Ouvrir le menu principal

Jacques Lanxade est un amiral et diplomate français, né le à Toulon.

Il est successivement chef d'état-major particulier du président de la République François Mitterrand (1989-1991), chef d'État-Major des armées (1991-1995), ambassadeur de France en Tunisie (1995-1999).

BiographieModifier

Petit-fils de l'amiral René Lanxade, il effectue ses classes préparatoires au Prytanée national militaire de La Flèche, où il fait partie du quartier de la « flotte brutionne ». Il est ensuite diplômé de l'École navale et de l’Institut d'administration des entreprises de Paris (IAE Paris Sorbonne).

De 1986 à 1988, on lui confie le commandement de la zone maritime de l’océan Indien. Il devient vice-amiral en 1987. À l’issue de cette affectation, il devient successivement chef du cabinet militaire des ministres de la Défense André Giraud et Jean-Pierre Chevènement.

En , il devient chef d'état-major particulier du président de la République François Mitterrand et, en 1990, il est élevé aux rang et appellation d'amiral. En osmose avec le président Mitterrand sur les questions militaires, sécuritaires et nucléaires, il joue un rôle important dans la prise de décision française lors de la Guerre du Golfe[1].

En 1991, il est nommé chef d'État-Major des armées (CEMA), le premier marin à occuper cette fonction. Il sera chargé de la délicate gestion du conflit rwandais auprès du président Mitterrand.

De 1995 à 1999, il est ambassadeur de France en Tunisie.

Il a été également président de l'Fondation méditerranéenne d'études stratégiques (devenue l’institut FMES).

Il est membre de l'Académie de marine depuis le . Jacques Lanxade est également membre du comité international de parrainage de la revue Politique américaine.

Il est le père de Thibault Lanxade, un des vice-présidents du Medef entre 2015 et 2018.

DistinctionsModifier

Décorations françaisesModifier

Décorations étrangèresModifier

ŒuvresModifier

Jacques Lanxade est l'auteur de :

  • Quand le monde a basculé, paru aux éditions du Nil en 2001 ;
  • Demain la Tunisie, interview par Stéphanie Le Bail parue aux éditions France Empire en .

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier