Ouvrir le menu principal

L'Amour médecin

comédie-ballet de Molière-Lully-Beauchamp

L'Amour médecin
Frontispice de l'édition de 1682.
Frontispice de l'édition de 1682.

Auteur Molière
Genre Comédie-ballet
Nb. d'actes 3
Musique de scène Jean-Baptiste Lully
Date de création en français
Lieu de création en français château de Versailles

L'Amour médecin est une comédie-ballet en trois actes et en prose écrite par Molière sur une musique de Jean-Baptiste Lully, représentée pour la première fois au château de Versailles par ordre du Roi le , et donnée ensuite à Paris au Théâtre du Palais-Royal le par la troupe du Roy. Il s'agit de la première pièce mise en scène par la troupe de Molière en tant que troupe du Roy.

RésuméModifier

Lisette : « Sans doute, et j'ai connu un homme qui prouvait, par bonnes façons, qu'il ne faut jamais dire : une telle personne est morte d'une fièvre et d'une fluxion sur la poitrine, mais : elle est morte de quatre médecins et de deux apothicaires. »


« Il vaut mieux mourir selon les règles, que de rechapper contre les règles. » (M. Bahys, acte 2, scène 1)

DistributionModifier

Acteurs et actrices
Personnage Création 1913 1918
Sganarelle, père de Lucinde Molière Antoine Cariffa Emile Chifoliau
Aminte, voisine de Sganarelle Blanche Albane Lucienne Bogaert
Lucrèce, nièce de Sganarelle Gina Barbieri Valentine Tessier
Monsieur Guillaume, vendeur de tapisseries Roger Karl Robert Bogaert
Monsieur Josse, orfèvre Shiel Bardy Marcel Millet
Lucinde, fille de Sganarelle Suzanne Bing Madeleine Geoffroy
Lisette, suivante de Lucinde Jane Lory Jane Lory
Monsieur Tomès, médecin Lucien Weber Marcel Vallée
Monsieur des Fonandrès, médecin Louis Béjart Charles Dullin François Gournac
Monsieur Macroton, médecin Louis Jouvet Louis Jouvet
Monsieur Bahys, médecin Romain Bouquet Lucien Weber
Monsieur Filerin, médecin Jacques Copeau Robert Casa
Clitandre, amant de Lucinde Armand Tallier Jean Sarment
Un notaire Georges Roche André Chotin
L'opérateur, orviétan
Plusieurs trivelins et scaramouches Jessmin Howarth, Champagne
Jacques Vildrac, Bossu

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Maurice Raynaud, Les médecins au temps de Molière, Didier et Cie, Paris, 1862 p. 135-140

Articles connexesModifier

Liens externesModifier