Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faber.
Jane Faber
Description de cette image, également commentée ci-après
Dans le rôle de la princesse Danidoff - photo promotionnelle
(série cinématographique des Fantômas, 1913-1914)
Nom de naissance Jeanne Théodorine de Smet
Naissance
Ixelles (région de Bruxelles-Capitale)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Décès (à 87 ans)
Clichy (Hauts-de-Seine)
Profession Actrice
Films notables Fantômas
L'Écuyère
Chéri
L'Affaire Maurizius

Jane Faber est une actrice belge, née Jeanne Théodorine de Smet le à Ixelles (région de Bruxelles-Capitale), morte le à Clichy (Hauts-de-Seine).

BiographieModifier

Sous le nom de scène de Jane Faber, elle est très active au théâtre durant sa carrière — à partir des années 1900 —, qu'elle mène principalement à la Comédie-Française (Paris), de 1910 (devenant alors 268e pensionnaire de l'institution) à 1951[1].

Parmi les nombreuses pièces qu'elle interprète à la Comédie-Française, mentionnons Poil de carotte de Jules Renard (1912, avec Léon Bernard et Marie Leconte), la comédie-ballet L'Amour médecin de Molière et Jean-Baptiste Lully (1920, avec Georges Berr, Jacques Fenoux et Charles Siblot), La Dispute de Marivaux (1938, avec Jean Martinelli, Irène Brillant et Renée Faure), La Reine morte d'Henry de Montherlant (1942, avec Jean-Louis Barrault, Madeleine Renaud et Jean Yonnel), ainsi que Tartuffe ou l'Imposteur de Molière (1949, avec Jean Yonnel, Jean Martinelli et Louis Seigner).

Au cinéma, Jane Faber contribue à dix-huit films muets français, le premier étant le court métrage L'Âme du violon de Léonce Perret (avec le réalisateur et André Luguet), sorti en 1911. Le dernier est L'Écuyère du même Léonce Perret (avec Jean Angelo), sorti en 1922. Son rôle le plus connu est certainement celui de la princesse Danidoff, au long des cinq films que Louis Feuillade consacre à Fantômas (avec René Navarre dans le rôle-titre), depuis Fantômas (1913) jusqu'à Le Faux Magistrat (1914).

Après un premier film parlant sorti en 1931 (La Prison en folie d'Henry Wulschleger, avec Noël-Noël), Jane Faber ne revient à l'écran que pour trois films sortis dans les années 1950, dont Chéri de Pierre Billon (1950, avec Jean Desailly et Marcelle Chantal) et L'Affaire Maurizius de Julien Duvivier (co-production franco-italienne, 1954, avec Daniel Gélin et Madeleine Robinson), son ultime tournage.

Jane Faber est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (93e division).

Théâtre (sélection)Modifier

(pièces jouées à la Comédie-Française, sauf mention contraire)

Filmographie complèteModifier

 
Jane Faber et Henri Desfontaines (au centre) répétant L'Avare de Molière, sous la direction d'André Antoine, dans Ceux de chez nous (1915)


Note et référenceModifier

  1. D'après la Base documentaire La Grange pré-citée.

Liens externesModifier