Ouvrir le menu principal

Grand Prix automobile d'Italie 2010

course automobile
Grand Prix d'Italie 2010
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 53
Longueur du circuit 5,793 km
Distance de course 306,720 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso,
Ferrari,
h 16 min 24 s 572
(vitesse moyenne : 240,850 km/h)
Pole position Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso,
Ferrari,
min 21 s 962
(vitesse moyenne : 254,445 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso,
Ferrari,
min 24 s 139
(vitesse moyenne : 247,861 km/h)

Le Grand Prix automobile d'Italie 2010 (Formula 1 Gran Premio Santander d'Italia 2010), disputé sur l'Autodromo Nazionale di Monza le 12 septembre 2010, est la soixante-et-unième édition du Grand Prix, la 834e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la quatorzième manche du championnat 2010.

Les organisateurs du Grand Prix et la FIA ont annoncé des modifications du circuit au niveau des chicanes Rettifilo et Roggia à la suite des plaintes, en 2009, des pilotes qui jugeaient les vibreurs excessivement hauts, les voitures décollant de plusieurs dizaines de centimètres lors de passages à vitesse élevée. Ainsi, derrière chaque point de corde, les vibreurs ont été remplacés par de nouveaux éléments en béton de forme moins agressive. Les ralentisseurs en plastique en forme de bosses noires placés autour des chicanes restent toutefois en place pour ralentir les pilotes coupant la trajectoire lors d'un freinage raté.

Sommaire

Essais libresModifier

Vendredi matinModifier

 
Heikki Kovalainen au Grand Prix d'Italie
Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[1]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 23 s 693
2   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 23 s 790 + 0 s 097
3   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 23 s 967 + 0 s 274
4   Robert Kubica Renault 1 min 24 s 120 + 0 s 427
5   Nico Rosberg Mercedes 1 min 24 s 129 + 0 s 436
6   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 24 s 446 + 0 s 753

Vendredi après-midiModifier

 
Felipe Massa au Grand Prix d'Italie
Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[2]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 22 s 839
2   Fernando Alonso Ferrari 1 min 22 s 915 + 0 s 076
3   Felipe Massa Ferrari 1 min 23 s 061 + 0 s 222
4   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 23 s 154 + 0 s 315
5   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 23 s 210 + 0 s 371
6   Nico Rosberg Mercedes 1 min 23 s 415 + 0 s 576

Samedi matinModifier

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[3]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 22 s 498
2   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 22 s 545 + 0 s 047
3   Fernando Alonso Ferrari 1 min 22 s 644 + 0 s 146
4   Felipe Massa Ferrari 1 min 22 s 648 + 0 s 150
5   Jenson Button McLaren-Mercedes 1 min 22 s 724 + 0 s 226
6   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 22 s 946 + 0 s 448

Grille de départModifier

 
La mise en grille du Grand Prix
Résultats des qualifications[4]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1   Fernando Alonso Ferrari 1 min 22 s 646 1 min 22 s 297 1 min 21 s 962
2   Jenson Button Mclaren-Mercedes 1 min 23 s 085 1 min 22 s 354 1 min 22 s 084
3   Felipe Massa Ferrari 1 min 22 s 421 1 min 22 s 610 1 min 22 s 293
4   Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 23 s 431 1 min 22 s 706 1 min 22 s 433
5   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 22 s 830 1 min 22 s 394 1 min 22 s 623
6   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 23 s 235 1 min 22 s 701 1 min 22 s 675
7   Nico Rosberg Mercedes 1 min 23 s 529 1 min 23 s 055 1 min 23 s 027
8   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 1 min 23 s 516 1 min 22 s 989 1 min 23 s 037
9   Robert Kubica Renault 1 min 23 s 234 1 min 22 s 880 1 min 23 s 039
10   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 1 min 23 s 695 1 min 23 s 142 1 min 23 s 328
11   Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 23 s 493 1 min 23 s 199
12   Michael Schumacher Mercedes 1 min 23 s 840 1 min 23 s 388
13   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 1 min 24 s 273 1 min 23 s 659
14   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 23 s 744 1 min 23 s 681
15   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 24 s 083 1 min 23 s 919
16   Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 1 min 24 s 442 1 min 24 s 044
17   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 1 min 25 s 540
18   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 1 min 25 s 742
19   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 25 s 774
20   Vitaly Petrov Renault 1 min 24 s 086 1 min 23 s 819
21   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 1 min 25 s 974
22   Bruno Senna HRT-Cosworth 1 min 26 s 847
23   Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 1 min 27 s 020
24   Timo Glock Virgin-Cosworth 1 min 25 s 934
  • Notes :
    • Timo Glock, auteur du 21e temps des qualifications a été rétrogradé de cinq places pour changement de boîte de vitesses et s'élancera de la 24e position.
    • Vitaly Petrov, auteur du 15e temps des qualifications a été rétrogradé de cinq places pour avoir gêné Timo Glock et s'élancera de la 20e position.
 
La grille de qualification du Grand Prix.
 
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la courseModifier

Classement de la course[5]
Pos. no  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 8   Fernando Alonso Ferrari 53 1 h 16 min 24 s 572 (240,850 km/h) 1 25
2 1   Jenson Button McLaren-Mercedes 53 + 2 s 938 2 18
3 7   Felipe Massa Ferrari 53 + 4 s 223 3 15
4 5   Sebastian Vettel Red Bull-Renault 53 + 28 s 196 6 12
5 4   Nico Rosberg Mercedes 53 + 29 s 942 7 10
6 6   Mark Webber Red Bull-Renault 53 + 31 s 276 4 8
7 10   Nico Hülkenberg Williams-Cosworth 53 + 32 s 812 8 6
8 11   Robert Kubica Renault 53 + 34 s 028 9 4
9 3   Michael Schumacher Mercedes 53 + 44 s 948 12 2
10 9   Rubens Barrichello Williams-Cosworth 53 + 1 min 04 s 213 10 1
11 16   Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 53 + 1 min 05 s 056 14
12 15   Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 53 + 1 min 06 s 106 19
13 12   Vitaly Petrov Renault 53 + 1 min 18 s 919 20
14 22   Pedro de la Rosa BMW Sauber-Ferrari 52 + 1 tour 16
15 17   Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 52 + 1 tour 15
16 14   Adrian Sutil Force India-Mercedes 52 + 1 tour 11
17 24   Timo Glock Virgin-Cosworth 51 + 2 tours 24
18 19   Heikki Kovalainen Lotus-Cosworth 51 + 2 tours 18
19 20   Sakon Yamamoto HRT-Cosworth 51 + 2 tours 23
20 25   Lucas di Grassi Virgin-Cosworth 51 + 2 tours 21
Abd. 18   Jarno Trulli Lotus-Cosworth 46 Boîte de vitesses 17
Abd. 21   Bruno Senna HRT-Cosworth 11 Hydraulique 22
Abd. 2   Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 0 Accrochage 5
Abd. 23   Kamui Kobayashi BMW Sauber-Ferrari 0 Boîte de vitesses 13

Au moment du départ du Grand Prix, la température est de 24 °C dans l’air et 35 °C sur la piste. Kamui Kobayashi prend le départ depuis la pitlane à la suite de problèmes de boîte de vitesses (il abandonnera avant de boucler son premier tour). À l’extinction des feux, Jenson Button prend le meilleur départ et dépasse le poleman Fernando Alonso qui conserve l’avantage sur Felipe Massa. Quelques secondes plus tard, dans la chicane, Lewis Hamilton attaque Massa pour le gain de la troisième place mais l’accroche, casse une biellette de direction et abandonne. Au premier passage sur la ligne, Button précède Alonso, Massa, Nico Rosberg, Robert Kubica, Nico Hülkenberg, Sebastian Vettel, Michael Schumacher et Mark Webber.

Adrian Sutil rentre dès la fin du premier tour pour changer ses pneus tendres pour des durs et reprend la piste en fond de peloton. En tête de la course, Button, Alonso et Massa forment un trio séparé par moins de 2 secondes au 10e passage. Rosberg suit à 7 s et Kubica à 9 s. Au treizième tour, Button compte 1,6 seconde d’avance sur Alonso et 3 s sur Massa.

Au vingtième tour, Vettel connaît un problème de frein quand l’une des plaquettes reste bloquée sur un disque après le freinage pour la chicane Ascari, pénalisant son accélération. Vettel se fait dépasser par son coéquipier Webber dans la ligne droite avant de retrouver le plein usage de sa monoplace quelques instants plus tard. Au trentième tour, Button est toujours leader devant Alonso, Massa, Rosberg, Kubica, Hülkenberg, Webber, Vettel, Schumacher et Sébastien Buemi.

Vitantonio Liuzzi s’arrête au trente-et-unième tour pour changer ses pneus et est imité par Kubica et Buemi au 34e tour, Rosberg et Webber au 35e, Button au 36e, Alonso et Barrichello au 37e et Massa au 38e. Parmi les hommes de tête, seul Sebastian Vettel reste en piste et poursuit en pneus tendres. Le grand bénéficiaire de ces changements de pneus est Alonso qui reprend la piste devant le museau de la monoplace de Button. Au quarantième tour, Alonso précède Button de moins d'une seconde, Massa de 4 s, Vettel de 6 s, Rosberg de 25 s, Hülkenberg de 28 s et Webber de 29 secondes.

Fernando Alonso creuse peu à peu l’écart sur Button. Derrière lui, en 4e position, Vettel change enfin ses pneus à l’entame du dernier tour et conserve sa position alors que, quelques instants avant, Webber a enfin pris l’avantage sur Hülkenberg après un duel de plusieurs tours.

Fernando réalise le quatrième Hat-trick de sa carrière, Button et Massa l’accompagnent sur le podium. Rosberg, Hülkenberg, Webber, Vettel, Kubica, Schumacher et Barrichello complètent le top-10.

Pole position et record du tourModifier

Tours en têteModifier

Classements généraux à l'issue de la courseModifier

StatistiquesModifier

  • 19e pole position de sa carrière pour Fernando Alonso.
  • 24e victoire de sa carrière pour Fernando Alonso.
  • 4e hat-trick de sa carrière pour Fernando Alonso.
  • 213e victoire pour Ferrari en tant que constructeur.
  • 214e victoire pour Ferrari en tant que motoriste.
  • En menant le Grand Prix pendant 35 tours, Jenson Button passe la barre des 500 tours en tête d'un Grand Prix (501 tours).
  • 85e Grand Prix pour Pedro de la Rosa, évincé de BMW Sauber. Il sera remplacé par Nick Heidfeld à compter du Grand Prix de Singapour.
  • Sakon Yamamoto, pilote essayeur chez HRT, remplace Karun Chandhok lors de ce Grand Prix, il l'avait déjà remplacé à Hockenheim, en Hongrie et en Belgique.
  • Emerson Fittipaldi (144 départs en Grands Prix de Formule 1, 14 victoires, 35 podiums, 6 pole positions, 281 points inscrits et double champion du monde en 1972 et 1974) a été nommé conseiller par la FIA pour aider dans leurs jugements le groupe des commissaires de course lors de ce Grand Prix. Il a déjà tenu ce rôle lors du Grand Prix du Canada.
  • Sebastian Vettel réalise le record du plus court arrêt au stand de la saison en 2 s 9.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 GRAN PREMIO SANTANDER D'ITALIA 2010 Practice 1 », sur formula1.com (consulté le 3 janvier 2013)
  2. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 GRAN PREMIO SANTANDER D'ITALIA 2010 Practice 2 », sur formula1.com (consulté le 3 janvier 2013)
  3. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 GRAN PREMIO SANTANDER D'ITALIA 2010 Practice 3 », sur formula1.com (consulté le 3 janvier 2013)
  4. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 GRAN PREMIO SANTANDER D'ITALIA 2010 Qualifying », sur formula1.com (consulté le 3 janvier 2013)
  5. (en) Formula One Administration, « FORMULA 1 GRAN PREMIO SANTANDER D'ITALIA 2010 Race », sur formula1.com (consulté le 3 janvier 2013)
  6. a et b « Italie 2010 Championnat », sur statsf1.com (consulté le 3 janvier 2013)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :