Ouvrir le menu principal

Gouvernement Charles de Gaulle (3)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouvernement Charles de Gaulle.

Le troisième gouvernement Charles de Gaulle, sous la présidence de René Coty, est le dernier gouvernement de la Quatrième République et le premier gouvernement de la Cinquième République. Formé le par une coalition des principaux partis politiques (à l’exception du PCF) pour tirer les conséquences de la crise du 13 mai, il marque le retour au pouvoir du général de Gaulle, en retrait de la politique française (« traversée du désert ») depuis la démission de son second gouvernement en 1946.

Conçu dans l’objectif net de mettre fin à la Quatrième République, il fait voter dès le une loi constitutionnelle préparant le changement de régime et lui conférant des pouvoirs accrus, puis rédige durant l’été une nouvelle constitution qu’il soumet au référendum le . Après l’entrée en vigueur du texte le , il assure la mise en place des nouvelles institutions en application d’un pouvoir organique exceptionnel. La première élection présidentielle du nouveau régime se tient le et est emportée nettement et sans surprise par le général de Gaulle : son gouvernement démissionne le et est remplacé le jour-même par le gouvernement Michel Debré, soutenant l’action du général, alors que celui-ci prend ses nouvelles fonctions de président de la République.

Bien que ce gouvernement soit principalement notoire pour la très importante réforme institutionnelle qu’il a conduite, son action comporte des mesures significatives en matière de décolonisation (indépendance de la Guinée), de politique monétaire (plan Pinay-Rueff) et éducative (ordonnance Berthoin) et en matière militaire (poursuite de la guerre d’Algérie, prolongement de la durée de la conscription).

ChronologieModifier

1958Modifier

1959Modifier

  • 6 janvier : Ordonnance « Berthoin » : prolongation de la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans.
  • 7 janvier : Un décret porte à 24 mois les obligations d'activité du service militaire.
  • 8 janvier : Charles de Gaulle devient officiellement le premier président de la Cinquième République française.
  • 9 janvier : Début du gouvernement Michel Debré jusqu'au 14 avril 1962.

CompositionModifier

Président du ConseilModifier

MinistresModifier

BibliographieModifier

  • Grey Anderson, La guerre civile en France, 1958-1962. Du coup d'État gaulliste à la fin de la Guerre d'Algérie, Paris, La Fabrique, 2018.
  • René Rémond, 1958. Le retour de De Gaulle, Bruxelles, Complexe, 1983, présentation en ligne.
  • Michel Winock, L'agonie de la IVe République. 13 mai 1958, Paris, Gallimard, 2006, 381 p.

EntretienModifier

Notes et référencesModifier

  1. Georgette Elgey, Histoire de la IVe république Tome II de 1956 à janvier 1959 - Robert Laffont rééd. 2018 p. 603
  2. Décret no 58-527 du 12 juin 1958 transférant au président du conseil des ministres les attributions du ministre de l'Algérie
  3. Décret no 58-532 du 14 juin 1958 relatif aux attributions d'un ministre d'État
  4. a et b Décrets du 3 juin 1958 :
    - chargeant le ministre du travail de l'intérim du ministère de la santé publique et de la population
    - chargeant le garde des sceaux, ministre de la justice de l'intérim du ministère de la reconstruction et du logement
    - chargeant le garde des sceaux, ministre de la justice de l'intérim du ministère des anciens combattants et victimes de la guerre
  5. Décret du 3 juin 1958 chargeant le ministre des finances de l'intérim du ministère des travaux publics, du transport et du tourisme
  6. Décret du 3 juin 1958 chargeant le ministre des finances de l'intérim du ministère de l'agriculture
  7. a b et c Décrets du 3 juin 1958 relatifs à la composition du gouvernement
  8. a b c d e et f Décret du 9 juin 1958 portant nomination de membres du gouvernement
  9. a b et c Décret du 7 juillet 1958 portant nomination de membres du gouvernement

SourcesModifier