Avertisseur spécial de véhicule

Équipement lumineux pour les véhicules
(Redirigé depuis Gyrophare)

Les avertisseurs spéciaux de véhicule sont des dispositifs permettant de signaler des véhicules ayant une mission particulière, en général :

  • soit dont le positionnement les rend vulnérables aux accidents : véhicules de travaux sur la chaussée, véhicules d'intervention en cas d'accident, véhicules lents ou encombrants (convoi exceptionnel) ;
  • soit dont la mission a un caractère d'urgence les autorisant à s'affranchir de certaines contraintes de la circulation (feux tricolores, priorités…) comme les véhicules de police et de gendarmerie, pompiers, ambulances, des douanes, et les véhicules de transport de greffons.
Divers équipements lumineux sur un véhicule de police aux États-Unis.

HistoireModifier

Histoire du gyrophareModifier

En 1885, un gyrophare est breveté [1] en se basant sur la durée de la perception lumineuse perçue par la rétine ne de l'œil.

En 1898, les sapeurs pompier sont déjà munis d'une trompe différente de celle qui sera proposée par la suite pour les autres véhicules[2].

En 1938, le gyrophare se trouve à Paris en foire de sécurité[3],[4].

En 1944, à Alger, Laval dispose d'un véhicule équipé d'un avertisseur spécial en raison de son impopularité[5].

En 1951, des gyrophares sont déjà utilisés dans le rallye Monté-Carlo[6].

TypesModifier

Avertisseurs lumineuxModifier

 
Différentes positions d'équipement lumineux.

Les avertisseurs lumineux sont placés à différents endroits sur le véhicule à l’intérieur comme à l’extérieur. Ils peuvent se présenter sous la forme d’un gyrophare (« feu spécial tournant » dans le code de la route français) ou d'un feu clignotant, individuel ou multiple dans une rampe, utilisant différents types d’ampoules (lampes à incandescence halogène, diodes électroluminescentes, ampoules au xénon), de différentes couleurs (blanc, bleu, rouge, vert, orange, violet), etc.

Un gyrophare permet de renvoyer une lumière grâce à des miroirs en rotation.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Avertisseurs sonoresModifier

Les avertisseurs sonores (ou sirènes) sont des appareils émettant des signaux sonores sous la forme d’un signal carré, sinusoïdal ou d’un klaxon.

Usage par paysModifier

AllemagneModifier

L’Allemagne distingue trois types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[7] :

  • les véhicules prioritaires :
    • avec un feu clignotant bleu et une sirène pour les véhicules d’urgence mobile ;
  • les véhicules d’information :
    • avec un feu clignotant bleu et sans sirène pour les véhicules d’urgence fixe ;
    • avec un feu clignotant jaune pour les travaux, accidents, véhicules lents ou encombrants.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

AustralieModifier

L’Australie distingue deux types de véhicules prioritaires dont seul le premier a droit aux avertisseurs spéciaux[8] :

  • les véhicules d’urgence équipés de gyrophares ou de feux clignotants bicolores rouge et bleu :
    • police ;
    • pompiers ;
    • ambulances ;
  • les véhicules des cortèges lors des funérailles ou des processions.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

BelgiqueModifier

Véhicules prioritaires munis d'un avertisseur sonore spécial et d'un ou plusieurs feux bleus clignotants à l'avant ou sur le toit :

Véhicules (non prioritaire) munis d'un ou de deux feux jaune-orange clignotants, placés de manière à être visibles dans toutes les directions :

  • dépanneuses ;
  • véhicules dont la largeur dépasse 3 m ;
  • assistance routière ;
  • construction, entretien, surveillance ou contrôle du réseau routier et des installations établies sur la voirie, au-dessus ou en dessous de celle-ci ;
  • enlèvement des immondices ;
  • véhicules automobiles lents à usage agricole ;
  • transports exceptionnels ainsi que leurs véhicules d'escorte ;
  • corbillards ;
  • forces armées ;
  • d'autres véhicules affectés par le ministre des Communications à titre exceptionnel.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ChineModifier

Hong KongModifier

D'après la loi de Hong Kong — chapitre 374 « Road Traffic (Traffic Control) Regulations », partie VII « Driving Rules », section 46 « Giving way to animals, police vehicles, ambulances, etc. »[9] — le conducteur d'un véhicule sur une route doit céder et prendre toutes les mesures possibles pour ouvrir le passage de tout véhicule de police, véhicule ou appareil d'incendie, ambulance ou véhicule de service des douanes et des accises (en) qui sonne une cloche, une sirène ou un gong ou affiche un feu clignotant.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

EspagneModifier

La loi permet uniquement au corps national de police, à la Guardia Civil et à la police municipale à utiliser un feu bleu. En contraste avec les conventions en Europe, les ambulances et les véhicules de lutte contre l’incendie utilisent des feux orange.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

États-UnisModifier

Sirène utilisée aux États-Unis[réf. nécessaire].

Les États-Unis peuvent avoir des réglementations qui diffèrent suivant les États.

État Police Pompier Ambulance Réf.
Alabama Rouge ou bleu
 
Rouge
 
Rouge
 
[10]

FranceModifier

La France distingue trois types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[11],[12] :

Fichiers audio
Deux-tons Pompiers en France
Deux-tons Police en France
Deux-tons UMH/SAMU en France
Deux-tons Gendarmerie en France
Trois-tons Ambulances en France

La détention d'avertisseurs spéciaux est réservée aux véhicules listés dans le règlement, et pour ces véhicules, l'utilisation est réservée aux situations l'exigeant.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

IndonésieModifier

L’Indonésie distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux et se différenciant par la couleur du signal lumineux[16] :

  • les véhicules prioritaires avec ou sans sirène :
    • bleu : police ;
    • rouge : transport de détenus, armée, pompiers, ambulance, Croix-Rouge, véhicule funéraire ;
  • les véhicules d’information sans sirène :
    • jaune : véhicules des routes à péages, supervision des infrastructures et des aménagements du trafic routier et des transports, maintenance et nettoyage des aménagements publics, remorquage des véhicules et transport de marchandises spéciales.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

JaponModifier

Le Japon distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux :

  • les véhicules prioritaires équipés de feux rouges, d’une sirène à deux tonalités et une sinusoïdale et de messages audio préenregistrés afin d’avertir les usagers autour : police, pompiers, ambulance ;
  • les véhicules d’information équipés de feux orange.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

NorvègeModifier

La Norvège distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[17] :

  • les véhicules prioritaires équipés de feux bleus : police pompiers, ambulance;
  • les véhicules d’information équipés de feux jaunes.

Les véhicules de la défense civile ou des forces armées peuvent également utiliser un drapeau ou une lumière bleue sur le premier véhicule dans un groupe de quatre véhicules ou plus et un drapeau ou une lumière verte sur le dernier véhicule.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. « Revue industrielle : revue mensuelle technique et économique », sur Gallica, (consulté le ).
  2. « Bulletin municipal officiel de la Ville de Paris », sur Gallica, (consulté le ).
  3. « La Dépêche : journal quotidien », sur Gallica, (consulté le ).
  4. « L'Ouest-Éclair : journal quotidien d'informations, politique, littéraire, commercial », sur Gallica, (consulté le ).
  5. « Combat : hebdomadaire du Mouvement de libération française », sur Gallica, (consulté le ).
  6. « Combat : organe du Mouvement de libération française », sur Gallica, (consulté le ).
  7. (de) « Blaues Blinklicht und gelbes Blinklicht » (consulté le )
  8. (en) « Police and emergency service vehicles » (consulté le )
  9. (en) « Road Traffic (Traffic Control) Regulations », sur https://www.elegislation.gov.hk/, (consulté le )
  10. (en) « Code of Alabama - Title 32: Motor Vehicles and Traffic - Section 32-5A-115 - Operation of vehicles on approach of authorized emergency vehicles; signals on emergency vehicles; duty of emergency vehicle driver » (consulté le )
  11. Voir le Code de la route, partie réglementaire
    • concernant les catégories de véhicules : livre III : Le véhicule, titre Ier : Dispositions techniques, article chapitre ier : Dispositions générales et définitions ; article R311-1 ;
    • concernant les feux spéciaux : livre III : Le véhicule, titre Ier : Dispositions techniques, chapitre iii, section I : Éclairage et signalisations ; en particulier les articles R313-27 à R313-30 ;
    • concernant les avertisseurs sonores : idem, section II : Signaux d'avertissement ; en particulier les articles R313-34 et R313-35 ;
    • concernant les règles spécifiques s'appliquant aux véhicules faisant usage des avertisseurs spéciaux : livre IV : L'usage des voies, titre III : Dispositions complémentaires applicables à la circulation de certains véhicules, chapitre ii : « Véhicules d'intérêt général » ; articles R432-1 à R432-7.
  12. Pour les spécifications techniques, voir :
    • arrêté du 4 juillet 1972 modifiant l'arrêté du 1er décembre 1971 portant approbation du cahier des charges relatif à l'homologation des feux spéciaux pour véhicules ;
    • arrêté du 4 juillet 1972 relatif aux feux spéciaux des véhicules à progression lente.
  13. a et b Arrêté du 30 octobre 1987 relatif aux dispositifs spéciaux de signalisation des véhicules d'intervention urgente
  14. a b c d et e Arrêté du 3 novembre 1987 portant approbation du cahier des charges relatif à l'homologation des rampes spéciales de signalisation et des signaux sonores des véhicules prioritaires.
  15. Décret no 2007-786 du 10 mai 2007 relatif aux véhicules d’intérêt général et modifiant le code de la route.
  16. (en) « Law of Republic of Indonesia - Number 22 Year 2009 concerning road traffic and transportation (article 59) », (consulté le )
  17. (no) « Forskrift om kjørende og gående trafikk (trafikkregler) », (consulté le )

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Code de la route, articles R.311-1, R.313-27 à R.313-31, R.313-34 à R.313-35, R.416-3

Articles connexesModifier