Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IE.
Internat de la réussite

Présentation
Titre Internat de la réussite
Abréviation IE
Pays Drapeau de la France France
Type Programme gouvernemental
Adoption et entrée en vigueur
Législature XIIIe législature
Gouvernement Gouvernement Fillon
Entrée en vigueur 2008

L'internat de la réussite est un programme gouvernemental français mis en place par le ministère de l'Éducation nationale. Le dispositif a été créé en 2008 sous l'appellation internat d'excellence[1].

HistoriqueModifier

 
Vue du Campus d'Excellence de Sourdun.

Créé en 2008 sous l'appellation « internat d'excellence », il s’inscrit dans la continuité du « plan de relance l'internat scolaire public » créé en 2000 et ensuite dans la dynamique du Plan Espoir Banlieues de 2008. Ce dispositif offre des conditions favorables à la réussite scolaire de collégiens, de lycéens et d’étudiants méritants mais défavorisés. Il constitue un nouveau mode de scolarisation qui à pour but de favoriser la réussite scolaire d’élèves défavorisés. C’est un espace de socialisation veillant au bien-être des internes. Cet internat permet l’apprentissage de règles de vie collective. Il a pour but de contribuer à réduire les inégalités sociales et territoriales[2].

En 2009, le premier internat d’excellence, basé à Sourdun, dans l’académie de Créteil, a accueilli ses premiers internes dans une ancienne caserne de cavalerie. Il y avait douze établissements de ce type ouverts à la rentrée 2010. Neuf nouveaux « internats d’excellence » ont ouvert à la rentrée 2011, soit 21 en tout[3].

Des places sont labellisées « internat d’excellence » dans des internats existants, en collège ou en lycée, et permettent de franchir le cap des 10 000 jeunes concernés. Ces établissements signent une charte garantissant une qualité d’accueil et d’accompagnement renforcé des jeunes.

En juillet 2012, les élèves de l'internat d'excellence de Sourdun obtiennent leur baccalauréat à la première tentative, soit un taux de réussite de 80 %[4].

En 2013, le dispositif des internats d'excellence est reconduit et développé sous l'appellation « internat de la réussite »[5],[6].

Présentation généraleModifier

Les 45 internats de la réussite[7] présents sur le territoire français ont été lancés dans le but d'accueillir des élèves boursiers méritants. Malgré la diversité des objectifs et des populations qu’ils accueillent, ils sont capables de faire des entorses à des aspects qui semblaient essentiels dans l’organisation de l’école républicaine. L’internat d’excellence scolarise en priorité les élèves de collège, mais également les élèves d’école primaire, de lycée, et de classes préparatoires aux grandes écoles. Ce sont des élèves volontaires issus de zones urbaines sensibles ou de Zones d’Éducation Prioritaire. Les élèves sont orientés vers l’internat d’excellence par le chef d’établissement, le conseiller principal d'éducation (CPE), les enseignants, l’assistante sociale ou par les familles elles-mêmes. Ces internats de la réussite doivent offrir aux élèves accueillis de bonnes conditions, les meilleures pour une réussite scolaire. Il doit assurer des conditions de mixités sociales ainsi qu’un encadrement de qualité.

Il existe des conditions d’admissions pour entrer dans ces internats. En effet, le recrutement des élèves se base sur trois principes. Tout d’abord, on prend en compte la situation géographique. Il s’agit des élèves des milieux défavorisés ou encore les élèves scolarisés dans des établissements de l’éducation prioritaires. Ensuite, la motivation est un élément important pour le recrutement. Elle est primordiale, que ce soit du côté de la famille comme de l’élève. Pour finir, le niveau scolaire des élèves est également un élément important à prendre en compte. On cherche à savoir si l’élève a un potentiel scolaire, si l’élève a besoin d’une prise en charge particulière pour développer son projet professionnel et ainsi réussir ses projets professionnels. Cela signifie que les élèves ne doivent pas forcément être très bon à l’école mais tout simplement “méritants”.

C’est d’ailleurs pour cela que l’on peut distinguer deux profils différents d’élèves “méritants”. Tout d’abord, on peut observer “le méritant patent” qui est souvent de bonne volonté, avec de bons résultats. L’objectif est de libérer l’élève de son environnement défavorable. “Le méritant potentiel” est le deuxième profil que l’on peut rencontrer. Il s’agit de l’élève qui montre une volonté de s’en sortir malgré les signaux négatifs, c’est celui qui mérite sa chance[2].

Les raisons de la création des internatsModifier

Pour vivre autrement sa scolarité :

  • En changeant de cadre de vie
  • En élaborant un projet professionnel et personnel
  • En développant responsabilité, autonomie et estime de soi
  • En s’épanouissant auprès de camarades motivés par de bons résultats scolaires
  • En rejoignant sa famille le weekend, fier de ses progrès

Combien de places et où ?Modifier

 
Carte des établissements.

D’après le ministère de l’éducation nationale, à la rentrée 2012, près de 11 500 places sont proposées :

  • 4 173 places dans 45 établissements entièrement dédiés au projet d’internat d’excellence.
  • 6 940 places labellisées.
  • 382 places dans des établissements privés.

Les internats d’excellence sont les suivants :

  • Académie d’Aix-Marseille : Barcelonnette
  • Académie d'Amiens : Amiens, Noyon et Airion (lycée agricole)
  • Académie de Bordeaux : Latresne
  • Académie de Caen : Caen
  • Académie de Corse : Corte
  • Académie de Créteil : Sourdun, Cachan et Saint Denis
  • Académie de Montpellier : Montpellier
  • Académie de Nancy-Metz : Metz et Châtel-Saint-Germain
  • Académie de Nantes : Pontchâteau
  • Académie de Nice : Nice et Valbonne
  • Académie de Reims : Langres et Reims
  • Académie de Versailles : Marly-le-Roi, Nanterre, Boulogne-Billancourt, Asnières, La Garenne-Colombes, Cergy
  • Académie de Dijon : Joigny et Montceau-les-Mines
  • Académie de Guyane : Maripasoula et Rémire
  • Académie de Lille : Douai, Armentières
  • Académie de Limoges : Limoges
  • Académie de Lyon : Lyon, Ambérieu-en-Bugey et Bron
  • Académie de Martinique : Fort-de-France
  • Académie d’Orléans-Tours : Mondoubleau, Tours, Ingré et Saint-Jean-de-la-Ruelle
  • Académie de Paris : Paris (Coubertin, Jean-Zay et Lourcine)
  • Académie de Rouen : Le Havre
  • Académie de Strasbourg : Guebwiller

Aménagements spécifiques aux internats de la réussiteModifier

L’internat d’excellence propose un enseignement de qualité avec une pédagogie innovante et un accompagnement personnalisé renforcé.

  1. Le système d’évaluation:
    • Il n’y a pas de note, il s’agit d’un système d’évaluation positif basé sur un code couleur, conçu pour encourager l’élève.
    • Ils ont la responsabilité de se présenter d’eux-mêmes aux évaluations.
    • Bilan hebdomadaire entre l’enseignant et l’élève pour établir un compte rendu personnel de la semaine (travail et comportement).
  2. Le temps scolaire:
    • Les enseignements se déroulent de 8h00 à 17h00.
    • Accompagnement pédagogique et éducatif réalisé par du personnel formé et recruté sur la base du volontariat.
    • Les professeurs sont parfois co-animateurs d’ateliers et peuvent assurer les matières, comme les mathématiques, le français, les sciences et l’histoire-géographie.
    • Accompagnement solide dans les apprentissages : aide des surveillants, soutien disciplinaire par les enseignants et outils de travail modernes (accès au CDI, informatique).
  3. Le temps périscolaire:
    • Le projet éducatif de l’internat est enrichi d’un partenariat avec un musée, un théâtre, une cinémathèque pour que les élèves s’ouvrent à de nouveaux univers.
    • Les établissements prennent en charge financièrement des activités extrascolaires comme la photographie, le kite surf ou encore le cinéma.
    • L’internat offre des séjours scolaires aux élèves, ce qui leur permet de découvrir de nouvelles régions qu’ils n’ont pas l’habitude de fréquenter.

Bilan contrastéModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Points négatifs :

  • On[Qui ?] constate des abandons en Internats d’excellence, la principale raison étant les difficultés d’intégration.[réf. nécessaire]
  • En insistant sur l’aide individuelle renforcée, il se pourrait que ces établissements négligent le fait que l’excellence s’atteint aussi par le collectif.[réf. nécessaire]
  • Un autre problème surgit[interprétation personnelle] : un budget de 600 millions d’euros a été dépensé pour ce projet. Une place d'internat pour seulement un enfant est de 51 400 euros.[réf. nécessaire]

Points positifs :

  • Pour la majorité des élèves, les résultats scolaires tendent à s’améliorer grâce à une implication intensifiée dans leur travail.[réf. nécessaire]
  • Les internats assurent une prise en charge éducative et pédagogique et favorisent le développement personnel lors de pratiques artistiques, sportives et culturelles.[réf. nécessaire]
  • Les élèves ont un environnement propice à la réussite de leur avenir professionnel.[réf. nécessaire]
  • Motivation de la part des élèves[8].
  • Des relations familiales apaisées.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Lien externeModifier