Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 2010

course automobile
Grand Prix de Grande-Bretagne 2010
Tracé de la course

Drapeau Circuit de Silverstone

Données de course
Nombre de tours 52
Longueur du circuit 5,900 km
Distance de course 306,800 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
h 24 min 38 s 200
(vitesse moyenne : 217,088 km/h)
Pole position Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel,
Red Bull-Renault,
min 29 s 615
(vitesse moyenne : 236,652 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso,
Ferrari,
min 30 s 874
(vitesse moyenne : 233,374 km/h)

Le Grand Prix automobile de Grande-Bretagne 2010 (2010 Formula 1 Santander British Grand Prix), disputé sur le Circuit de Silverstone le , est la soixante-et-unième édition du Grand Prix, la 830e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la dixième manche du championnat 2010.

Sommaire

Déroulement de la courseModifier

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 32 s 280
2   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 32 s 614 + 0 s 334
3   Robert Kubica Renault 1 min 32 s 725 + 0 s 445
4   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 32 s 747 + 0 s 467
5   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 32 s 968 + 0 s 688
6   Nico Rosberg Mercedes 1 min 33 s 318 + 1 s 038

Vendredi après-midiModifier

 
Lewis Hamilton à domicile en 2010
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 31 s 234
2   Fernando Alonso Ferrari 1 min 31 s 626 + 0 s 392
3   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 31 s 875 + 0 s 641
4   Felipe Massa Ferrari 1 min 32 s 099 + 0 s 865
5   Nico Rosberg Mercedes 1 min 32 s 166 + 0 s 932
6   Michael Schumacher Mercedes 1 min 32 s 660 + 1 s 426

Samedi matinModifier

 
Michael Schumacher sur Mercedes GP au Grand Prix de Grande-Bretagne 2010
Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 30 s 958
2   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 30 s 992 + 0 s 034
3   Fernando Alonso Ferrari 1 min 31 s 101 + 0 s 143
4   Nico Rosberg Mercedes 1 min 31 s 188 + 0 s 230
5   Felipe Massa Ferrari 1 min 31 s 240 + 0 s 282
6   Robert Kubica Renault 1 min 31 s 519 + 0 s 561

Grille de départModifier

 
Vitaly Petrov à Silverstone en 2010
Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 30 s 841 1 min 30 s 480 1 min 29 s 615
2   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 30 s 858 1 min 30 s 114 1 min 29 s 758
3   Fernando Alonso Ferrari 1 min 30 s 997 1 min 30 s 700 1 min 30 s 426
4   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 31 s 297 1 min 31 s 118 1 min 30 s 556
5   Nico Rosberg Mercedes 1 min 31 s 626 1 min 31 s 085 1 min 30 s 625
6   Robert Kubica Renault 1 min 31 s 680 1 min 31 s 344 1 min 31 s 040
7   Felipe Massa Ferrari 1 min 31 s 313 1 min 31 s 010 1 min 31 s 172
8   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 31 s 424 1 min 31 s 126 1 min 31 s 175
9   Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 1 min 31 s 533 1 min 31 s 327 1 min 31 s 274
10   Michael Schumacher Mercedes 1 min 32 s 058 1 min 31 s 022 1 min 31 s 430
11   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 31 s 109 1 min 31 s 399
12   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 1 min 31 s 851 1 min 31 s 421
13   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1 min 32 s 144 1 min 31 s 635
14   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 31 s 435 1 min 31 s 699
15   Vitaly Petrov Renault 1 min 31 s 638 1 min 31 s 796
16   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 31 s 901 1 min 32 s 012
17   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 32 s 430
18   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 1 min 34 s 405
19   Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 34 s 775
20   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 32 s 226 1 min 31 s 708
21   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 1 min 34 s 864
22   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 1 min 35 s 212
23   Karun Chandhok HRT-Cosworth 1 min 36 s 576
24   Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 1 min 36 s 968
  • Note : Vitantonio Liuzzi, pilote Force India, 15e temps des qualifications, a écopé de cinq places de pénalité sur la grille de départ pour avoir gêné Nico Hülkenberg lors des qualifications. Il s'élancera de la 20e place.
 
La grille de qualification du Grand Prix.
 
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la courseModifier

 
Mark Webber, vainqueur du Grand Prix
Classement de la course[5]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 6   Mark Webber Red Bull-Renault 52 1 h 24 min 38 s 200 (217,457 km/h) 2 25
2 2   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 52 + 1 s 360 4 18
3 4   Nico Rosberg Mercedes 52 + 21 s 307 5 15
4 1   Jenson Button McLaren-Mercedes 52 + 21 s 986 14 12
5 9   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 52 + 31 s 456 8 10
6 23   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 52 + 32 s 171 12 8
7 5   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 52 + 36 s 734 1 6
8 14   Adrian Sutil Force India-Mercedes 52 + 40 s 932 11 4
9 3   Michael Schumacher Mercedes 52 + 41 s 599 10 2
10 10   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 52 + 42 s 012 13 1
11 15   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 52 + 42 s 459 20
12 16   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 52 + 47 s 627 16
13 12   Vitaly Petrov Renault 52 + 59 s 374 15
14 8   Fernando Alonso Ferrari 52 + 1 min 02 s 385 3
15 7   Felipe Massa Ferrari 52 + 1 min 07 s 489 7
16 18   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 51 + 1 tour 21
17 19   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 51 + 1 tour 18
18 24   Timo Glock Virgin-Cosworth 50 + 2 tours 19
19 20   Karun Chandhok HRT-Cosworth 50 + 2 tours 23
20 21   Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 50 + 2 tours 24
Abd. 17   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 45 Sortie de piste 18
Abd. 22   Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 29 Rupture d'aileron arrière 9
Abd. 11   Robert Kubica Renault 19 Différentiel 6
Abd. 25   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 10 Hydraulique 22
 
Merchandising à l'occasion du GP de Grande-Bretagne

La température ambiante sur le nouveau tracé de Silverstone est de 22 °C dans l’air et 34 °C sur la piste où le vent souffle par grosses rafales. Les dix premiers pilotes sur la grille sont tous en pneus tendres, Adrian Sutil, onzième, optant quant à lui pour des pneus durs.

À l’extinction des feux, Mark Webber, en première ligne mais sur le côté sale de la piste, prend l’avantage sur le poleman Sebastian Vettel qui cherche alors à tasser son coéquipier mais finit par sortir de la piste. Felipe Massa, touché par son coéquipier Fernando Alonso et Vettel, touché par Lewis Hamilton, rentrent tous deux à la fin du premier tour avec un pneu crevé. Au premier passage Webber devance Hamilton, Robert Kubica, Nico Rosberg, Alonso, Rubens Barrichello, Michael Schumacher, Jenson Button, Kamui Kobayashi et Sutil.

Au sixième tour, le classement des dix premiers n’a pas changé tandis que Massa est 20e et Vettel 24e et dernier. Schumacher est le premier à changer ses pneus au 11e tour, Alonso, Barrichello et Kobayashi s’arrêtant au tour suivant, Kubica et Pedro de la Rosa au 13e, Rosberg, Sutil et Vitaly Petrov au 15e, Hamilton et Sébastien Buemi au 16e et le leader Webber au 17e.

Alors qu'Alonso et Kubica sont à la lutte, le pilote espagnol prend le meilleur sur son rival en coupant une chicane. Alonso dit à son équipe que Kubica l’a poussé dans l’herbe et qu’il n’a donc pas à lui rendre sa place. La direction de course annonce néanmoins qu’une enquête est lancée sur cet incident.

Button et Sakon Yamamoto changent de pneus au 21e tour, suivis par Heikki Kovalainen et Karun Chandhok au 22e, Timo Glock au 24e puis Jarno Trulli au 25e tour. À l’issue de ces changements de gommes, le classement est désormais Webber toujours leader devant Hamilton à 6 secondes, Nico Hülkenberg à 26 s, Rosberg à 31 s, Alonso à 32 s, Button à 33 s, Jaime Alguersuari à 38 s, Barrichello à 39 s, Kobayashi à 40 s. Hülkenberg et Alguersuari n’ont toutefois toujours pas changé de pneus.

Au vingt-sixième tour, la direction de course inflige un drive-through à Alonso à la suite de son dépassement irrégulier sur Kubica, qui entre-temps a abandonné sur casse mécanique. Hülkenberg change de pneus au 27e tour, juste avant l’entrée en piste de la voiture de sécurité : Sutil a légèrement accroché Pedro de la Rosa dans le tour précédent et l’aileron arrière de la Sauber s’est à-demi désintégré et a répandu des débris de carbone sur la piste.

Alguersuari et Vitantonio Liuzzi changent de pneus au 28e tour alors que la voiture de sécurité est en piste. Fernando Alonso, obligé d’attendre qu’elle rentre pour enfin purger sa pénalité, voit sa course ruinée : il ressort des stands en seizième position.

Le classement au 35e tour est : Webber, Hamilton, Rosberg, Button, Barrichello, Kobayashi, Sutil, Schumacher, Hülkenberg, Petrov, Vettel, Alguersuari, Massa, Liuzzi, Alonso, Buemi, Trulli, Glock, Kovalainen, Chandhok et Yamamoto. Deux tours plus tard, Vettel profite d’une erreur de Petrov pour lui ravir la dixième place et entrer dans les points avant de s’installer en neuvième position après avoir dépassé Hülkenberg. Il s’empare ensuite de la huitième place de Schumacher au quarantième tour, pendant que Petrov, victime d’une crevaison, rentre changer ses pneus.

En tête de la course, Webber compte désormais 5 s 2 d’avance sur Hamilton au 42e tour. Rosberg est troisième à 20 secondes, poursuivi par Button. Sebastian Vettel est quant à lui à l’attaque de la septième place d’Adrian Sutil et le passe dans le dernier tour. Victime d’une crevaison, Alonso passe à nouveau par son stand pour changer de pneus.

Mark Webber remporte la victoire devant Hamilton et Rosberg. Button, Barrichello, Kobayashi, Vettel, Sutil, Schumacher et Hülkenberg complètent le top 10.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

  • 10e pole position de sa carrière pour Sebastian Vettel.
  • 5e victoire de sa carrière pour Mark Webber.
  • 11e victoire pour Red Bull en tant que constructeur.
  • 126e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • 3e Grand Prix mené de bout en bout pour Mark Webber.
  • Lewis Hamilton passe la barre des 400 points inscrits en championnat du monde (401 points).
  • Sakon Yamamoto, qui a disputé 14 Grands Prix entre le Grand Prix d'Allemagne 2006 et le Grand Prix du Brésil 2007, actuellement pilote essayeur chez HRT, remplace Bruno Senna lors de ce Grand Prix.
  • Jaime Alguersuari s’est vu infliger une amende de 5 000 dollars pour comportement dangereux dans la voie des stands dans la seconde séance des qualifications.
  • Sakon Yamamoto a reçu une réprimande pour avoir gêné un concurrent lors de la première séance qualificative.
  • Nigel Mansell (187 départs en Grands Prix de Formule 1, 31 victoires, 59 podiums, 32 pole positions, 482 points inscrits et champion du monde en 1992) a été nommé conseiller par la FIA pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course lors de ce Grand Prix.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 SANTANDER BRITISH GRAND PRIX Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  2. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 SANTANDER BRITISH GRAND PRIX Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  3. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 SANTANDER BRITISH GRAND PRIX Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  4. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 SANTANDER BRITISH GRAND PRIX Qualifying », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  5. (en) Formula One Administration, « 2010 FORMULA 1 SANTANDER BRITISH GRAND PRIX Race », sur formula1.com (consulté le 13 janvier 2013)
  6. a et b « Grande-Bretagne 2010 Championnat », sur statsf1.com (consulté le 13 janvier 2013)

Sur les autres projets Wikimedia :