Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnet.
Franck-Olivier Bonnet
Nom de naissance Jean-Paul Bonnet
Naissance
Tournai, Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Décès (à 66 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Profession Acteur
Films notables Père et maire

Jean-Paul Bonnet, qui adopte le pseudonyme Franck-Olivier Bonnet, est un acteur belge né à Tournai le 21 juin 1946 et mort le 25 mars 2013 à Paris. Durant une carrière qui s'étend sur plus de trente ans, il apparaît au cinéma, dans des téléfilms ainsi qu'au théâtre.

BiographieModifier

Bonnet travaille à l'usine Unisac de Tournai et effectue son service militaire à Düren au sein des Forces belges en Allemagne. Il se passionne pour le théâtre et s'installe à Paris en septembre 1966 afin de suivre des cours. Il tient son premier rôle au cinéma en 1979 dans La Guerre des polices du réalisateur Robin Davis. Au cours de sa carrière, l'acteur tourne une quarantaine de longs métrages et interprète essentiellement des seconds rôles[1]. Il apparaît dans des comédies, notamment Papy fait de la résistance et Les Visiteurs 2 de Jean-Marie Poiré, mais aussi dans des films tels La Guerre du feu de Jean-Jacques Annaud et 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix[2]. Il tourne dans des séries télévisées françaises comme Navarro et Joséphine, ange gardien. Bonnet joue également au théâtre, notamment Les Palmes de monsieur Schutz de Jean-Noël Fenwick et des pièces classiques comme L'Avare de Molière[1]. Il joue le rôle du juge Mercier dans le téléfilm Sauveur Giordano Descente aux enfers tourné en 2007. Mort fin mars 2013 à l'hôpital Lariboisière à Paris des suites d'un cancer, il est incinéré le 11 avril au crématorium du Père Lachaise[3].

Filmographie partielleModifier

ActeurModifier

Cinéma
Courts-métrages
Télévision

Théâtre (sélection)Modifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier