Gérard VI de Juliers

Gérard VI de Juliers, né vers 1321[1], mort en 1360, est par sa femme comte de Ravensberg (1346-1360) et comte de Berg (1348-1360), et de son chef co-duc de Juliers associé à son père, le duc Guillaume V de Juliers. Sa mère est Jeanne de Hainaut.

Gérard VI de Juliers
Altenberg Grab GerhardI1.JPG
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Guillaume VI de Juliers
Richardis de Juliers (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Environ Marguerite de Ravensberg (environ depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Marguerite de Juliers (en)
Guillaume II de Berg
Elisabeth von Jülich-Berg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Éléments biographiquesModifier

Fils aîné du comte Guillaume V de Juliers, il épousa en 1338 Marguerite de Ravensberg-Berg, héritière des deux comtés. Gérard prit la tête du comté de Ravensberg en 1346, celle du comté de Berg en 1348.

Ces régions appartenaient à une branche collatérale de la maison de Juliers, fondée par le comte Gérard. Les terres de Juliers, Berg et Ravensberg devaient être réunies au XVème siècle en un duché unifié mais des liens étroits entre Berg et Juliers commencèrent a se développer dès le règne de Gérard VI, grâce à des échanges économiques dynamiques. De nouveaux territoires furent par ailleurs acquis : en 1355, il acheta la seigneurie de Hardenberg avec les fiefs de Neviges et Langenberg, puis, en 1358, la ville et l'octroi de Kaiserswerth. En 1359, le comté de Berg entra en possession de Solingen, y compris de la dîme et le droit de patronage, rachetés au Heinrich Oefte (ou Heinrich von Oeft).

Mariage et descendanceModifier

En 1336, il épouse Marguerite de Ravensberg († en 1389), dont :

SuccessionModifier

Il sera blessé mortellement le par le comte Arnaud de Blankenheim, près de Schleiden et enterré dans la cathédrale d'Altenberg. Son père ne mourra que l'année suivante et le duché de Juliers sera attribué à son frère Guillaume VI, tandis que son fils Guillaume II hérite des domaines de sa mère, Berg et Ravensberg.

SourcesModifier

  • Monique Ornato, Répertoire de personnages apparentés à la couronne de France aux XIVe et XVe siècles, Publications de la Sorbonne, 2001

Notes et référencesModifier