Au bout de la nuit (film, 2008)

film sorti en 2008
Au bout de la nuit
Titre québécois Rois de la rue
Titre original Street Kings
Réalisation David Ayer
Scénario James Ellroy
Kurt Wimmer
Jamie Moss
Musique Graeme Revell
Acteurs principaux
Sociétés de production Fox Searchlight Pictures
Regency Enterprises
3 Arts Entertainment
Dune Entertainment III
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Durée 104 minutes
Sortie 2008

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au bout de la nuit ou Rois de la rue au Québec (Street Kings) est un film policier américain réalisé par David Ayer et sorti en 2008.

Le film est basé sur un scénario original de l'écrivain James Ellroy écrit dans les années 1990. Malgré des critiques mitigées, le film est plutôt bien accueilli par le public. Une suite sort direct-to-video en 2011.

SynopsisModifier

Tom Ludlow est le meilleur inspecteur de l'Ad Vice, une unité spécialisée de la police de Los Angeles. Si Tom a certains penchants pour l'alcool et les procédés « hors normes », il est toujours couvert par son supérieur, Jack Wander. Blessé par balle après une affaire, il reçoit la visite de Biggs, un capitaine des Affaires Internes[1]. De plus, Terrence Washington, son ancien collègue qui voulait « balancer » ses faux-pas aux Affaires Internes, est assassiné par deux types dans une épicerie alors que Tom était sur les lieux. Il se retrouve ainsi accusé du meurtre. Bien décidé à enquêter sur cette affaire, il va devoir lutter contre un système policier corrompu jusqu'à l'os. Affecté au service des plaintes pour calmer les supérieurs mécontents, il va collaborer avec un jeune officier, Paul Diskant.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

ProductionModifier

L'écrivain James Ellroy commence à écrire le scénario — alors intitulé The Night Watchman — au milieu des années 1990, influencé par l'affaire O. J. Simpson et évoquant initialement les émeutes de 1992 à Los Angeles (aspect plus tard supprimé par les producteurs[4]). Plusieurs cinéastes seront annoncés au fil des années pour réaliser le film : Spike Lee, David Fincher ou encore Oliver Stone. John Ridley participe ensuite à une version du scénario. Le Belge Erik Van Looy sera attaché au projet et mais quittera le film qui est alors en préproduction pour tourner Loft (2008)[5]. Le script sera également retravaillé par Kurt Wimmer et Jamie Moss.

Sean Penn devait à l'origine tenir le rôle de l'inspecteur Ludlow[4].

Le tournage a lieu à Los Angeles[6]. Plusieurs anciens policiers participent au tournage, notamment Jaime Fitzsimmons ancien du LAPD. La plupart des acteurs avaient suivi un stage avant cela et avaient participé à des patrouilles[4]. Les prises de vues ont notamment lieux dans des quartiers dits sensibles de Downtown Los Angeles. Le producteur Erwin Stoff raconte « On a tourné ce film dans les endroits les plus défavorisés et désespérément pauvres de Los Angeles, mais la manière dont nous avons été reçus était tout simplement bluffante. Les habitants n'auraient pas pu être plus accueillants. Où que nous allions, ça se transformait en fête de quartier. C'était une des grosses surprises du tournage[4]. »

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le film reçoit des critiques mitigées. Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, il récolte 36% d'opinions favorables pour 152 critiques et une note moyenne de 4,110. Le consensus du site est « Street Kings contient une formule de violence, mais pas la moindre intelligence »[7]. Sur Metacritic, il obtient une note moyenne de 55100 pour 28 critiques[8].

En France, le film obtient une note moyenne de 3,25 sur le site AlloCiné, qui recense 25 titres de presse[9].

Box-officeModifier

Malgré des critiques plutôt négatives, le film performe plutôt bien au box-office avec plus de 66 millions de dollars de recettes mondiales, pour un budget de 20 millions[2].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
26 418 667 $[2] [10] 14[10]
  France 385 837 entrées[11] -

  Total mondial 66 476 363 $[2] - -

DistinctionModifier

Le film n'obtient qu'une seule distinction : Common est nommé aux BET Awards 2009 dans la catégorie du meilleur acteur (également pour Wanted : Choisis ton destin)[12].

Clin d'œilModifier

L'alarme du réveille-matin de Tom Ludlow a la même alarme sonore que celle de Neo dans Matrix (1999), autre personnage incarné par Keanu Reeves[5].

SuiteModifier

Une suite intitulée Au bout de la nuit 2 (Street Kings 2: Motor City) est sortie directement en vidéo en 2011. Réalisé par Chris Fisher, Le film ne reprend cependant aucun élément du 1er film et se déroule à Détroit. Seul Clifton Powell est présent dans les deux films mais dans deux rôles distincts[5].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les Affaires Internes (Internal affairs (law enforcement) (en) en anglais) correspondent à l'inspection générale de la Police nationale en France.
  2. a b c et d (en) « Street Kings », sur Box Office Mojo (consulté le 6 avril 2021)
  3. (en) Parents Guide sur l’Internet Movie Database
  4. a b c et d Secrets de tournage - Allociné
  5. a b et c (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Street Kings (2008) », sur Rotten Tomatoes, Fandango Media (consulté le 6 avril 2021)
  8. (en) « Street Kings Reviews », sur Metacritic, CBS Interactive (consulté le 6 avril 2021)
  9. « Au bout de la nuit - critiques presse », sur AlloCiné (consulté le 6 avril 2021)
  10. a et b (en) « Street Kings - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 6 avril 2021)
  11. « Au bout de la nuit », sur JP's box-office (consulté le 6 avril 2021)
  12. (en) Awards sur l’Internet Movie Database