Comédie-ballet

genre dramatique, musical et chorégraphique

Genre dramatique, chantant et chorégraphique, la comédie-ballet est inventée par Molière[1] et Jean-Baptiste Lully en 1661, pour leur pièce Les Fâcheux[2]. Cette pièce fut donnée en août 1661 au château de Vaux-le-Vicomte lors d'une fameuse fête à l'italienne organisée par Nicolas Fouquet en l'honneur du « plus grand roi du monde »[3].

Représentation de la comédie-ballet La Princesse de Navarre de Jean-Philippe Rameau en 1745

Mêlant la musique et la danse dans une action unique (contrairement à l'opéra-ballet, plus composite), la comédie-ballet traite des sujets contemporains et montre des personnages ordinaires de la vie quotidienne. Le mariage en est souvent le thème central.

Le trio Molière-Lully-Beauchamp créa une demi-douzaine d'œuvres, mais le genre déclina après la mort de Molière dès 1673.

Comédies-ballets créées par Molière, Lully et BeauchampModifier

Comédies-ballets créées par Molière, Marc-Antoine Charpentier et Pierre BeauchampModifier

Échéomédie-ballet créée par Voltaire et RameauModifier

Discographie sélectiveModifier

  • Lully, Les Comédies-Ballets, Extraits : l'Amour Médecin, les Plaisirs de l'Ile Enchantée, George Dandin, Monsieur de Pourceaugnac, la Pastorale Comique, Le Bourgeois Gentilhomme et Les Amants Magnifiques, Marc Minkowski, Les Musiciens du Louvre, Erato (1988)
  • Lully, Le Bourgeois gentilhomme (avec Campra, L'Europe Galante), Intermèdes musicaux et Ballet des Nations du Bourgeois Gentilhomme, Gustav Leonhardt, La Petite Bande, Deutsche Harmonia Mundi

Notes et référencesModifier

  1. Charles Mazouer, Molière et ses comédies-ballets, Honoré Champion, 2006, p. 12
  2. Sylvie Chalaye, Comédie musicale: les jeux du désir. De l'âge d'or aux réminiscences, Presses universitaires de Rennes, 2008, p. 222.
  3. James Raymond Anthony, La musique en France à l'époque baroque, Flammarion, collection Harmoniques, 2010 (traduction française), chapitre V, p. 80-92

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Catherine Cessac, Marc-Antoine Charpentier, Fayard 2004, chapitre III, P 61-115
  • James Raymond Anthony, La musique en France à l'époque baroque, Flammarion, collection Harmoniques, 2010 (traduction française), chapitre V, p. 80-92

Articles connexesModifier