 05103 Poëtains 15,51 804 (2016) 52
Ribeyret 05117 Ribeyretiers 17,87 109 (2016) 6,1
Rosans 05126 Rosanais 30,39 480 (2016) 16
Saint-André-de-Rosans 05129 36,61 148 (2016) 4
Saint-Geniez 04179 Saint-Genais 38,94 94 (2016) 2,4
Saint-Pierre-Avez 05155 Saint-Pierre-Aveziens 11,37 30 (2016) 2,6
Sainte-Colombe 05135 Saint-Colombinois 17,18 56 (2016) 3,3
Saléon 05159 9,86 91 (2016) 9,2
Salérans 05160 Saleranais 13,9 92 (2016) 6,6
Savournon 05165 Savournonais 39,23 255 (2016) 6,5
Serres 05166 Serrains 18,57 1 293 (2016) 70
Sigottier 05167 25,33 90 (2016) 3,6
Sigoyer 04207 Sigoyards 15,3 105 (2016) 6,9
Sorbiers 05169 Sorbérans 13,93 36 (2016) 2,6
Thèze 04216 Thézois 11,17 233 (2016) 21
Trescléoux 05172 Trescléousiens 18,68 317 (2016) 17
Turriers 04222 Turriérois 19,86 321 (2016) 16
Upaix 05173 Upaixois 23,26 450 (2016) 19
Val Buëch-Méouge 05118 68,48 1 352 (2016) 20
Valavoire 04228 Valavoirais 16,81 42 (2016) 2,5
Valdoule 05024 58,51 212 (2016) 3,6
Valernes 04231 Valernois 28,49 253 (2016) 8,9
Vaumeilh 04233 Vaumeilhois 25,52 259 (2016) 10
Ventavon 05178 Ventavonnais 42,69 548 (2016) 13
Villebois-les-Pins 26374 Villeboisiens 10,81 19 (2016) 1,8

DémographieModifier

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015
20 17121 32620 32621 09922 29424 89224 582
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[6])


 

AdministrationModifier

SiègeModifier

Le siège de la communauté de communes est situé à Sisteron.

Les élusModifier

La communauté de communes est gérée par un conseil communautaire composé de 93 membres représentant chacune des communes membres. La répartition des sièges des conseillers communautaires a été fixée par l'arrêté interpréfectoral du [7] :

Délégués
Nombre de délégués Communes
18 Sisteron
8 Laragne-Montéglin
3 Garde-Colombe, Serres, Val Buëch Méouge
2 Mison
1 Autres communes

PrésidenceModifier

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2017 En cours Daniel Spagnou[8] LR Maire de Sisteron (depuis 1983)

Le 10 janvier 2017, le premier conseil communautaire a désigné onze vice-présidents et huit conseillers délégués[Off 2].

Vice-présidents de la communauté de communes[Off 3]
Identité Étiquette Qualité Délégation
Gérard Tenoux DVD Maire de Bruis (2001-)
Conseiller départemental du canton de Serres (2015-)
Services aux communes, services à la population, contrat de ruralité, NTIC
Jean-Jacques Lachamp DVG Maire de Nibles (2005-) Opération programmée d'amélioration de l'habitat, suivi de la gestion des aires d'accueil des gens du voyage et transports scolaires
Damien Duranceau Maire délégué de Garde-Colombe Tourisme et activités de pleine nature
Alain d'Heilly Maire de La Bâtie-Montsaléon Environnement et site d'enfouissement de Sorbiers
Albert Moullet Maire délégué de Val Buëch-Méouge Voirie et service public d'assainissement non collectif
Robert Gay LR Maire de Mison (1985)
Conseiller départemental du canton de Sisteron (2015-)
Logistique et commandes publiques
Philippe Magnus SE Maire de Lachau (2008-) Suivi des dossiers de demandes de subventions et relations avec les co-financeurs
Bernard Mathieu DVD Maire de Serres (2014-) Politique de l'eau et des rivières
Jean-Pierre Templier 1er adjoint à Sisteron Développement économique
Jean-Marie Trocchi Maire du Poët Travaux et accessibilité

CompétencesModifier

La communauté de communes exerce des compétences qui lui sont déléguées par les communes membres[Off 4].

Les compétences obligatoires étaient au nombre de quatre à sa création, le  :

  • développement économique : création, aménagement, entretien et gestion de zones d'activité ; promotion du tourisme ;
  • aménagement de l'espace ;
  • aire d'accueil des gens du voyage ;
  • collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés.

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) est la cinquième compétence obligatoirement exercée par une communauté de communes depuis le .

En outre, la communauté de communes exerce, à titre optionnel, les compétences suivantes[Off 4] :

  • action sociale ;
  • construction, entretien et fonctionnement d'équipements culturels et sportifs et d'enseignement pré-élémentaire et élémentaire ;
  • gestion des maisons de services au public de Sisteron, La Motte-du-Caire, Laragne-Montéglin, Serres et Valdoule ;
  • politique du logement et du cadre de vie ;
  • protection et mise en valeur de l'environnement.

La compétence « sport, culture et loisirs » est exercée à titre facultatif[Off 4].

Régime fiscal et budgetModifier

Par décision du conseil communautaire du 11 avril 2019, la communauté de communes est dotée d'un budget de 40 324 119 € pour l'année 2019, dont 28 471 249 € en fonctionnement et 11 852 870 € en investissement[Off 1].

Projets et réalisationsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Avec adhésion des communes de Bellaffaire au et Piégut au et retrait des communes de Claret et de Curbans.
  2. Moins Eyguians, qui devient commune déléguée de la commune nouvelle de Garde-Colombe le .

RéférencesModifier

Communauté de communes :

  1. a et b « Budgets 2019 » (consulté le 22 avril 2019).
  2. « Flash Info #1 – Janvier-février 2017 » (consulté le 21 avril 2019).
  3. « Vos conseillers » (consulté le 21 avril 2019).
  4. a b et c « Les compétences » (consulté le 22 avril 2019).

Autres références :

  1. « Séries historiques des résultats du recensement - EPCI de La CC du Sisteronais (240400283) », Insee (consulté le 14 juin 2016). Recensement de la population 2012.
  2. « Projet de schéma départemental de la coopération intercommunale » [PDF], Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, (consulté le 14 juin 2016).
  3. « Schéma départemental de la coopération intercommunale » [PDF], Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, (consulté le 14 juin 2016).
  4. Préfets des Hautes-Alpes, des Alpes-de-Haute-Provence et de la Drôme, « Arrêté no 05-2016-11-14-003 – Objet : création de la communauté de communes du Sisteronais Buëch par fusion des communautés de communes interdépartementale des Baronnies (05), de La Motte du Caire-Turriers (04), de La vallée de l'Oule (05), du Laragnais (05), de Ribiers-Val de Méouge (05), du Serrois (05) et du Sisteronais (04) » [PDF], Recueil des actes administratifs no 2016-64, Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, (consulté le 29 novembre 2016), p. 15-27 (20-32 sur le PDF).
  5. « Intercommunalité-Métropole de CC du Sisteronais-Buëch (200068765) », Insee (consulté le 21 avril 2019).
  6. Séries historiques sur la population et le logement en 2015 - CC du Sisteronais Buëch (200068765)., sur le site de l'Insee (consulté le 13 mars 2019).
  7. Direction des libertés publiques et des collectivités locales, « Nombre et répartition des sièges des conseillers communautaires de la communauté de communes du SISTERONAIS-BUECH » [PDF], Recueil des actes administratifs no 05-2016-033, Préfecture des Hautes-Alpes, (consulté le 14 décembre 2016), p. 3-5.
  8. « Daniel Spagnou élu président de la nouvelle intercommunalité Sisteronais-Buëch », sur La Provence, .

Voir aussiModifier