Hétérosexualité forcée

L'hétérosexualité forcée ou hétérosexualité obligatoire est un concept qui décrit la manière dont les sociétés patriarcales présupposent que tous leurs membres sont hétérosexuels et instituent cette hétérosexualité en tant que norme sociale incontournable. Dans ce type de société, les individus sont ainsi amenés - ou du moins fortement encouragés - à adopter des pratiques sexuelles hétérosexuelles, indépendamment de leur orientation sexuelle individuelle. C'est en cela que l'hétérosexualité peut être qualifiée de forcée ou d'obligatoire. L’hétérosexualité est considérée comme une obligation naturelle que les deux sexes créent. Par conséquent, toute personne qui diffère de cette normalité, c'est-à-dire l'hétérosexualité, est considérée comme anormale et pathologique[1].

Concept et terminologieModifier

Selon Adrienne Rich, qui a vulgarisé le terme hétérosexualité forcée, l'hétérosexualité est une institution politique qui doit être remise en question pour les femmes afin de rompre avec l'impuissance qui y est souvent associée. Elle se base pour ce point de vue sur le fait que la plupart de la littérature féminine est encore sous l'effet de l'hétérosexualité forcée, ce qui constitue un problème majeur pour la communauté LGBT. En effet, soit les personnes LGBT sont entièrement absentes de cette littérature, soit les personnages LGBT sont présentés de manière péjorative, en particulier pour tout ce qui concerne leur écart à la norme hétérosexuelles. Selon Adrienne Rich, les articles savants rédigés par les auteurs féministes souffrent du même travers d'hétérosexualité forcée : des institutions basées sur la sexualité hétérosexuelle, comme le mariage, et qui sont considérés normaux, sont en réalité des socialisations que nous avons intériorisés et reproduits dans nos communautés.

Dans une société patriarcale, les individus sont exposés à l'hétérosexualité forcée depuis leur naissance et donc, ceux qui appartiennent à une minorité sexuelle doivent chercher dans leur connaissance de soi par rapport avec la société. L’être humain et souvent classé hétérosexuel jusqu'à preuve du contraire.

Intersectionnalité avec les autres minorités identitairesModifier

Pour comprendre la complexité de l'hétérosexualité forcée, certains experts on mis l'accent sur l'impact de ce concept sur les effets différentiels sur toutes les populations, y compris les minorités sexuelles. Dans Pas plus de secrets, pas plus de mensonges: L'histoire africaine américaine et l'hétérosexualité forcée, Mattie Udora Richardson expose les autres complexités que les femmes noires rencontrent par rapport à leur identité sexuelle. Selon Udora Ridchardson, "Toute déviation des normes sociales du mariage, de la domesticité et de la famille nucléaire ont apporté de sérieuses accusations de pathologie, sauvagerie et délinquance pour la population noire"[2] Selon elle, les femmes noires, un groupe qui est déjà stigmatisé de plusieurs façons, font face à d'autres pressions exercées par les communautés noires et blanches cherchant hétéronormativité[2].

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Adrienne Rich, Compulsory Heterosexuality and Lesbian Existence, Onlywomen Press Ltd, (ISBN 0-906500-07-9), p.32
  2. a et b (en) Mattie Udora Richardson, « No More Secrets, No More Lies: African American History and Compulsory Heterosexuality », Journal of Women's History, vol. 15, no 3,‎ , p. 63–76 (ISSN 1527-2036, DOI 10.1353/jowh.2003.0080, lire en ligne, consulté le 5 août 2018)