Jean Ier de Clèves

Jean Ier de Clèves dit le Belliqueux (1419 - 1481) est duc de Clèves de 1448 à 1481.

Jean Ier de Clèves
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Jean II de Clèves
Adolf von der Mark-Kleve Edelherr von Büderich (d)
Dietrich von der Mark-Kleve (d)
Philippe de Clèves
Engilbert de Clèves
Maria von der Mark-Kleve (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Blason DE duché de Clèves.svg
Blason

BiographieModifier

Il est le fils du duc Adolphe Ier de Clèves (1373-1448) et de sa deuxième épouse, Marie de Bourgogne (1394-1463)

En 1451, il est créé chevalier de l'ordre de la Toison d'or par son oncle, le duc Philippe III de Bourgogne.

À la mort d'Adolphe II le 23 septembre 1448, Jean devient duc de Clèves. En 1450 , il confie la seigneurie de Ravenstein et le Château de Wynendaele en apanage à son frère cadet Adolphe de Clèves, mais il ne prend possession du comté de la Marck qu'à la mort de son oncle, le comte Gérard de La Marck (1461). La maison de Clèves était sortie vainqueur de la faide de Soest en 1449, mais l'année suivante, Jean fut de nouveau en guerre avec l'archevêque de Cologne jusqu'en 1457, et derechef en 1462-63 à l'accession au pouvoir de Robert du Palatinat.

Grâce à l'appui de son oncle Philippe le Bon, Jean soumet contre l'Électorat de Cologne les villes de Xanten et de Soest, mais son duché, désormais sérieusement dépendant de la Bourgogne, risque une annexion prochaine. Le lien entre les deux maisons de Clèves et de Bourgogne est scellé lorsque Jean épouse la princesse de Valois Élisabeth de Bourgogne le 22 avril 1455.

 
Armoiries de Jean de Clèves avec le collier de l'Ordre de la Toison d'or.

Le 23 juin 1468, Jean est défait à la bataille de Straelen par son neveu et rival Adolphe de Gueldre et n'échappe à la détention que par une chance inouïe, en se plaçant in extremis sous la protection de la duchesse Sophie de Juliers[1]. Il doit céder au vainqueur la ville de Wachtendonk.

Mais en 1473 le vent tourne en faveur du duc de Clèves, qui soutient Charles le Téméraire dans l'annexion du duché de Gueldre moyennant la restitution des places de Wachtendonk, Weeze, Goch, Asperen, Nergena, Mook, Lobith, de la terre de Düffel et la juridiction sur l'Abbaye d'Elten[2].

Mariage et descendanceModifier

Le , il épouse Élisabeth de Bourgogne (1439-1483), fille et héritière du comte Jean de Nevers (1415-1491), dont :

AscendanceModifier

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Adolphe II de La Marck
 
 
 
 
 
 
 
4. Adolphe III de La Marck
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Marguerite de Clèves
 
 
 
 
 
 
 
2. Adolphe Ier de Clèves
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Gérard VI de Juliers
 
 
 
 
 
 
 
5. Marguerite de Berg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11. Marguerite de Ravensberg
 
 
 
 
 
 
 
1. Jean Ier de Clèves
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Philippe II de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
6. Jean de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Marguerite III de Flandre
 
 
 
 
 
 
 
3. Marie de Bourgogne
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Albert Ier de Bavière
 
 
 
 
 
 
 
7. Marguerite de Bavière
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Marguerite de Silésie
 
 
 
 
 
 

NotesModifier

  1. Heinrich Schroers, Der Niederrhein, , « Die Schlacht in der Nähe des Klosters Zandt bei Straelen », p. 132
  2. Leopold Henrichs, Geschichte der Stadt und des Landes Wachtendonk, Hüls-Crefeld, Verlag Mayer & Kaltenmeier, , p. 94–100.

Liens internesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier