Ouvrir le menu principal

Gouaix

commune française du département de Seine-et-Marne

Gouaix
Gouaix
La mairie de Gouaix.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
(Melun)
Arrondissement Arrondissement de Provins
(Provins)
Canton Provins
Intercommunalité Communauté de communes de la Bassée - Montois
Maire
Mandat
Jean-Paul Fenot
2014-2020
Code postal 77114
Code commune 77208
Démographie
Gentilé Gouaillons, Gouaillonnes
Population
municipale
1 478 hab. (2016 en augmentation de 2,21 % par rapport à 2011)
Densité 101 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 11″ nord, 3° 17′ 34″ est
Altitude Min. 54 m
Max. 162 m
Superficie 14,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Gouaix

Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne

Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 14.svg
Gouaix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gouaix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gouaix
Liens
Site web https://www.gouaix.fr

Gouaix est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Gouaillons et les Gouaillonnes.

GéographieModifier

LocalisationModifier

La commune est située à environ 10,2 kilomètres au sud de Provins[1].

Communes limitrophesModifier

Relief et géologieModifier

Le nord de la commune fait partie de la plaine cultivée du Montois, le sud de la plaine alluviale boisée et marécageuse de la Bassée.

HydrographieModifier

Le système hydrographique de la commune se compose de six cours d'eau référencés :

  • la Grande Noue d'Hermé, longue de 21,61 km[2] ;
    • le ravin de Bourjasse, cours d'eau naturel et canal de 6,10 km[3], affluent de la Grande Noue d'Hermé ;
  • la Grande Noue ou Grande Noue d'Euvry, en limite sud-est de la commune, 8,79 km[4], affluent de la Seine ;
  • le fossé 01 de la Ferme d'Isle, canal non naviguable de 1,95 km[5], qui conflue avec la Seine ;
  • le fossé 01 des Saules Séveux, 2,55 km[6] ;
  • le fossé 10 du Marais, 0,94 km[7].

La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 12,65 km[8].

Voies de communication et transportsModifier

UrbanismeModifier

Lieux-dits, écarts et quartiersModifier

La commune compte 121 lieux-dits administratifs répertoriés[9] dont Flamboin.

Occupation des solsModifier

En 2019, le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 58,7 % de terres arables, 27,8 % de forêts, 9 % de zones urbanisées, 2,5 % de mines, décharges et chantiers, 1,9 % d’eaux continentales[Note 2] et < 0,5 % de zones agricoles hétérogènes[Note 3] - [8].

ToponymieModifier

Le nom de la localité est mentionné sous les formes H. de Goveio en 1144[10] ; Govesium en 1176[11] ; Gauvois vers 1222 (Livre des vassaux)[12] ; Gouais en 1227[13] ; Gouesium en 1233[13] ; In parrochia de Gouesio en 1246[14] ; Gouvoil en 1247[14] ; Gouvois en 1259[15] ; Gouoies, Gouvoies et Guuoois vers 1265[16] ; Gouai en 1272[17] ; Gouyacum en 1288[14] ; Gouoix en 1293[13] ; Gevoes (Obit. H.-D. Provins) et Census de Gouviuz au XIIIe siècle[18] ; Gouves, en 1399[19] ; C. de Govesio au XIVe siècle[20] ; Goix en 1567[21] ; Gouys[22] et Gouaix au XVIe siècle[23] ; Goix près Provins en 1742[24].

Du latin govesium, cépage de vigne à vin[25](Gouaix aurait donné son nom à ce cépage).
Sur le versant de la vallée, dans les champs, il ne reste rien de la viticulture qui a disparu à la fin du XIXe siècle, si ce n'est dans la toponymie et dans l'habitat qui conserve des caves.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1948 1989 André Millard    
1989 1995 André Gilbert Millard    
1995 2007 Maurice Delaire   Agriculteur
février 2007 février 2013 Josette Sammels    
avril 2013 mars 2014 Philippe Boucharain   Retraité
mars 2014 En cours Jean-Paul Fenot[26] PS puis DVG[27] Médecin

Politique environnementaleModifier

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[28]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[29].

En 2016, la commune comptait 1 478 habitants[Note 4], en augmentation de 2,21 % par rapport à 2011 (Seine-et-Marne : +4,43 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9449069699821 0641 000975972973
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0181 0371 0571 0021 0051 000961913926
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0051 0321 020874894965878820814
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
7591 0201 0771 2051 0851 3931 4381 4521 466
2016 - - - - - - - -
1 478--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[30] puis Insee à partir de 2006[31].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

SportsModifier

  • gymnase
  • stade de foot
  • stade de rugby

ÉconomieModifier

  • Exploitation de carrières d'argile et de sablières.
  • Culture de céréales, de la betterave, et horticulture.
  • Usine d'engrais

Culture locale et patrimoineModifier

 
L'église Saint-Savinien-et-Saint-Potentien.

Lieux et monumentsModifier

Il est composé d'une poterne d'entrée encadrée de deux tours carrées début XVIIe siècle.
Le parc du château daterait du troisième quart du XVIe siècle[33].
Les statues en pierre sont du XIXe siècle.
Des souterrains auraient permis de rejoindre la grange aux dîmesProvins).
Selon la légende, Henri IV y aurait passé une nuit avec Gabrielle d'Estrée.
  • L'église Saint-Savinien-et-Saint-Potentien du XIIIe siècle fut incendiée au cours des guerres de religion et restaurée aux XVIe siècle, XVIIe siècle et XVIIIe siècle.
Cette église a trois nefs[réf. nécessaire], un retable d'autel du XVIIIe siècle encadré de deux statues de bois XVIIIe siècle, une chapelle latérale sud à voûte peinte XVIIe siècle, et des statues de bois XVIIIe siècle[34].

Personnalités liées à la communeModifier

CinémaModifier

La scène des toilettes du film La Guerre des boutons a été tournée dans la gare de Flamboin.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Elles comprennent les cultures annuelles associées aux cultures permanentes, les systèmes culturaux et parcellaires complexes, les surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants et les territoires agro-forestiers.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Localisation de Gouaix » sur Géoportail (consulté le 17 mai 2019).
  2. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Grande Noue Hermé (F2228000) »
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ravin de Bourjasse (F2228700) »
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - Grande Noue (F2213000) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 de la Ferme d'Isle (F2206502) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 01 des Saules Séveux (F2228600) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Fossé 10 du Marais (F2228002) »
  8. a et b Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 17 mai 2019
  9. [ https://territoires-fr.fr/lieux-list1.php Site territoires-fr.fr consulté le 17 mai 2019 sous le code commune 77208.
  10. Chartes de Preuilly, p. 21.
  11. Bourquelot, Provins, II, p. 399.
  12. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 255.
  13. a b et c Arch. hosp. Provins, H.-D. 4.
  14. a b et c Arch. hosp. Provins, B 41.
  15. Cartulaire Renier Accorre, fol. 3.
  16. Longnon, I, p. 218 et 224.
  17. Actes commune Provins, p. 3.
  18. Obit. prov. Sens, I, p. 433.
  19. Archives nationales, P 2642, n° 1566.
  20. Obit. prov. Sens, I, p. 950.
  21. Cl. Haton, p. 489.
  22. Arch. hosp. Provins, B 45.
  23. Obit. prov. Sens, IV, p. 355.
  24. Archives de la Seine-et-Maritime, B 451.
  25. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de Seine-et-Marne, Paris, 1954.
  26. « Annuaire des communes de Seine-et-Marne », sur um77.fr (Union des maires de Seine-et-Marne) (consulté en février 2019).
  27. http://www.politiquemania.com/forum/vie-partis-f16/vie-interne-t487-310.html
  28. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  29. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  30. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  31. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  32. « Château de Flamboin (ancien) », notice no PA00087010, base Mérimée, ministère français de la Culture
  33. « Parc du château de Flamboin », notice no IA77000281, base Mérimée, ministère français de la Culture
  34. « Objets mobiliers classés de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture