Ouvrir le menu principal

La Loi, le combat d'une femme pour toutes les femmes

film sorti en 2014 et réalisé par Christian Faure
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loi (homonymie).
La Loi, le combat d'une femme pour toutes les femmes
Réalisation Christian Faure
Scénario Fanny Burdino, Samuel Doux, Mazarine Pingeot
Acteurs principaux
Sociétés de production K'IEN Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film biographique
Durée 89 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Loi, le combat d'une femme pour toutes les femmes est un téléfilm français réalisé par Christian Faure et diffusé en 2014. Il retrace les quatre jours de débats précédant le vote de la loi Veil, du nom de la ministre de la santé Simone Veil. Cette loi, adoptée par l'Assemblée nationale le 29 novembre 1974, légalise l'interruption volontaire de grossesse. Ce téléfilm est diffusé sur France 2 lors d'une soirée spéciale commémorant le 40e anniversaire de cette loi[1].

Sommaire

SynopsisModifier

Il retrace les quatre jours de débats précédant le vote de la loi Veil, du nom de la ministre de la santé Simone Veil. Cette loi, adoptée par l'Assemblée nationale le 29 novembre 1974 et adoptée en 75, légalise l'interruption volontaire de grossesse. Bien que minoritaire dans son camp (la droite est contre l’avortement), Simone Veil va relever le défi, affronter, négocier avec les politiques, le clergé.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

Accueil critiqueModifier

  • Emmanuelle Touraine, Télé 7 Jours : « Tel un thriller haletant où Simone Veil tiendrait le premier rôle, La Loi retrace avec brio les trois jours d'un combat acharné où rien ne semblait gagné d'avance. Malgré les insultes et les calomnies, Simone Veil, campée par une Emmanuelle Devos remarquable, n'a jamais fléchi »[2].
  • La famille de Simone Veil a critiqué la minimisation du rôle d'Antoine Veil dans cet épisode, le faisant passer pour un homme « falot »[3].

Lieux de tournageModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier