Hugh Laurie

acteur et chanteur britannique

Hugh Laurie est un acteur, producteur de cinéma, auteur-compositeur-interprète et écrivain britannique, né le à Oxford.

Hugh Laurie
Image dans Infobox.
Hugh Laurie au El Rey Theatre de Los Angeles en 2012.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (62 ans)
OxfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
James Hugh Calum LaurieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Patricia Laidlaw (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Jo Green (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Charles Archibald Laurie (d)
William Albert Laurie (d)
Rebecca Augusta Laurie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Sport
Instruments
Label
Warner Bros. Records (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Partenaire professionnel
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Films notables

Il joue principalement au Royaume-Uni dans des séries télévisées et téléfilms, notamment dans les séries à sketchs A Bit of Fry and Laurie et Jeeves and Wooster avec l'acteur Stephen Fry. Il est aussi connu pour ses rôles dans La Vipère noire, avec Rowan Atkinson. De 2004 à 2012, il interprète le docteur Gregory House dans la série télévisée américaine Dr House, rôle pour lequel il obtient le Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique en 2006 et 2007. Au cinéma, il joue dans Stuart Little et À la poursuite de demain. Il assure aussi quelques voix dans des films d'animation, notamment dans Monstres contre Aliens.

Hugh Laurie a été fait officier de l'ordre de l'Empire britannique (OBE) le par la reine Élisabeth II[1]. En 2018, il a été élevé au rang de commandeur de l'ordre de l'Empire britannique (CBE) par le Prince Charles.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Hugh Laurie est né et a grandi à Oxford où il a été élève à la Dragon School avant d'intégrer le collège d'Eton puis le Selwyn College, à Cambridge, où il a étudié l'archéologie et l'anthropologie. Ses parents sont tous deux d'origine écossaise. Son père Ran Laurie ayant été médaillé d'or aux Jeux olympiques d'été de 1948 à Londres en aviron, Hugh fut lui-même rameur durant ses études, puisqu'il prit part en 1980 à la course Oxford-Cambridge (Cambridge perdit cette année-là pour un mètre cinquante).

Pendant sa première année universitaire, Laurie rencontre l'actrice britannique Emma Thompson. Il rejoint alors le célèbre Cambridge Footlights, tremplin de plusieurs comédiens britanniques, tels que John Cleese ou Tom Hollander. Lorsque les Footlights donnent leur spectacle de fin d'année à l'occasion du Edinburgh Festival Fringe de 1980, Laurie rencontre Stephen Fry et durant sa dernière année d'études, en 1981, il devient le président du club tandis qu'Emma Thompson en est la vice-présidente. Laurie, Fry et Thompson se parodient durant le University Challenge en présentant le Footlights College, Oxbridge (avec l'aide du scénariste Ben Elton, quatrième élément du groupe) dans Bambi, un épisode de la série télévisée The Young Ones.

Il est le neveu de Sir Christopher Laidlaw, ancien président de British Petroleum (BP), et le cousin de Sam Laidlaw, actuel administrateur de la compagnie Centrica.

Il adore l'écriture, la lecture, la musique et la boxe, sport qu'il pratique[2].

Carrière d'acteurModifier

Révélation britannique (années 1980-1990)Modifier

Fry et Laurie ont plusieurs séries à leur actif commun et ont joué dans la série télévisée Jeeves and Wooster, une adaptation des Histoires de Jeeves de P. G. Wodehouse. Laurie y incarnait le patron de Jeeves, l'adorable bêta Bertie Wooster, un rôle pour lequel ses talents de pianiste et de chanteur sont venus renforcer sa célèbre voix « snob ».

Cependant, à l'exemple de Fry, Laurie s'est dirigé vers une double carrière d'acteur comique (notamment illustrée par son rôle dans la série Blackadder, écrite par Ben Elton et Richard Curtis, où il jouait aux côtés de Rowan Atkinson ; Laurie y interprétait différents personnages, en particulier ceux du prince George et du lieutenant George) et de comédien dramatique comme dans Peter's Friends (toujours avec Fry).

En 1996, son livre The Gun Seller, un roman humoristique à suspense, est publié et rencontre un réel succès[citation nécessaire]. Il est traduit en français en 2009 sous le titre Tout est sous contrôle qui est également un succès. Laurie travaille actuellement à son deuxième roman, The Paper Soldier[citation nécessaire].

En 1996, il commence à apparaître dans des productions américaines même si ses personnages reste britannique. Ainsi, il interprète le rôle de Jasper, l'un des bandits envoyés pour capturer les chiots, dans le film des studios Disney, Les 101 Dalmatiens en 1996. Après une parenthèse en 1997 pour le film La Cousine Bette d'après l'œuvre d'Honoré de Balzac, il apparait en 1998 dans le deuxième partie de l'épisode Celui qui se marie de la série télévisée Friends, qui est l'épisode final de la saison 4. Il y joue le rôle du voisin de Rachel dans l'avion qu'elle prend pour se rendre à Londres.

Il joue en 1999 le rôle de l'américain Frederick Little dans le film Stuart Little. Il reprend les rôles dans les deux suites en 2002 et 2005. En 2000 il joue dans le film Maybe Baby dans lequel se trouve Rowan Atkinson.

À partir de 2002, Laurie a commencé à apparaître dans une série des téléfilms dramatiques britanniques, guest-star cette année-là de deux épisodes de la première saison de la série d'espionnage à suspense MI-5 sur BBC One. En 2003, il tient le rôle principal d'une autre série cette fois pour ITV, Fortysomething. Il a également joué un rôle dans Les Griffin, incarnant un personnage de l'épisode intitulé À nous les petits Anglais.

Succès mondial : les années House (2004-2012)Modifier

 
À la présentation de la saison 6 de House, en Californie, en août 2009.

Bien que le nom de Hugh Laurie soit devenu familier en Grande-Bretagne depuis les années 1980, il ne s'est réellement fait connaître du public américain qu'à partir de 2004, lorsqu'il est choisi pour incarner l'arrogant docteur Gregory House dans la série de la Fox Dr House[3]. L'accent américain de l'acteur pour ce rôle a en effet réussi à convaincre le producteur Bryan Singer et le créateur David Shore qu'il pouvait se faire passer pour un natif des États-Unis. Il est producteur délégué des épisodes à partir de la saison 5. Il a aussi réalisé deux épisodes de la série : le 17e épisode de la saison 6 intitulé Personne ne bouge ! et le 19e épisode de la saison 8 intitulé Double Dose[4],[5].

C'est lui qui a eu l'idée de faire porter des chaussures de sport au personnage du Dr House[6]. Nombre de ses compositions personnelles sont jouées dans Dr House notamment dans l'épisode Les jeux sont faits de la saison 4, où la musique à la guitare jouée lors de la scène du licenciement des deux filles, prétendument composée par le patient de l'épisode, est en réalité de Laurie. En 2005, lors d'une apparition en tant qu'invité dans The Tonight Show le 16 novembre, Laurie a révélé qu'il s'était lui-même essayé à l'analgésique appelé Vicodin afin de se mettre dans la peau du personnage pharmacodépendant du docteur Gregory House[7],[réf. nécessaire].

Composée de huit saisons de 177 épisodes diffusées entre le et le sur la chaine Fox, la série est un succès mondial[8]. Pour sa performance, l'acteur va être nommé à plusieurs reprises aux Emmy Awards : en 2005, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2011, soit pour chaque saison, sauf les 2 et 8[9]. Il sera également nommé chaque année aux Golden Globes dans la catégorie meilleur acteur dans une série télévisée dramatique, à partir de la saison 2. L'acteur l'emportera en 2006 et 2007, pour son travail sur les deuxième et troisième saisons.

D'après le magazine américain TV Guide, en 2010, l'acteur gagnait 400 000 dollars par épisode de Dr House. En 2011, pour la huitième et dernière saison, il touche même 700 000 dollars par épisode, ce qui fait de lui l'un des acteurs de série les mieux payés avec Charlie Sheen (Mon oncle Charlie).

Depuis début , l'acteur confirme sa popularité médiatique, en tant que nouvelle égérie de la marque de cosmétiques française L'Oréal[10].

Retour au cinéma et continuation à la télévision (depuis 2012)Modifier

 
L'acteur en juillet 2012.

Dr House étant arrêté en , l'acteur s'aventure vers le cinéma. Il porte d'abord le drame néo-zélandais Mr Pip, qui sort confidentiellement fin 2013, après une première présentation un an plus tôt, au Festival International du Film de Toronto.

À la fin de l'année 2015, il revient au premier plan, en faisant partie de la distribution du blockbuster À la poursuite de demain, écrit et réalisé par Brad Bird. Le film lui donne la possibilité d'évoluer aux côtés de l'interprète d'un autre célèbre docteur du petit écran, George Clooney. Le long-métrage divise la critique et déçoit commercialement, remboursant juste son budget de départ.

Cette même année, il a cependant entamé un retour discret, mais remarqué, à la télévision : il prête ses traits à un homme politique américain affable mais futé, dans six épisodes de la quatrième saison de l'acclamée satire politique Veep, portée par l'actrice américaine multi-récompensée Julia Louis-Dreyfus. L'acteur accepte de devenir un personnage récurrent majeur de la saison suivante, diffusée en par la chaîne HBO.

En octobre 2016, il revient à un registre dramatique en partageant l'affiche de la mini-série d'espionnage britannique The Night Manager avec Tom Hiddleston. Les critiques sont excellentes. Le même mois est lancé plus discrètement son retour à l'univers médical. En effet, il joue Eldon Chance, un neuro-psychiatre de San Francisco dans la nouvelle série dramatique Chance diffusée sur la plateforme Hulu[11]. La série sera annulée au bout de sa deuxième saison, pour un total de vingt épisodes[12].

En 2019, il retrouve George Clooney dans la mini-série Catch-22 diffusée sur la plateforme Hulu dans laquelle il joue le major de Coverley[13].

En 2020 il retrouve Armando Iannucci le créateur de Veep pour la série de science-fiction humoristique Avenue 5 dans laquelle il interprète le capitaine du vaisseau qui donne son titre à la série[14]. La même année il interprète le ministre de la Justice dans le thriller politique Roadkill diffusé sur la chaîne BBC One[15].

MusiqueModifier

En tant que chanteur et pianiste, il fait partie depuis 2006 du groupe Band From TV qui a pour but d'aider les associations caritatives[16]. Alors qu'il tournait un épisode de House (2x14) avec lui, il a été invité par Greg Grunberg (le fondateur du groupe) à le rejoindre dans cette aventure. Le groupe compte, parmi ses membres, plusieurs acteurs de séries télévisées comme James Denton connu pour interprété Mike Delfino dans Desperate Housewives ou encore Jesse Spencer qui retrouve Laurie puisqu'il joue Robert Chase dans Dr House[16].

En 2010, il est invité sur l'album Hang Cool Teddy Bear de Meat Loaf. Il y joue du piano sur le titre If I Can't Have You.

Le , Hugh Laurie a signé un contrat avec le label américain Warner Music Entertainment.

Let Them Talk est le nom de son 1er album qui est sorti le en France et le au Royaume-Uni. En France, il est entré directement à la 2e place des albums les plus vendus[17]. Sur cet album de reprises de standards du blues de La Nouvelle-Orléans, on retrouve de grands noms de la chanson comme Dr. John ainsi que Tom Jones ou Irma Thomas. L'album ne contient pas de compositions originales seulement des reprises de chansons des années 1920 ou 1930.

Lors d'une interview avec le magazine d'actualité L'Express, il explique « Ces chansons sur le disque sont plus proches de moi que tout ce que j'ai pu faire auparavant[...]cet album, c'est quelque chose qui me tient très à cœur[...] A 10 ans[...] je pensais déjà à faire des chansons, à devenir un bluesman. Dès mon enfance, je me voyais jouer avec d'autres musiciens. »[18].

Le single You Don't Know My Mind fut disponible dès le sur iTunes[19]. Il a également annoncé une série de concerts en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France.

En sort son second album de reprises intitulé Didn't it rain[20]

L'un des principaux intérêts de ses reprises et de faire découvrir des musiciens et des chansons oubliés[18],[20].Lors d'une interview pour le San Diego Union Tribute il explique : « En tant que musicien, je travaille aussi dur que possible pour suivre le rythme. Je suis conscient que je ne suis pas Art Tatum ou Oscar Peterson, et je ne le serai jamais[...] Mais je pense que c'est mon rôle d'être presque comme un hôte. J'organise une sorte de fête, où je peux présenter aux gens de la musique qu'ils ne connaissaient pas, ou connaissaient, mais qu'ils n'avaient pas entendue de cette façon. Ou à des musiciens qu'ils ne connaissaient pas, ou ne connaissaient pas de cette façon, et laisser les gens profiter d'une partie de la joie que j'ai retirée de cette musique durant la plus grande partie de ma vie »[Note 1],[21]. En référence à la chanson You don't Know My Mind de Leadbelly présente sur son premier album, il précise que ce serait merveilleux « si grâce à ce disque je peux donner envie à au moins une personne d'acheter un disque de Lead Belly »[18].

Vie privéeModifier

Il est marié depuis le avec Jo Green, une administratrice de théâtre, avec laquelle il a trois enfants : Charlie (né en 1988), William (né en 1991) et Rebecca (née en 1993).

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

  • 1982 : Cambridge Footlights Revue de John Kilby (émission de sketchs coécrite avec Stephen Fry et Emma Thompson entre autres)
  • 1982 : There's Nothing to Worry About ! de Stuart Orme (minisérie coécrite avec Stephen Fry, Ben Elton et Emma Thompson entre autres)
  • 1983 : The Crystal Cube de John Kilby (téléfilm coécrit avec Stephen Fry)
  • 1983-1984 : Alfresco (série coécrite avec Ben Elton et Stephen Fry entre autres)
  • 1986-1987 : Saturday Live de Paul Jackson (en) (série de sketchs coécrite avec Ben Elton et Stephen Fry entre autres)
  • 1987 : The Laughing Prisoner de Chris Gabrin et Geoff Wonfor (téléfilm coécrit avec Stephen Fry entre autres)
  • 1987-1995 : A Bit of Fry and Laurie (série de sketchs coécrite avec Stephen Fry)
  • 1995 : You'll Soon Get the Hang of It: The Technique of One to One Training de Nicholas Mallett (adaptation du scénario original d'Antony Jay et John Cleese)
  • 2002 : Dragans of New York de James Hayman (téléfilm coécrit avec Alex Taub)
  • 2011 : The Settlement de Nic Phillips (court métrage coécrit avec Stephen Fry)

ProducteurModifier

  • 2002 : Dragans of New York de James Hayman (téléfilm)
  • 2012 : House: Swan Song de Matthew Fife (téléfilm documentaire - producteur délégué)
  • 2009-2012 : Dr House, création de David Shore (série - producteur délégué de 62 épisodes)
  • 2013 : Perspectives (série documentaire)
  • 2013 : Hugh Laurie: Live On The Queen Mary de Bruce Green (concert)
  • 2016 : The Night Manager (minisérie - producteur délégué)
  • 2016 : Chance, création de Alexandra Cunningham et Kem Nun (série)

DiscographieModifier

Œuvre littéraireModifier

  • (en) Hugh Laurie, The Gun Seller, Londres, William Heinemann Ltd, , 339 p. (ISBN 0-434-00375-1)
  • Hugh Laurie (trad. de l'anglais par Jean-Luc Piningre), Tout est sous contrôle [« The Gun Seller »], Paris, Sonatine Éditions, (1re éd. 1996), 380 p. (ISBN 978-2-35584-027-2)
  • Hugh Laurie (trad. de l'anglais par Jean-Luc Piningre), Tout est sous contrôle [« The Gun Seller »], Paris, Succès du livre, (1re éd. 1996), 746 p. (ISBN 978-2-7382-2469-9)
  • Hugh Laurie (trad. Jean-Luc Piningre), Tout est sous contrôle : 1 CD (10h35), Mp3 [« The Gun Seller »], Vanves, Audiolib, (1re éd. 1996) (ISBN 978-2-35641-197-6)
  • Hugh Laurie (trad. de l'anglais par Jean-Luc Piningre), Tout est sous contrôle [« The Gun Seller »], Paris, Point Deux, , 629 p. (ISBN 978-2-36394-009-4)

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

 
Hugh Laurie à la cérémonie des Emmy Awards de 2007

NominationsModifier

DiversModifier

  • Alors qu'il allait à un dîner après être apparu dans le Saturday Night Live sur NBC, Sacha Baron Cohen, accompagné de Hugh Laurie, a été agressé dans une des rues de New York après avoir fait une farce à un passant, dans le cadre de son personnage de Borat. Il aurait approché l'homme, lui demandant : « J’aime vos fringues. Elles sont classe. S'il vous plaît, je peux les acheter ? Je veux coucher avec elles[22]. » Malheureusement pour Cohen, l'homme n'a pas aimé sa plaisanterie, et a répliqué en frappant plusieurs fois l'acteur au visage. Hugh Laurie a dû intervenir et éloigner l'homme, pour que Sacha Baron Cohen puisse s'échapper[23].

Voix francophonesModifier

En France, Féodor Atkine[24] est la voix française régulière de Hugh Laurie depuis la série Dr House diffusée pour la première fois en 2004, doublant toutes ses apparitions depuis.

Il a également été doublé à trois reprises par Michel Papineschi dans Peter's Friends, Les 101 Dalmatiens et MI-5 et par Érik Colin dans la trilogie Stuart Little[24]. Philippe Dumond[24] l'a doublé à deux reprises dans Le Petit Monde des Borrowers et Judy Garland, la vie d'une étoile, Lionel Melet le double dans Friends, Bernard Alane dans Maybe Baby ou Comment les Anglais se reproduisent et Philippe Vincent dans Le Vol du Phœnix[24].

Version françaises
  • Féodor Atkine dans Dr House, Au bout de la nuit, À la poursuite de demain, Veep, The Night Manager, Catch-22, Avenue 5[24]etc.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Citation originale :

    « As a musician, I work as hard as I can to keep up. I’m aware I’m not (jazz piano giants) Art Tatum or Oscar Peterson, and never will be [...] But I feel it’s my role to be almost like a host. I’m hosting some kind of party, where I can introduce people to music they didn’t know, or did know, but hadn’t heard in that way. Or to musicians they didn’t know, or didn’t know that way, and let people enjoy some of the joy I’ve got most of my life from this music. »

RéférencesModifier

  1. (en) « Queen hands OBE to actor Laurie », sur BBC News, (consulté le )
  2. « On ne parle que de ça / Hugh Laurie: ‘‘Je n’ai jamais été un bon dragueur.’’ »,
  3. (en) « Hugh Laurie has just the right look for ‘House’ », (consulté le )
  4. « Hugh Laurie réalisateur d'un «Dr. House» », (consulté le )
  5. (en) « House Exclusive: Will 'The C-Word' Kill [Spoiler]? », (consulté le )
  6. « Hugh Laurie : « Je suis moins cynique que le Dr House » », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Anecdote également racontée par l'intéressé dans les bonus de la première saison DVD de House M.D.
  8. (en) « 'House' is world's most popular TV show: ratings », Brisbane Times, (consulté le ).
  9. (en) « Liste des nominations de Hugh Laurie aux Emmys Awars », sur Emmys (consulté le )
  10. http://www.loreal-paris.fr/porte-parole/hugh-laurie/biographie.aspx
  11. « Hugh Laurie, de Dr House à Chance : est-il toujours méchant ? » sur Allociné.fr
  12. « Chance : Hulu met fin à la série de Hugh Laurie » sur Allociné.fr
  13. « Hugh Laurie dans Catch-22, la mini-série réalisée par George Clooney » sur Allociné.fr
  14. « Avenue 5 : Hugh Laurie à la tête d'un vaisseau spatial pour HBO » sur Allociné.fr
  15. « "Roadkill" satisfait sans éblouir », L'Écho,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. a et b « What is The Bnad from TV ? » sur Bandfromtv.org
  17. http://chartsinfrance.net/Hugh-Laurie/Let-Them-Talk-a110794987.html
  18. a b et c « Hugh Laurie: "Je voulais être bluesman, pas Dr House" », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. « You Don't Know My Mind - Single par Hugh Laurie », sur Apple Music (consulté le ).
  20. a et b « VIDEO. Hugh Laurie: appelez-le Dr Blues! », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  21. « Hugh Laurie’s music is no act », San Diego Union Tribute,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  22. « I like your clothings. Are nice. Please may I buying? I want have sex with it. »
  23. (en) « Borat Punched In New York », sur eCanada Now,
  24. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Hugh Laurie en France » sur RS Doublage

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :