Gouvernement Pierre Pflimlin

gouvernement de la Quatrième République française

Le gouvernement Pierre Pflimlin a été le gouvernement de la France du au .

ChronologieModifier

1958Modifier

  •  : chute du gouvernement Félix Gaillard
  •  : Georges Bidault (M.R.P.) est « pressenti » comme nouveau président du Conseil
  •  : Georges Bidault renonce à former le nouveau gouvernement
  •  : René Pleven est désigné par le président de la République
  •  : René Pleven renonce, lâché par les socialistes puis les radicaux
  •  : Pierre Pflimlin est pressenti comme futur président du Conseil
  •  : Début de la crise de mai 1958
    • Putsch d'Alger et création du Comité de Salut public, de Gaulle appelé au pouvoir.
    • Le même jour (le 14 à 3h25 du matin), l'Assemblée nationale vote l'investiture Pierre Pflimlin par 274 voix pour, 129 contre et 137 abstentions[1], début du gouvernement Pierre Pflimlin.
  •  : Nomination des ministres du gouvernement Pierre Pflimlin.
  •  : l'Assemblée nationale vote la loi sur l'état d'urgence par 462 voix pour (y compris les communistes) et 112 contre[2].
  •  : Conférence de presse du général de Gaulle à l'hôtel d'Orsay.
  •  : opération aéroportée sur la Corse dans le cadre de l'opération Résurrection.
  •  : rencontre secrète entre De Gaulle et Pflimlin entre minuit et deux heures au château de Saint-Cloud ; dans l'après-midi un communiqué du général De Gaulle indique « J'ai entamé hier le processus régulier nécessaire à l'établissement d'un gouvernement républicain capable d'assurer l'unité et l'indépendance du pays... »[3].
  •  :
    • Démission du président du Conseil Pierre Pflimlin après la réunion d'un Conseil de cabinet réuni dans la nuit et fin de son gouvernement.
    • Manifestation antifasciste à Paris.
  • 1er juin : Début du troisième gouvernement Charles de Gaulle.
  • Le est votée par l'Assemblée nationale et le Conseil de la République la loi constitutionnelle qui annonce une révision de la constitution de la IVe République, en dérogeant à la procédure de révision constitutionnelle. Une loi de pleins pouvoirs pour six mois est également votée.

CompositionModifier

Président du ConseilModifier

Image Fonction Nom Parti
  Président du Conseil Pierre Pflimlin MRP

Vice-président du ConseilModifier

Image Fonction Nom Parti
  Vice-président du Conseil Jules Moch
(à partir du 15 mai 1958)
SFIO

Ministres d'ÉtatModifier

Image Fonction Nom Parti
  Ministre d'État, chargé du Sahara Édouard Corniglion-Molinier RS
  Ministre d'État Félix Houphouët-Boigny PDCI
  Ministre d'État Max Lejeune
(à partir du 17 mai 1958)
SFIO

MinistresModifier

Image Fonction Nom Parti
  Ministre de la Justice Robert Lecourt MRP
  Ministre des Affaires étrangères René Pleven UDSR
  Ministre de l'Intérieur Maurice Faure
(jusqu'au 17 mai 1958)
RAD
  Jules Moch
(à partir du 17 mai 1958)
SFIO
  Ministre de l'Algérie André Mutter CNIP
  Ministre de la Défense nationale et des Forces armées Pierre de Chevigné MRP
  Ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan Edgar Faure DVD
  Ministre de l'Éducation nationale Jacques Bordeneuve RAD
  Ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme Édouard Bonnefous UDSR
  Ministre de l'Industrie et du Commerce Paul Ribeyre CNIP
  Ministre de l'Agriculture Roland Boscary-Monsservin CNIP
  Ministre de la France d'outre-mer André Colin MRP
  Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Paul Bacon MRP
  Ministre de la Santé publique et de la Population André Maroselli RAD
  Ministre de la Reconstruction et du Logement Pierre Garet CNIP
  Ministre des Anciens combattants et Victimes de guerre Vincent Badie RAD
  Ministre de l'Information Albert Gazier
(à partir du 17 mai 1958)
SFIO
  Ministre des Institutions européennes Maurice Faure
(à partir du 17 mai 1958)
RAD

Notes et référencesModifier

  1. Georgette Elgey, Histoire de la IVe République Tome II de 1956 à janvier 1959 - Robert Laffont rééd. 2018 p. 498
  2. Georgette Elgey, Op. Cit. p. 507
  3. Georgette Elgey, Op. Cit. p. 536-539

Articles connexesModifier